Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses





télécharger 37.55 Kb.
titreIi- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses
date de publication28.04.2017
taille37.55 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
VICTOR HUGO

II- Vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852

1827 Les années heureuses


Victor Hugo a 25 ans. Il est déjà célèbre Il a beaucoup écrit. Le roi Charles X le protège et l’admire. Il est heureux aussi, il a quatre merveilleux enfants et sa femme qu’il adore.

Il y a Léopoldine, Charles, Victor, Adèle … Mais à la maison, on les surnomme « Didine », « Charlot », « Toto », et « Dédé » …

Victor Hugo est un homme très attaché à ses enfants. Il passe beaucoup de temps avec eux, il note leurs paroles d’enfants.

Victor Hugo prend un grand plaisir à apprendre à écrire à ses enfants. Quelquefois, lui le père, et eux les enfants, écrivent sagement à la grande table. Les enfants tirent la langue en faisant de grands alphabets. Lui, il noircit rapidement les pages.
Un jour, Toto, qui regarde son père écrire, dit :

« C’est drôle, quand on a de petites mains, on écrit tout gros et quand on a de grandes mains, on écrit tout petit ! ». Victor Hugo éclate de rire et note vite tout ça !
Victor Hugo travaille énormément. Pour lui, écrire est un métier comme un autre. «  Lorsque j’écris un roman, je fais chaque jour six pages de mon écriture. Cela fait douze pages imprimées ! »
1
830 Notre Dame de Paris

En 1830, il écrit son premier roman historique : « Notre Dame de Paris ».

L’histoire se déroule à la fin Moyen-Age : le bossu Quasimodo, sonneur de cloches de la cathédrale, est amoureux de la belle Esmeralda, la sans-papier de l’époque … celle qu’on prenait pour une fille de joie, une fille de rien.

Garou (Quasimodo) et Hélène Ségara (Esmeralda) font alors pleurer tout Paris 

Relève les prénoms des 4 enfants vivants de Victor et Adèle Hugo et écris leur surnom entre parenthèses :



(__________________)

(__________________)

(__________________)

(__________________)

« Victor Hugo est un homme très attaché à ses enfants. Il passe beaucoup de temps avec eux, il note leurs paroles d’enfants »

1)Trouve dans le texte un de ces mots d’enfants que Victor Hugo a relevé et réécris la phrase ici :




2)Barre la phrase fausse :



L’écriture de Victor Hugo tient plus de place que l’écriture de l’imprimerie.
L’écriture de Victor Hugo tient moins de place que l’écriture de l’imprimerie.

3)Complète la phrase ci-dessous. Colorie la partie de cette phrase qui est exactement dans les paroles de la chanson « Belle ».



L’histoire se déroule à la fin du _______________________ : le bossu ____________, sonneur de cloches de la_____________, est amoureux de la belle ______________, la sans-papier de l’époque … celle qu’on prenait pour une fille de joie, une fille de rien. Comment pourrait-on modifier la dernière phrase de la page pour que le récit reste vrai ?

25 février 1830 : La bataille d’Hernani.
En 1829, Victor Hugo écrit une pièce : Hernani. Il ne respecte pas les règles très strictes pour écrire les vers. C’est un peu comme ceux qui aujourd’hui mettent du verlan ou de l’argot dans le texte de leurs chansons. Dans sa pièce, il laisse s’exprimer ses sentiments, la haine, l’amour, la violence, la colère. Il ne craint pas la démesure. C’est tout le contraire de ce que recommandent les « classiques » !

Le 25 février 1830, on joue Hernani pour la première fois. Les amis de Victor Hugo qu’on appelle « les Romantiques » sont là. Ils sont barbus, chevelus … habillés de façon excentrique.
En face d’eux, il y a « les Classiques » : costumes noirs, chapeaux et air sévères. Ce sont des bourgeois scandalisés par la liberté du romantisme.

