Notes de mise en scène





télécharger 35.44 Kb.
titreNotes de mise en scène
date de publication29.05.2017
taille35.44 Kb.
typeNote
l.20-bal.com > loi > Note





Décembre 2012

Théâtre de la Sinne


La programmation Tréteaux Jeunesse est assurée dans le cadre d’une Convention avec la Ville de Mulhouse.

Elle bénéficie du soutien de la Ville de Mulhouse, du Département du Haut-Rhin, de la Région Alsace, de la CITF

et de l’ONDA.

BIBI Compagnie Créature

Auteur : Elzbieta (Editions L’Ecole des Loisirs)


Adaptation scénographie : Michel Broquin

Mise en scène : Odile Brisset
Assistante mise en scène : Lou Broquin

Chorégraphe : Gaetano Giunta

Musique : Nihil Bordures

Lumière et régie : Guillaume Herrmann
Comédiennes : Emilie Broquin et Amandine Meneau
Administration : Myriam Chaabouni

Diffusion : Claire Coutolleau

Photographies : Marc Mesplie
Dès 3 ans – 50 mn
Il était une fois une reine qui s’appelait Maman. Cette reine avait un secret. Elle était fâchée avec le roi et vivait dans un autre château avec son fils unique : « Moi ! ». Maman lui passe tous ses caprices y compris celui de dormir dans son lit. Il voudrait savoir voler comme tous les autres oiseaux, mais sa maman a toujours peur qu’il se fasse mal. Il ne la quitte jamais et reste petit. Mais un jour il essaie de s’élancer en cachette et comprend qu’il est devenu grand.

Avec le soutien de : Conseil Régional Midi-Pyrénées, Conseil Général, Mairie de Toulouse,

Mairie de Blagnac - Odyssud, Salle Nougaro - Airbus, Mairie de Colomiers.


TRETEAUX DE HAUTE ALSACE – THEATRE DE LA SINNE – 39 rue de la Sinne – BP 10020 68948 MULHOUSE CEDEX 9

Téléphone : 03 89 66 06 72 – Télécopie – 03 89 33 78 43 treteaux@mulhouse-alsace.fr www.treteaux-alsace.com

Notes de mise en scène
« Bibi est un petit oiseau qui est le «Bijou» de la reine, sa maman poule et qui malgré son statut de bébé est malheureux. Elzbieta signe un album exemplaire de pudeur, de pertinence et d’humour sur la relation Mère-Enfant. L’adaptation pour la scène mêlant masques, marionnettes, chant et danse offrira l’inattendu, le trouble mais aussi l’émerveillement. On découvrira que pour grandir et voler de ses propres ailes, il faut se libérer des secrets trop bien gardés et gagner son autonomie.

La poésie visuelle et sonore de la compagnie préservera la charge symbolique et émotionnelle

du livre, en incarnant la force qui pousse les enfants à prendre leur envol, même s’ils sont les soleils de leurs parents. La scène sera une immense fenêtre ouverte sur l’espoir et invitera les jeunes spectateurs à sortir des chemins balisés, accompagnés de leur sens de l’humour et leurs interrogations face au monde.

Accompagner la petite enfance dans ses premiers rapports au monde à l’aide du théâtre.

Mettre en scène pour ce public offre un champ d’infinis possibles mais implique aussi de magnifiques contraintes : rester vigilant par rapport à la responsabilité que l’on a sur ce que l’on transmet.

Faire le choix d’un sujet dit «difficile» implique une grande maîtrise de l’écriture scénique afin que les choses ne se disent pas seules, les poser, les soutenir, les accompagner, voilà comment je conçois ma responsabilité. Garder la simplicité ramassée du livre d’Elzbieta et son absence de psychologisme afin d’en préserver la charge émotive.



Retranscrire la pudeur, la pertinence mais aussi l’humour de l’album. Eviter d’en faire un propos moralisateur et culpabilisant à l’égard des familles monoparentales et des mères «trop aimantes». Donner le rôle de la maman (poule) à une comédienne marionnettiste et chanteuse qui à l’aide de sa voix envahira jusqu’à l’étouffement l’espace vital de son petit. Donner le rôle de Bibi (l’oisillon) à une comédienne marionnettiste et danseuse qui se servira du langage chorégraphique pour nous faire ressentir les difficultés de Bibi à prendre son envol ; nécessaire pour gagner son autonomie et indispensable à son épanouissement.

Se servir des marionnettes et des éléments scénographiques pour donner la distance nécessaire. Grâce à la poésie visuelle et sonore rendre visible des choses impalpables comme le temps qui passe, les pensées qui traversent Bibi, ses désirs, ses frustrations, ses colères mais aussi ses joies.

