Recherche des causes





télécharger 27.29 Kb.
titreRecherche des causes
date de publication09.11.2019
taille27.29 Kb.
typeRecherche
l.20-bal.com > droit > Recherche
CORPUS St-REMI - FICHE de FRANCAIS n° 13 c
Comment choisir le PLAN d’une DISSERTATION

(exemples des 18 sujets de juin 2002, séries générales et technologiques)



I LES EXPLICATIONS et les plans explicatifs


Certaines questions "fermées" excluent la discussion.
1° LE PLAN EXPLICATION-COMMENTAIRE
1° partie : Explication, justification en une ou deux parties

2° partie : Commentaire : réflexion personnelle qui enrichit, étaie, prolonge le propos, ou recherche les conditions requises.

Ce plan peut convenir aux sujets qui se présentent sous la forme d’une formule d’auteur, quand celle-ci n’appelle pas (ou peu) de discussion.

La formulation de la question en style indirect met sur la voie. Au lieu de formules comme « Vous vous demanderez si... », la consigne est souvent « Vous montrerez comment... ». La question peut être formulée en style direct :"En quoi …?" (ou) "Comment …?"

Il s’agit donc dans ces cas-là d’approfondir et d’illustrer, et non de discuter.


Exemples tirés des annales de juin 2002 :
1) Amérique du Nord, ES-S, (thème : recréer le passé), Hatier-Annabac-corrigés, p. 197 ; Nathan-corrigés, analyse p. 127-128, corrigé, p. 134-136 : (citation de Chateaubriand) En quoi, selon vous, l'écriture autobiographique permet-elle de recréer le passé ?
2) Amérique du Nord, L, (thème : correspondance), Hatier-Annabac-corrigés, analyse, p. 231-233, corrigé p. 240-241 ; Nathan-corrigés, analyse p. 144, corrigé, p. 150-155 : Comment la correspondance privée des écrivains peut-elle rencontrer l'intérêt d'un public de lecteurs et se constituer en œuvre littéraire ?



2° LES PLANS ANALYTIQUES





A. Le plan problème-causes-conséquences

B. Le plan problème-causes-solutions


1° partie

Description du problème

Description du problème

2° partie

Recherche des causes

Recherche des causes

3° partie

Recherche des conséquences

Recherche des solutions (ou commentaire, nuances...)


Ce type de plan convient particulièrement aux sujets qui consistent à étudier un problème général et se présentent souvent sous forme de question.

Cependant, il arrive qu’on puisse l’utiliser également pour traiter un sujet littéraire.

Rem. : On peut parfois se contenter de deux parties : 1) problème (illustration de la citation) ; 2) causes.

Exemple tiré des annales de juin 2002 :
- Antilles, STT-STI-STL-SMS, (thème : comédie), Nathan-corrigés, analyse p. 77, corrigé, p. 82-86 : A partir du corpus, de vos lectures et de votre expérience de spectateur, vous vous demanderez en quoi la mise en scène d'une œuvre théâtrale en constitue, à sa manière, une interprétation.



3° LE PLAN THEMATIQUE (ou énumératif)
1° partie : 1° aspect du thème

2° partie : 2° aspect du thème

3° partie : (éventuellement) 3° aspect du thème

4° partie : (éventuellement) 4° aspect du thème

A. Ce plan convient aux sujets qui se présentent sous la forme d’une notion à étudier, à explorer ou d’une définition à donner, d'une liste de critères à déterminer, à identifier et à classer (du plus évident, ou plus simple, au plus complexe).
B. Il peut s’agir aussi d’une question à laquelle il convient de répondre. Exemples de formulation : "A quelles conditions …?" , "Pour quelles raisons …? ", "En quoi … ?"

Exemples tirés des annales de juin 2002 :

1) Polynésie, L, (thème : réécritures), Hatier-Annabac-corrigés, analyse, p. 270-272 ; Nathan-corrigés, analyse p. 183, corrigé, p. 189-193 : A quelles conditions une réécriture peut-elle être une création ?
2) Polynésie, STT-STI-STL-SMS, (thème : l'apologue), Nathan-corrigés, analyse p. 113, corrigé, p. 119-122 : (…) Vous vous demanderez en quoi l'apologue est une forme argumentative efficace.
3) Inde, STT-STI-STL-SMS, (thème : le souvenir d'enfance), Nathan-corrigés, analyse p. 163, corrigé, p. 169-173 : Pour quelles raisons les souvenirs d'enfance tiennent-ils une place si importante dans les textes autobiographiques ?

C. Certaines questions appellent un plan par énumération qui peut néanmoins se terminer par une partie qui nuance ou "discute".

