A. Éditions de textes et traductions





télécharger 65.77 Kb.
titreA. Éditions de textes et traductions
date de publication20.04.2017
taille65.77 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > littérature > Documentos

Florence Bouchet
LISTE DE PUBLICATIONS

(décembre 2013)

———————————————————————————————————
A. Éditions de textes et traductions

1 – Présentation et traduction d'extraits du Meliador de Froissart dans La Légende arthurienne, D. Régnier-Bohler dir., Paris, Robert Laffont, “Bouquins”, p. 1039-1078.

2 – Heldris de Cornouailles, Le Roman de Silence, présentation et traduction, dans Récits d'amour et de chevalerie (XIIe-XVe siècle), D. Régnier-Bohler dir., Paris, Robert Laffont, 2000, “Bouquins”, p. 459-557.

3 – Alain Chartier, Le Quadrilogue invectif, Paris, Champion, 2002, “Traductions des CFMA” n° 61 [126 p.]

4 – René d'Anjou, Le Livre du Cœur d'amour épris, édition et traduction, Paris, LGF, 2003, “Lettres gothiques” [532 p.]

5 – Édition du Quadrilogue invectif d’Alain Chartier (suivi du Lai de paix), Paris, Champion, 2011, CFMA n° 168 [lxxvi + 148 p.]

B. Ouvrages

1 – Le discours sur la lecture en France aux XIVe et XVe siècles : pratiques, poétique, imaginaire, Paris, Champion, 2008, “Bibliothèque du XVe siècle” n° 74 [392 p.].

À paraître :

L’iconographie du Livre du Chevalier errant de Thomas de Saluces (Brepols, corpus du RILMA).

C. Directions d'ouvrages

1 – Écritures médiévales. Conjointure et senefiance, Littératures, 53, 2005 (en collaboration avec Daniel W. Lacroix).

2 – Une bibliothèque imaginaire du XVe siècle. Les livres favoris des lecteurs de la fin du Moyen Âge, catalogue d’exposition, en collaboration avec J. Deschaux, Toulouse, 2008.

3 – La « mouvance » des genres littéraires au Moyen Âge, dossier paru dans les Cahiers de recherches médiévales, 18, 2009, p. 179-264 (5 articles).

4 – René d’Anjou, écrivain et mécène (1409-1480), Turnhout, Brepols, 2011, “Texte, Codex & Contexte” n° 13.

5 – Dossier Charles d’Orléans, dans Le Moyen français, 70, 2012, p. 3-82 (5 articles).

6 – Translatio : traduire et adapter les Anciens, Paris, Garnier, 2013 (en collaboration avec Corinne Bonnet).

À paraître :

Penser les cinq sens au Moyen Âge : poétique, esthétique, éthique (Garnier, en collaboration avec A.-H. Klinger-Dollé).

D. Articles et chapitres d’ouvrages

1 – « Froissart et la matière de Bretagne : une écriture déceptive », dans Arturus Rex. Acta conventus lovaniensis 1987, W. Van Hoecke, G. Tournoy & W. Verbeke dir., Louvain, Leuven University Press, 1991, vol. II, p. 367-375.

2 – « Le Chevalier errant de Thomas de Saluces : lectures de la description et description de la lecture vers la fin du Moyen Âge », Bien dire et bien aprandre, 11, 1993, p. 81-104.

3 – « Les thèmes lyriques dans le Chevalier errant de Thomas de Saluces », dans Musique naturele. Interpretationen zur französischen Lyrik des Spätmittelalters, W. D. Stempel dir., Münich, Fink, 1995, p. 177-194.

4 – « De la lecture à l'écriture : quelques modes de transfert dans le Chevalier errant de Thomas de Saluces », Bien dire et bien aprandre, 13, 1995, p. 217-235.

5 – « Les “signes” de l'amour : stratégies sémiotiques de la déclaration amoureuse dans le Meliador de Froissart », Bien dire et bien aprandre, 15, 1997, p. 167-178.

6 – « Rhétorique de l'héraldique dans le roman arthurien tardif : le Meliador de Froissart et le Livre du Cuer d'Amours espris de René d'Anjou », Romania, 116, 1998, p. 239-255.

