Résumé du projet scientifique





télécharger 243.61 Kb.
titreRésumé du projet scientifique
page1/5
date de publication21.01.2019
taille243.61 Kb.
typeRésumé
l.20-bal.com > littérature > Résumé
  1   2   3   4   5

Unités de recherche



Vague B (2012-2015)

Unité de recherche : dossier unique

PROJET



(Partie I : Projet scientifique)
Informations générales

Cette partie concerne la période allant du 1er Janvier 2012 au 31 Décembre 2015.

Le projet scientifique comprendra environ 10 pages pour le programme général de l’unité et, si l’unité est structurée en équipes (ou axes ou thèmes), 5 pages maximum par équipe, hors liste de publications et annexes. Ce format est indicatif, la limite réelle étant fournie par la taille du fichier informatique qui ne dépassera pas 4Mo. Pour des cas justifiés (traitement d'images, etc…), cette limite pourra être déplacée avec l'accord de l'AERES.

Le projet scientifique pourra être rédigé en français ou en anglais. Il sera précédé d’un résumé (executive summary) dans les deux langues. Au cas où des experts non francophones seraient sollicités, l’AERES pourra demander au porteur de projet de transmettre le rapport en anglais.
Résumé du projet scientifique

Née en 2008 de la fusion de deux laboratoires manceaux (GRILUM et ERLILIUM et d’un laboratoire angevin (GRILUA), l’unité de recherche 3L.AM est classé A lors de sa constitution. Le 3L.AM réunit des enseignants chercheurs de disciplines diverses —littéraires, civilisationnistes, linguistes— et dont les disciplines spécialités appartiennent à leur tour à des aires géographiques diverses —aires francophone, anglophone, germanophone, hispanophone—, mais qui se rejoignent sur des intérêts et des préoccupations scientifiques communes. Ce jeune laboratoire, dont l’organisation repose sur un principe de transparence et de partage de la gouvernance entre les deux sites, a créé une véritable dynamique de recherche et une réelle cohérence scientifique qui se traduisent par la mise en place d’un axe de recherche commun et fédérateur, « Identités et mémoires culturelles », qui se décline en deux axes thématiques qui prennent en charge les différentes implications de cet axe de recherche. Bien que les deux axes thématiques soient basés, l’un au Mans, l’autre à Angers, l’appartenance de chaque enseignant chercheur à l’un ou l’autre axe n’est en rien conditionnée par son affectation administrative, mais bien par ses intérêts scientifiques. Le 3L.AM rassemble dès lors une cinquantaine d’enseignants-chercheurs statutaires (16 professeurs des universités et 39 maîtres de conférences) auxquels s’ajoutent 36 doctorants. Les participations aux activités de l’axe thématique auquel un enseignant chercheur n’est pas effectivement rattaché seront encouragées, dans la mesure où il s’agit là d’un élément de cohésion pour l’unité. L’évolution de la recherche commune se fera à la fois par la poursuite de l’étude de certains objets, mais aussi par l’adoption de nouveaux objets qui correspondent à l’évolution du projet scientifique, à l'intégration de thématiques interdisciplinaires régionales ou encore à l’intégration des spécificités pédagogiques liées aux Masters professionnels.

L’axe 1, « Identités en mutation : du singulier au collectif » se consacrera plus particulièrement à l'étude des constructions identitaires, tant individuelles que collectives en prenant comme objet des corpus variés : récit, théâtre, poésie, essai, presse, cinéma, historiographie, etc.

