1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros





télécharger 37.29 Kb.
titre1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros
date de publication05.08.2019
taille37.29 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos


1 STMG 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros.

Odyssée : épisodes-clés

Interprétation symbolique.

Ulysse : quel héros ?

Ulysse from Bagdad : chapitre, action

Quel héros ?

LES LOTOPHAGES

Ces derniers, étrangers aux travaux des champs, se nourrissent de « lotos », végétal qui fait s’évanouir tout désir de retour. Les compagnons d’Ulysse se repaissent de ce « fruit doux comme le miel » et ne rêvent que de rester parmi ce peuple paisible.

Comme les Sirènes, les Lotophages provoquent l’oubli en ôtant la conscience d’appartenance à une famille et à une cité. Ulysse , seul à ne pas perdre de vue le but de son retour, ramène ses compagnons de force.


Chapitre 5

A la différence de L’Odyssée, le héros succombe au lotos pour juguler sa peur de la mer. Sombrant dans le délire hallucinogène, il est inconscient lors de la traversée, refusant d’affronter l’obstacle directement. Cette absence à lui-même fait passer le héros d’un espace à un autre. L’opium fait quant à lui perdre le sens des réalités à Hatim et Habib, Lotophages modernes, qui ont besoin de Saad pour les mener au Caire. La drogue apparait comme plus dangereuse que le lotos dans la mesure où « elle obtient mieux encore [ …] : elle fait oublier qu’on n’a pas de but ». Le lotos ou l’opium sont des tentations importantes sur la route des héros mais ne seront pas les plus puissantes.

LE CYCLOPE

Les Cyclopes évoluent dans un monde sans lois, sans cités, sans maisons, ne possèdent pas de navires. Leur monde est l’antithèse du monde humain. Ils ne boivent que du lait, mangent de la chair humaine.

Le cyclope est un modèle d’humanité inversée : image de la tentation de la barbarie qui habite Ulysse, et qu’il doit combattre.

Au chapitre 9, le fonctionnaire du centre de rétention de Malte glisse progressivement vers la figure du Cyclope. Partageant des traits physiques avec l’être fabuleux tels le gigantisme ou l’oeil de verre qui symbolise l’oeil unique du cyclope, le fonctionnaire du centre de rétention incarne également l’inhospitalité du monde occidental à l’égard des clandestins. Les Cyclopes, ces « hors-la-

loi », incarnaient dans l’Odyssée le contre-modèle du monde grec. Le motif est détourné dans le roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Faire du fonctionnaire un cyclope moderne permet de renverser l’épisode.

Digne héritier d’ « Ulysse l’homme aux mille ruses », Saad s’inspire à nouveau de cet épisode au chapitre 13 en se dissimulant sous les essieux d’un camion qui

transporte… des brebis.

C’est notre monde qui devient un contre modèle d’humanité et le hors-la-loi, Saad, qui incarne les valeurs à suivre. Symboliquement, l’échange entre le clandestin et le fonctionnaire confronte deux visions du monde antithétiques. Ulysse from Bagdad transforme le monde du centre de rétention en dystopie à laquelle répondra l’utopie sicilienne de Vittoria.

La réécriture présente d’autre part Saad comme un représentant de la métis. Le chapitre est dominé par la thématique de la ruse puisque tous les personnages affabulent, trompent ou tendent des pièges aux autres : le cyclope tente « quelques ruses », Saad et Boubacar feignent l’amnésie et leur compagnon de cellule est soupçonné d’être un espion. Le récit d’un rêve de Saad est d’ailleurs l’occasion d’une réécriture ludique de l’épisode au cours duquel Ulysse perce l’oeil unique du Cyclope et joue sur son identité.

CIRCE

Circé vit dans une île sans homme, dans une forêt aux animaux étranges, d’apparence sauvage mais qui se conduisent comme des animaux domestiques. Ce sont des hommes qu’elle a transformés. En effet, par ses philtres faits de « miel, de farine et de vin de Pramnos », elle transforme en animaux tous ceux qui foulent son territoire : alors qu’ils partent en reconnaissance sur son île, la magicienne change les compagnons d’Ulysse en porcs. Euryloque est le seul rescapé.

Hermès a donné à Ulysse une plante magique ; Le héros résiste ainsi aux sortilèges de la magicienne et la contraint à redonner à ses compagnons leur forme première.