7 – « Jeux de clair-obscur dans le Livre du Cuer d'Amours espris de René d'Anjou : quête du sens et plaisirs des sens », dans Feu et lumière au Moyen Âge I, travaux réunis par J.-C. Faucon, Toulouse, Éditions universitaires du Sud, 1998, p. 7-21.

8 – « Le silence de la travestie : le Roman de Silence (XIIIe siècle) », Clio, 10, 1999, p. 137-144.

9 – « Oncques ne fut feu sans fumee : fortune du proverbe au XVe siècle », dans Feu et lumière au Moyen Âge II, travaux réunis par J.-C. Faucon, Toulouse, Éditions universitaires du Sud, 1999, p. 7-18.

10 – « Les éléments épiques dans Floriant et Florete », dans "Plaist vos oïr bone cançon vallant ?" Mélanges de Langue et de Littérature Médiévales offerts à François Suard, réunis par D. Boutet, M.-M. Castellani, F. Ferrand & A. Petit, Lille, Édition du Conseil Scientifique de l'Université Charles-de-Gaulle - Lille III, 1999, t. I, p. 87-99.

11 – « L'intertexte oublié : Ronsard et Chartier », Nouvelle Revue du XVIe siècle, 17/2, 1999, p. 205-217.

12 – « Au temps du roy Jehan..., entre histoire et roman : le personnage de Jean le Bon dans Jehan de Saintré », Bien dire et bien aprandre, 17, 1999, p. 23-33.

13 – « Dire l'horreur : les relations du massacre des Armagnacs à Paris (juin 1418) », dans L'horreur au Moyen Âge, travaux réunis par J.-C. Faucon, Toulouse, Éditions universitaires du Sud, 2000, p. 7-22.

14 – « Voyage et quête de soi : le Livre du Chevalier errant de Thomas de Saluces », dans Guerres, voyages et quêtes au Moyen Âge. Mélanges offerts à Jean-Claude Faucon, réunis par A. Labbé, D. W. Lacroix & D. Quéruel, Paris, Champion, 2000, p. 31-42.

15 – « L'écriture androgyne : le travestissement dans le Roman de Silence », Senefiance, 47 (Le Nu et le Vêtu au Moyen Âge - XIIe-XIIIe siècles), 2001, p. 47-58.

16 – « L'écrivain et son lecteur dans le prologue et l'épilogue du Quadrilogue invectif d'Alain Chartier », Bien dire et bien aprandre, 19, 2001, p. 19-29.

17 – « La nouvelle à l'épreuve du roman médiéval : le Livre du Chevalier errant de Thomas de Saluces », dans La nouvelle de langue française aux frontières des autres genres, 2 (actes du colloque de Louvain-la-Neuve, mai 1997), V. Engel & M. Guissard dir., Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant, 2001, p. 7-22.

18 – « Au carrefour de la littérature et des arts figurés : l'allégorie aux XIVe-XVe siècles (Quelques exemples) », dans La littérature et les arts figurés de l'Antiquité à nos jours. Actes du XIVe congrès de l'Association Guillaume Budé, Paris, Les Belles Lettres, 2001, p. 515-527.

19 – « Alain Chartier et les paradoxes de la guerre : le Quadrilogue invectif », dans Images de la Guerre de Cent ans. Actes du colloque de Rouen (23, 24, 25 mai 2000), J. Maurice, D. Couty & M. Guéret-Laferté dir., Paris, PUF, 2002, p. 125-135.

20 – « À quoi sert la littérature au XIVe siècle ? », postface à la traduction publiée par D. Chaubet, Thomas d'Aleran : « Le Chevalier errant », Turin-Chambéry, Centre d'études franco-italiennes, 2002, “Cahiers de Civilisation alpine” 15, p. 389-398.

21 – « Couvrez ce saint que je ne saurais voir : l'implicite religieux dans quelques farces médiévales », Littératures, 53, 2005, p. 53-64.

22 – « Pour une poétique du lecteur : le témoignage de quelques œuvres aux XIVe et XVe siècles », dans Le Goût du lecteur à la fin du Moyen Age, D. Bohler dir., Paris, Le Léopard d'or, 2006, p. 27-45 (Cahiers du Léopard d'or, 11).

