Dans la Région des Pays de la Loire





télécharger 140.61 Kb.
titreDans la Région des Pays de la Loire
page1/3
date de publication25.04.2017
taille140.61 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3



Journées de l'Antiquité

dans la Région des Pays de la Loire

Bilan de la 7e édition :

du 2 mars au 5 avril 2009



Contact général :

Association « Journées de l’Antiquité dans la Région des Pays de la Loire ».

Yves Touchefeu,

—12 rue Antoine Bourdelle, 44770 Orvault

—06 22 14 54 96 — yves.touchefeu@orange.fr


La prochaine édition aura lieu en 2011,

dans le mois précédant les vacances de printemps




Septième édition

des Journées de l'Antiquité

dans la Région des Pays de la Loire

du lundi 2 mars au dimanche 5 avril 2009 





Quelles options ?
Quel bilan ?
Quelle communication ?
Quels partenaires ?
Quels prolongements ?
Revue de presse
Cette septième édition, honorée un nouvelle fois par le haut patronage de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, témoigne du progrès réalisé, année après année, par cette manifestation régionale.
Ce rendez-vous culturel, désormais biennal, est attendu ; il bénéfice du soutien déterminé de grandes institutions régionales, et repose sur un réseau de partenariats qui continue à s’élargir. Les publics réunis dans les initiatives sont plus nombreux, et l’accueil dans les médias (presse écrite, internet) est plus riche, comme en témoigne la revue de presse qui conclut ce bilan.
Quelles options ?
Les Journées de l’Antiquité ont pour objectifs :
—de valoriser les richesses évoquant l’antiquité déjà présentes dans les musées, les bibliothèques, les sites archéologiques ;
—de faire valoir la présence de l’antiquité dans les initiatives prises par les institutions culturelles de la Région (fouilles archéologiques, expositions temporaires, spectacles -théâtre, opéra, cinéma, danse-, colloques, conférences, etc) ;
—de soutenir les dispositifs permettant aux élèves des écoles, des collèges et des lycées de découvrir cette présence vivante de l’antiquité ;
—de proposer des initiatives spécifiques, destinées à des publics variés, montrant combien l’Antiquité reste intéressante et parfois surprenante ;
—de souligner la présence de ce patrimoine antique dans l’histoire culturelle de l’Europe et du monde méditerranéen.
Les Journées de l’Antiquité constituent ainsi un réseau ancré dans le tissu culturel de la Région.

Plus qu’un événement, elles incarnent ainsi un rendez-vous fédérateur qui renforce la visibilité de richesses patrimoniales, d’initiatives culturelles, de réussites pédagogiques, un lieu de ralliement qui suscite des initiatives, tisse des liens et crée des synergies nouvelles.
Quel bilan ?
Comme les précédentes, cette édition 2009 a été portée par un riche réseau de partenariats, qui ont permis de proposer des initiatives multiples, destinées elles-mêmes à des publics variés.

Les liens établis au fil des ans avec les institutions culturelles se sont consolidés et élargis.

Consolidés par exemple avec le musée Dobrée ou le musée des beaux-arts à Nantes, avec le musée de Fontenay, avec la Bibliothèque municipale, le musée des Beaux-arts et les Archives départementales d’Angers, avec le musée de Tessé au Mans. Mais élargis aussi : avec la médiathèque Louis-Aragon et la médiathèque de l’Espal au Mans ; avec le muséum d’histoire naturelle, la Maison des Sciences de l’Homme ou le Centre culturel franco-italien à Nantes ; avec la troupe de théâtre amateur des Baladins à Saint-Berthevin (près de Laval), la troupe professionnelle du théâtre de l’Enfumée à Allonnes, le festival de théâtre populaire organisé à Nantes par le théâtre Francine Vasse et la compagnie Pierre Lamoureux pour le spectacle « La Conférence des oiseaux. »
Quatre aspects méritent d’être soulignés :
1. Les Journées de l’Antiquité 2009 ont bénéficié d’un soutien particulièrement souligné des grandes institutions de la Région.
2. L’archéologie y a trouvé une présence très riche, grâce au concours apporté par la DRAC et le nouveau conservateur de l’archéologie régionale, Guy San Juan, par l’Inrap (Institut national de recherches archéologique préventives) et les archéologues des collectivités locales.
3. Des initiatives particulièrement intéressantes, ont été prises en direction des scolaires, à Nantes, La Roche sur Yon, Jublains, Laval et Le Mans.
4. Des initiatives ouvertes à tout public, en partenariat avec des partenaires variés, rencontrent un succès confirmé.


