Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles





télécharger 54.59 Kb.
titreOuvre grands tes volets aux milliers de merveilles
date de publication07.01.2017
taille54.59 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos


Entrée des mariés
Accueil du Prêtre
Accueil des mariés
CHANT D’ENTREE
Laisse entrer le soleil,

Laisse entrer le soleil,

Ouvre grands tes volets, laisse ta porte ouverte,

Laisse entrer le soleil,

Laisse entrer le soleil,

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles.
1.- Voici le temps d’aimer

Qui nous ouvre les bras,

Le temps de partager

Nous arrive à grands pas.

L’essentiel vient chez toi

Par les chemins du cœur,

Il vient frapper chez toi,

Le mendiant du bonheur.
2.- Sors un peu de tes murs,

Le jour va se lever,

Notre avenir est mûr,

Il faut le moissonner.

Chez toi devient “chez nous”,

Chez nous devient “t’aimer”,

Nous prendrons rendez-vous

Avec la vérité.

DEMANDE DE PARDON

Seigneur, j’accueille ton pardon,

Donne-moi la force de vivre dans l’amour


1. Je viens vers toi, tu me connais

Tu sais de quoi chacun est fait

C’est près de toi qu’on devient vrai

Heureux le cœur qui sait aimer.

2. Je viens vers toi, tu me connais

Je viens te dire mon regret

C’est avec toi qu’on peut changer

Heureux le cœur qui fait la Paix.




3. Je viens vers toi je te connais

Tu es plus grand que mon péché

C’est bien de toi que vient la joie

Heureux le cœur réconcilié.
Première Lecture :

Lecture de la première lettre de Saint Paul, apôtre, aux Corinthiens

Frères, parmi les dons de Dieu, cherchez à obtenir ce qu’il y a de meilleur. Et je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres.

J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. J’aurai beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne sert à rien. L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ;il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais.
chant
J'ai posé tes mots sur ma musique,

Tes joies et tes peines, tes espoirs, tes soucis.

J'ai posé tes mots sur ma musique,

Comme autant de poèmes qui écrivent aussi ma vie.

J'ai posé mes mots sur ta musique,

Ta voix et la mienne tiendront plus long, unies.

J'ai posé mes mots sur ta musique,

C’est elle qui entraîne et qui fait vivre une harmonie

Chanteur et baladin je nourris des refrains

De toutes mes chansons, de cette communion.

Tu passes ta vie, à réveiller le cri qui sommeille en chacun,

qui voudrait qu'un matin … sourie
J'ai posé tes mots sur ma musique,

Tes mots d'où qu'ils viennent, étranger, mon ami.

J'ai posé tes mots sur ma musique,

Avant qu'un front de haine ne les condamne à l'oubli.

J'ai posé mes mots sur ta musique,

Un air que l'on sème et soudain qui fleurit.

J'ai posé mes mots sur ta musique,

Étonné qu'une graine puisse donner autant de fruits

Chanteur et baladin je nourris des refrains

De toutes mes chansons, de cette communion.

Tu passes ta vie, à réveiller le cri qui sommeille en chacun,

qui voudrait qu'un matin … sourie
ALLELUIA

Pour les enfants et les anciens

Pour le sourire et la tendresse

Nous chantons la gloire du Seigneur

Pour l'espérance et pour la paix

Pour le pardon et pour l'amour

Nous chantons Allé Alléluia
Alleluia, Alleluia, Alleluia, Allelu- u-u-u u- u-ia,

Pour notre terre hospitalière

Et pour nos mères et pour nos pères

Nous chantons la gloire du Seigneur

Pour le bonheur et pour la joie

Pour le partage et l’amitié

Nous chantons Alle Alléluia

EVANGILE de Jésus-Christ selon Saint Jean
A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous portiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera. »

ALLELUIA

Pour notre terre hospitalière

Et pour nos mères et pour nos pères

Nous chantons la gloire du Seigneur

Pour le bonheur et pour la joie

Pour le partage et l’amitié

Nous chantons Alle Alléluia

Alleluia, Alleluia, Alleluia, Allelu- u-u-u u- u-ia,

HOMELIE
JE CROIS EN DIEU

Je crois en Dieu qui chante et qui fait chanter la vie.