23 – « Le clerc, le poète et le fou : de quelques discours possibles sur Narcisse à la fin du Moyen Âge », Troianalexandrina, 6, 2006, p. 171-185.

24 – « Les jeux littéraires avec l'autorité de Valère Maxime aux XIVe-XVe siècles », dans Les Autorités. Dynamiques et mutations d'une figure de référence à l'Antiquité, D. Foucault & P. Payen dir., Grenoble, Jérôme Millon, 2007, p. 297-312.

25 – « Camel de Camois, anti-héros problématique », Senefiance, 53 (Façonner son personnage au Moyen Âge), 2007, p. 67-75.

26 – « Écrivains de cour et lecteurs princiers à la fin du Moyen Âge », Camaren, 2, 2007, p. 9-23.

27 – « Vox Dei, vox pœtæ. The Bible in the Quadrilogue invectif », dans Chartier in Europe, E. Cayley & A. Kinch dir., Cambridge, D. S. Brewer, 2008, p. 31-44.

27bis – « Vox Dei, vox pœtæ : la Bible dans le Quadrilogue invectif », Le Moyen Âge, CXVI/1, 2010, p. 37-50 [version française enrichie du précédent].

28 - « La joie dans la peine au XVe siècle : du paradoxe à la sublimation », Le Moyen français, 62, 2008, p. 7-26.

29 – Introduction et notices « Boèce, La Consolation de philosophie », « Les Métamorphoses d’Ovide moralisées », « Alain Chartier, Le bréviaire des nobles », « Livre de l’ordre de la chevalerie », « Florilèges », « Isidore de Séville, Étymologies », « Valère Maxime, Facta et dicta memorabilia », « Guillaume de Lorris et Jean de Meung, Le roman de la Rose », « Pierre de Provence », dans Une bibliothèque imaginaire du XVe siècle. Les livres favoris des lecteurs de la fin du Moyen Âge, catalogue d’exposition, F. Bouchet et J. Deschaux dir., Toulouse, 2008.

30 – « “Que reste-t-il de nos amours ?” L'écriture ironique du roman au XVe siècle », dans Le Romanesque aux XIVe et XVe siècles, D. Bohler dir., Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2009, “Eidôlon” n° 83, p. 15-27.

31 - « Froissart à la cour de Gaston Febus : lire et être lu », dans Froissart à la cour de Béarn. L’écrivain, les arts et le pouvoir, V. Fasseur dir., Turnhout , Brepols, 2009, p. 179-190.

32 – « Héroïnes féminines et mémoire familiale : le cas du Chevalier errant de Thomas de Saluces. », Clio, 30, 2009, p. 119-135.

33 – « Un petit traictié bon à tout faire : réflexions sur la mouvance générique à la fin du Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales, 18, 2009, p. 201-215.

34 – « Le lecteur à l'œuvre : l'avènement du lecteur dans le discours auctorial (France, XIVe-XVe siècles) », Poétique, 159, 2009, p. 275-285.

35 – « La bibliothèque mentale de René d’Anjou d’après ses écrits allégoriques », dans Splendeur de l’enluminure. Le roi René et les livres, M.-E. Gautier dir., Ville d’Angers / Actes Sud, 2009, p. 105-113.

36 – « Introduction au personnage de René d’Anjou : poète ou politique ? », dans René d’Anjou, écrivain et mécène (1409-1480), F. Bouchet dir., Turnhout, Brepols, 2011, p. 13-21.

37 – « Charles d’Orléans, le penseur dans le labyrinthe », dans Être poète au temps de Charles d’Orléans (XVe siècle), H. Basso et M. Gally dir., Avignon, Éditions universitaires d’Avignon, 2012, p. 132-150.

38 – « Les ballades de Charles d’Orléans : une quête de sagesse ? », Le Moyen français, 70, 2012, p. 21-33.

39 – « L’amour, une utopie ? De Guillaume de Lorris à René d’Anjou », dans Lectures du Roman de la Rose de Guillaume de Lorris, F. Pomel dir., Rennes, PUR, 2012, p. 141-155.

40 – « Supplément au “procès de bonification” du roi René : les Epitaphes du roi de Sicile », Romania, 131, 2013, p. 100-127.