1. Un soutien remarquable des grandes institutions de la Région (DRAC, conseil Régional, Académie de Nantes) et des collectivités locales

Dans la brochure programme de cette édition 2009, les éditoriaux signés par Jacques Auxiette, Président de la Région des Pays de la Loire, par Georges Poull, Directeur régional des affaires culturelles des pays de la Loire, et par Gérald Chaix, Recteur de l’académie de Nantes, soulignaient cet engagement convergent, remarquable, exceptionnel même sous cette forme.
Le Conseil Régional, la DRAC et l’Académie continuent à apporter un soutien déterminé à cette manifestation régionale. Leur soutien est essentiel à tout point de vue (budget, contacts, communication, initiatives culturelles). Les rapports confiants désormais établis avec Alain Gralepois, vice-président du Conseil Régional, avec Jean-Paul Pacaud, délégué à l’Action artistique et culturelle au Rectorat de Nantes, et Christophe Fenneteau, conseiller pour l’action culturelle, l’architecture et le Patrimoine à la DRAC, permettent d’assurer efficacement ces Journées de l’Antiquité, et de réfléchir à leur développement ultérieur.
Le Recteur de l’université de Nantes, M. Gérald Chaix, a apporté un concours très important, non seulement en acceptant que le Rectorat organise la conférence de presse régionale présentant la manifestation (voir plus loin dans le dossier de presse), non seulement en faisant diffuser la brochure programme dans l’ensemble des collèges et lycées de l’Académie, mais aussi en marquant l’ouverture des Journées par la publication de cet éditorial, sur le site Internet du Rectorat :

Journées de l'Antiquité

Publié le 2 mars 2009, par Gérald Chaix - Recteur de l'Académie de Nantes
Les "Journées de l'Antiquité" débutent aujourd'hui dans les Pays de la Loire, notre académie. Pendant près d'un mois, à travers toute la Région, des conférences, des expositions, des visites de musées ou de sites archéologiques sont organisées, à l'initiative de l'Association des Professeurs de Latin et de Grec de l'Académie de Nantes et avec le soutien de multiples institutions et associations régionales, départementales et locales. Vous en retrouverez la liste et vous en découvrirez le programme sur le site : http://pagesperso-orange.fr/aplg/

A l'heure des interrogations sur l'avenir du système éducatif -de l'école maternelle jusqu'à l'Université, sans oublier la formation tout au long de la vie-, sur l'organisation de la démocratie- de la formation du citoyen aux modalités de sa participation, et sur l'équilibre à trouver entre épanouissement individuel et projet collectif, en un mot des interrogations sur l'avenir de la Cité, les questions que ne cessent de nous poser les mondes antiques, dont nous sommes, consciemment ou non, les héritiers, restent d'actualité.

Qu'il s'agisse de l'inscription delphique "Connais-toi toi-même", fondement de la sagesse socratique qui est refus de la démesure et quête de l'accomplissement humain ; qu'il s'agisse de cette "voie romaine", spécifique sans doute à l'Europe, qui est goût pour l'altérité et, sur la base de ce rapport à l'autre (qui n'a pas échappé historiquement à la violence !), capacité à faire un retour critique sur soi-même ; qu'il s'agisse, parmi beaucoup d'autres, de la relecture qu'en donne Erasme, au seuil de la modernité, et qui est la justification même de toute éducation : "on ne naît pas homme, on le devient : homines non nascuntur, sed effinguntur".




Gérald CHAIX

Recteur de l'académie de Nantes


Chancelier des universités


Le Rectorat et le Conseil général de Loire-Atlantique ont apporté un soutien très appréciable au projet « Histoires d’animaux dans l’Antiquité et au Moyen –Age » construit pour les collèges (voir ci-dessous).
A Nantes, des possibilités nouvelles sont ouvertes par l’existence depuis les dernières élections municipales d’une « Direction du Patrimoine et de l’Archéologie » (Marie-Hélène Jouzeau en assure la responsabilité. Des relations prometteuses sont établies avec l’adjoint en charge de ce dossier spécifique, Stéphane Junique, et de façon générale avec la Direction générale à la culture.

A Rezé, les Journées de l’Antiquité sont un rendez-vous pris en charge par le service d’action culturelle de la ville, qui édite un document de présentation spécifique pour les actions sur la commune (voir ci-après). La tradition archéologique de Rezé, la présence des fouilles, le dynamisme de l’archéologue Ophélie de Peretti, le soutien de la municipalité donnent aux Journées de l’Antiquité une présence particulièrement tonique.
La ville d’Angers, grâce à l’intervention de Monique Ramognino, déléguée à l’action, à l’animation et au patrimoine culturels, a renforcé son soutien de façon très chaleureuse.

