Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques





télécharger 50.87 Kb.
titreThèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques
date de publication01.05.2017
taille50.87 Kb.
typeThèse
l.20-bal.com > droit > Thèse

ISSN : 0294 - 1767 . Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques - Sorbonne Nouvelle - UFR d’Allemand - Mr le professeur Gerald Stieg


Oncle Vania - La Cerisaie
Thomas Bernhard découvre chez Tchékhov la possibilité de combiner les dominantes de son esthétique antérieure : la métaphore et le symbole.

Chez Bernhard [recours systématique à la métaphore du théâtre pour dire le monde.]

  • Démarche de condensation remplit  importantes fonctions esthétiques.

outil pour transformer la mimesis structurelle

Dans l’hypertextualité imitative la condensation devient un outil de choix pour

  • Hypertextualité imitative / structure dramatique

  • Hypertextualité transformationnelle


La mimesis structurelle de Tchékhov fondée sur une valorisation égale de la réalité de l’univers fictif et des perspectives subjectives des personnages, en une mimesis bipolaire déséquilibrée qui affaiblit structurellement et quantitativement le pôle de réalité au profit d’un déploiement massif des perspectives subjectives des personnages qui deviennent ainsi un filtre de perception pour le lecteur / spectateur.
L’hypertextualité transformationnelle se réalise quant à elle selon deux modèles : celui d’une transformation condensée exhaustive et celui d’une lecture filtrante de l’hypotexte.
INTRO
Thomas Bernhard. 18 pièces longues. Acteur fétiche : Bernhard Minetti.

rendre « imagination et littératures vivantes »

incarner le texte primaire et le mutisme, inscrire la parole et le silence dans un corps, dans l’espace et dans la relation avec l’autre.
« Le langage, cela veut dire pour moi : le corps. Lorsque je le sens (totalement) pendant l’émission de la parole, alors je ressens la corporalité comme un langage et c’est cela qui fait aussi - quand l’acteur remplit le rôle - l’authenticité et le réalisme de ces être humains […] le public au théâtre veut la présence, l’immédiateté dans l’espace. » (à propos des textes de Thomas Bernhard.)

in Souvenir d’un acteur, herausgegeben von Günther Kühle, Reinbeck bei Hamburg, Rowolt, 1988, p.314

[p.8-9]
Langage et comportement discursif des personnages

Phénomène de répétition-variation d’un motif discursif ou la progression de l’énoncé par sauts associatifs produisent un effet d’étrangeté à la lecture silencieuse, alors qu’ils révèlent leur proximité avec l’énoncé spontané quand ils sont replacés dans le contexte d’une communication orale.

[p.9]
référence intertextuel = entre textes. Thomas Bernhard, Société de chasse / Cerisaie de Tchékhov

didascalie indique voie du concret au sensible

hypertexte à La Cerisaie ?

si oui : quelle(s) fonction(s) ? Sonder l’ampleur, nature et fonction de la référence Tchékhov.

L’absence du non de Tchékhov fait sens. « secret Tchekhov » / Bernhard [p.11]
Autre nature du lien intertextuel donc ne se construit pas par le discours.
[…] « L’évocation de son nom n’ouvre donc pas sur un champ dialogique, mais mène dans une impasse discursive […] » « […] la référence Tchékhov ne s’ancre pas dans le domaine des idées abstraites, mais dans le concret. Tchékhov c’est une façon de concevoir l’espace et le temps, le rapport de l’image au discours, le rapport de l’acteur au texte, ce sont des pièces précises avec leur univers propre. »

[p.12]
lieu intime entre sa dramaturgie et celle de Tchékhov qu’il dit vouloir condenser.

Condensation caractérise dans une large mesure l’écriture de Tchékhov. Tchékhov fait largement appel à ce terme dès lors qu’il se prononce au sujet de la littérature, du théâtre et de l’art.

[p.12]
« Les propos théoriques de Tchékhov, il convient de le souligner, sont ainsi toujours une parole en situation : ils sont conçus selon un principe dialogique et appliqués à un problème précis dans le cadre d’un échange concret. »

[p.13]
Thomas Bernhard. Prédilection abolition frontière entre réalité et fiction.
CHAP 1 : « L’AUTRE TCHÉKHOV : LA RÉVISION DE L’IMAGE DANS LES ANNÉES 60 & 70
Débat massif : 1968 - 1974

Mouvement de révision dont radicalité inégalée / histoire du théâtre au XXème s.
Cf. Dossier MISES EN SCÈNE de Tchékhov XXème siècle.doc in Actualité, spectacles, Paris.
Ere de Contestation anti-réaliste
« On admire en lui le réaliste, le fin psychologue, mais aussi « l’âme russe » que l’on confond alors avec un impressionnisme lyrique, pathétique et, somme toute, un peu flou. »