L’axe 2, « Formations, déformations et transmissions des mémoires culturelles », se consacrera plus particulièrement à l’analyse des productions culturelles et artistiques à travers lesquelles il s'agira d’étudier les relations particulièrement complexes qu’entretiennent la mémoire, la fiction et le réel.
Summary of the scientific project


The research unit 3L.AM was clasified A in 2008. It was created out of three research groups, two from Le Mans (GRILUM et ERLILIUM)  and one from Angers (GRILUA). The 3L.AM counts within its team researchers from different disciplines (literature, civilisation, linguistics) whose specialities belong to different geographical areas (Francophone, Anglophone, German and  Spanish) but their interests and scientific preoccupations are fundamentally similar. The organisation of this young research laboratory lies on transparency and on power sharing between the two sites which triggered a genuine research dynamism as well as a genuine scientific coherence. This is expressed through the setting up of a common and federative axis of research, “Identity and cultural memory”, which is divided in two thematic branches taking into account the various implications of its main line of research. Even though these two thematic axis are based in Le Mans and Angers, the belonging of the researchers to one or the other research axis has nothing to do with their administrative address, but indeed with their scientific interests. Therefore, the 3L.AM is composed by among fifty tenured senior lecturers-researchers and (16 university professors and 39 senior lecturers, including 36 postgraduate students). The participation of the researchers to the activities of the other axis than theirs is obviouly encouraged, which becomies henceforth an element of cohesion for the benefit of the unity of the whole group of research. The common evolution of the research will be undertaken first through the study of certain subjects, and second through the adoption of new subjects of study which correspond to the evolution of a scientific project and to the integration of regional interdisciplinary themes or to the integration of pedagogical specificities in relation with the Professional Masters.


Axis 1 – “Changing identities : from the singular to the collective” will concentrate more precisely on the study of identity constructions, personal and collective, basing the research on a varied corpus : tale, drama, poetry, essay, press, cinema, historiography etc ?


Axis 2  - “Formation, deformation and transmission of cultural memories” will concentrate more precisely on the analysis of artistic and cultural productions which should lead to the study of  the particularly complex relations kept alive by memory, fiction and reality.
1. Auto-analyse

L’auto-analyse s’appuie sur le bilan. Elle est fondatrice de la stratégie scientifique de l’unité, inscrite dans le cadre de la politique scientifique des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et/ou des organismes de recherche auxquels elle est rattachée. Cette auto-analyse est déclinée en 4 points :

l Points forts (éléments internes qui vont aider au choix et à la réalisation du projet) ;

l Points faibles (éléments internes qui vont pénaliser le projet) ;

l Opportunités (éléments externes qui vont favoriser l’émergence du projet) ;

l Risques (éléments externes de nature à contrarier la réalisation du projet).

Ce diagnostic pourra s’appuyer sur les indicateurs jugés pertinents (en matière de publications, valorisation, partenariats régionaux, nationaux, européens et internationaux…).

Lors de sa constitution en janvier 2008, l’unité a été classée A, au vu du regroupement bi-site avec le GRILUA d’Angers et d’un projet scientifique porteur, centré sur la création littéraire et artistique en phase avec les préoccupations courantes de l’ANR. Parmi les points forts de l’unité, on peut donc compter la participation nombreuse et active de membres appartenant à des disciplines diverses, mais travaillant selon des méthodologies communes : la dimension comparatiste de l’unité évite l’enfermement dans les thématiques disciplinaires et permet la multiplication des échanges.
Le fonctionnement en 2 équipes et sur 2 sites risquait de créer une division au sein de l’équipe, mais la répartition des enseignants-chercheurs, faite sur le mode du volontariat et du libre choix, s’est naturellement fondée sur des critères scientifiques et non géographiques. Les contacts entre les deux sites sont réguliers, les deux équipes financent la mobilité interne des EC, permettant la co-organisation d’événements organisés au Mans et à Angers et la participation à ceux-ci de l’ensemble des personnels. Des réunions plénières régulières (au moins deux par année universitaire) et des réunions et consultations de Conseil de labo planifiées (au moins 3 par année universitaire, au rythme des décisions à prendre concernant les appels à projet, le budget du labo, les demandes d’allocations de recherche) et exceptionnelles sont l’occasion de rencontres et de prises de décision communes sur la politique scientifique de l’unité. Le projet développé sur la période 2012-15 sera l’occasion de mieux affirmer cette fusion entre les équipes d’Angers et du Mans autour de problématiques théoriques et pratiques communes : de la mise en place de lieux de réflexion partagés (séminaires et journées d’étude) à la prise en charge des doctorants, souvent isolés dans nos disciplines (journées des doctorants).
Les unités précédentes présentaient un déficit net en production scientifique collective tangible : le Labo 3L.AM s’est donc concentré sur une politique de publication systématique afin d’améliorer la visibilité des résultats de la recherche. Le partenariat institutionnel des Universités du Maine et d’Angers avec les Presses universitaires de Rennes est privilégié dans la recherche de canaux de publication, mais la collaboration avec d’autres éditeurs (Michel Houdiart, Droz) est également exploitée. Le Laboratoire aide par ailleurs à la publication de la revue Faits de langues chez Ophrys, et une revue, Quaina, a été publiée sur le site d’Angers (voir bilan). Nous développons actuellement la publication en ligne d’une collection consacrée à la littérature générale et jeunesse, « Publije », en lien avec le Pôle de Ressources Numériques.