  1. Je crois en Dieu qui chante et qui fait chanter la vie.

Bonheur, amour et vie sont des chansons venant de Lui.

Il est un chant de source, tout au fond de nos cœurs,

Pour donner soif de boire l’eau fraîche de la Vraie Vie.



  1. Je crois que Dieu est Père ; Il se dit en chantant,

Il fait autour de nous chanter la création.

Il invite chacun à faire chanter sa vie,

Mais nos vies chantent juste en s’accordant sur Lui.



  1. Je crois en Jésus Christ qui est chanson du Père,

Je crois que l’Evangile nous chante son amour.

Il fait chanter nos vies, même les plus mouvementées,

Et même nos échecs, la souffrance et la mort.



  1. Je crois en L’Esprit Saint, chant de brise et d’ouragan,

Qui accorde nos vies aux musiques de Dieu ;

Et je crois en l’Eglise, chœur aux multiples voix,

Qui chante pour les hommes le chant de la Vraie Vie.
ECHANGE DES CONSENTEMENTS

Dans la nuit j'ai cherché celui que mon cœur aime,
Dans mon jardin aride, il a fait son domaine,
De perles de rosée il a couvert ma tête.
Mon âme est toute belle, mon bien-aimé m'appelle.
Viens ma toute belle, viens dans mon jardin.
L'hiver s'en est allé et les vignes en fleurs
exhalent leur parfum, viens dans mon jardin.

J'entends mon bien-aimé, il guette à la fenêtre.
Les fruits sont au figuier, mon âme est toute prête.
J'attends son bon plaisir il me dira d'ouvrir...

Chante la tourterelle, mon bien aimé m'appelle.

BENEDICTION ET ECHANGE DES ALLIANCES

Reprise du refrain : Viens ma toute belle
PRIERE DES EPOUX
PRIERE UNIVERSELLE

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants
OFFERTOIRE

Les mains ouvertes devant toi Seigneur,  pour t'offrir le monde 
Les mains ouvertes devant toi Seigneur,
 notre joie est profonde !

1 Garde-nous tout petits devant ta face, 
Simples et purs comme un ruisseau ! 
Garde-nous tout petits devant nos frères, 
Et disponibles comme une eau !

2 Garde-nous tout petits devant ta face, 
Brûlants d'amour et pleins de joie 
Garde-nous tout petits devant nos frères, 
Simples chemins devant leurs pas

SANCTUS

Saint, Saint le Seigneur Dieu de l’univers

Saint, Saint le Seigneur Hosanna

Le ciel et la terre sont remplis de ta Gloire

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur

ANAMNESE

Oui, béni sois-tu, pour ton corps livré pour nous

Oui, béni sois-tu, pour ton sang versé pour nous

Oui, béni sois-tu, ton Amour est merveilleux.
NOTRE PERE
BENEDICTION NUPTIALE
AGNEAU DE DIEU
Nous nous sommes retrouvés ensemble

Pour danser et chanter

Et nous avons bâti le temple

De la fraternité.
Yerushalayim shel zahav

Veshel nerhorhété veshel or

Hallo lerhol shiirayirh anikinor
Pour qu'entrent l'or et la lumière

Dans les murs des cités,

Et que s'effacent les frontières

Chantons ensemble, la paix.

COMMUNION

Musique : Ave maria
CHANT : ENtre nos mains
Entre nos mains, tu es le pain

Entre nos mains, tu es la vie,

Ouvre nos mains pour donner le pain

Ouvre nos mains pour donner la vie
Ces mains agrippées au travail, qui bâtissent le monde

Ces mains unies par l’affection, les tendresses humaines.

Ces mains quand elles partagent le pain ,chantent ta gloire.
Ces mains qui scandent notre joie, sur des rythmes de danse

Ces mains crispées portant la croix, d’une ardente souffrance.


Ces mains quand elles partagent le pain, chantent ta gloire.
Ces mains croisées par l’amitié, formant comme une chaîne

Ces mains qui serrent une autre main, les mains de la prière.

