On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs





télécharger 23.27 Kb.
titreOn cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs
date de publication21.11.2019
taille23.27 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > droit > Cours
Chantiers d'Amérique 

En 2005, le congrès de l’AFEA à Lille avait pour thème « État de l’art » ; il s’agissait de faire un bilan des études américanistes. Dix ans après ce congrès, on cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs. Ce congrès se veut ouvert à tous les champs disciplinaires que regroupe l’AFEA afin d’observer, de penser et de cartographier ce à quoi les américanistes travaillent. La notion de chantier vise également à susciter des échanges fructueux sur la redéfinition des objets, outils, perspectives et concepts existants, y compris par des comparaisons entre les études américaines en France, aux Etats-Unis et ailleurs. Sont bienvenus des ateliers « pratiques » aussi bien que théoriques sur les outils de la recherche et de la pédagogie universitaire.
On pourra notamment penser au recours aux pratiques de terrain, parfois sous de nouvelles formes (observation participante, entretiens in situ ou électroniques, usages et études des réseaux sociaux, recherche participative) ainsi qu’à l'étude des phénomènes du contemporain (histoire du temps présent, Joan Scott, débat sur le présentisme) ; aux expériences de création dans la recherche, de recherche-action, de recherches axées sur des pratiques ; ou aux nouveaux champs et enjeux (creative writing, médiation interculturelle, traduction, improvisation, nouveaux domaines de la culture populaire, langue de spécialité). Les questions d’inter et de transdisciplinarité tant encouragées au sein des équipes de recherche ne manqueront pas d’être discutées. En même temps qu'à une recherche transformée par la pratique, c'est à un retour de la philosophie et de la réflexion théorique en tant que telle que les études américaines pourraient contribuer en France, comme en miroir de l'effet French theory né hier Outre-Atlantique d'un engouement fertile pour les post-structuralistes français.
La réflexion sur la façon dont nouveaux médias et nouvelles technologies de l'information affectent le travail de recherche, en même temps que la façon dont ce dernier les prend pour objet, nous semble mériter d'être mise en évidence et amplifiée. A la suite des Etats-Unis, on a vu émerger les humanités numériques, la réflexion sur le sujet digital et la prise en compte des nouvelles technologies au sens large, qu’il s’agisse de création numérique en écriture ou dans les arts, de traduction assistée par ordinateur ou de festivals de films par téléphone portable. Comment les sources numériques, la redécouverte d’anciennes technologies ou la quasi gratuité des techniques de l’image remettent-elles en jeu les questions littéraires, artistiques, et de civilisation dans le champ des études américanistes ? Comment les changements technologiques, du film amateur super 8 au cinéma 3D, difficilement visible après sa diffusion en salles, affectent-ils les études esthétiques ? Comment le roman, le théâtre, la poésie thématisent-ils les nouvelles technologies et se transforment-ils à leur contact ?
Et, enfin, en quoi l’écriture, les arts, la théorie permettent-ils de penser les enjeux et les limites des nouvelles technologies ? Par exemple, les nouveaux conceptualismes en art et en écriture sont-ils une prise de position distanciée par rapport à ces technologies ? Ou encore, comment les trauma studies envisagent-elles l’utilisation, la pratique et les conséquences des nouvelles technologies ?