En ce qui concerne l’ensemble des productions individuelles, on peut constater qu’il a également augmenté, ainsi que le nombre des EC « produisants ». La nouvelle dynamique impulsée par la création du 3L.AM a donc eu un effet positif, à la fois sur le groupe et sur les individus.
Un grand effort de valorisation de la recherche a également été fait par l’organisation de manifestations diverses : lectures de poésie, rencontres avec des auteurs, expositions, destinées à mettre la recherche réputée la plus pointue et la moins accessible à la portée tant des étudiants du 1° cycle qu’à celle du public en général. Il est prévu d’inscrire ce travail, entrepris en collaboration avec les Service culturels des deux universités, dans le cadre des Semaines de la Science.
Il faut enfin noter, en particulier pour le site d’Angers, une augmentation sensible du nombre des doctorants. Nous voulons y voir les effets bénéfiques combinés de plusieurs actions convergentes. D’abord, l’existence d’un Master Lettres-Langues co-habilité et comprenant une spécialité recherche commune aux deux sites : « Cultures et Critiques du Texte en Littératures, Langues et Civilisations » qui fonctionne maintenant depuis 6 ans, et dont les étudiants sont de plus en plus associés aux activités du laboratoire ; ensuite, nos efforts pour améliorer l’encadrement des doctorants en les faisant participer aux divers colloques et séminaires, ce qui leur donne l’occasion de s’exprimer en public, et de publier. Un point faible reste néanmoins à souligner : une grande majorité de ces étudiants est par ailleurs salariée et finance sa recherche sur fonds personnels.

2. Projet et objectifs scientifiques de l’unité

Le projet scientifique de l’unité explicitera ses objectifs au regard de ses missions1, de sa taille et de son organisation et tiendra compte de la façon dont ont été réalisés les objectifs précédents. Il sera décliné, le cas échéant, selon la structuration choisie (équipe ou axe ou thème).

Le projet d’unité précisera le projet d’organigramme fonctionnel détaillé, selon la structuration scientifique visée en termes d’équipes ou d’axes ou de thèmes, en indiquant clairement les évolutions par rapport à la période précédente, ainsi que la plus-value de la structuration scientifique prévue dans le paysage de la recherche.

Il décrira la politique d’incitation à l’émergence de sujets innovants, à la prise de risque et aux sujets frontières, l’adaptation aux évolutions dans le contexte local, national, européen et international, la réflexion et la prospective sur les créneaux scientifiques porteurs, la vision de l’évolution de l’unité à 4 et 8 ans.
Les deux années d’existence du 3L.AM en tant que tel (2008-10) ont convaincu ses membres de la pertinence des axes de recherche choisis au début 2008, puisqu’ils ont permis de créer des synergies et de faire travailler ensemble des EC de disciplines certes voisines, mais différentes. En effet, comme résultante d’une « histoire » de l’enseignement et de la recherche sur chacun des sites, les anglicistes étaient peu présents dans l’ex-GRILUA angevin, les enseignants de Lettres en étaient totalement absents, tandis que dans le GRILUM manceau, les hispanistes étaient peu nombreux, et globalement peu « publiants ». C’est pourquoi il a logiquement été décidé de continuer d’impulser une dynamique prometteuse.
Sur le plan organisationnel d’abord, il a semblé souhaitable de conserver une structure, décrite ci-dessous, qui a permis de fonctionner sans heurts. Les grandes décisions d’orientations sont prises de façon collégiale entre Angers et Le Mans, par le conseil de laboratoire au complet ou par l’assemblée générale, ce qui permet de renforcer l’unité de l’ensemble. Par contre, la souplesse est de mise dans le fonctionnement quotidien, ce qui permet de coller de près aux réalités de chaque terrain. Chaque site gère son propre budget, a la responsabilité financière et organisationnelle des projets qu’il a initiés, et s’occupe des affaires concernant ses enseignants-chercheurs et ses doctorants (aides à la mobilité, etc.). Un certain nombre de lourdeurs bureaucratiques sont ainsi évitées. Il a cependant été décidé d’élargir quelque peu la composition du Conseil de laboratoire, en passant de 4 à 6 professeurs et de 4 à 6 maîtres de conférences.