Exemple tiré des annales de juin 2002 :
- Asie, ES-S, (thème : acteur et texte théâtral), Nathan-corrigés, analyse p. 79-80, corrigé, p. 85 : Qu'apporte l'acteur au texte théâtral ?



II LES CONTROVERSES … et les plans délibératifs
Ces plans conviennent aux sujets qui se présentent sous la forme d'opinions ...discutables.
Exemples de questions :
"Dans quelle mesure … ?", "Pensez-vous que …?" , "Pensez-vous que ce soit la seule …?", " …vous paraissent-ils ? ".



Deux cas peuvent se présenter :

1° cas : Parfois le sujet oppose explicitement deux prises de position sur un même problème.
2° cas : Parfois le sujet ne mentionne qu'une seule prise de position. C'est alors au candidat de dégager , par une étude de l'implicite, la thèse opposée et rejetée.


1° LE PLAN DIALECTIQUE

1° partie : Thèse (= explication d'une première prise de position, d'une première thèse)

2° partie : Antithèse (= explication d'une autre thèse, d'une autre conception)

3° partie : Synthèse (= propositions pour dépasser la contradiction et/ou faire progresser le raisonnement ). Cf. fiche-annexe "Trois pistes pour une synthèse":

- Rechercher un compromis (ex. 1);

- Rechercher des solutions, les conditions requises ;

- Rechercher le problème de fond, la vraie question, l'enjeu (ex. 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6)

Exemples tirés des annales de juin 2002 :
1) France métropolitaine, L, (thème : les contraintes en poésie), Hatier-Annabac-corrigés, analyse, p. 36-38, corrigé, p. 47-53 ; Nathan-corrigés, analyse p. 23, corrigé, p. 29-33 : Pensez-vous que les contraintes formelles puissent être pour le poète un obstacle à une expression libre et originale ?
2) France métropolitaine, ES-S, (thème : la guerre), Nathan-corrigés, analyse p. 95-96, corrigé, p. 101-104 (voir aussi ci-dessous, plan antithétique) : Les textes littéraires et les formes d'argumentation souvent complexes qu'ils proposent vous paraissent-ils être un moyen efficace de convaincre et de persuader ?
3) Asie, L, Nathan-corrigés, analyse p. 41-42, corrigé, p. 48-52 : Dans quelle mesure la poésie vous semble-t-elle particulièrement apte à susciter une remise en question du langage ?
4) Liban, L, (thème : correspondances d'auteur), Nathan-corrigés, analyse p. 163, corrigé, p. 170-175 : On publie aujourd'hui de plus en plus de correspondances d'auteur. Y a-t-il selon vous de l'intérêt à publier ces correspondances ?
5) France métropolitaine, STT-STI-STL-SMS, Nathan-corrigés, analyse p. 58, corrigé, p. 64-68 :
Les aspects comiques d'une pièce de théâtre (texte et représentation) ne servent-ils qu'à faire rire ?
6) Polynésie, ES-S, (thème : littérature et combat idéologique), Sujets Annabac, p. 154 :
" Un écrivain peut-il, par ses œuvres, contribuer à l'amélioration de la société ?".



Remarques : La 1° partie (thèse) peut consister à justifier en partie la citation en recherchant les raisons qui expliquent la prise de position de l'auteur.


2° LE PLAN ANTITHETIQUE (ou plan dialectique simplifié)

Ce plan consiste à ne développer que la thèse et l'antithèse. Dans ce cas, la "thèse rejetée" forme la 1° partie ; la "thèse défendue", donc la plus proche de la conclusion, forme la 2° partie.
Ce plan convient aux sujets qui appellent à développer les avantages (ou les intérêts, le rôle, la force ) et les inconvénients (ou les limites) d'une opinion, d'une position, sans nécessiter un dépassement de la réflexion.


Exemples tirés des annales de juin 2002 :
1) France métropolitaine, ES-S, (thème : la guerre) : Hatier-Annabac-corrigés, analyse p. 137-139, corrigé, p. 147-155. (Cf. ci-dessus exemple 2)
2) Pondichéry, L-ES-S, (thème : texte théâtral), Hatier-Annabac-corrigés, analyse, p. 92-93, corrigé, p. 103 ; Nathan-corrigés, analyse p. 62, corrigé, p. 68-72 :
Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?
3) Centres étrangers I, ES-S,(thème : le paratexte ): Nathan-corrigés, analyse p.111, corrigé, p.116-120 : (citation de Marivaux) (Vous vous interrogerez) sur le rôle d'une préface ainsi que sur celui de l'ensemble du paratexte (quatrième de couverture, illustrations, titre ...).

