Révision de la séquence 1 – La poésie





télécharger 19.76 Kb.
titreRévision de la séquence 1 – La poésie
date de publication24.04.2017
taille19.76 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > droit > Documentos
Révision de la séquence 1 – La poésie.
+

=

Le lyrisme + l’engagement (en poésie)
Petit jeu pour commencer : Sauras-tu replacer les mots qui suivent sous l’image qui leur correspond ?

a. Un poète (Aimé Césaire) b. Une lyre. c. un poème.




LA ROUE
La roue est la plus belle découverte de l'homme et la seule
il y a le soleil qui tourne
il y a la terre qui tourne
il y a ton visage qui tourne sur l'essieu de ton cou quand
tu pleures
mais vous minutes n 'enroulerez-vous pas sur la bobine à
vivre le sang lapé
l'art de souffrir aiguisé comme des moignons d'arbre par les
couteaux de l'hiver
la biche saoule de ne pas boire
qui me pose sur la margelle inattendue ton
visage de goélette démâtée
ton visage
comme un village endormi au fond d'un lac
et qui renaît au jour de l'herbe et de l'année
germe
Aimé Césaire, 1913.


Mais qu’est-ce que c’est donc que la poésie engagée ? (hein ?)
Le poète met son art au service d'une cause qui souvent s'ancre dans un contexte historique précis, il invite à la réflexion ou à l'action : on parle alors de poésie engagée. Comme quoi, c’est pas compliqué, mais voyons tout de même plus en détail…)

La "poésie engagée" l'est lorsque le poète prend position (ouh ! c’est important ça !) à travers son poème sur un sujet important. Par exemple,

_________________________________________________________________________________________________________________________________

Les causes d'engagement sont nombreuses : elles peuvent être philosophiques, c'est-à-dire que l'auteur prend position dans une querelle d'idées (exemple : Aubigné qui défend les protestants pendant les guerres de religion dans Les Tragiques). Elles peuvent également être politiques (Les Iambes de Chénier durant la Révolution française ou l'opposition des surréalistes à l'occupant nazi.) ainsi que sociales (Aragon et la lutte communiste, les poèmes de Césaire ou de Senghor en faveur des populations colonisées, ou encore les poèmes d'Hugo contre le travail des enfants : vous avez tous déjà lu au moins une fois « Melancholia » de Hugo, non ? Mais si, un poème qui commence par ces mots « Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? / Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit… » Un truc hyper pathétique qui montre que c’est ignoble assujettir des enfants et de les faire travailler)

La poésie engagée a de nombreuses fonctions : elle sert à

* révéler la réalité : __________________________________________________________

_________________________________________________________________________________

* à convaincre les hommes d'adhérer à une cause, ou à agir :

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

* ou encore de mettre en garde contre l'oubli :

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
L’objectif de notre séquence, comme vous l’indique la problématique, était de voir :

  • comment le lyrisme pouvait être une arme efficace dans la poésie engagée,

  • ou de voir comment poésie lyrique et le thème de la guerre pouvaient se mêler.


Bon, eh bien, du coup, je vous remets une petite définition du lyrisme. Le registre lyrique est celui de l’expression des sentiments, états d’âme, émotions les plus intimes (nostalgie, regret, tristesse, joie). Le mot vient de ce qu’à l’origine il était le domaine d’une poésie faite pour être chantée avec accompagnement à la lyre, (mais le lyrique ne se limite pas à la poésie, on peut aussi trouver ce registre dans d’autres genres littéraires, le théâtre par exemple et le roman aussi…).
A quelle forme poétique chaque définition correspond-elle ?


  1. Un poème dont les premières lettres de chaque vers vient former un mot.

  2. Un poème en vers dont le mètre n’est pas fixe. Il peut néanmoins être composé de strophes. Il peut ne pas comporter de rimes (c’est même souvent le cas).

  3. Un poème de quatorze vers répartis en quatre strophes : deux quatrains et deux tercets. La disposition des rimes est souvent celle-ci : ABBA ABBA CC EDDE, ou encore ABBA ABBA CC DEDE (ce qu’il ne faut absolument pas lire ainsi : « Ah bah ! Ah Bah ! C’est…c’est Dédé !!!)(Parce que ça n’a rien à voir avec la poésie et la disposition des rimes)

  4. Un poème qui, à première vue, n’a pas l’air d’un poème, étant donné qu’il ne présente pas de vers, et qu’il ressemble à tout autre texte.