GOUVERNANCE ET THEMATIQUES DE RECHERCHE
Rassemblées en un seul axe de recherche commun, deux équipes prennent en charge deux thématiques qui déclinent les différentes implications de cet axe de recherche. La répartition des chercheurs dans les deux équipes s’effectue selon des critères scientifiques plutôt que selon l’appartenance à tel ou tel des deux sites. D’ailleurs, dans le cadre du quadriennal 2012-2015, une dizaine d’Enseignants-Chercheurs ont décidé de répartir leur effort de recherche à parité entre les deux thématiques, phénomène nouveau qui augure bien d’un renforcement de la synergie entre les deux équipes et les deux sites.


Identités et mémoires culturelles

Axe 1
Identités en mutation : du singulier au collectif

Axe 2
Formations, déformations et transmissions des mémoires culturelles


L’ensemble de la structure est coordonné et administré par un Conseil de laboratoire réunissant des collègues des deux sites d’Angers et du Mans selon les modalités indiquées ci-dessous. Ce Conseil de laboratoire se réunit au moins trois fois par an, réunions donnant lieu à compte-rendu à l’ensemble des membres du laboratoire. Une réunion plénière bi-annuelle complète ce mode de gestion collégial.

DIRECTION DU LABORATOIRE ET DES ÉQUIPES


DIRECTEURS

Franck LAURENT  PR2, 9ème section

Erich FISBACH – PR 2, 14ème section

Responsable Axe 1
Benaouda LEBDAI

PR2, 11ème section

Responsable Axe 2
Roselyne MOGIN-MARTIN

PR1, 14ème section



COMPOSITION DU CONSEIL DE LABO
Le conseil de laboratoire sera composé de six professeurs et de six maîtres de conférences, de deux doctorants, ainsi que de deux membres du personnel BI-ATOS, à titre d’invités permanents.

Seront membres de droit les co-directeurs du laboratoire (1 Angers, 1 Le Mans), ainsi que les deux directeurs d’équipe. Les autres membres PR seront élus parmi les membres PR à temps plein du laboratoire sans distinction de section CNU ou de site. Il en ira de même pour les Maîtres de conférences et les doctorants.

La durée des mandats est de quatre ans, soit la durée de validité d’un contrat quadriennal. En cas de vacance d’un poste pour cause de démission, mutation, retraite etc., un autre titulaire sera élu pour couvrir la durée restante du mandat.



6 Professeurs


Franck LAURENT, PR2, 9e section, co-directeur

Benaouda LEBDAI, PR2, 11ème section, directeur d’axe

Erich FISBACH, PR2, 14ème section, co-directeur

Roselyne MOGIN-MARTIN, PR1, 14ème directrice d’axe

2 PR élus


6 MCF


6 MCF élus

2 Doctorants


2 doctorants élus


2 Personnels

BI-ATOS

(avec voix délibératives)



