Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe»





télécharger 29.7 Kb.
titreNote mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe»
date de publication19.01.2018
taille29.7 Kb.
typeNote
l.20-bal.com > droit > Note
GOURFINKEL, Nina, « Les Interprétations russes de Tchékhov », in Réalisme et poésie au théâtre, Conférences du Théâtre des Nations (1957-59) Entretiens d’Arras 1958, Paris, CNRS, 1960.
A l’occasion des spectacles du Théâtre d’Art de Moscou au Théâtre des Nations (saison 1958)
Note MT, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. PERIGORD CM1662
Ivanov, 1887 « cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe » p.131

Interprétation : 1ère génération du théâtre d’Art

a évolué 2ème génération / 1940

1958 : 3ème génération

« Aucune œuvre dramatique ne reflète mieux la pensée russe d’avant la Révolution, aucune ne peut livrer au théâtre une matière plus riche, plus souple, plus vibrante de résonnances qui, pour beaucoup, demeurent toujours actuelles. » p.131
La Russie, - est-il besoin de le rappeler, - est le pays classique du réalisme. Tributaire de l’Occident pendant des siècles, son art n’a pu s’affranchir et trouver sa propre voie qu’au moment où des thèmes nationaux purent être substitués aux modes et formes empruntés, et s’exprimer avec des formes originales. Ce moment est assez récent, puisqu’il se situe dans les années 1830.

En effet, les réalités russes étaient profondément dissemblables des réalités occidentales qui, plus ou moins bien accommodées, avaient alimenté jusque-là p.131

l’art imitatif p.132
« […] notion de « réalité » dans son sens le plus élémentaire, le plus naïf, celui d’ « existence effective » […] » p.132
1840 : école dite « naturelle » élabore un genre particulier : otcherk (= choses vues) cela tient du reportage plus que de la nouvelle ou du récit.

Cette tendance préside à toute l’évolution artistique russe.

école naturaliste : l’ambition de rendre la vie telle quelle, sans la transposer. Bélinski : « la reproduction de la réalité dans toute sa vérité ».

« L’absolu de la vérité » p.132
Répertoire encrassé de sous-produits de Sardou et de Dumas fils, aux situations baroques, mettant en scène des anges ou des canailles. Les acteurs les jouaient à coups d’ « effets » et de clichés ». L’intrigue, le pathos, la convention étaient rois.

Ce théâtre, Tchekhov voulut le combattre. Il était seul. Plus tard, il trouvera de puissants alliés : Maeterlinck, Hauptmann. Ses pièces ultérieures leur seront grandement redevables. Mais La Princesse Maleine ne paraitra qu’en 1889, L’Intruse, Pelléas et Mélisande plus tard encore. p.133

Avant le lever du Soleil de Hauptmann, 1899

Les Solitaires, 1890

Les Tisserands, 1893
MASTER 1

Tchekhov emprunte à Ibsen la structure générale du drame moderne. A son exemple ? Il cesse de diviser les actes en scènes ; il conduit les dialogues en monologues parallèles, chacun des interlocuteurs plongé en lui-même, suivant le fil de ses propres pensées ; il trouve aussi chez Ibsen cet art des silences qui lui est si cher et qu’il approfondira plus tard, après avoir fait connaissance avec Maeterlinck. p.134
Influence / Tchekhov avec Hauptmann & Maeterlinck / […] son art de faire sentir la solitude de l’homme (Hauptmann) ; (Maeterlinck), par sa technique de répliques brèves et apparemment insignifiantes, mais lourdes de résonances intérieures, encore soulignées par l’introduction d’un leitmotiv pour presque chaque personnage : un tic, un geste, une expression, le tout, bien sûr, transposé par Tchekhov sur un plan beaucoup plus matériel. Ce qui rapproche surtout le « réaliste » russe du « symboliste » belge, c’est la finesse, la musicalité inhérente à sa composition dramatique, le jeu des silences à prolongements, le double plan sur lequel résonnent les paroles. »

p.134

« Tchékhov a pris pour sujet de son théâtre la malédiction de cette société : son impuissance d’agir, drame intime de l’intelligentsia russe - et pas seulement russe, peut-être. » p.135

