Ateliers du goût





télécharger 70.92 Kb.
titreAteliers du goût
date de publication21.04.2017
taille70.92 Kb.
typeAtelier
l.20-bal.com > littérature > Atelier
Circonscription de Maromme année scolaire 2013/2014

GOÛT, GOURMANDISE ET POESIE



LA SEMAINE DU GOÛT DU 14 AU 20 OCTOBRE 2013 SUR LE SITE DU MINISTERE





Qu'est-ce que la Semaine du Goût ?
La Semaine du Goût a lieu tous les ans en octobre depuis 1990, à l'initiative du journaliste gastronomique Jean-Luc Petitrenaud.
Cet événement a pour objectifs :

  • d'éduquer au goût les consommateurs, notamment les enfants ;

  • d'éduquer à la diversité et au plaisir des goûts et des saveurs ;

  • d'informer de manière pédagogique sur les produits, leur origine, leur mode de production et leurs spécificités ;

  • d'informer sur les métiers de bouche ;

  • de transmettre des savoir-faire ;

  • d'encourager les comportements et consommations alimentaires s'inscrivant dans un mode de vie équilibré et durable





Pour accéder au site « LE GUIDE DE LA LECON DU GOUT »
http://www.legout.com/la-semaine-du-gout/lecons-de-gout




En ce qui concerne la circonscription, ce projet national se décline en interdisciplinarité.
En effet, après avoir proposé :

  • « Goût et musique » en 2011/2012

  • « Goût et littérature » en 2012/2013

Voici « GOUT ET POESIE » en 2013/2014

GOUT ET POESIE


http://www.crdp-poitiers.cndp.fr/file/Gout-et-poesie.pdf



Ateliers du goût

Le toucher


A partir de deux petits morceaux de papier de verre très proches en grains, chercher à définir

le grain le plus fin (le plus rugueux, le moins rugueux).

Cette épreuve permet de montrer la diversité des avis et d’expliquer aux enfants que

l’équipement sensoriel de chaque individu est unique et qu’il nous est difficile d ‘être

parfaitement du même avis. (Nous ne sommes pas pareils !)

Cette activité permet d’encourager les enfants à donner un avis personnel plutôt que de se

laisser influencer. A ce titre, les ateliers du goût doivent s’organiser, si possible, avec des

postes de travail isolés et ainsi favorables à la concentration et à l’écoute des messages

sensoriels.

La dégustation


Déguster un aliment en séparant dans le temps les entrées sensorielles :

  • Voir : regarder et trouver un (des) mots ou une (des) expression(s) pour parler de ce que l’on voit. Constituer un répertoire de mots.

  • Toucher : prendre en main et trouver un (des) mots ou une (des) expression(s) pour parler de ce que l’aliment.

Constituer un répertoire de mots.

  • Sentir, flairer et trouver un (des) mots ou une (des) expression(s) pour parler de ce que l’aliment.

Constituer un répertoire de mots.

  • Déguster et trouver un (des) mots ou une (des) expression(s) pour parler de l’aliment en bouche et après l’avoir avalé :

    • Le goût et l’audition en bouche

Constituer un répertoire de mots.

    • Le goût : sa durée et son évolution après avoir avalé.

Constituer un répertoire de mots.

  • Ecrire un court texte pour parler de ce que l’on vient de déguster en s’appuyant sur le répertoire de mots, seulement si l’on en a besoin.



Arôme et colorant


Matériel proposé : un liquide (eau, lait) jaune obtenu avec un colorant jaune et contenant un

arôme de menthe par exemple.

(Travailler à partir de colorants et d’arômes alimentaires pour créer des effets différents.)

  • La vue : en regardant seulement, choisir parmi les arômes proposés à l’oral par l’adulte : citron, fraise ou menthe. La réponse obtenue sera le citron et permettra de montrer qu’il existe un horizon d’attente à partir des informations visuelles prélevées. Sans goûter, nous évoquons un goût. Celui-ci est le résultat de notre parcours culturel.

  • Le goût : après avoir avalé la boisson, redonner son avis sur l’arôme de ce liquide. La réponse obtenue sera la menthe. La non coïncidence entre la couleur et l’arôme permettra d’engager les enfants vers une connaissance avertie de la composition des aliments fabriqués par les industries alimentaires modernes.