1 Personnel Bi-ATOS affecté au laboratoire sur le site du Mans

1 Personnel Bi-ATOS affecté au laboratoire sur le site d’Angers

DETAILS DU PROJET SCIENTIFIQUE
L’axe de recherche général « identités et mémoires culturelles » est le résultat de réflexions croisées entre les deux axes définis dans le précédent quadriennal et qui prennent en compte l’émergence de nouvelles préoccupations scientifiques, notamment dans le cadre de la structuration de la recherche en LLSHS au niveau régional (CPER – PRES UNAM). Les EC rattachés à l’axe 1 ont été sensibles aux recherches sur « Histoire, mémoire et création », menées depuis longtemps par les EC rattachés à l’axe 2, recherches qui faisaient écho à celles qu’ils menaient sur « Les objets de la création, les lieux de l’innovation et les inscriptions du sujet ». A l’inverse, les EC rattachés à l’axe 2, ont été sensibles aux recherches de leurs collègues, ce qui leur a permis de découvrir de nouveaux champs à explorer à la lumière de leurs problématiques et de leurs interrogations.

L’axe de recherche : « Identités et mémoires culturelles » a donc acquis un caractère fédérateur pour l’ensemble du laboratoire, et c’est pourquoi il a été choisi.

Comme dans le quadriennal précédent, cet axe va être décliné en deux thématiques, la première développée plus particulièrement sur le site de Mans, et la deuxième plus particulièrement sur le site d’Angers. Comme il sera expliqué plus bas, l’affectation administrative de chaque enseignant-chercheur continuera de ne conditionner en rien son appartenance à tel ou tel axe, celle-ci se faisant en fonction de son libre choix et de ses intérêts scientifiques. Par ailleurs la participation, ponctuelle ou plus régulière, d’un EC rattaché à un axe aux activités de l’autre continuera d’être encouragée car, nous semble-t-il, c’est un élément fort de cohésion pour le laboratoire.

L’évolution de la recherche commune se fera aussi, parallèlement à la poursuite de l’étude de certains objets, par l’adoption de nouveaux. Soit parce qu’ils correspondent à une évolution naturelle du projet scientifique, soit parce qu’ils s’intègrent aux thématiques interdisciplinaires élaborées au niveau régional, soit encore parce qu’ils sont en rapport avec de nouvelles exigences d’enseignement liées à l’existence de Masters professionnels. Ainsi, le Mans a une longue expérience en matière de littérature de jeunesse (présence d’une spécialité de Master, en Enseigement à Distance), ce qui ne peut que se refléter dans le 3L.AM, tandis qu’existe depuis la rentrée 2005 à Angers un Master Métiers de la Traduction. C’est ainsi que celle-ci va devenir, logiquement, un nouvel objet d’études pour les EC rattachés à l’axe 2. Ensuite, dans la ligne de la démarche de professionalisation que nos Universités ont entrepris depuis longtemps, elles vont ouvrir, à la prochaine rentrée, un Master MEF (spécialité Lettres et spécialité Anglais à Angers et au Mans, spécialité Espagnol à Angers). Celui-ci trouvera, bien évidemment, un appui recherche dans le 3L.AM, les questions éducatives appréhendées sous l’angle de l’identité et de la mémoire culturelle devenant également un objet de recherche.


  1   2   3   4   5

similaire:

Résumé du projet scientifique iconCii : Projet à caractère scientifique
«la maison de l’escargot» tout en modifiant certains mots afin de trouver de nouvelles rimes

Résumé du projet scientifique iconAtelier Artistique Atelier de Culture Scientifique et Technique ou...

Résumé du projet scientifique iconPresentation du projet resume
«Boléro» suit le destin de deux personnages en errance, entrainés aux confins d’univers où l’animal et l’homme ne sont plus nettement...

Résumé du projet scientifique iconComité scientifique

Résumé du projet scientifique iconII. Dossier scientifique 3

Résumé du projet scientifique iconLancement du projet (Mise en Place du Projet ): (1 séance)

Résumé du projet scientifique iconTitre : La notion du modèle scientifique

Résumé du projet scientifique iconDocument scientifique b / Scientific submission form B

Résumé du projet scientifique iconLe Temps, d’un point de vue scientifique et politique

Résumé du projet scientifique iconSujets L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2008 Liban





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com