[p.20]
Abandon de l’esthétique naturaliste surchargée de détails / Stanislavski
La Cerisaie est « abstraite comme une symphonie de Tchaïkovski »

« le metteur en scène doit, avant tout, y percevoir des sons. »

[p.20]
Découverte de la cruauté de Tchékhov : son goût pour l’absurde, sens du contraste et du montage + dimension métaphysique.
Quand on regarde les textes de Tchékhov avec attention, il devient évident qu’ils n’ont rien à voir avec le « réalisme ». Ils sont symboliques. Aphoristiques. Epigrammatiques. Ils n’analysent pas, mais ils condensent. Ils ne déploient pas, mais ils laissent en blanc. Les mots sont la part visible d’une parabole qui se perd dans l’invisible. Le son est la continuation du mutisme. »

Piero Rismondo « Aufhalbem Weg zu Tschechow. Die drei Schwestern, inszeniert von Hermann Kutscher im Theater in der Josefstadt. » in : Presse, 10.11/1.12.1968, Innsbrucker Zeitungsarchiv.

[p.22]
Strehler découvre que. Esthétique pluridimensionnelle / Tchékhov / Cerisaie

[…] Cette dramaturgie est caractérisée par la coexistence, dans une superposition très subtile, des dimensions individuelles, historiques et existentielles / métaphysique.

Jeu de boîtes chinoises [hypothèse reprise par Bodo Zelinski (p.188) / 3 pôles] :

1ère boîte : celle du vrai : esthétique concrète (« réaliste ») « la situation familiale » [p.22]

[Réaliste ] « la sphère privée domine l’action, ses personnages, son cours et son ordre. Cela veut dire que La Cerisaie est avant tout une pièce familiale qui commence avec l’arrivée de la protagoniste au 1er acte et qui se termine avec le départ de la protagoniste au dernier acte. »
2ème boîte : l’histoire : Strehler inscrit l’histoire individuelle dans un « contexte historique contemporain

[Métonymique (politique)] de l’écriture » (Zelinsky) et permet donc au spectateur d’interpréter la déchéance individuelle à l’intérieur du processus plus vaste des réalités et des changements socio-historiques de cette époque. »
3ème boîte : la vie : Strehler « problématique existentielle » (Zelinsky) du temps et du caractère

[Métaphorique] éphémère de l’existence.

Coexistence d’esthétique contradictoire. 

[p.23]

Andrej Biely - 1907 - Symboliste - dans l’écriture de Tchékhov « se rencontrent et se croisent les tendances opposées du symbolisme et du réalisme. »

A.P. Cechov (1907), in Peter Urban - über Cechov, Zürich, Diogenes, 1988, p.79.
“nouveau Tchekhov”, résolument moderne / Bernhard.
Selon Robert Brunstein, Tchékhov traite dans toutes ses pièces du « destin des classes cultivées dans le monde moderne ».

Tchékhov & Bernhard se détournent du prolétariat /

milieu artistiques : auteurs, comédiens

intelligentsia : réformateurs, philosophes, professeur d'université

 aristocratie

 grande bourgeoisie

Thématique constante chez les deux auteurs.

[p.24]
« […] le réalisme croise à tout moment des dimensions et problématiques plus abstraites. […] »
(Bernhard. Minetti = acteur. Corps signifie vitalité, force, sentiment.)
« […] la pluralité des interprétations confirme […] la poétique pluridimensionelle de l’œuvre, alors que la revendication de l’exclusivité met l’accent sur le fait que les esthétiques qui sous-tendent ces différentes interprétations devraient en principe s’exclure mutuellement. »

[p.27]
CHAP. 2 : « BERNHARD ET TCHÉKHOV » : POTENTIELS DU SUJET DANS LA RECHERCHE ACTUELLE
Allusions isolées comparaisons très variées citations directes

 analogie / thématique globale etc…
« Derrière l’ensemble hétérogène d’allusions ponctuelles se dessinent en filigrane l’évidence et la richesse de la référence Tchékhov. »

[p.28]
Noelke, 1er metteur en scène à avoir dépoussiéré l’image de Tchékhov sur les scènes allemandes. Ses mises en scène avaient laissé de côté le folklore russe et la nostalgie qui avaient caractérisé toutes les versions scéniques antérieures pour donner une version plus beckettienne de Tchékhov, en insistant sur l’absurdité de la vie humaine.

[note 54, p.30]
Où il est fait référence à Tchékhov pour parler, évoquer Bernhard / pièce Place des héros.