Fiche de dégustation (Exemple du miel)



Première étape : avant

REGARDER ET SENTIR

Des mots à entourer :

Brillant, mat, transparent, opaque, jaune doré, clair marron, odeur, pas d’odeur.....

Tes mots :



Deuxième étape : pendant

DEGUSTER ET GOUTER

Des mots à entourer : mou, dur, coulant, croquant, chaud, froid, salé, sucré

Tes mots :



Troisième étape : pendant

GOUTER

Le goût ne reste pas :

Le goût reste longtemps :

Le goût change :



Ateliers du goût et poésie



Répertoire de mots autour de la cuisine et de la gastronomie

Verbes d’action

trouvés dans

les recettes

de cuisine

Emotions Sentiments

Adjectifs

culinaires

trouvés dans

les recettes

de cuisine

Noms de

préparations

culinaires

trouvées dans

les recettes

de cuisine

Qualificatifs


pour parler

d’une boisson.

Ex : l’eau.

fouetter

malaxer

découper

peler

cuire

enfourner

battre

émietter

réduire

émincer

ajouter

ouvrir

garnir

décortiquer

faire mariner

additionner

enrouler

décorer

faire fondre

casser

écumer

mélanger

démouler

servir

laisser refroidir



la tendresse

l’amitié

la tristesse

la joie

la peur

l’impatience

l’amour

la jalousie

la fierté

la prétention

l’humilité

la colère

le regret

l’espoir

l’ambition

l’affolement

l’inquiétude

la solitude

la gaîté

la patience

la générosité

l’avarice

la cupidité

la rancune

la timidité

...

confit

mariné

sucré

salé

doré

mousseux

farci

rôti

parfumé

moelleux

croustillant

crémeux

fondant

râpé

chaud

froid

glacé

gratiné

balsamique

juteux

consistant

trempé

fariné

réchauffé

égoutté

...

soufflé

salade

soupe

sablé

crudités

charlotte

marinade

papillote

brioche

croûte

crème

pâtes

croquette

tarte

purée

flan

crêpe

brochette

beignets

poudre

coulis

quiche

buffet

sauce

fondant

....

limpide

claire

colorée

potable

aromatisée

cristalline

de montagne

de source

pétillante

fraîche

chaude

bouillante

plate

trouble

translucide

évaporée

salée

sucrée

courante

embouteillée

citronnée

glacée

de rose

de fleur

d’orangée

...


Ecrire des phrases infinitives en choisissant un mot dans chaque colonne.

Peler la jalousie croustillante d’une charlotte cristalline

Faire mariner la colère consistante d’un coulis de montagne

Ecumer le regret froid d’un flan évaporé

Laisser refroidir la rancune réchauffée à la fleur d’orangée

Chercher à jouer avec des assonances en réquisitionnant d’autres mots :

Fouetter le taboulé de tristesse trop terni.

Cuire le compoté de colère trop collé

Cuisine et poésie


Activité cuisine : présenter dans une assiette un fruit et/ou un légume en montrant le « dedans », le « dehors » et en répartissant l’espace en deux moitiés.

Activité d’écriture associée : répertorier tous les verbes des actions culinaires pratiquées.

  • peler, couper, trancher, étaler....


Au cycle 1 : écrire une comptine avec ces verbes.



Au cycle 2 : associer une expression, croiser deux répertoires de mots.



Au cycle 3 :

Créer des assonances en utilisant un répertoire de mots contenant un p, par exemple.



Raconter la recette de la tarte aux pommes en faisant parler la pomme.

Première écriture en prose :

« Tu m’as prise dans ta main puis tu m’as pelée très longtemps, ensuite tu m’as tranchée,

étalée dans un plat... et je me suis laissée déguster. »

Transformation du texte en poème par la mise en forme visuelle et par le choix d’une

structure, des mots et de rimes...



ODEURS ET POESIE




Repérer une odeur : activité de tris


Activité de tris sensoriels : ce qui a une odeur et ce qui n’en a pas.

Sentir le contenus de petits pots contenant des objets divers : légumes, fruits, produits alimentaires, produits ménager, matériaux, végétaux....
Compléter un texte :

Je respire......

Je flaire......... ................

Je sens.........

J’aspire........

Je pense à............

Je voudrais sentir.................

Distinguer les odeurs : activité de tris


Activité de tris sensoriels : ce qui a une odeur agréable et ce qui a une odeur désagréable.