Que la scène soit encore une immense fenêtre ouverte sur l’espoir, faire confiance à l’intelligence enfantine pour sortir des chemins balisés. Tenter un spectacle drôle et tendre dans lequel la force intérieure de Bibi et sa pulsion de vie l’amène à s’ouvrir au monde inconnu et permettra de donner confiance à chacun pour réussir son envol vers l’autonomie, seule solution pour grandir. » Odile BRISSET
TRETEAUX DE HAUTE ALSACE – THEATRE DE LA SINNE – 39 rue de la Sinne – BP 10020 68948 MULHOUSE CEDEX 9

Téléphone : 03 89 66 06 72 – Télécopie – 03 89 33 78 43 treteaux@mulhouse-alsace.fr www.treteaux-alsace.com

2
Notes de scénographie
Plus encore que dans ses autres livres dans Bibi, Elzbieta joue avec l’espace. Changement d’angle de vue, travelling, plongée, contre plongée, elle rythme son récit en déplaçant une branche, quelques feuilles et de tenus traits blancs. La scénographie devra rendre tout cela possible aussi simplement. Pour dire l’omniprésence de « Maman», la solitude de Bibi, il faut que les décors pivotent, s’avancent, s’estompent pour que l’espace respire en palpitations entre lieu clos et immensité de la liberté à conquérir. Michel BROQUIN


TRETEAUX DE HAUTE ALSACE – THEATRE DE LA SINNE – 39 rue de la Sinne – BP 10020 68948 MULHOUSE CEDEX 9

Téléphone : 03 89 66 06 72 – Télécopie – 03 89 33 78 43 treteaux@mulhouse-alsace.fr www.treteaux-alsace.com

3
L’auteur : Elzbieta

.



Dans une autobiographie éditée en 1997 (L’Enfance de l’art), Elzbieta, auteur et illustrateur d’ouvrages pour enfants déclarait : « J’ai été élevée par des fées ».

Empreinte d’une grande nostalgie de l’enfance, cette formule reflète la personnalité et l’œuvre d’une artiste.
Issue d’une famille d’origine modeste, elle voit le jour en Pologne, dans ces années qui précèdent la Seconde Guerre Mondiale. La petite fille est à peine âgée de cinq ans quand, fuyant l’horreur de la guerre, la famille décide de quitter la Pologne pour se refugier en Alsace. Après Mulhouse, Londres et Paris seront présents sur le parcours de la fillette.

Ses premières années, faites d’un mélange de pays, de langues apprises puis oubliées, d’expériences fortes, sont déterminantes dans l’écriture de ses livres, car elles inscrivent l’enfance au cœur de son œuvre.
Auteur-illustrateur depuis plus de 20 ans, elle consacre aujourd’hui la plus grande part de son temps à ses activités de plasticienne et d’auteurs de livres pour enfants. Chaque album est porteur d’un message mais ce message est essentiellement fondé sur la confiance, le respect et le libre arbitre de l’enfant.

La Mer est très mouillée, Je voudrais un petit garçon, Flon-Flon et Musette, Le mystère du chat ensorcelé, Où vont les bébés ?, Petit-Gris, Petit lapin Hoplà … ouvrages publiés à L’Ecole des Loisirs


« Les préoccupations des enfants ne peuvent être abordées au premier degré. En abordant ces thèmes subrepticement, loin de tout réalisme, tout moralisme, on leur donne des outils de rumination, ils font des déductions, des rapprochements loufoques mais pertinents (…) Ce à quoi je souhaiterais parvenir au moyen des histoires et des images de mes albums, ressemble au souvenir que j’ai de la méthode pour faire le portrait d’un oiseau : offrir à celui que l’on veut rendre libre quelque chose de beau et d’utile pour lui ».

L’Enfance de l’Art


La presse et le spectacle
Un spectacle tendre et sensible qui révèle les émotions des petits et des grands

La Dépêche du Midi
Un bijou d’intelligence et d’émotion : intelligence du propos et des images, beauté plastique et gestuelle, intensité émotionnelle – JO Badia – Le clou sur la planche


TRETEAUX DE HAUTE ALSACE – THEATRE DE LA SINNE – 39 rue de la Sinne – BP 10020 68948 MULHOUSE CEDEX 9

Téléphone : 03 89 66 06 72 – Télécopie – 03 89 33 78 43 treteaux@mulhouse-alsace.fr www.treteaux-alsace.com

4

Le texte du spectacle
Il était une fois une reine qui s’appelait Maman. Cette reine avait un secret. Elle était fâchée avec le roi et vivait dans un autre château avec son fils unique : Moi !