« …le drame s’élargit jusqu’à l’aporie de l’existence humaine, non pas dans une lourdeur terrestre, mais avec une véracité tchekhovienne, pleine d’un humour délicat et triste. » in Die ganze Woche du 10.11.1988. [p.31]
sujet très tchekhovien de l'exil et du retour impossible
2.2 L’hésitation des universitaires
2.3 Les hypothèses avancées

relation entre les 2 auteurs :

analogie accidentelle

analogie intentionnelle

utilisation sérieuse ou ironique

rapport de filiation
4 catégories :

  • l’intertextualité / citation / plagiat / allusion

  • l’hypertextualité transformationnelle

      • connexion métatextuelle

      • la transformation (parodie = transformation ludique ; application d’un texte à un autre sujet.)

      • l’imitation

  • la reprise ponctuelle de techniques dramaturgiques

  • l’hypertextualité imitative

[p.32]
2.3.1. cette citation de La Cerisaie dans La Société de Chasse.

Mennemeier introduit le 1er, en 1975, la réf. Tchékhov dans un contexte universitaire.

Frôle l’hypothèse hypertextuelle, interprétation intertextuelle.
Cf. signifiant « Le processus de la destruction (nécessaire) de la forêt veut dire : Une nouvelle époque arrive où les valeurs et l’ordre de l’ancienne époque seront obligatoirement détruits. »

F.N. Mennemeier, Modernes deutsches Drama II, op. cit. p.316-317.

[note 70, p.30]
Tchekhov a été rapproché du nihilisme75 et de l’absurde76.

[p.41]
« Le Général représente le monde mourant de la classe au pouvoir ou, mieux, puisque celle-ci bloque la vision sur toutes les autres classes, le monde mourant en tant que tel. Mais il le représente avec une certaine force, humainement imposant dans l’anachronisme ridicule de son existence qui contraste avec les tendances sociales contemporaines venant d’en bas. » 79

+ « Conscience d’un changement radical et le regard nostalgique en arrière. »

cliché / réception du théâtre de Tchékhov.
[Tchékhov, lettre à Pletchéev du 4.10.88]
Joyce Carol Oakes a démontré que Tchékhov doit être considéré comme un précurseur du théâtre de l’absurde.

The edge of impossibility : tragic forms in Literature (1972), London, V. Gollanez, 1976.

[p.47]
2.3.1.2. L’hypothèse de l’hypertextualité transformationnelle : la Société de chasse comme parodie de la Cerisaie

Dépasser l’intertextualité vers l’hypertextualité.

Signification de la pièce de Bernhard réside entièrement dans procédé parodique lui-même.
2.3.1.2.1. L’hypothèse d’une hypertextualité sémantiquement fondée : une parodie au sens strict.

Sujet socio-politique de Tchekhov « la destruction des structures féodales traditionnelles par l’utilitarisme bourgeois-capitaliste. » Dirk Jürgens. [p.49]

Interprétation politique de Jürgens et Gamper. Contexte d’une Russie pré-révolutionnaire : dépérissement d’une culture. Ses causes et ses symptômes. [p.50]

La forêt : incarnation d’une tradition figée [Herbert Gamper]
« Les arbres de La Cerisaie doivent être abattus pour qu’on puisse tirer plus de profit du terrain. » [p.52]

Heinrichs d’après Jens Dittmar.
Note 103 : Ernst Wendt : « [l’abattage des arbres] scelle la fin d’une société historiquement révolue, l’aristocratie décadente est, en gros, écartée par la spéculation capitaliste. »

« la technique de montage qui lie un événement appelant une réaction de la part des personnages sans l’obtenir et un discours abstrait retenant effectivement l’attention des personnages est un moyen dramatique souvent utilisé par Tchékhov. »

[p.53] + [p.54 / cf. Les Trois Sœurs]
2.3.1.2.2. L’hypertextualité comme outil d’une dramaturgie postmoderne : une parodie au sens large.

[p.55]
« Martin Esslin place ainsi l’œuvre de Bernhard dans une esthétique métathéâtrale que d’autres, après lui, ont mis en relation avec le postmodernisme. »
enjeu postmoderne réduit à une « blague » ?

[p.56]
2.3.1.3. L’hypertextualité : une hypothèse riche en implications.