Travailler avec des odeurs naturelles et des odeurs artificielles, fabriquées commerciales

(produits de toilettes et d’hygiène, produits alimentaires fabriqués...)

Constituer des répertoires de mots :

  • des qualificatifs : dire comment est cette odeur,

  • des évocations : « ça me fait penser à..., c’est comme... »

Ecrire des « poèmes listés » :

Odeur de.... Je me souviens.... Souvenir de...

Odeur de.... Je me souviens.... Souvenir de...

Odeur de.... Je me souviens.... Souvenir de...

Odeur de.... Je me souviens.... Souvenir de...

Ecrire des « poèmes conjugués » :

Dans ce pot Avec ce flacon

Je pense à.... Je songe à....

Tu penses à ... Tu penses à....

Il pense à.... Il se souvient de...

....... Nous nous rappelons...

Vous repensez à...

Ils s’imaginent....

Propositions extraites du site « Gourmandises musicales »


rencontres chantantes du Haut-Rhin, 2012


Boîtes à poèmes

Jouer avec les mots des autres, aller vers le poème, apprivoiser le poésie

Choisir un poème traitant de la gourmandise.

Copier ce poème sur des étiquettes (un mot par étiquette), découper, ranger les mots dans une boîte. En petits groupes : Etaler les mots de la boîte afin qu’ils soient visibles par tous.

Ecrire un texte commun à l’ensemble du groupe, à partir d’un maximum d’étiquettes mots.

Tous les mots ne doivent pas forcément être utilisés et peuvent être « adaptés » (accordés)

Quelques étiquettes blanches servent de jokers.

Recopier le texte et lui donner un titre.

Variantes possibles :

  • piocher au hasard 6 mots pour les intégrer dans un texte

  • ne pas permettre de jokers

  • ne pas laisser la possibilité de modifier les mots du poème

  • ... variantes au gré de l’enseignant selon le niveau des élèves

Retravailler le texte proposé pour en faire un texte poétique. Soigner la mise en page (retours à la ligne et présentation), la rythmique, les sonorités, ..
Des poèmes facilitateurs : Madame la fourchette de Jean-Luc Moreau – L’oiseau du Colorado de Robert Desnos, Le goûter de Maurice Carême
Poème acrostiche

Aller du vers au poème, apprivoiser la poésie

Choisir un vers d’un poème ou d’un chant

Ecrire chaque mot du vers, sur la gauche, en bordure de page, chaque mot devenant ainsi l’amorce d’un nouveau vers.

Composer un nouveau poème à partir de ces amorces.

Titrer.
Exemple : à partir du refrain de A table ! d’Olivier Walch

Allons ...

Venez ...

A table ...

Tout ...

Est ...

Prêt ...

Pour ...

Le ...

Déjeuner ...
Semaine en ...

Sur le modèle de Semaine en sucre de Robert Vigneau Ecrire une semaine en légumes, une semaine en épices, une semaine en fruits ..
Vous trouverez les poésies citées dans le document joint : « Toutes les poésies »

BIBLIOGRAPHIE




Les poètes de la bonne chère – Kilien Stengel

Editions La Table Ronde, Coll. La petite vermillon - 2008
Si de nombreux poètes ont célébré les plaisirs de la table, il n'existait pas encore d'anthologie de la poésie gastronomique. De Gace de La Bigne à Boris Vian en passant par Théodore de Banville, Charles Monselet ou encore Raymond Radiguet, ce recueil réunit près de quatre

vingts auteurs qui ont su magnifier la bonne chère en mettant la littérature à son service. Avec esprit et gaieté, ils célèbrent la bisque et la bouillabaisse, le gigot et l'asperge, le pont l'évêque ou encore le brie de Meaux. Un ouvrage dédié à la fois aux gourmets et aux lettrés.

Cette anthologie réunit à la fois des auteurs célèbres, maintes fois réédités et des poètes méconnus. On y trouve aussi des versificateurs du dimanche, dont les bouts rimés ont été publiés dans d’improbables revues. Nous nous sommes efforcés de remonter aux sources, mais quelques rimailleurs n’ont guère laissé de traces. Ainsi, nous disposons de peu d’informations sur Antoine Gaigneu, Gabrielle Henry, Jean-Gabriel Rouyer, Pierre Ardouin, Léon de Fos, Georges Blanchard, Maurice Champavier et Raymond Février : c’est pourquoi ils n’ont pu faire l’objet de notices biographiques. Leurs oeuvres savoureuses nous ont toutefois semblé dignes de figurer dans ce recueil.