  5. Un poème qui prend la forme de ce dont il parle (on n’en a pas vu, mais si vous connaissez des 1ère ES1, vous pouvez leur demander, eux ils savent).


Petit jeu :

Ecrivez, au choix :

Un sonnet sur le thème de l’engagement de la jeunesse…

Un poème en prose sur la salle 23 du lycée Anatole France

Un acrostiche sur Florian Bottineau ou Florian Delliste 

Un poème en vers libres qui dira votre révolte d’être sans cesse jugés par des adultes

Un calligramme sur Le lycée Anatole France

Qu’est-ce qui fait la spécificité du genre poétique ?

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________(bravo, vous avez parlé de la forme et des vers, et des rimes… c’est bien joli, mais si on parlait du poème en prose…)

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Auriez-vous des titres de poèmes qui montrent que la poésie est un genre très introspectif, que le poète y expose, plus que dans d’autres genres (l’autobiographie mise à part), sa personne, son vécu, ses sentiments… ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Récapitulez les fonctions de la poésie (aidez-vous en cela de la fiche d’observation des Cahiers de Douai, que je vous avais faite, et préparez-vous de façon très précise à cette question à l’oral, complétez le dialogue suivant qui vous prépare à l’entretien :

« Hum, euh, oui très bien mademoiselle/monsieur, mais pourriez-vous me dire quelles peuvent être les différentes fonctions d’un poème….hum, c'est-à-dire, les raisons pour lesquelles un poète prend la plume…

- Oui bien sûr… (je montre que je suis heureux de sa question, et pas du tout surpris)… Alors un poème permet tout d’abord……………………………………… comme on peut le voir avec « …………… » de ______________. Dans cet exemple, l’auteur nous ………………… Un poème peut également ………………………………………

- Hmmm ! (mine impassible du jury, qui ne doit vous perturber en rien. )

  • C’est le cas par exemple avec………………………………………………………, ou encore………………………………

  • D’accord, très bien (Ah tiens ! est-ce qu’il esquisserait un sourire ? Ah ! non, il a plutôt l’air de souffrir, en fait… sûrement dû au fait qu’il est assis sur sa chaise depuis 8 heures ce matin…)… Vous en voyez d’autres ?

  • Oui…………………………………………..

  • Parfait !


Les types de textes dans la poésie :

Les poèmes narratifs :
Les poèmes descriptifs (je vous rappelle, parce que vous avez du mal avec cette notion de description, que décrire quelque chose, c’est en présenter les caractéristiques physiques. Mais la description peut aussi être auditive, olfactive, gustative, ou tactile) :
Des poèmes argumentatifs ou qui comportent une argumentation :

similaire:

Révision de la séquence 1 – La poésie iconRéécriture et révision de l’histoire dans les œuvres littéraires...

Révision de la séquence 1 – La poésie iconRévision de la séquence 1 – La fleur et le fusil
«Melancholia» de Hugo, non ? Mais si, un poème qui commence par ces mots «Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? / Ces...

Révision de la séquence 1 – La poésie iconRéflexions sur la séquence consacrée à la poésie
«la poésie» ne se définit pas, c'est elle qui donne la possibilité d'exprimer certains sentiments derrière des mots

Révision de la séquence 1 – La poésie iconProgramme de révision

Révision de la séquence 1 – La poésie iconLeçon s ou ss. Evaluation Ex de révision

Révision de la séquence 1 – La poésie iconSequence I découverte de poèmes à dominante ludique et structurelle...
«classe-poésie» construite autour de trois axes : lecture, création et diction

Révision de la séquence 1 – La poésie iconSéquence 1 – poésie

Révision de la séquence 1 – La poésie iconSéquence 1 : La Poésie

Révision de la séquence 1 – La poésie iconSéquence 1 – Poésie

Révision de la séquence 1 – La poésie iconSéquence 1 – poésie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com