« personnages d’Ivanov / « inédits, vivants, pas inventés » »

1887 Théâtre Korch à Moscou / 1889 scène impériale Alexandrine St Petersbourg p.136

nécessité de « nouveaux acteurs, « nerveux et intelligents », que l’auteur appelait de ses vœux pour interpréter les gens ordinaires «  sans clichés ni effets », ces acteurs n’existaient pas encore. » p.136

« Le metteur en scène, Stanislavski, trouva un langage théâtral pour cette manière apparemment « non scénique », sans effets extérieurs, « sans action », « sans anecdote », terne « moelle de la grisaille au jour le jour », qui, aux anciennes unités, substituait « l’unité de l’état d’âme ». » pp.136-137
nouveau style secret du jeu « intériorisé » : art « de sentiment et d’intuition »
cf. Stanislavski / Tchekhov : « […] l’action scénique doit être comprise du dedans ; l’œuvre dramatique ne doit être bâtie que sur la vie profonde des personnages, épurée de tout élément pseudo-scénique. » « […] l’action intérieure seule s’empare de notre âme, par une sorte de contagion, et la régit. » « […] l’essentiel, ici, c’est l’âme des personnages. » sup/situation
lumière, sons, objet

« […] de tout cela Tchékhov se sert non pas pour obtenir des effets scéniques, mais pour révéler la vie même de l’esprit. Comment nous séparer, nous et tout ce qui se passe en nous, du monde de la lumière, des sons et des choses qui commandent en partie notre vie mentale ? » p.137
Stanislavski : "réalisme intérieur"

1830 : haute tradition d’un réalisme poétique et affiné. Gogol/Chtchepkine

1850-1860 : théâtre naturaliste d’Ostrovski grands acteurs de l’école de Prov Sadovski

1898 1904 : rencontre. La Mouette / La Cerisaie : 6 ans, brève période. Théâtre d’Art = maison de Tchekhov

1932 : Théâtre Gorki, « simplicité virile » "réalisme socialiste"

« […] pour la 1ère fois, nous y voyons deux jeunes : Ania et l’étudiant Trofimov, s’échapper sans regret du vieux manoir et s’élancer vers l’avenir. » / Cerisaie, comédie joyeuse pour Tchekhov. les pleurs. Tchekhovisme > Tchekhov ! p.138
Stanislavski « non, le chapitre Tchekhov n’est pas terminé ; on ne l’a pas encore lu comme il faut le lire ; on a refermé le livre avant d’en avoir pénétré l’essence. Qu’on le rouvre, qu’on l’étudie et qu’on le lise jusqu’au bout. » p.139
« Or, à partir de sa maturité artistique, qu’il atteint sans doute avec Oncle Vania, Tchékhov écrit en contrepoint. La joie habite ses personnages à côté de la détresse, le désespoir à côté de l’espérance. » p.139
« […] tous les personnages tchékhoviens qui ont une valeur humaine, se révèlent ainsi sur un double plan de chutes et d’envolées » p.141

texte accompagné d’un « sous-texte » d’un « courant sous-marin » = courant de l’âme tourmentée.
« Au contraire, les personnages satisfaits de leur existence, comme le professeur Sérébriakov, vivent sur un seul plan, et leurs répliques sont sans profondeur, sans résonnance. » p.141
"réalisme socialiste" = méthode (style) artistique

principe essentiel : la représentation véridique historiquement concrète de la réalité

dans son développement révolutionnaire

tâche si importante : l'éducation communiste des masses p.142

Etape organique de l’évolution de la pensée artistique russe

 Pérédvijniki (les Artistes ambulants) depuis 2ème moitié XIXème s, dominent l’art russe.