Ces mains quand elles partagent le pain, chantent ta gloire.
Ces mains cordiales de l’accueil, comme une porte ouverte.

Ces mains levées, comme un appel, et redonnent confiance.

Ces mains quand elles partagent le pain, chantent ta gloire.

SIGNATURES Je connais des bateaux

Je connais des bateaux qui restent dans le port
De peur que les courants les entraînent trop fort,
Je connais des bateaux qui rouillent dans le port
A ne jamais risquer une voile au dehors.
Je connais des bateaux qui oublient de partir
Ils ont peur de la mer à force de vieillir,
Et les vagues, jamais, ne les ont séparés,
Leur voyage est fini avant de commencer.
Je connais des bateaux tellement enchaînés
Qu'ils en ont désappris comment se regarder,
Je connais des bateaux qui restent à clapoter
Pour être vraiment sûrs de ne pas se quitter.

Je connais des bateaux qui s'en vont deux par deux
Affronter le gros temps quand l'orage est sur eux,
Je connais des bateaux qui s'égratignent un peu
Sur les routes océanes où les mènent leurs jeux.
Je connais des bateaux qui n'ont jamais fini
De s'épouser encore chaque jour de leur vie,
Et qui ne craignent pas, parfois, de s'éloigner
L'un de l'autre un moment pour mieux se retrouver.
Je connais des bateaux qui reviennent au port
Labourés de partout mais plus graves et plus forts,
Je connais des bateaux étrangement pareils
Quand ils ont partagé des années de soleil.
Je connais des bateaux qui reviennent d'amour
Quand ils ont navigué jusqu'à leur dernier jour,
Sans jamais replier leurs ailes de géants
Parce qu'ils ont le cœur à taille d'océan.

BENEDICTION FINALE

CHANT FINAL

Ne rentrez pas chez vous comme avant 
Ne vivez pas chez vous comme avant
 
Changez vos cœurs, chassez vos peurs
 
Vivez en hommes nouveaux.


1 A quoi bon les mots si l'on n’entend pas
A quoi bon les phrases si on n'écoute pas
A quoi bon la joie si l'on n’accueille pas
A quoi bon la vie si l'on n’aime pas

2 Pourquoi une chanson si l'on ne chante pas 
Pourquoi l'espérance si l’on n’y croit pas 
Pourquoi l'amitié si l'on n'accueille pas 
Pourquoi dire l'amour si l'on n’aime pas ?

similaire:

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconQuestionnaire du jour (Andrew Ferguson, régisseur général de l’Orchestre)
«Caizergues». Je comprends que certaines fois tu puisses surprendre, et même choquer par tes prises de position, tes propos, tes...

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconLitterature de jeunesse
«Alice aux pays des merveilles» («De l’autre côté du miroir»), «Le petit prince»

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconLe monde entier dépend de tes yeux purs
«courbe de tes yeux») et l’abstrait («le tour de mon cœur»)., et peut être interprétée à deux niveaux

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconHommage à Dolorès Haudressy
«Comment vont tes grands pontes ?». IL entendait sous ce vocable, à la fois déférent, affectueux et ironique, mes amis Jacques Catteau...

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconRapport oral/écrit L’écriture en démonstration
Je vais t’aider à écrire ce que tu veux pour t’apprendre à utiliser tous les outils (ce qu IL y a dans ta tête, ce que te disent...

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles icon19h Discours officiels Hommage à Liliane frankiel
«sacré» héritage mondial par l’unesco, ses 300 habitants doivent faire face aux milliers de contraintes qui accompagnent cet honneur...

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconImages de la mer dans le corpus complémentaire
«Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes, / Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes») et meurtrières («Tellement vous aimez...

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconOuvre mes yeux et mon cœur
«Jésus dit aux apôtres : «Venez à l'écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu.»

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconLecture analytique : baudelaire, don juan aux enfers, 1846
«descendit» : suite immédiate de la scène finale de Molière «La terre s’ouvre et l’abîme»

Ouvre grands tes volets aux milliers de merveilles iconLa maison des ailleurs
«la Mother», effacé ses sourires pincés et les rages blanches de son fils. Comme repères d'autrefois, nous n'y retrouvions plus que...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com