Dirk Jürgens : rapport hypertextuel / Place des Héros et Oncle Vania (hypothèse)

[p.61]

2.3.2. Le champ de l’hypertextualité imitative

2.3.2.1. la reprise pontuelle de techniques dramaturgiques

[p.62]
« […] le monologue comme symptôme de la défaillance du dialogue : les premiers symptômes d’une telle attitude se trouvent déjà chez Tchékhov, dans la pièce Les Trois sœurs, dans le célèbre exemple des répliques d’André dans le vide. André, le frère des trois sœurs, André, le taciturne et le solitaire (qui a tant soif de compréhension) ne peut plus parler que lorsqu’il sait qu’il n’est plus compris. Ce qui chez Tchékhov, avec l’appui de la semi-surdité du serviteur Féraponte, apparaît encore comme dialogue est au fond le monologue désespéré d’André. »

« Comme chez Tchékhov, les monologues sont issus, chez Bernhard, de la négation du dialogue […]

Erika Turner, revue Austriaca, n°7, 1978 (novembre) p.31

[p.63]

photocopies p.64+65 (+66 revoir)
enfermement chez Bernhard : « renoncement » (Szondi) chez Tchekhov.

Des personnages incapables de s’intéresser à l’Autre.

[p.67]
« […] L’impulsion, voire l’obsession des personnages de parler sans que leur parole n’ait de valeur communicative et la répétition obsessionnelle de certains mots et fragments de phrases sont préfigurées chez Tchekhov dans les personnages qu’on pourrait appeler les « pseudo-philosophes ».

« […] Verchinine / Trois Sœurs qui déverse acte par acte le même discours sur les autres personnages et les spectateurs. »

[p.67]
thématique de la régression chez Bernhard + chez Tchékhov.

3 niveaux de concrétisation / Tchékhov.


  • la déchéance physique, psychique des personnages

  • le statisme de l’action

  • défaillance de la langue en tant que moyen de communication

3 refus radical du drame traditionnel

[p.68]

fable ancrée dans une réalité matérielle concrète et immédiatement reconnaissable.

cf. obsession / nourriture.
Drame privé / composantes essentielles :

- le protagoniste dans son rapport à l’autre,

- l’action comme son acte de décision,

- le dialogue comme terrain linguistique où peut être médiatisé le monde de l’interhumain.

Tchekhov active simultanément, une signification sociale / psychologie

et une signification abstraite / symbolique de ses fables

laissant le choix aux metteurs en scène et aux spectateurs d’activer l’une ou l’autre de ces significations.
2.3.2.2. la dramaturgie de Tchékhov comme modèle d’écriture

[p.70]


75 critiques de l’époque : Mikhaïlovski Léon Chestov L’homme pris au piège (Pouchkine, Tolstoï, Tchekhov, 1931) trad. Boris de Schloezer, Union générale d’Editions, 1966.

La réception critique à l’époque soviétique vacille, selon les périodes, entre deux extrêmes : Tchekhov comme précurseur de la révolution de 1917 et Tchékhov comme auteur nihiliste, réactionnaire et morbide. Cf. Charles W. Meister, Chekhov criticism : 1880 through 1986, Jefferson, North Carolina and London, 1988.

76 les tentatives de mettre Tchekhov en relation avec Beckett et le théâtre de l’absurde sont postérieures à 1975. Néanmoins, la thématique de l’absurde et ses implications formelles chez Tcekhov ont été relevées dès la fin des années soixante.

Cf. Siegfried Melchinger, Anton Tschechow Cf. Maurice Valency, The breaking string, The plays of A. Chekov, London / Oxford / New York, Oxford University Press, 1969.

79 Mennemeier, Modernes deutsches Drama II, p.317


similaire:

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconTHÈse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris 8

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconThèse pour obtenir le grade de docteur de l’Université Paris I panthéon-Sorbonne
«L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce document. Ces opinions doivent être considérées...

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconThèse en vue de l’obtention du grade de Docteur en Sciences du langage

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconTHÈse pour obtenir le grade de
...

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconProgramme Journée du jeudi 21 novembre 2013, Université de Paris-Est, Créteil
«Omar Bongo», Gabon; Faculté des lettres de l’Université de Craïova, Roumanie; Institut de Recherches Interculturelles et Philologiques...

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconDocteur de l’universite paris X nanterre

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconArticles pour des revues avec comité de lecture et participation à des colloques avec actes
«Lectures récentes du récit de Pétrone (110, 6 – 113, 5)», Colloque Les retractationes de la Matrone d’Ephèse, Université de Paris...

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconPaul gorgulov assassin de paul doumer
«Régicide et meurtre de l'homme d'État. Histoires, formes, représentations», université Paris x-nanterre, ens st-Cloud, Société pour...

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconThèse présentée en vue d’obtenir

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris III en Etudes Germaniques iconAtelier de formation doctorale Emplois du temps 2016-2017 Le département...
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com