41 – « Introspection et diffraction : les autoportraits de René d’Anjou, entre allégorie et arts figurés », dans L’autoportrait dans la littérature française du Moyen Âge au XVIIe siècle, É. Gaucher et J. Garapon dir., Rennes, PUR, 2013, p. 71-82.

42 – « Livres et lecteurs au Moyen Âge », dans Trésors enluminés de Toulouse à Sumatra, catalogue d’exposition, C. Blondeau et C. Riou dir., Toulouse, Musée des Augustins, 2013, p. 33-38.

À paraître :

• « “Nul n’est trop bon sans mesure” : réflexions sur un idéal éthique problématique ».

• « A Good Carter as Guide : Imitating Alain Chartier (15th century – early 17th century) ».

• « Les cinq sens du lecteur médiéval ».

• « Le Moyen Âge mène à tout, à condition d’en sortir : pour une approche diachronique de la littérature médiévale ».

• « Le lecteur du Roman de la Rose, entre apprentissage et polémique : texte et image dans l’incunable Paris 114 de la Bibliothèque municipale de Toulouse ».

• « Difficile liberté : Franc Vouloir, de la notion éthique à la figure poétique (XIIIe-XVe siècles) ».

• « Performativité et déceptivité du langage courtois dans le Roman du Châtelain de Coucy ».

E. Comptes rendus

1 – Ann Moss, Les Recueils de lieux communs. Apprendre à penser à la Renaissance, Genève, Droz, 2002, dans Anabases, 1, 2005, p. 321-322.

2 – Mythe et mythologie dans l'Antiquité gréco-romaine, Europe n° 904-905, 2004, dans Anabases, 2, 2005, p. 271.

3 – Daniel Lacroix, Les amours du poète. Poésie et biographie dans la littérature du XIIIe siècle, Genève, Slatkine, 2004, dans Littératures, 53, 2005, p. 171-172.

4 – Isabelle Bétemps, Michèle Guéret-Laferté, Nicolas Lenoir, Sylvain Louis, Jean Maurice, Carmelle Mira, La Consolation de la Philosophie de Boèce dans une traduction attribuée à Jean de Meun d'après le manuscrit Leber 817 de la Bibliothèque Municipale de Rouen, Publications de l'Université de Rouen, 2004, dans Anabases, 4, 2006, p. 301-302.

5 – « Toutes choses sont faictes cleres par escripture ». Fonctions et figures d'auteurs du Moyen Age à l'époque contemporaine. Études rassemblées et présentées par V. Minet-Mahy, C. Thiry et T. Van Hemelryck, Louvain-la-Neuve, Les Lettres romanes, 2004, dans Littératures, 54, 2006, p. 241-243.

6 – Pierre Riché & Jacques Verger, Des nains sur des épaules de géants. Maîtres et élèves au Moyen Âge, Paris, Tallandier, 2006, dans Anabases, 5, 2007, p. 271-272.

7 – L'espace lyrique méditerranéen au Moyen Âge. Nouvelles approches, sous la dir. de D. Billy, F. Clément et A. Combes, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2006, dans Encomia, 28, 2006 (une notice générale + une sur chacun des 15 articles).

8 – Réception et représentation de l'Antiquité, Bien dire et Bien aprandre n° 24, Lille, Centre d'études médiévales et dialectales de Lille 3, 2006, dans Anabases, 8, 2008, p. 300-302.

9 – Figures de l'oubli (IVe-XVIe siècle), éd. par P. Romagnoli & B. Wahlen, Lausanne, Études de Lettres 1-2, 2007, dans Le Moyen Âge, CXIV, n° 2, 2008, p. 373-374.

10 – Othon de Grandson, chevalier et poète, J.-F. Kosta-Théfaine dir., Orléans, Paradigme, 2007, dans Le Moyen Âge, CXV, n° 1, 2009, p. 178-179.

11 – Les Epistres des dames de Grece. Une version médiévale en prose française des Héroïdes d’Ovide, éd. L. Barbieri, Paris, Champion, 2007, dans Anabases, 9, 2009, p. 315-316.

