La littérature de l’Âge classique





télécharger 122.41 Kb.
titreLa littérature de l’Âge classique
date de publication06.01.2017
taille122.41 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > droit > Littérature
Nom: ________________________________________ Date: __________________
La littérature de l’Âge classique

Les grands auteurs du dix-septième siècle écrivent dans tous les genres. Mais on admire en particulier le théâtre de cette période. Encouragés par le Roi-Soleil, qui eut des ballets et des pièces de théâtre devant la cour et dans les jardins de Versailles, les grands auteurs de ce siècle connurent le Grand Siècle ou Âge classique, la plus grande période artistique de la France.

Il y a trois grands noms: Le premier, c’est Corneille, un peu plus tard dans le siècle, Racine, et enfin, Molière. Corneille et Racine écrivent des tragédies. La tragédie met en scène des personnages nobles souvent pris dans l’histoire ancienne et même la Bible. Molière écrit des comédies qui mettent en scène des gens ordinaires, des bourgeois de cette période.

En Plus. (+5). Lisez les pages 157 – 163 et répondez aux questions de l’exercice D aux pages 164-165
Vocabulaire:

une fable poème de drame, où les personnages sont des animaux qui enseigne une morale
le vers alexandrin un vers de douze syllabes
une pièce de théâtre un drame
l’exposition l’introduction où on rencontre les personnages, leurs identités, leurs relations, la scène et le problème (souvent un conflit)
l’action élevante l’élevage de la complication du problème et des relations entre les personnages
le comble le point haut de l’action où la fin devient inévitable (le point culminant)
l’action tombante la suite de l’action tombante qui mène au résultat final de la pièce en comédie ou en tragédie
le dénouement le résultat du drame où le héros (la héroïne) gagne sur la situation (comédie) ou perd ensuite de la situation (tragédie)
la vraisemblance (ou la vérisimilité) l’auteur nous montre la réalité
la césure une coupure, au milieu de l’alexandrin, après la sixième syllabe. Elle marque une brève pause de respiration et contribue au rythme du vers.
la rime les alexandrins du théâtre classique riment deux par deux

Trésors du Temps

Jean de la Fontaine

file:jean de la fontaine.jpg


  1. La vie – Jean de la Fontaine est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry (dans le département de Champagne). Sa famille n’était pas de la noblesse mais son père était riche. Jusqu’à 1656 il vécut dans les distractions et l’ennui provincial. En mai 1641, la Fontaine entra le séminaire de Saint Magloire mais il décida de changer de carrière et étudia la loi pour devenir avocat de 1645 à 1647. Après sept ans d’être avocat, la Fontaine publia son premier œuvre, en 1654, « L’Eunuque », une translation de la pièce de théâtre de Publius Terentius Afer. Son premier œuvre original était « L’Adonis » lequel était admiré par Nicolas Fouquet, le ministre de finance de Louis XIV. En 1658 il devint le protégé du Fouquet et il habitera dans la cours du roi. Pendant le temps dans la cours, la Fontaine vécut dans la splendeur parmi la noblesse et d’esprits intellectuels. Bien que la Fontaine soit marié, son femme vécut à Château-Thierry tandis qu’il vécut à Paris. La relation entre eux n’était pas si bonne et ils se sont séparés en 1658. En 1662, Fouquet est disgracié, arrêté et emprisonné par le roi donc la Fontaine jugea prudent de s’éloigner de Paris et s’enfuit à Limousin pour quelques années. De 1664 à 1672, la Fontaine vécut encore à Paris et écrira ses fables célèbres. En 1683, il est élu à l’Académie française. En 1692, il devint malade et consacra sa vie à la religion. La Fontaine est mort le 13 avril 1695 à Paris.




  1. L’écriture – Jean de la Fontaine était dramatiste et il écrira des poèmes de circonstances, contes légers, opéras, et un roman (« Les Fables » le roman qui l’immortalise).