Certains croisements thématiques et méthodologiques inédits stimulent de nouvelles approches des objets les plus classiques. En témoignent les perspectives offertes aux études littéraires et civilisationnistes par les questions environnementales : théorie politique, esthétique et écocritique (C. Glotfelty et H. Fromm (dir.), The Ecocriticism Reader, Athens, University of Georgia Press, 1996) ; géographiques : jeux d'échelles, transnationalité (L.E. Guarnizo, M.P. Smith (dir.), Transnationalism from Below, New Brunswick, Transaction Publishers, 1997) ; juridiques : en imitation des pratiques interdisciplinaires de la recherche en droit aux États-Unis ; de race et de genre : controverses sur le postmodernisme ou l'intersectionnalité (Kimberlé Crenshaw). Il en va de même pour les opérations intellectuelles de comparatisme, de réflexivité et de décentrement qui caractérisent les approches culturelles, et ont permis de renouveler les études du canon littéraire, ou les analyses de l’État, du monde du travail ou des conflits sociaux.
Une question toujours d’actualité est la place des cultural studies dans le champ des études américanistes. Il y a à peine une génération, elles peinaient à se faire reconnaître comme légitimes face au canon britannique. Les cultural studies se déploient chaque jour davantage en thématisant des questions (gender studies, disability studies ou white studies) ou des objets (études télévisuelles, études des jeux vidéo, des romans graphiques ou des photographies policières) de plus en plus nombreux. La redécouverte de questions posées par l'engagement et le recours à l’expérience personnelle, il y a plusieurs décennies déjà dans les écrits de Gloria E. Anzaldúa, Eve Sedgwick, Michael Taussig ou Lisa Duggan, ne fait que commencer en France. Les approches directement politiques comme le black feminism (Patricia Hill Collins, Black Feminist Thought: Knowledge, Consciousness and the Politics of Empowerment, London, Routledge, 1999 [1990]) ou l’éthique du care (Carol Gilligan, In A Different Voice, Cambridge, Harvard University Press, 1982) restent à approfondir. Quant à l'étude des œuvres de la culture de masse immédiatement contemporaine, domaine classique des cultural studies depuis leurs origines, elle connaît un renouveau, notamment dans des analyses articulant récits mis en œuvres et structures des industries culturelles. Ainsi, on étudie moins aujourd’hui la représentation des minorités que la production artistique par les minorités. Les évolutions méthodologiques de ces nouveaux champs donnent ainsi matière à réflexion.
Ce congrès cherchera également à ouvrir la réflexion sur l’état des enseignants-chercheurs et sur l’influence de l’enseignement, et de son évolution, sur la recherche. Des programmes d’agrégation à la multiplication des M2 professionnels en passant par la fusion des UFR de langues et d’humanités, notre recherche est influencée par la structure des études universitaires et les débats actuels sur l'avenir des universités et des humanités. Ce congrès invite également les chercheurs issus d’autres métiers à partager la façon dont leurs activités annexes, qu’elles soient alimentaires, bénévoles ou militantes, nourrissent leurs recherches, et inversement.
Les organisateurs du congrès sont ouverts à toutes suggestions d’ateliers, de tables rondes, de projections, d’expositions, ou de toute autre manifestation de la recherche.
Les propositions d’atelier (civilisation, sciences sociales, sciences politiques, historiographie, philosophie, littérature, arts, méthodologie de la recherche) sont à envoyer au comité scientifique composé de Mathieu Bonzom , Vincent Broqua , et Anne Crémieux , conjointement, avant le 20 septembre 2015.