Ce fils de la reine était :

Son bibi, son bibi, son bijou

Son crapoussin, son lapinou,

Son fanfan et son roudoudou

Son frise-poulet, son poupouniou

Son mistouflet, son chatounet,

Son chouchou et son seul doudou

Comme la reine ne lui avait jamais dit son secret, ne lui avait jamais parlé du roi, un jour

le fils de la reine déclara : « Puisque la reine a zéro de mari, c’est moi qui serai le roi »

Et TOC, il s’est pris pour le roi. Ce soir-là, vous savez ce qu’il a fait ?

Il est entré dans la chambre de la reine, pour dormir à la place du roi !

« Non, mon bibi, mon bijou ! Retourne dans ton nid », gronda la reine.

Mais un roi fait toujours ce qui lui plait, même les choses défendues, bien entendu.

Alors la reine accepta qu’il dorme à la place du roi, juste pour cette fois et le lendemain

elle accepta encore une fois et puis encore une fois et enfin toutes les autres fois.

C’était le secret de son fils et de la reine : il dormait à la place du roi. Un an passa, puis deux, puis trois. Chouchouté, pomponné, bichonné, frites et bonbons à tous les repas, le bibi bibi bijou

vivait une vie de roi. Maintenant, quand la reine emmenait son bibi en promenade, on s’étonnait sur leur passage.

-Sapristi, un oiseau qui ne vole pas à son âge, ça ne s’était jamais vu !

Malgré tout, depuis qu’il faisait roi, (toujours plus gros et tous les jours plus ramollo),

il était souvent fâché : « Mon bibi veut-il ceci ? Mon bibi veut-il cela ? » Le bibi ne voulait

jamais rien. Mais si ! Et voulait toujours tout Mais non ! Et la reine ne lui refusait jamais rien ?

Oh si ! Souvent le vent leur apportait, depuis le château du roi, des airs de musique. Mais si le bibi

demandait « Qui fait ces zimbadaboum tagada tsoin tsoin ? »

La reine gardait son secret et répondait toujours que c’était personne.

Parfois aussi, il rêvait d’être un oiseau ordinaire, sachant voler tout seul, avec ses ailes à lui.

Mais comme la reine disait toujours… « Pas encore, mon bibi, tu te ferais bobo » il attendait

pour voler d’être devenu grand »

N’empêche, chaque fois qu’il entendait la musique – zimbadaboum – que ses pieds frétillaient !

- Tagada tsoin tsoin – que ses ailes fourmillaient !

Ça mettait la reine en colère, mais il n’y pouvait rien.

Alors un jour, il se dit : « Dans mon ancien nid je serais plus tranquille pour faire mes tagada tsoin tsoin. » Et – zimbadaboum – il y retourna.

Arrivé chez lui, il se rappela ce moment, d’il y a longtemps, quand il s’était pris pour le roi.

Ça le fit rire et il se dit : « C’est quand j’étais petit ! »

Et tout à coup, il comprit qu’il était grand, maintenant.

Il grimpa sur une chaise et remua les ailes.

Il voleta même un petit peu, jusqu’à son lit.

C’était difficile…. il manquait d’exercice.

Mais il se dit : « Un jour, quand j’aurai appris, je m’envolerai vraiment.

Maman sera triste, alors je lui ferai un petit coucou quand je passerai par ici.

TRETEAUX DE HAUTE ALSACE – THEATRE DE LA SINNE – 39 rue de la Sinne – BP 10020 68948 MULHOUSE CEDEX 9

Téléphone : 03 89 66 06 72 – Télécopie – 03 89 33 78 43 treteaux@mulhouse-alsace.fr www.treteaux-alsace.com

5

similaire:

Notes de mise en scène iconCours pédagogique cirque
«La Puce à l’oreille», célèbre vaudeville de Feydeau, avec 24 personnages sur scène (au lieu des 14 initiaux) dans une mise en scène...

Notes de mise en scène iconLecture à haute voix // Mise en voix/en espace/en scène
«lecture» : travail esthétique recherchant, de façon dénudée (neutre) ou non, des effets de sens, en faisant confiance à la matière...

Notes de mise en scène iconAdaptation théâtrale et mise en scène

Notes de mise en scène iconNote d’intention de mise en scene

Notes de mise en scène iconRecherche sur la mise en scène au théâtre Antonin Artaud

Notes de mise en scène iconSite Européen de Création mise en scène Catherine Graziani

Notes de mise en scène iconVaste projet de mise en scène de la pièce, avec une classe de 4

Notes de mise en scène iconMise en scène Jean-Pierre Vincent, dramaturgie Bernard Chartreux

Notes de mise en scène iconApprendre un texte poétique en se servant de la mise en scène pour...

Notes de mise en scène iconAtelier 3 : carnet de lecteur
«racontage»), représentations diverses (dessin, mise en scène avec marionnettes ou jeu théâtral…)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com