Dès le début de la pièce, les « classiques » lancent des tomates sur les romantiques qui répondent en applaudissant à chaque réplique. Toute la pièce se déroule ainsi entre hurlements de joie et sifflements ! Pourtant, à la fin, tout le public du grand stade de France applaudit à tout rompre : Victor Hugo a gagné.

4)La caricature de la page montre Victor Hugo avec ses amis romantiques. Je me suis servi de détails de l’image pour écrire dans le texte la description des romantiques. Saurais-tu retrouver ces détails ?




Une erreur s’est glissée dans le texte. Retrouve-la et explique pourquoi c’est une erreur.

5)Entoure les phrases qui te paraissent justes :



Hernani est le nom d’une pièce de théâtre.
Dans la salle tout le monde applaudit.
Les caméras de télé ont filmé la bagarre.
Les « romantiques » trouvent que les « classiques » sont trop libres.

6)Essaie de déchiffrer et relève la phrase écrite sur la banière. Si tu peux, dis ce que tu en penses !


Si la gloire de Victor Hugo grandit, sa vie de famille ne va pas bien. Adèle, sa femme, ne l’aime plus. Elle devient l’amante d’un ami de la famille, Monsieur de Sainte Beuve.
I
l se sent trahi, abandonné, il souffre. A cette époque là, le divorce est interdit. La femme doit être soumise à son mari. Il pourrait l’enfermer chez lui, la battre, la faire arrêter et condamner. Il ne le fait pas.
Plus tard, il se moquera de son rival en l’appelant « Le serpent à sonnets ».
Comme pour compenser, Victor Hugo voue davantage encore une réelle passion à ses enfants, surtout à Léopoldine, sa fille aînée qu’il adore.

« Didine », « Pâle et pourtant rose, petite avec de grands cheveux » … » est la grâce, l’intelligence, la finesse même…


Février 1833 : Juliette Drouet



Victor Hugo vient de tomber follement amoureux. Elle s’appelle Julienne Gauvin de son vrai nom, Juliette Drouet de son nom de scène. C’est une fille facile, une comédienne à la recherche de rôles et surtout de protecteurs. Elle est actrice dans la dernière pièce de Victor Hugo. Elle est « grande, éclatante, blanche aux yeux noirs », et elle l’aime passionnément. C’est une fille de peu qui cache une grande âme. Victor Hugo la fera renaître au monde, lui rendra sa dignité.

C’est un amour merveilleux mais surtout profond. Victor et Juliette signent même un contrat : « Notre union s’est scellée dans une promesse solennelle ».

Pour Victor Hugo, Juliette quitte tout. Elle s’installe dans une petite chambre et se consacre totalement à son « adoré » .Elle copie à la main tous ses livres, pièces et poèmes. Cet amour là va durer 50 ans !

7)Dans le paragraphe marqué d’un trait vertical en haut de la page 5 , le texte fait référence à 3 personnages. Lesquels ?


____________________ ___________________ ___________________

8)Choisis une couleur par personnage . Cherche tous les mots du texte qui désignent l’un de ces personnages (sans oublier les pronoms : le, la, l’… ) et colorie-les avec la couleur que tu as choisie. (Si tu ne peux pas colorier sur le document, relève ces mots et classe-les en trois colonnes)




9)Trace les flèches qui conviennent :





sa fille aînée qu’il adore

*




*

Victor adore Didine
















sa fille aînée qui l’ adore

*




*

Didine adore Victor



10)Entraîne-toi à lire en allant chercher les mots qui manquent d’abord sur la droite et ensuite sur la gauche.





Victor Hugo vient de tomber ______ amoureux. Elle _______ Julienne Gauvin de son vrai nom, Juliette Drouet de son nom ________. C’est une fille facile, une comédienne ________ de rôles et surtout de protecteurs. Elle est actrice dans la dernière pièce de Victor Hugo. Elle est « grande, __________, blanche aux yeux noirs », et elle l’aime _____________. C’est une fille de peu qui cache une grande âme. Victor Hugo la fera _______ au monde, lui rendra sa dignité.

follement

s’appelle

de scène

à la recherche
éclatante

passionnément

renaître

merveilleux

un contrat

une promesse

quitte

totalement

à la main

C’est un amour ___________mais surtout profond. Victor et Juliette signent même _________: « Notre union s’est scellée dans ___________ solennelle ».