America in the Works

In 2005, the AFEA conference in Lille, under the title “State of the Art”, offered a panorama of American Studies in France. Ten years later, we shall attempt to question the current redefinition of American studies, the evolution of its traditional disciplines, and the emergence of new fields of study. This conference is open to every field covered by AFEA members willing to present what they are currently working on in the hope to map out and rethink what Americanist scholars are presently researching. Our ambition is to share objects of studies, tools, perspectives and concepts, including through the comparison of American studies in France, the US, and the rest of the world. Workshops on new forms of research, software and teaching tools are welcome, along with academic panels.
Some examples include and are not limited to research through field-work and its modern practices (participant observation and/or research, interviews in person or via the Internet, the use and study of social networks); the study of contemporary phenomena (“histoire du temps present,” Joan Scott, debates on presentism); experiments of creation in research, practice-based research and research-action; newly expanding fields of research (creative writing, intercultural mediation, translation, improvisation, and the ever expanding forms of popular culture, special purpose language [SPL]). Inter- and transdisciplinary approaches may be up for discussion, along with the institutional arguments and incentives that sometimes support them. American studies outside the US have a role to play not only as research that is transformed by new practices, but because it may push for a new philosophical and theoretical reflection in France, as a mirror effect of the French Theory born in the United States out of a fruitful interest in the French post-structuralists.
Also worthy of attention is a reflection on how new media and information technology impact research, and how in turn they are becoming the object of research. Following a trend started in the United States, inroads have been made into the digital humanities, the Digital Subject, and all kinds of experimental approaches/uses of new technologies, whether concerning digital creation in the arts and literature, translation software, or cell-phone cinema festivals. How have digital resources, the rediscovery of “outdated” technologies, or generalized access to image technology reconfigured literary, artistic and cultural matters in American studies? How has technological change, from amateur Super 8 to the HD3D standard, affording limited options for full viewing beyond the first release in the original format, affected aesthetics analysis? How are new technologies thematized in literature, theatre or poetry, and how are they transformed in the process?
Finally, how do writing, theory, and the arts help us to understand the possibilities and the limits of new technologies? For example, how do new conceptualisms in art and literature take a critical stance on new technologies? How do trauma studies view the use, practice and impact of recent technological innovations?
New connections, in terms of themes as well as methods, often allow for a novel approach of the classics. Examples are to be found in the new perspectives offered in literature and history by environmental issues: political theory, aesthetics and ecocriticism (C. Glotfelty et H. Fromm (dir.), The Ecocriticism Reader, Athens, University of Georgia Press, 1996); by geographic analysis: variations in scale, transnationality (L.E. Guarnizo, M.P. Smith (dir.), Transnationalism from Below, New Brunswick, Transaction Publishers, 1997); by law studies, in resonance with interdisciplinary practices in law research in the US; race and gender relations: controversies on postmodernism or intersectionality (Kimberlé Crenshaw). The same is true of the intellectual practices of comparatism, reflexivity and decentering that characterize cultural studies and approaches, and have allowed to renew the study of the literary canon or the understanding of the state, the workplace and social conflict.
A matter still debated in France is the role of cultural studies within English-language studies. Less than a generation ago, they were struggling for legitimacy in a field still dominated by the British canon. Cultural studies keep branching out into new fields (gender studies, disability studies or white studies) and onto new objects (TV, video games, graphic novels or Forensic photography) that seem limitless. The re-discovery of questions raised by personal involvement and experience several decades ago in the writings of Gloria E. Anzaldúa, Eve Sedgwick, Michael Taussig or Lisa Duggan, is only starting in France. Openly political approaches such as black feminism (Patricia Hill Collins, Black Feminist Thought: Knowledge, Consciousness and the Politics of Empowerment, London, Routledge, 1999 [1990]) or the ethics of care (Carol Gilligan, In A Different Voice, Cambridge, Harvard University Press, 1982) remain largely unexplored in France. The study of the production of immediately contemporary mass culture, which is a core field of cultural studies since its inception, is being renewed through analyses that articulate storytelling with the structural analysis of the cultural industry. For example, the representation of minorities is perhaps less studied today than the cultural production by minority artists, in a field whose methodologies are being redefined.
The conference also hopes to provide a forum to discuss the evolution of research within its institutions and the influence of teaching, and its transformations, on research. From the curricular choices for the Agrégation to the proliferation of pre-professional programs within and mergers between language and humanities departments, our research is influenced by the evolving structure of educational institutions and the current debates on the future of universities, and of the humanities. Scholars in other fields of work are invited to share the way their other activities, whether they are pursued for economic reasons, or as forms of activism or volunteering, feed their research, and vice-versa.
The scientific committee is open to proposals for workshops, round tables, screenings, exhibits, or any other forms of academic showcase in social sciences, literature and the arts, historiography, philosophy, methodology of research, etc. Please email Mathieu Bonzom , Vincent Broqua and Anne Crémieux , by September 20, 2015.

similaire:

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconGrand-père de G. Rapaport. Introduction
«comprendre ce que signifie appartenir à une nation démocratique» et doit s’appuyer sur divers champs disciplinaires puisqu’elle...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconObjet d’étude : des goûts et des couleurs, discutons-en Entre permanence...
«Des goûts et des couleurs» tout en insistant sur une dimension croisée qui paraissait incontournable aux vues des champs littéraires...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconLes champs couverts de morts sur qui tombait la nuit. IL lui sembla...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconL´évolution des sciences a travers le temps et les civilisations
«la connaissance claire et certaine de quelque chose, fondée soit sur des principes évidents et des démonstrations, soit sur des...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs icon27, rue de l'Abbaye-des-champs

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconRecueil de poèmes de Victor Hugo
«Va dans les bois ! va sur les plages ! Dans les champs tout vibre et soupirre. La nature est la grande lyre. Le poète est l’archet...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconLe temps de l’oubli officiel et de l’émergence des mémoires éclatées
«pied noirs», émergence de la mémoire des harkis, des jeunes issus de l’immigration algérienne dans les années 1980

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconI. d n° 222 : Alcools découverts au fond d'un placard par Claude Vercey
«robe des champs», si on veut a ici la même signification que pour l'ancien Décharge, selon Jacmo

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«Mon berceau fut au pied des montagnes, je suis moitié Auvergnat, et moitié Cévenol. J'aime la ville parce que j'y ai beaucoup lutté,...

On cherchera à s’interroger sur la redéfinition en cours des études américanistes, sur l’évolution des champs déjà constitués et l’émergence de nouveaux champs iconÊtre capable d'acquérir une écriture orthographique en travaillant...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com