Les Fables – Les Fables peignent un tableau de la vie humaine et de la société du 17e siècle sous le couvert du règne animal de l’inspiration grecque (Ésope), latine (Phèdre), français du Moyen Âge, et de la Renaissance. Ses Fables constituent « une ample comédie à cent actes divers – et dont la scène et l’univers. » On y voit l’époque classique, le lyrisme personnel et le sentiment de la nature.
http://www.bacdefrancais.net/biola fontaine.htm

http://www.jean-delafontaine.com/

LA LAITIÈRE ET LE POT AU LAIT

Dans cette fable de la Fontaine esquisse un croquis de la vie rustique, nous montrant une jeune fermière qui, comme tous tant que nous sommes, se laisse emporter par ses illusions dans un pays de rêve, pour se retrouver, tristement, aux prises avec une réalité décevante, non sans avoir joui, toutefois, de cette embardée hors du réel.
Perrette, su sa tête ayant un pot au lait su: on top of

Bien posé sur un coussinet, coussinet: a soft pad

Prétendait arriver sans encombre à la ville Prétendait: thought how she would encombre: clutter

Légère et court vêtue, elle allait à grands pas, vêtue: dressed pas: (foot)steps/strides

5 Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,

Cotillon simple et souliers plats. Cotillon: petticoat souliers: shoes

Notre laitière ainsi troussée troussée: tied up

Comptait déjà dans sa pensée Comptait: counted

Tout le prix de son lait, en employait l’argent;

10 Achetait un cent d’œufs, faisait triple couvée: couvée: the herd

La chose allait à bien par son soin diligent. soin: care

« Il m’est, disait-elle, facile

D’élever des poulets autour de ma maison;

Le renard sera bien habile renard: fox habile: clever

15 S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.

Le porc à s’engraisser coûtera peu de son; s’engraisser: to fatten son: bran

Il était, quand je l’eus, de grosseur raisonnable: grosseur: weight
J’aurai, le revendant, de l’argent bel et bon. Revendant: in re-selling

Et qui m’empêchera de mettre en notre étable, m’empêchera: will prevent me étable: stable

20 Vu le prix dont il est, une vache et son veau,

Que je verrai sauter au milieu du troupeau? sauter: to jump troupeau: herd

Perrette là-dessus saut aussi, transportée: transportée: carried away

Le lait tombe; adieu veau, vache, cochon, couvée.

La dame de ces biens, quittant d’un œil marri œil marri: troubled eye

25 Sa fortune ainsi répandue,

Va s’excuse à son mari,

En grand danger d’être battue.

Le récit en farce en fut fait; récit: story

On l’appela le Pot au lait.
30 Quel esprit ne bat la campagne? bat: wander

Qui ne fait châteaux en Espagne?

Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,

Autant les sages que les fous. Autant: as well as

Chacun songe en veillant, il n’est rien de plus doux; songe: dreams en veillant: awake

35 Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes: flatteuse: soothing

Tout le bien du monde est à nous,

Tous les honneurs, toutes les femmes.

Quand je suis seule, je fais au plus brave un défi; défi: challenge

Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi; m’écarte: distance myself détrôner: to dethrone

40 On m’élit roi, mon peuple m’aime; le Sophi: the Persian king m’élit: elects me

Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant: pleuvant: raining

Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même,

Je suis gros Jean comme devant. FABLES, VII, X

Questions d’analyse: La Laitière et le Pot au Lait


  1. Cette fable se présente sous la forme d’une petite comédie en trois actes – exposition, action, dénouement – suivis d’un commentaire. Quelles sont les limites de chaque partie?

  2. Quels sont les détails dans le portrait de Perrette qui sont utiles pour la suite de l’action?

  3. Quelle attitude de Perrette la succession des verbes aux vers 8 à 10 exprime-t-elle?

  4. Qu’y-a-t-il d’optimiste à croire qu’on puisse faire couver cent œufs par trois poules au vers 10?

  5. Quel obstacle Perrette prévoit-elle?

  6. Comment le rêve de Perrette prend-il l’intensité de la réalité?

  7. Comment est-il révélé dans le rêve que Perrette est une bonne ménagère, pratique et économe?

  8. Dans quel ordre les rêves de Perrette disparaissent-ils?

  9. En quoi consiste l’ironie de l’expression « la dame de ces biens » ?

  10. Quelle morale sur la vie de la Fontaine propose-t-il à la fin de la fable?


Un peu d’histoire

Cardinal de Richelieu (1585-1642)


Maigre, grand, le regard froid, ses contemporains l’ont comparé à « une lame de couteau ». Richelieu avait des idées précises sur la monarchie et considère que le roi doit avoir un pouvoir absolu sur le pays et sur ses habitants.