Pour Victor Hugo, Juliette _______ tout. Elle s’installe dans une petite chambre et se consacre ___________à son « adoré » .Elle copie _________tous ses livres, pièces et poèmes. Cet amour là va durer 50 ans !


1843 : Quand le malheur frappe



Les enfants ont grandi. Léopoldine, l’aînée, la fille chérie de Victor Hugo vient de se marier. Victor Hugo est un peu triste. Il Part avec Juliette faire un voyage en Espagne. Le pays est beau, mais Victor Hugo est étrangement anxieux.
Sur le chemin du retour, ils se sont arrêtés à Rochefort. En attendant la diligence, ils entrent dans un café, prennent un journal : Tout à coup, il s’effondre. Il vient de lire un des titres du journal : « Tragique accident ». Il n’a plus la force de continuer, il sanglote. Il porte la main à sa poitrine comme si son cœur allait en sortir : Léopoldine, sa fille aînée, s’est noyée.


Demain, dès l'aube...


Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Les contemplations


11)Léopoldine se marie. Quel âge ont :



Victor Hugo ?

Léopoldine ?

12)Pourquoi Victor Hugo est-il triste que sa fille se marie ?



« Le pays est beau, mais Victor Hugo est étrangement anxieux. »
Cette phrase laisse à penser que Victor Hugo pressent (sent à l’avance) qu’il va arriver quelque chose de grave.

13)Penses-tu que c’est possible ? Essaie de justifier ce que tu penses à ce sujet. (Tu as le droit de penser ce que tu veux !)















14)Dans la suite du texte, une autre phrase semble indiquer qu’il sait ce qui est arrivé sans avoir besoin de lire. Laquelle ?



Quel est le titre de la poésie de la page 6 ?


15)Quel est le titre du recueil (du livre) duquel cette poésie est extraite ?


16)Combien ce poème comporte-t-il de strophes ?


17)Combien ce poème compte-t-il de vers ?


18)Observe bien les rimes et colorie en utilisant plusieurs couleurs les parties des mots qui forment les rimes.



Chaque vers compte douze « pieds » (syllabes). (Les vers de 12 pieds s’appellent des alexandrins).

19)Essaie de compter les pieds sur tes doigts  !



Certains vers se composent de deux moitiés (hémistiches) de chacune 6 pieds , mais pas tous.

20)Mets un trait vertical dans le texte quand la coupure est possible.


exemple :




J'irai par la forêt , j'irai par la montagne


21)Relis ce poème dans ta tête ou tout fort si tu peux, en essayant d’écouter la musique que font les mots.



Tu ne trouves pas que cela fait la musique d’une vieil homme triste qui marche ?




similaire:

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconDans l’œuvre poétique de Velimir Hlebnikov
...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconLes autres forment l'homme, je le recite
«il disait qu’il avait pu souvent se contredire lui-même, mais l’intérêt public, jamais» : IL ne propose pas à voir une vie illustre,...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconI – Introduction à la vie d’Albert Camus et du roman “L’Étranger”
...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconTu es le prince des lisières
...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconLes crimes de Néron rappel : premières années de règne heureuses...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconSoirées Littéraires à Asnelles
«La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c’est la littérature.»

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconLes différentes facettes de ma vie sont tellement multiples, qu’il...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconPierre Loubier : Victor Hugo et l’Élégie I les élégies de la vie privée
«positive», plus pensée (la «raison chantée» de Lamartine[3]), plus solennelle (l’élégie «redevenue solennelle et primitive» de Sainte-Beuve[4]),...

Ii- vie privée difficile, vie publique glorieuse 1824-1852 1827 Les années heureuses iconUne comédienne arrive à l'âge critique où elle doit faire un choix...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com