La ville avait accompagné les fouilles de la place du Ralliement, et s’était employée à les rendre compréhensibles pour le public, avec le concours des archéologues de l’Inrap. En septembre 2008, les dalles qui recouvraient certains des sarcophages découverts place du Ralliement avaient été soulevées : ce fut un moment intense, un bel événement archéologique, heureusement médiatisé.

La mairie a de même apporté un soutien très apprécié aux Journées de l’Antiquité. Deux conseillères municipales Sophie Briand-Boucher et Anne Lebeugle ont assisté à la journée archéologique du samedi 14 mars, et accueilli en fin de journée les participants pour une conclusion dans le salon d’honneur de la mairie (voir-ci dessous). Anne Lebeugle, pareillement, a ouvert la conférence présentée à la bibliothèque municipale.
Il convient d’évoquer aussi le soutien trouvé auprès des villes de Cholet, Fontenay, La Roche sur Yon, Le Mans, Mayenne, et l’appui apporté par le Conseil Général de la Mayenne à la Journée « Théâtre antique » sur le site de Jublains …

2. Un engagement très fort de l’archéologie régionale
** L’Inrap, le service régional de l’Archéologie (SRA-DRAC) et les archéologues des villes et départements ont apporté un concours très important à cette édition 2009.
Le soutien du SRA s’est manifesté par la présence de Guy San Juan à l’ouverture de la journée archéologique d’Angers, le samedi 14 mars, et par la programmation, assurée par Guy San Juan, du rendez-vous archéologique de Nantes le samedi 28 mars.
Le soutien de l’Inrap, souligné sur le site Internet national de l’Inrap, a été remarquable et les archéologues de l’Inrap ont beaucoup donné pour faire connaître, sous une forme claire et vivante, leur travail et leurs découvertes. Ces rencontres avec les archéologues ont été ainsi toujours très appréciées.
** Le Mans-Allonnes

Pierre Chevet, archéologue Inrap, a fait une intervention très éclairante sur l’histoire archéologique de la ville du Mans, le lundi 9 mars, dans un stage de formation organisé par le Rectorat pour les professeurs d’histoire et géographie (« Conduire les élèves à la rencontre de l’antiquité en Sarthe et Mayenne », 12 professeurs participants). Ce stage a été accueilli pour partie dans les locaux de l’Ecole des beaux-arts.

Ce même stage (qui s’est prolongé le mardi 10 et le mercredi 11 mars) a bénéficié de multiples interventions : Olivier Gastineau du Capra (Centre allonnais de prospection et de recherches archéologiques) a présenté le site d’Aubigné Racan et fait découvrir sur site le sanctuaire d’Allonnes ; Alain Viot a présenté la ville romaine de Jublains ; la visite des Thermes du Mans (sous l’Ecole des beaux -arts…) et de la muraille romaine a été conduite par Joseph Guilleux ; Françoise Froger, responsable du service des publics du musée de Tessé, a fait découvrir les salles égyptiennes du musée et les peintures classiques à sujet antique ; Michel Sans, professeur de lettres classiques a conduit un parcours culturel dans le centre ville, commentant les statues d’inspiration antique. De façon exceptionnelle, Marianne Thauré, conservateur, a fait découvrir en avant première le nouveau musée archéologique de la ville , « le Carré Plantagenêt ». Un programme très riche !

** Angers

Jean Brodeur, Inrap, a pris l’heureuse initiative d’organiser à Angers, avec le concours de Catherine Lesseur, conservateur au musée des beaux-arts, une journée archéologique sur le thème « Angers au temps des sarcophages », le samedi 14 mars 2009.

Ce rendez-vous appuyé sur les fouilles engagées à Angers voulait aider le public intéressé à comprendre le travail des archéologues, à situer les découvertes dans leur cadre historique. Ont aussi participé à cette journée :

Elodie Cabot, Inrap, responsable des fouilles de la place du Ralliement,

Maxime Motreau, Inrap,

Guy Jarousseau, maître de conférence à l’université catholique de l’Ouest,

François Comte, archéologue de la ville d’Angers.