12 – Sophie Cassagnes-Brouquet, Un manuscrit d’Anne de Bretagne. Les Vies des femmes célèbres d’Antoine Dufour, Rennes, Éditions Ouest-France, 2007, dans Anabases, 9, 2009, p. 319-321.

13 – La mise en recueil des textes médiévaux, X. Leroux dir., La Garde, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université du Sud Toulon-Var, Babel, 16, 2007, dans Le Moyen Âge, CXV, n° 3-4, 2009, p. 628-629.

14 – Francine Mora, « Metre en romanz ». Les romans d’antiquité du XIIe siècle et leur postérité (XIIIe-XIVe siècle), Paris, Champion, 2008, dans Anabases, 12, 2010, p. 258-259.

15 – David Bouvier et Danielle van Mal-Maeder (éd.), Tradition classique : dialogues avec l’Antiquité, Lausanne, Études de Lettres, 1-2, 2010, dans Les Études classiques, 78, 2010, p. 371-372.

16 – Deviser, diviser. Pratiques du découpage et poétiques du chapitre de l’Antiquité à nos jours, S. Triaire et P. Victorin dir., Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2011, dans Le Moyen Âge, CXVII, n° 1, 2011, p. 214-215.

17 – Ovide métamorphosé. Les lecteurs médiévaux d’Ovide, L. Harf-Lancner, L. Mathey-Maille et M. Szkilnik dir., Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2009, dans Anabases, 13, 2011, p. 299-300.

18 – Alberto Varvaro, La Tragédie de l’Histoire. La dernière œuvre de Jean Froissart, trad. de l’italien par Amélie Hanus, Paris, Classiques Garnier, « Recherches littéraires médiévales » n° 8, 2011, dans Perspectives médiévales [En ligne], 34, 2012 (URL : http://peme.revues.org/2433).

19 – L’Antiquité entre Moyen Âge et Renaissance, C. Blondeau et M. Jacob dir., Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2011, dans Anabases, 17, 2013, p. 274-276.

20 – René d’Anjou, Regnault et Janneton, édition et traduction par Gilles Roussineau, Genève, Droz, 2012, dans le Bulletin du bibliophile, 2013 / 2, p. 373-376.

21 – Les genres au Moyen Âge : la question de l’hétérogénéité, H. Charpentier et V. Fasseur dir., Méthode !, 17, printemps 2010, Bandol, Vallongues, dans Romania, 131, 2013, p. 513-514.


similaire:

A. Éditions de textes et traductions iconBibliographie sélective
«culturelle» en cela qu’il permet de penser la traduction comme acte mais aussi les traductions comme textes du point de vue global...

A. Éditions de textes et traductions iconEa 7305, Littératures, Imaginaires, Société
«fictions philologiques», les ««fictions traductives», leurs réceptions, leurs traductions sont-elles susceptibles de nous livrer...

A. Éditions de textes et traductions iconRecherches : lacan lettres et traductions

A. Éditions de textes et traductions iconTrois traductions pour ne pas oublier

A. Éditions de textes et traductions iconEditions des œuvres au programme
«Collection des textes français», 1934-1957, 4 vol. [Cette édition présente l’intérêt de revenir au texte initial des pièces, longtemps...

A. Éditions de textes et traductions iconTraductions Pièces orpheus britannicus
«The evening primrose» Poème de John Clare (1793-1864) «La primevère vespérale»

A. Éditions de textes et traductions iconI. les mots sélectionnés, leurs "traductions" et leur classement
«ἀγών» = classe 1 (mot très fréquent) comporte deux sens ("combat… / concours")

A. Éditions de textes et traductions iconRésumé Les textes des Illuminations quarante-deux ou quarante-quatre,...
«illumination», révélation et hallucination tout à la fois, transfigure le monde: «La musique, virement des gouffres et choc des...

A. Éditions de textes et traductions iconVoici une sélection de 4 haïku de chaque saison traduits du japonais....

A. Éditions de textes et traductions iconTextes d’Étude • Pierre Emmanuel, Jean Cayrol
Pierre Emmanuel et Paul Éluard) ou les éditions Seghers (Jean Cayrol). Le poème de Marianne Cohn, qui fut retrouvé après sa mort...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com