Armand Jean du Plessis, Cardinal-duc de Richelieu et de Fronsac est né le 9 septembre 1585. Il est consacré évêque en 1608 et est devenu secrétaire de l’état en 1616. En 1622 il est devenu cardinal et en 1624 le chef ministre (il était aussi connu comme première ministre) du roi Louis XIII. Il avait le nom « L’Éminence rouge ». Bien que Richelieu ait été très proche au roi, ce n’était pas toujours le cas.

Quand le roi Louis XIII était jeune c’était sa mère qui a régné après la mort du

bon roi Henri IV. Marie de Médicis a nommé Richelieu le secrétaire de l’état



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f9/portrait_of_the_cardinal_richelieu_%281585-1642%29_of_bernini.jpg/275px-portrait_of_the_cardinal_richelieu_%281585-1642%29_of_bernini.jpg
mais quand elle a perdu son pouvoir, Richelieu a aussi perdu son titre. C’était en 1619 quand Marie de Médicis s’est échappée du château du Blois que le roi Louis XIII a rappelé Richelieu à raisonner avec la reine. Richelieu a réussi et gagné la confiance du roi.

Richelieu travaillait pour rendre le pouvoir absolu du roi possible et menait de front trois combats:

Contre les nobles: Richelieu avait peur que des nobles étaient aussi puissants que le roi. Leur indépendance et leur arrogance menaçait l’autorité royale. À cette époque les duels étaient à la mode et pour contrôler les nobles, Richelieu les a interdits. Naturellement, les seigneurs n’obéissent pas. Alors, chaque fois que l’excellente police de Richelieu découvre un duel, les coupables sont sévèrement punis, souvent exécutés. Surtout leurs châteaux et leur fortune sont confisqués au profit du roi. C’est une discipline profitable au trésor royal.

Contre les protestants: Richelieu était contre l’édit de Nantes et que les Protestants étaient aussi riches et puissants que le roi, était une menace au pouvoir du roi. Alors, Richelieu leur fait la guerre, confisque les villes que le roi Henri leur avait données, et confisque leur fortune chaque fois que c’est possible.

Contre la Maison d’Autriche: La Maison d’Autriche était un empire qui entourait la France et comprenait l’Autriche, l’Espagne, les Pays-Bas. Il représentait une menace pour la France. Richelieu lui a déclaré la guerre en 1635.

Richelieu réformait aussi les finances du royaume. Quand Louis XIII est mort, laissant à son tour un enfant pour lui succéder, le petit Louis XIV trouvait une situation stable et la possibilité d’établir un pouvoir absolu.

En outre de centraliser le gouvernement français, Richelieu a aussi retourné Québec sous le règne de la France.

Richelieu est mort le 4 décembre 1642 et est succédé par le cardinal Mazarin qui travaille dans le même sens que Richelieu.

L’Académie française (1635)

Le début du dix-septième siècle voit grandir le goût des lettres, de belles manières, du mot juste. On se réunissait entre amis pour parler de poésie, de littérature, de philosophie. C’est ainsi qu’un groupe de messieurs se réunissaient chaque semaine. Richelieu entendait parler de ces réunions. Il n’aimait pas beaucoup les groupes qu’il ne peut pas contrôler. Mais il était un excellent diplomate. Il a invité ces messieurs à se constituer en un groupe officiel sous son patronage, et à siéger dans le palais du Louvre, résidence du roi. Enchantés ou non, les messieurs de quarante membres (c’est le même numéro de membres aujourd’hui) se sont réunis et la prestigieuse Académie française est fondée. Le Cardinal de Richelieu était nommé « le chef et le protecteur » (fonction exercée aujourd’hui par le chef de l’État). « La principale fonction de l’Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possibles à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences » (article XXIV). 