« authenticité » naturalisme outrancier perfection imitative p.143
« Le langage de Tchekhov est fait de mots familiers, quotidiens ; jetés avec nonchalance ; il ne prend tout son sens que grâce aux résonnances intérieures, aux associations. » p.143

« […]

Stanitsyne, le metteur en scène actuel, bouleversement de l’ancienne conception avec personnages de l’autre bord, autre classe… p.143
Page in IIIème partie /plan RBV

[…] « le conflit Tchékhov-Stanislavski est supprimé au profit du 1er. La Cerisaie est devenue, sinon une farce, du moins une comédie qui finit bien. »

Tchékhov qui protestait avec véhémence : « Pourquoi dit-on que je suis pessimiste ? Quel mot répugnant ! »

Ancienne interprétation / « ancienne vie » L’actuelle / « la vie nouvelle »

(p.143)
« […] de toutes les pièces de Tchékhov, La Cerisaie est la préférée, la plus jouée en Russie.

De sa création (ancienne manière) 1904 1922 : 331 représentations

De 1922 1300 représentations

De tous les arts, le théâtre est le moins « pur ». il relève des lois sociologiques au moins autant que des lois esthétiques. […]

Il faut donc choisir : ou bien accepter que Tchékhov meure, ou bien que, pour vivre, il se transforme.

L’ancienne Cerisaie était belle, mais ses arbres, dit le vieux serviteur de la pièce, ne portaient presque plus de fruits. La raison et le temps exigeaient qu’elle fût abattue. » (p.146)
Aujourd’hui, cette poésie, nous dit-on, est périmée. Les paroles de ces fantoches n’ont plus de résonnance. Réduits à leur indice social, ceux-ci ont perdu leur 3ème dimension. La pièce de Tchekhov semble avoir été revue par Gorki.

Sans doute est-ce conforme à la « commande sociale », puisque de toutes les pièces de Tchekhov, La Cerisaie est la préférée, la plus jouée en Russie.
De sa création 1922 : 331 représentations

1922 : 1300 représentations

Dans tous les arts, le théâtre est le moins « purs ». Il relève des lois sociologiques au moins autant que des lois esthétiques. […]

Il faut donc choisir : ou bien accepter que Tchekhov meure, ou bien que, pour vivre, il se transforme.

L’ancienne Cerisaie était belle, mais ses arbres, dit le vieux serviteur de la pièce, ne portaient presque plus de fruits. La raison et le temps exigeaient qu’elle fût abattue.

similaire:

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» icon«Historiens biographes d’écrivains»
«et son temps» pour «s’excuser» d’être sorti de l’histoire même s’il parle beaucoup du Risorgimento dans cet ouvrage. Pour Voltaire,...

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconIl n'y avait en tête des premières éditions de cet ouvrage, publié...
Il y a deux manières de se rendre compte de l'existence de ce livre. Ou IL y a eu, en effet

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconXX° Festival «Musique en Périgord» Villages d’Audrix, de Campagne...
«Musique en Périgord» a évolué comme tout être vivant en restant fidèle à ses origines

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconIntroduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconJe dédie cet ouvrage à mon fils Rodolphe

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconNote De quel ouvrage le texte est-il extrait ?

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconBibliographie | Notes | Citation | Auteur
«antiques chanteurs» qui, comme l’Odyssée3 ou l’inventeur de Pandore4, célèbrent la perfidie de la Femme, notamment en la présentant...

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconLa connaissance de l’auteur n’est pas requise. IL faut et IL suffit...
«faire parler» 2 un texte apparemment simple, qui ne pose pas de problème de compréhension immédiate. Attention, l’apparente facilité...

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconNote : 8 ouvrages sur le sujet trois en français et cinq en anglais...
«les Confessions» (traduction française du titre d’un ouvrage, depuis des siècles), mais IL y a 2 ans : nouvelle traduction, et l’ouvrage...

Note mt, revoir le l’ouvrage pour La Mouette / Sylvain / Vania. Biblio. Perigord cm1662 Ivanov, 1887 «cet auteur apparemment si clair, et en réalité infiniment complexe» iconClasse de cm1 de Jean-Marc moronval à Saint Gély du Fesc (école Valène)
«On ne naît pas mouette, on le devient» : cette parodie du célèbre postulat de Simone de Beauvoir pourrait illustrer l’histoire de...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com