3° LE PLAN EXPLICATION - REFUTATION (ou) DISCUSSION


Ce plan convient aux sujets qui se présentent sous la forme d'une citation à discuter.
1° partie (éventuellement 2° partie) : Explication-examen de la formule ou de la citation
2° (ou 3°) partie : Réfutation ou discussion de la formule en une ou deux parties

Remarque : Si le développement ne comprend que deux parties, la conclusion est étoffée.
Exemples tirés des annales de juin 2002 :
1) Guadeloupe…, ES-S, (thème : citation de G. Sand), sujets Annabac, p. 208 :
"Mon intention consistait à rendre compte des dispositions successives de mon esprit de façon naïve et arrangée en même temps." Est-ce là, d'après vous, le principe de toute autobiographie ?
2) Guadeloupe…, L, (thème : citation de J. de Lespinasse), sujets Annabac, p. 242 :
"Savez-vous pourquoi je vous écris ? c'est parce que cela me plaît.". Pensez-vous que ce soit la seule motivation de l'auteur d'une lettre ?



III LES COMPARAISONS et le plan comparatif
Le "plan comparatif" convient aux sujets qui se présentent sous la forme d'une comparaison entre deux termes.

Exemples : le journaliste et l'écrivain ; le théâtre et le cinéma …

Il convient également dans le cas de la confrontation de deux textes dans un commentaire (sujet 1).
Cf. B.O. du 20 juin 2001, confirmé au B.O. n° 1 du 2 janvier 2003 : "Il peut être également proposé au candidat de comparer deux textes."

Exemple de commentaire comparatif tiré des annales de juin 2002 :
- Polynésie, ES-S, sujets Annabac, p. 154 : deux textes de V. Hugo (Melancholia et Les Misérables)

ATTENTION : il faut qu'il y ait vraiment "comparaison", confrontation dans chaque partie, comme le demande l'énoncé du sujet ; il ne faut donc pas étudier chaque terme séparément...
1° partie : Comparer les 2 termes d'un premier point de vue

2° partie : Comparer les 2 termes d'un deuxième point de vue

3° partie : Comparer les 2 termes d'un troisième point de vue

4° partie : (éventuellement) Comparer les 2 termes d'un quatrième point de vue

Rem. :
On pourra parfois utiliser cette démarche comparative pour répondre à la "question" posée sur le "corpus" ou pour présenter les T.P.E.


IV LE PLAN SUGGERE (ou IMPOSE) PAR L'ENONCE DU SUJET
1° Dans certains cas, les consignes données dans l'énoncé du sujet sont très précises, voire contraignantes.

On peut avoir une formule injonctive du genre :"Expliquez et discutez..." ; c'est le cas le plus fréquent.
2° Le libellé demande (ou suggère) parfois d'étudier successivement soit les diverses parties de la question soit les divers éléments de la citation, ce qui n'exclut pas la discussion et le dépassement dans une synthèse.
Certains sujets peuvent se présenter sous la forme d'une alternative dont il faut étudier successivement les termes. La question prend alors la forme : "Est-ce que … ou .. ?".
Exemple tiré des annales de juin 2002 :
- Centres étrangers, STT-STI-STL-SMS, Nathan , analyse, p. 183 , corrigé p. 189-193 :
Raconter tout événement d'une vie (la sienne ou celle d'un autre), est-ce constater des faits objectifs ou ordonner, donner un sens, voire inventer ?




(cf aussi Fiche transversale n° 2 "Apprendre à composer et à décomposer un texte argumentatif")


Fiche 13 c, 2003 page /


similaire:

Recherche des causes iconUn mouvement revendicatif agite depuis plus de deux ans le personnel...
«du statut de recherche» de la création artistique. Nous nous battons pour ce qui doit être le corollaire d’un statut de recherche,...

Recherche des causes iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche des causes iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche des causes iconRecherche Research interests/Domaines de recherche

Recherche des causes iconCe projet, élaboré par Mme Anne Vaille pour ses élèves du collège...
«Dans la base au cdi», une fenêtre s’ouvre avec la mention «recherche simple»

Recherche des causes iconRecherche à l’université à l’horizon 2025 1 Titre de l’exposé : «La...
«La recherche à l’université en France : éléments de diagnostic». Intervenant : Didier Houssin2

Recherche des causes iconRecherche ensp
«recherche-fiction», la question n’étant pas d’écrire un scénario de fiction mais bien de réfléchir sérieusement à toutes les dimensions...

Recherche des causes iconRecherche par patronyme, auteur, mot clé. Acquisition par le cercle...

Recherche des causes iconRecherche le pluriel des noms

Recherche des causes iconRecherche chaotique des nouveaux rituels libres





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com