Louis XIV (1638-1715) et Versailles (terminé vers 1680)


Connu comme le Roi-Soleil, Louis XIV est né le 5 septembre 1638 et est mort le 1er septembre 1715. Bien que Louis ait eu le droit de devenir roi en 1653, il a laissé le cardinal Mazarin diriger les affaires de la France car le cardinal a sauvé le règne du jeune roi pendant les troubles de la Fronde qui ont fait que le jeune roi était chassé de sa capitale à l'âge de dix ans. Après la mort de Mazarin en 1661, Louis XIV a pris le trône de France et il a décidé de centraliser le gouvernement. Il gouvernait sans premier ministre, acceptait les conseils de son cabinet, mais prenait personnellement toutes les décisions. Il avait tout à fait le pouvoir absolu.
Marqué profondément
par les troubles, il a décidé de meilleur contrôler la noblesse et a commencé par déménageant la cour à Versailles qui se trouve à 15


kilomètres de Paris. En déménagé la cour à Versailles, Louis XIV a introduit un cérémonial complexe, qui permet à chacun de voir le roi (et à l’inverse permet le roi de voir chacun de ses nobles). La seule condition pour approcher la personne royale est de respecter un ordre de préséance précis et un cérémonial régulier, que la cour de France n'avait jamais connus auparavant. Il faut vivre à la cour pour être à la mode et les courtisans se ruinent pour faire figure. Pendant ce temps, leurs domaines sont négligés et ils perdent le pouvoir qui leur restait. Au lieu d’être un défi au pouvoir du roi, ils deviennent des « domestiques élégants », dont le plus grand souci est d’obtenir des places d’honneur dans les cérémonies de l’étiquette du roi. Toute la journée, des cérémonies de ce genre, réglées par l’étiquette, occupent les grands nobles de France. Versailles, qui coûte très cher, n’est pas une folie, mais une manœuvre bien calculée de la part du roi.
Louis XIV, pour agrandir son territoire et sa gloire, faisait constamment la guerre aux autres pays d’Europe et a fait vide le trésor royal. Pendant le règne de Louis XIV, beaucoup de territoires sont gagnés et perdus. En somme totale, à sa mort, le pays est revenu à ses limites territoriales du début du règne. En plus, il a révoque l’édit de Nantes promulgué par son aïeul et a persécute les protestants.
Questions d’analyse. Répondez aux questions.
1. Quels étaient les trois combats de Richelieu? Pourquoi menait-il de front ces trois combats?

2. Comment l’Académie française a-t-elle commencé? Quel est son but? Pourquoi?

3. À quel âge a Louis XIV pris le pouvoir réel? Pourquoi a-t-il attendu si long?

4. Pourquoi Louis XIV a-t-il construit Versailles? Quel était son but? Pourquoi?

5. Comment la noblesse a-t-elle perdu son pouvoir?

6. Est-ce que Louis XIV a fait beaucoup de guerres? Quel était le résultant final de son action militaire?

Trésors du Temps

http://www.academie-francaise.fr/linstitution/lhistoire

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Louis_XIV/184286
La musique du dix-septième siècle

La musique baroque concerne une période d’environ 150 ans, de 1600 à 1750. Elle suit la période de la Renaissance et  précède la période dite classique qui sera représentée en particulier par Haydn, Mozart et Beethoven. La période baroque a été très féconde dans l’évolution de la musique, avec la définition des bases de l’harmonie classique.

L’harmonie classique

C’est de l’époque baroque qui date les premières règles harmoniques. Celles-ci étaient rigoureusement respectées par les musiciens, de sorte qu’il est plus difficile de distinguer la musique de 2 compositeurs de cette époque que celles de 2 compositeurs des 19ème et 20ème siècles.

