Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ?





télécharger 20.16 Kb.
titreLittérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ?
date de publication07.11.2019
taille20.16 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > littérature > Littérature
LA LITTÉRATURE EN QUOI EST-ELLE UN ART ?
Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ?
Pour illustrer mon propos, j’ai choisi de vous présenter un album « Marcel le rêveur » d’Anthony Browne (1997) chez Kaléidoscope.
Rappel :

La littérature est un ensemble de textes porteurs de valeurs,

  1. valeur esthétique : Jean – Paul Sartre en 1948 dans son ouvrage « qu’est-ce que la littérature ? » et ses successeurs chercheurs s’entendent pour dire que la littérature s’impose comme forme esthétique. Par exemple, comment la relation texte / images construit-elle le rêve et la réalité dans le cas de l’album cité en référence ?

  2. valeur culturelle : il s’agit de la relation texte au sens large (texte et images pour un album) et culture.

  3. valeur sociale, humaine voire philosophique : par exemple, quel regard est porté sur le monde ?


Le langage est donné et non à décrypter comme en musique, en arts visuels ou en danse. C’est un art qui fonctionne avec la langue écrite normée ou jouée (cas du surréalisme) qui nécessite en amont un travail de compréhension.
Découvrons le texte seul : lecture offerte de MCBDP…
Cet album est fondé sur une simple énumération thématique. Le texte est très court, pouvant être lu comme un poème. Les illustrations comme souvent dans les albums dans lesquels l’énumération remplace l’histoire, les illustrations occupent une large place dans l’espace de la page. A chaque page ou double page correspond un élément de l’énumération.
Découvrons les images de la première édition de l’album : présentation rapide des illustrations sans commentaire…
L’album se présente comme une galerie de tableaux représentant chacun des rêves contradictoires de Marcel. Notons qu’une galerie de peintures est un équivalent visuel d’une énumération.
Cherchons les valeurs du livre… Littérature ou non ?
Observons les images une à une pour découvrir les références culturelles de l’album.


  • Des références cinématographiques, musicales, littéraires et picturales sont citées (Cf. DVD) …




  • On peut donc attribuer bon nombre de tableaux à Magritte, Dali, Giorgio de Chirico, Le Douanier Rousseau, Klinger, Hopper…

Certains dessins CITENT explicitement un tableau (Le château des Pyrénées), d’autres sont un AMALGAME de plusieurs tableaux (De Chirico), d’autres encore font ALLUSION à un tableau (Klinger ou Dali) et enfin d’autres PARODIENT (Magritte – page de garde).
L’intericonicité fonctionne dans l’album, pour les images, de la même façon que l’intertextualité dans le texte. Julia Kristeva définit en effet l’intertextualité comme « coprésence entre deux ou plusieurs textes ». Christian Poslaniec précise qu’elle comprend la citation, le plagiat, et l’allusion. (Cf. Se former à la littérature de jeunesse (Hachette Éducation – 2008).
Valeur culturelle avérée.
Lisons le plus d’albums possible de l’auteur pour découvrir l’univers d’Anthony Browne, un auteur illustrateur.


  • Des albums à citer (Cf. série des Marcel, Tout change, Une histoire à quatre voix…)




  • Des invariants à repérer (cadres, miroirs, références picturales) : une influence familiale.




  • Une série « Les Marcel » comme les « Rougon Macquart » chez Zola permettant de repérer des personnages secondaires (Mimi, Pif la Terreur et Hugo)

Une « signature » : les bananes


  • Un univers sentimental :

Solitude, vulnérabilité, onirisme, mais aussi oppressions (masculin/féminin, grands/petits, nantis/démunis) et humour. 



  • Le sens naît de la confrontation du texte et de l’image.


Quant à la chute de l’album, elle est particulièrement importante car il faut bien interrompre l’énumération d’une manière ou d’une autre. Ici, Anthony Browne a trouvé une solution : le retour au point de départ. Cependant, notons le clin d’œil, la transformation des motifs de la tapisserie, la transparence des membres de Marcel…

Histoire vécue en rêve ou rêve de la réalité ?

Valeur esthétique avérée.
Comment interpréter cet album ?
Plusieurs hypothèses mêlées :

  • L’art est une façon de représenter le monde. Plusieurs mouvements sont évoqués dans l’album : le surréalisme, l’impressionnisme, les peintres naïfs… qui sont justement autant de manières d’interpréter ce que l’on voit. La psychanalyse les côtoie. Or, c’est aussi la thématique de l’album. Marcel est parfois un rêveur lucide, mais aussi il vit parfois dans un monde onirique.




