Autour des textes à partir des lectures





télécharger 92.92 Kb.
titreAutour des textes à partir des lectures
page1/6
date de publication26.11.2019
taille92.92 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6
FICHES DOMINICALES
Revue pour les équipes liturgiques

Pentecôte
04 juin 2017


(Année Matthieu – A)


Présent par le souffle
0uvrez vos cœurs
Ouvrez vos cœurs au Souffle de Dieu,
sa vie se greffe aux âmes qu’il touche.
Qu’un peuple nouveau renaisse des eaux
où plane l’Esprit de vos baptêmes !

Ouvrons nos cœurs au Souffle de Dieu,
car il respire en notre bouche, plus que nous-mêmes.
Offrez vos corps aux langues du Feu :
que brûle enfin le cœur de la terre !

Vos fronts sont marqués des signes sacrés :
les mots de Jésus et de victoire !

Offrons nos corps aux langues du Feu
pour qu’ils annoncent le mystère de notre gloire.
Tournez les yeux vers l’hôte intérieur,
sans rien vouloir que cette présence.

Vivez de l’Esprit, pour être celui
qui donne son Nom à votre Père !

Tournons les yeux vers l’hôte intérieur,
car il habite nos silences et nos prières.

Didier Rimaud

KP 79-1/K 79-1 – CNA 812

AUTOUR DES TEXTES

À partir des lectures


À la Pentecôte nous sommes invités à accueillir l'Esprit, le souffle de Dieu. C'était hier, c'est encore aujourd'hui.

L’Évangile de Jean nous propose cette venue le soir même de Pâques tandis que les Actes des Apôtres la proposent 50 jours après Pâques en lien avec la Pentecôte Juive.

Cela veut dire deux choses : que l’effusion de l’Esprit est concomitante avec la résurrection de Jésus, mais qu’aussi, pour le développement de l’Église, elle n’est pas étrangère aux racines d’Israël.

Désormais les langues peuvent être différentes, l’important c’est que tous puissent se comprendre jusque dans leurs différences : Parthes, Mèdes, Libyens et Pamphyliens. L’unité n’est plus liée à l’uniformité, mais elle peut supporter les différences dans la mesure où existe un fonds commun. C’est dans un unique Esprit que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres nous avons été baptisés pour former un seul corps et que nous somme alliés par un unique Esprit. Il n’existe plus d’obstacles à vivre différemment, pourvu que nous soyons persuadés d’être animés du même Esprit (2e lect) et de vivre du même rayon de lumière (Séquence). Pour autant, il s’agit de déverrouiller nos portes (Év). N’ayons pas peur, c’est bien le même (mains et côté) qui nous montre le chemin, mais il nous demande de ne plus rester entre soi, il nous faut aller nous confronter à la différence qui désormais deviendra une chance pour véritablement vivre ensemble.

Première lecture : Actes 2, 1-11


L’auteur des Actes nous raconte la descente de l’Esprit sur les Apôtres au jour de la Pentecôte comme un événement grandiose. Cet événement se donne à voir dans un « feu » qui se répartit en langues, et à entendre dans un « grand bruit » qui devient parole. Et il nous montre l’Esprit comme le lien de l’unité dans la diversité de ses dons. Unité du groupe des Apôtres et diversité des membres recevant chacun une langue du feu descendue du ciel, unité de la foule des juifs accourue au grand bruit qu’elle venait d’entendre et diversité de leurs provenances (longuement énumérées), de leurs modes d’accès à la foi, de leurs dialectes. C’est à travers ces langues multiples que va s’exprimer la force du lien qu’est l’Esprit. Le souffle de l’Esprit devient parole et les langues de feu reçues par les Apôtres, produisent dans leur bouche des mots compris par tous. « Chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit » (v. 4) et chacun des juifs présents « entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient » (v. 6). L’Esprit fait parler les apôtres et il fait comprendre ceux qui les entendent. Nous ne savons pas quel est le contenu du message, nous savons seulement que la parole des Apôtres disait « les merveilles de Dieu » (v. 11). L’événement de la Pentecôte est fondateur de l’Église, communauté vivante, une et multiple. En elle, par l’œuvre de l’Esprit-Saint, la Parole de Dieu est proclamée de manière à être entendue et comprise par tous.

Psaume 103


Le psaume 103 est un hymne au Seigneur pour la grandeur et la beauté de sa création. Il trouve naturellement sa place dans la liturgie de la Pentecôte : le Souffle de Dieu, son Esprit, est créateur (cf. Gn 2,1) comme sa Parole. Par lui, Dieu « renouvelle la face de la terre ».