Cette journée, ouverte par Guy San Juan, conservateur régional de l’archéologie, a connu un réel succès. Le soutien de la municipalité d’Angers s’est marquée par la présence des deux conseillères municipales, Sophie Briand-Boucher et Anne Lebeugle, ainsi que par l’accueil en mairie assuré par ces deux conseillères à la suite des parcours guidés par les archéologues à travers la ville.
Catherine Lesseur écrit ces lignes de bilan :
« La journée du 14 mars a été fréquentée par 65 personnes le matin, qui sont venues suivre la visite dans la séquence 2 du parcours « Histoire d’Angers » dans le musée, et par 71 l’après-midi. Le circuit pédestre a rassemblé plus de 50 personnes, en trois groupes. La qualité d’écoute, tant pour les communications que la visite et le circuit, a été ressentie comme exceptionnelle par les intervenants.

Tout le monde a également beaucoup apprécié la réception dans le salon d’honneur de la mairie, l’accueil des élues, ainsi que les rafraîchissements bienvenus ! »
Cette journée avait été accompagnée par une initiative solidaire organisée avec Elisabeth Verry, directeur des Archives départementales de Maine et Loire : le mardi 10 mars, 70 personnes écoutaient avec grand intérêt une conférence « Sources et méthodes de l’archéologie aujourd’hui », animée par Elodie Cabot et Jean Brodeur (Inrap).
** Nantes

« Actualités archéologiques dans les pays de la Loire », samedi 28 mars, de 14h 30 à 17h 30.

Environ 85 personnes ont assisté à cet après-midi très riche, dont la programmation avait été établie par Guy San Juan. Ce rendez-vous était accueilli par le musée départemental Dobrée (qui a fait beaucoup pour ces Journées de l’Antiquité).

Le partenariat établi avec le journal Ouest-France avait permis de faire bien apparaître cette réunion archéologique, destinée à tout public (cf revue de presse).

La diversité et la richesse des interventions, la qualité de la communication, ont été très appréciées :
Rezé (Loire-Atlantique) : Actualités de la recherche et perspectives

Ophélie de Peretti (Ville de Rezé), David Guitton, Jimmy Mouchard, Rémy Arthuis (Inrap)




Les agglomérations gallo-romaines en Pays de la Loire : état des connaissances

Martial Monteil (Université de Nantes)
Angers antique : actualité de la recherche

Jean Brodeur, Maxime Mortreau (Inrap)
Le Mans antique : actualité de la recherche

Pierre Chevet (Inrap)
Approche récente de deux habitats gallo-romains : la villa du "Plateau de Kervin" à Piriac (Loire-Atlantique) et l'agglomération du Langon (Vendée)

Marie-Laure Hervé, Catherine Dupont et Aurélia Borvon (Inrap)
L'exploitation des animaux d'élevage à Jublains : archéozoologie des restes animaux des fouilles de la "Grande Boissière" et du "Taillis des Boissières

Elsa Paillot (Université), Vianney Forest (Inrap).
  1   2   3

similaire:

Dans la Région des Pays de la Loire iconLa Loire, la Loire des plages de sable, des immensités, des bras...
«un brave garçon a tourné la tête». IL veut rejoindre Nantes pour tenter de gagner l'Amérique

Dans la Région des Pays de la Loire iconLa portée philosophique de la littérature jeunesse par Edwige Chirouter,...

Dans la Région des Pays de la Loire iconEn préambule, IL y a sans doute nécessité à définir, affirmer et...
«Conseil Culturel Territorial» (cct). L’enjeu de la création des cct est de permettre l’émergence de véritables projets culturels...

Dans la Région des Pays de la Loire iconEn préambule, IL y a sans doute nécessité à définir, affirmer et...
«Conseil Culturel Territorial» (cct). L’enjeu de la création des cct est de permettre l’émergence de véritables projets culturels...

Dans la Région des Pays de la Loire iconListe des espaces de mediation dans les cfa de la region centre

Dans la Région des Pays de la Loire iconScénario Ivan Arsenjev, Petr Forman, Veronika Švábová
«culture pour tous au pays des fées», avec le soutien de la commune de Retiers et de la communauté de communes du pays de la Roche...

Dans la Région des Pays de la Loire iconRecapitulatif des structures d’hebergement a proximite de la loire

Dans la Région des Pays de la Loire iconLittérature / France / Niger
«J’ai grandi dans un pays musulman, qui se caractérise par grande tolérance en matière religieuse. Mais quand j’entends parler de...

Dans la Région des Pays de la Loire iconAprès l’Aveyron, signalons l’investissement important des établissements...
«désir des musées européens de s’inscrire dans un projet commun permettant de mettre en lumière identités et cultures» (André Viau,...

Dans la Région des Pays de la Loire iconUne centaine de comédiens et comédiennes amateurs du Pays de Châteaubriant
«Les Triangles des déportés» est réalisé avec le concours d’une centaine d’enfants et de leurs enseignants des écoles primaires du...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com