Voici une liste de poèmes gourmands et de leurs auteurs :
Repas ridicule (Bisque), Boileau
Repas ridicule (Chapon), Boileau
Troisième satire (cuisine), Boileau
Repas ridicule (Godiveau), Boileau
Repas ridicule (pois), Boileau
Troisième satire (potage), Boileau
Bonnet d’évêque, Léon de Fos
Sans titre (couvert), Léon de Fos
Sel, Léon de Fos
Quatorzième (treize à table), Léon de Fos
Le Macaroni, Charles Monselet
L’Andouillette, Charles Monselet
L’Asperge, Charles Monselet
Le Cochon, Charles Monselet
Les Vins de France, Charles Monselet
La choucroute, Monselet
Asperge, Monselet
Homard, Monselet
Pois, Monselet
Porc, Monselet
La Ballade à sa Femme, Théodore de Banville.
Le vin de l'Amour, Théodore de Banville
Le vin de l'Amour, Théodore de Banville
Le Civet de Lièvre, Henri Chantavoine
La Potée Bourguignonne, Henri Chantavoine
La daube, Henri Chantavoine
La perdrix aux choux, Henri Chantavoine
Navarin aux pommes, Raoul Ponchon
Clos Ponchon, Raoul Ponchon
Fortunate (patron des cuisiniers), Raoul Ponchon
Chanson à boire, Paul Scarron
Chanson à manger, Paul Scarron
La table, Scarron
La cuisine, Émile Verhaeren
Cuisson du pain, Émile Verhaeren
Les villes à pignons (bière), Emile Verhaeren
Les fleurs du mal (L'âme du vin, Le vin des amants, Le vin de l'assassin, Le vin des chiffonniers, le vin du solitaire) Charles Baudelaire
Pauvre Belgique (bière), Baudelaire
Aphorismes, Brillat Savarin
L’âge, Brillat Savarin
Manuel des amphitryons, Grimod de la Reynière
Sans titre, Grimod de la Reynière
Bisque, Grimod de la Reynière
Café, Grimod de la Reynière
Je payais le pécheur, Victor Hugo
Au feuillantines, Victor Hugo
Année terrible (menu), Victor Hugo
Auberge de Bray (voyage gastronomique), Victor Hugo
Ce que j’aime, Victor Hugo.
Quand les guignes furent mangées, Victor Hugo
Le pain d’ménage, Georges Blanchard 1931
Famille et rutabaga, Georges Blanchard
Du caillé, Georges Blanchard
Retour à la terre, Georges Blanchard
Défunt mon ventre, Georges Blanchard
La vieille auberge, Georges Blanchard
Au marché, Georges Blanchard
Su l’pergnier (sur le prunier) , Georges Blanchard
Le r’pas d’midi, Georges Blanchard
Le fromage, Marc-Antoine Girard de Saint-Amant
Brie, Saint-Amant
Alsace gourmande, Georges Spetz
Sans titre, Georges Spetz
Une caille aimait les carottes, Pierre Béarn
Un chou gras, Pierre Béarn
Un poireau trop arrogant, Pierre Béarn
Un potiron tout rond tout rond, Pierre Béarn
Salsifis et potiron, Pierre Béarn
Tomate et navet, Pierre Béarn
Une amoureuse vache d’Isigny, Pierre Béarn
À Raoul Ponchon, J.M.Eylaud
Prière du paysan, J.M.Eylaud
À un invité, J.M.Eylaud
Ballade du champagne, J.M.Eylaud
Pilau (riz), Mery
Bouillabaisse, Méry
La Noisette, publié dans L’Almanach du Comestible
Le Pot-au-Feu, Emile Bergerat.
Gourmandise, Guillot de Saix.
Pigeonneaux innocents aux Écrevisses, Georges Vicaire.
Comment on fait le Homard à l’Américaine, Miguel Zamacoïs.
Révolte, Albert Glatigny.
A Table, Jean Richepin
Nata Mecum…, Jules Lemaitre,
Les Crêpes de Blé Noir, Theodore Botrel.
Aveu, Romain Coolus.
La Bouillabaisse, Jacques Normand.
La Fromentée à Nohant, Gabriel Nigond.
L’oiseau de Phase, Voltaire.
Les Frivoles, Arsène Thévenot.
Le Gratin, Maurice Champavier.
Les Rayoles, L. Desbouchage
L’Ortolan, Arthur Poydenot,
Les Ragoules, F.-E. Guyot de la Hardrouyère.
Pommes de Terre à la Lyonnaise, Mme Louise L’Hermitte.