Les formes musicales

La période baroque voit se créer de nombreuses formes musicales dont certaines perdureront tels l’opéra, la sonate (qui donnera naissance à la symphonie) et le concerto.
La musique lyrique

La naissance de l’opéra

C’est Jean-Baptiste Lully qui, après avoir produit de nombreux ballets de cour et comédies-ballets avec Molière, composa les premiers véritables opéras français. L’opéra français se distingue par sa forme (5 actes au lieu de 3) et une place plus importante donnée aux ballets (le goût de Louis XIV pour la danse n’y est sans doute pas étranger. On parle aussi d’opéra-ballet lorsque le ballet devient prédominant et le chant plus rare.

L’opéra français comporte aussi une  ouverture à la française inventée par Lully: Cette ouverture est composée de 3 mouvements: un mouvement lent, un mouvement rapide et fugué et une reprise abrégée du premier mouvement.

A la suite de Lully, l’époque baroque a vu exceller dans ce genre surtout Jean-Philippe Rameau dont les plus célèbres opéras sont « Les Indes galantes » (1735), « Dardanus» (1739),  « Platée » (1745), « Les Paladins » (1760), « Les Boréades » (1764).
La musique Instrumentale

Le concerto

On distingue 2 types de concertos à l’époque baroque: Le concerto grosso et le concerto de soliste. Le premier n’a pas survécu à l’époque baroque, le second par contre s’est perpétué jusqu’à nos jours.

La sonate

Le terme sonate vient de l’italien « sonare » qui signifie sonner. A l ‘époque baroque, la sonate désigne une œuvre jouée par des instruments  par opposition à la cantate qui désigne une œuvre chantée. Au 17ème siècle, on distingue la sonate d’église généralement à 4 mouvements et assez solennelle,  et la sonate profane ou sonate de chambre composée de plusieurs mouvements de danse.
Questions d’analyse. Répondez aux questions.


  1. Comment s’appelle la musique du Grand siècle?

  2. Quels sont les compositeurs les plus connus du siècle?

  3. Pourquoi le ballet est devenu plus important que les chantes?

  4. Quelles sont les différences entre l’opéra, le concerto et la sonate?

  5. Allez au site web http://classic-intro.net/introductionalamusique/baroque12.html#_Introduction_1

et trouvez une chanson. Comment décrirez-vous la musique? Donnez votre opinion.

Trésors du Temps

5e étape, HISTOIRE et LITTÉRATURE

VOCABULAIRE

NOUNS Traduction anglaise Définition française








































































































































































































ADJECTIFS


































































VERBS

















































































































































  • It is your responsibility to know how to conjugate these verbs

PHRASES






















OTHER VOCABULARY




















































TdT6étHistetLit Page


similaire:

La littérature de l’Âge classique iconLe théâtre classique en France : Mythes & Paradoxes Age classique,...

La littérature de l’Âge classique iconReprésentations de l’âge classique investies par les fictions littéraires du XXI
«Lumières», d’ailleurs propice à l’imaginaire de la littérature policière, aussi bien chez Eric Marchal (La Part de l’aube, 2013)...

La littérature de l’Âge classique iconAprès avoir évoqué les diverses générations d’hommes qui l’on précédé...

La littérature de l’Âge classique iconBibliographie
«classique» du Moyen Age. Mais la répartition est loin d’être égale entre les deux moments du texte

La littérature de l’Âge classique iconLa medecine monastique dans l’occident medieval
«médecine monastique» comme une médecine pratiquée par des moines dans ou à partir d’un monastère. Elle eut son apogée du ixe siècle...

La littérature de l’Âge classique iconBibliographie : Michel zink, Introduction à la littérature française...

La littérature de l’Âge classique iconArabebilingue littérature Ibn Qotaïba la qasida classique

La littérature de l’Âge classique iconLittérature à l’école Propositions de séances
«Lire seul (et écouter pour le cycle 2) des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés...

La littérature de l’Âge classique iconLittérature Française de moyen Age

La littérature de l’Âge classique iconCitations du cours «La révolution scientifique de l’âge classique.»
«La science née de ses efforts et de ses découvertes (Galilée, mais aussi Descartes) ne suit pas l’inspiration des «précurseurs parisiens...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com