  • Le narrateur est totalement omniprésent tout en restant lui-même en coulisse ; il est externe, implicite, non interpellant. Il laisse donc le lecteur tout le soin d’interpréter l’histoire. Les bananes jalonnent un parcours mettant en évidence les sentiments contradictoires de Marcel : rêve ou cauchemar ? Tout un monde où l’humour permettra de surmonter la solitude et les oppressions.




  • Une dernière hypothèse : si l’on compare l’édition de 1997 à une deuxième édition plus tardive, on constate que la référence de Magritte est remplacée par celle de Vincent Van Gogh. Implicitement Marcel peignant sous les traits de ce dernier nous impose une nouvelle vision du monde :

    • un artiste devenu fou devient célèbre à titre posthume (Van Gogh, C. Claudel)

    • la censure est-elle « une petite mort » pour un artiste ?


Qu’est-ce qui amène le lecteur à créer ?

  • son vécu (ici ses rêves, ses cauchemars, ses oppressions)

  • ses liens avec la culture

Le droit du lecteur permet pour lui de croire que le Marcel du début est le même que celui de la fin, mais rien ne le prouve.

Lisibilité, oui ! Mais résistance, aussi !

« Marcel le rêveur » est un album qui réunit des caractéristiques littéraires :

  • Présence d’un personnage principal auquel l’enfant peut s’identifier

  • Glissement du réel à l’imaginaire

  • Double niveau de lecture : une histoire de surface celle de l’énumération de douze rêves de Marcel ET une symbolique opposant les sentiments de peur, de solitude à l’humour

  • Double narration de l’histoire : le texte et les images.


Cela implique un travail de la compréhension, des lectures en réseau et des débats pour dire ce que l’on pense du texte.
L’interdisciplinarité oui ! Mais il faut que le texte littéraire ne soit pas instrumentalisé. Il doit être travaillé pour lui-même.


Marie-Christine Brac de La Perrière

Suite à un travail collectif de formateurs (A-M. Ravel CPC, R. Labahri CPC, M. Delhomme CPD AV, C. Kastner-Paire Animatrice TICE)

- -

Novembre 2008

similaire:

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconQu’en est-il dans la fiction ? Comment l’héroïne meurt-elle ? Quelles...
«j’ai été prise d’une telle fièvre», «je ne cesse de cracher le sang», «j’ignorais que le corps pût faire souffrir ainsi», «voilà...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconExposé GÉNÉral
«Une foule de gens se figurent que le but de la poésie est un enseignement quelconque, qu’elle doit tantôt fortifier la conscience,...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? icon1999 À tous ceux qui, avec un dévouement passionné, cherchent de...
L'art de créer qu'atteindra une âme bienheureuse n'est point cet art par essence qui est Dieu, mais bien de cet art une communication...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconMais IL existe un rapport complexe entre Art et politique. L’exemple...
«génération du feu» qui a pour ciment la révolte contre la Grande Guerre, mais la guerre n’est pas la cause principale de leur révolte,...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconProjet de programme
«culture des écrans» transforme-t-elle l’approche de l’écrit ? Quelles nouvelles compétences et connaissances les enseignants doivent-ils...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconLittérature comparée
«Elle peut y aboutir, pour certains elle le doit.». Elle doit aller vers la littérature qu’on enseigne aux Etats-Unis

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconMusee fabre de montpellier mediterranee metropole
«d’académie» IL devient un sujet d’étude. Thème majeur de l’art du xixe siècle, IL est le reflet des multiples démarches artistiques...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconEnvironnement, guerre, pauvreté, pollution, comportement pour l’avenir, cupidité
«Vous allez découvrir un album. Je ne vous montre que la première double page. J’ai caché le texte. Qu’est-ce que vous observez ?...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconEn débutant sa carrière artistique, elle s’était fixée comme objectif...
«L’art pour l’art» en réalisant des œuvres qui n’ont d’existence que le temps d’une exposition. Dans son esprit la confection d’un...

Littérature en quoi est-elle un art ? Quelles démarches de création pour de jeunes élèves ? iconAba dans les ruines d’une abbaye ababa
«plus destiné, par son caractère, à la chapelle ou au salon, qu’à une grande église. Je pense que sa carrière se fera surtout dans...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com