Brandade de Morue, Raymond Fevrier.
Menu Saintongeais, Pierre Ardouin.
Poulet Fricassé, Gabrielle Henry.
Ragueneau, Edmond Rostand
La cuisine, Albert Samain
En battant le beurre, Maurice Rollinat
Si fruits, raisins et blés, et autres telles choses, Joachim Du Belllay
La terre se couvre de fleurs et de fruits, Guillaume de Salluste Du Bartas
D'un gourmand, ivrogne et paresseux, Eustorg de Beaulieu
Contre les taverniers, Pierre Grognet
La romance du vin, Emile Nelligan
Une pomme rouge, Anonyme
Roman (limonade), A. Rimbault
Le Buffet, Anonyme
La Divine Comédie (les gourmands), Dante
Les confessions (gourmand), J.J. Rousseau
Gastronomie, Berchoux
Chocolat, Renaud (marchand de chocolat du XVIIIeme s)
Aphorisme culinaire, Léon Abric
Sans titre, Camille La Broue
Les bucoliques, André Chénier
Sacre d’automne, Philippe de Rothschild
Ode à un rossignol, John Keats
Salammbô, G Flaubert
Réflexions sur la gourmandise, Jean-Louis Vaudoyer
Les caractères (Prune), Jean de la Bruyere
L’avare, Molière
Trimazo meusien (blé), anonyme
Remarque, Larochefoucauld
Connaissance de l’est (porc), Claudel
Courrier à Lucius (hydromel), Sénèque
Der deutsche Horaz (bière), Jakob Balde
Les contes d’Hoffmann (cabaret), J. Barbier et M.Carré
Bière, Hebel
La truffe anonyme XVIIIe
Artichaut, chanson médiévale de rue
Mirouer du mariage (cuisine), Eustache Deschamps
Pontgibaud (fromage), Francisque Bathol
Boudin, Paul Harel
Bouillabaisse, Robert J. Courtine
Boulanger, trouvère du XIIIe s.
Brie, Charles d’Orléans
Brouet, La Fontaine
Cabaret, Chapelle
Vie parisienne (Cabinet particulier), Offenbach
Cancoillotte, Charles Thuriet
Cerise, Rouyer
Vaux de vires (cidre), Olivier Basselin
Cuisinier militaire, jean Laribe d’Arval
Gourmet, Colnet
Fricandeaux, Beaumarchais
Perdreaux en pâté du livre des déduits, Gacis de Brugne
Argot des tranchées (menu de Guerre), M.L. Saineau
Macaron, Roland Engerand ?
Marinier du Rhône, mistral
Prière gastronomique et bachique, Marot
Mayonnaise, Achille Ozanne
Pompom (Melon), Ronsard
Repues franches, Villon
Tracas de paris (menu de Pomme de pin), Colletet
Restaurant point, Paul Poiret
Amour des légumes, Regnard
Traité médiéval de tenue de table, inconnu
Vaux de vire (boire à Tire larigot), Olivier Lesselin
Vanneau, Gollut
Côtelettes de veau gendarme, J.Royer




similaire:

Ateliers du goût iconAteliers du goût en partenariat avec le magasin Colruyt pour la classe de ce2/cm1

Ateliers du goût iconDéfinir le goût, impossible. Qui l’essaie échoue. Le goût est-il...

Ateliers du goût iconBibliographie du patois saintongeais (Aunis, Saintonge, Angoumois,...
«A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»

Ateliers du goût iconBibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois,...
«A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»

Ateliers du goût iconBibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois,...
«A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»

Ateliers du goût iconGout, sens et epices

Ateliers du goût iconLa Semaine du Goût 2016”

Ateliers du goût iconLe Goût des Autres

Ateliers du goût iconAteliers d’écriture (sans majuscule s'il vous plaît)
«ateliers d’écriture» accueille des comptes rendus d’expérience, des liens et des réflexions

Ateliers du goût iconMembre de l'Institut Français du Goût





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com