Deuxième lecture : 1 Corinthiens 12, 3b-7. 12-13


Dans ce texte très dense, Paul utilise une fable ancienne reprise dans la culture grecque, qui évoque à la fois la diversité des organes du corps et l’unité de leur fonctionnement. Ce qui est vrai du corps physique est vrai du corps social et aussi de l’Église qui est le corps du Christ. Dans l’Église, née à la Pentecôte, l’Apôtre voit à l’œuvre la Trinité. Il montre en effet la relation entre l’Esprit et les charismes ou dons de la grâce, entre le Christ (le Seigneur) et les services ou ministères, entre le Père source de vie et toutes les activités. Venant de chaque personne de la Trinité considérée dans son unité, s’expriment dans l’Église une multiplicité de dons, de services, d’activités. Mais le corps de l’Église est un comme est une la Trinité. Et Paul de conclure : toute cette diversité concourt au bien de la communauté. Nous pouvons faire le lien avec la première lecture qui nous montre comment l’Église offre dès sa naissance, sous l’effusion de l’Esprit, un merveilleux exemple d’harmonie dans la multiplicité, d’unité dans la diversité.

Évangile : Jean 20, 19-23


Au soir de Pâques, Jésus rejoint les disciples dans leur peur et leur enfermement. Il leur apporte d’abord le don de la paix, qui répond particulièrement à leur état du moment, don réitéré à deux reprises. C’est plus qu’une salutation. Chez Jean, la paix est toujours liée à la présence de Jésus. Jésus montre ensuite les stigmates de sa passion : celui qui est ressuscité est bien celui qui était mort. Remarquons la joie des disciples, joie des retrouvailles, joie de la rencontre du ressuscité. Peut-être les apôtres se souviennent-ils de cette parole du discours d’adieu : « Vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai et votre cœur se réjouira » (16, 22). C’est alors que Jésus les envoie en mission dans le monde, comme le Père l’a envoyé. Ils prennent la suite du Maître. Et Jésus accompagne son envoi, du don de l’Esprit. Dans l’évangile de Jean, c’est donc dès le soir de Pâques et par un geste de Jésus lui-même qu’est donné l’Esprit. « Il souffla sur eux ». En grec, le verbe est le même que celui utilisé dans le récit de la création, pour dire que Dieu insuffla en l’homme le « souffle de vie » (Gn 2, 7). Le don de l’Esprit apparaît comme une nouvelle création. Nous pouvons établir le rapport entre ce récit et celui de la Pentecôte dans la première lecture. La grande dissemblance entre les deux récits nous suggère la richesse du don de l’Esprit qui ne peut se dire d’une façon unique. Sachons-nous ouvrir à cette richesse.

  1   2   3   4   5   6

similaire:

Autour des textes à partir des lectures iconAutour des textes à partir des lectures
«Si tu as l’amour et si tu sais que cet amour vient de Dieu, alors tu es invincible» disait Jean-Paul II

Autour des textes à partir des lectures iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«plus particulièrement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des œuvres...

Autour des textes à partir des lectures iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«prioritairement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des axes

Autour des textes à partir des lectures iconLittérature 1 ère, des textes aux séquences, sous la dir d’Hélène...
«Dans son introduction aux […] contes de Voltaire, René Pomeau juge que ces textes sont à la fois «légers et consistants» : vous...

Autour des textes à partir des lectures iconProgramme : Depuis la ms, les élèves sont entrainés à dire des textes....
«réciter des comptines ou courts poèmes (dizaine) en ménageant des respirations et sans commettre d’erreurs»

Autour des textes à partir des lectures iconSéquences Supports des lectures analytiques Supports des lectures cursives

Autour des textes à partir des lectures iconLa littérature coloniale
«Comme les lamantins vont boire à la source». Ces textes constituent des références fécondes lorsqu’on cherche à définir un espace...

Autour des textes à partir des lectures iconLa Semaine de la langue française et de la francophonie
«Dis-moi dix mots», à partir des dix mots de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Dans le 1er degré, la production...

Autour des textes à partir des lectures icon2 Littérature : des reformulations de textes lus p. 5
«Le bestiaire poétique». IL s’agira donc de présenter une séquence pour le ce2 autour d’un fil rouge : Chantefables et Chantefleurs,...

Autour des textes à partir des lectures iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«prioritairement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des axes. Pour l’autobiographie,...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com