L’allusion au personnage est transparente dans le roman puisque la fonctionnaire des Nations unies que Saad rencontre au

chapitre 7 est décrite comme « une magicienne qui tient [sa] vie entre ses mains. Selon ce qu’elle pensera de [lui], elle deviendra fée ou sorcière, bonne ou cruelle, car elle a la pouvoir de [le] métamorphoser en avocat anglais ou en porc vautré dans sa souille ».

De fait, Saad ressent un certain malaise face au Docteur Circé ne sachant si elle lui sera favorable ou néfaste. Refusant le statut de réfugié à Saad, elle joue, dans le roman, une figure d’opposant qui retarde doublement le voyage du personnage. Lui imposant une attente de plus de six mois avec le rendez-vous, elle lui ferme définitivement les portes de la légalité à l’issue de celui-ci. Halte forcée et négative, le docteur Circé est l’anti-modèle de Vittoria, l’institutrice accueillante .

La reprise littéraire se fonde sur le motif de la métamorphose et la dualité du personnage.

A l’image de la Circé antique, elle tient le destin du héros entre ses mains.

  • Evasion

LES SIRENES

Sur les conseils de Circé, Ulysse a bouché les oreilles de ses compagnons avec de la cire afin qu’ils n’entendent pas le chant ensorcelant des Sirènes. Lui peut les écouter, mais doit avoir les pieds et les mains liés au mât du navire.

Ses hommes font preuve d’une sagesse exemplaire et n’ôtent pas la cire de leurs oreilles.

Eustathe*** transpose les rapports d’Ulysse et de ses compagnons sur un plan philosophique : la cire représente

les leçons du maître, qui permettent au disciple d’acquérir une âme solide et de ne pas succomber aux sollicitations qui pourraient lui être néfastes .

Chp 8 La transposition de l’épisode repose sur une modernisation exacerbée qui illustre la dégradation et la perversion de notre monde. Le chant mélodieux devient un cri strident et l’harmonie antique n’est plus qu’ « un chaos parfait ».

« Davantage que les sirènes d’autrefois, Les Sirènes évoquaient celles d’aujourd’hui, ces alarmes électriques, ces entonnoirs hululant qui se déchaînent lors de l’irruption du feu ou du voleur ». Espace phonique contemporain saturé .

Dans ce monde perverti, le héros ne peut faire preuve du courage de son modèle littéraire et se met de la cire dans les oreilles.

ULYSSE AUX ENFERS

Ulysse visite les enfers , régis par Hadès et Perséphone, pour rencontrer le devin Tiresias. Il rencontre également Anticlée, sa mère et ses compagnons morts lors des batailles de la guerre de Troie.

Réflexion sur la mort : Ulysse ressort des Enfers avec une nouvelle sagesse , nécessaire à son retour à Ithaque : accepter la condition humaine , le caractère définitif de la mort, et habiter le cycle de la vie, fondé sur la quête d’un bonheur civilisé. Rôle divinatoire du contact avec les morts.

A l’ errance physique et matérielle correspond une errance de l'âme qui conduit le récit à mêler des mondes antinomiques. Le père décédé de Saad intervient dans le monde de son fils tout au long de son périple, établissant un lien étroit entre le monde des morts et celui des vivants.

La première apparition du père intervient symboliquement trois jours après sa mort. La référence judéo-chrétienne aux trois jours précédant la résurrection du Christ répond ici à toute une tradition littéraire. En effet, les personnages de la littérature antique descendus aux Enfers, entretenant ainsi ce lien entre les deux mondes, sont légions.

Le roman d’Eric Emmanuel Schmitt reprend un topos littéraire et poétique tout en lui faisant subir deux variations fondamentales :

- Ce n’est pas le héros qui descend aux Enfers mais son père qui fait le voyage. L’inversion du voyage se justifie par le renversement du système de valeurs vécu par le personnage. Son paradis enfantin se transforme en enfer quotidien au moment de la chute du régime : « C’est devenu l’enfer ici », « Maman, si tu séjournes en enfer avec mes soeurs, j’y reste avec toi », constituent autant de citations qui justifient le renversement du motif.

- Le père ne se livre à aucune prophétie. Le père de Saad n’a aucune révélation sur l’avenir de son fils ou de son peuple, avouant même ne rien savoir.

. Retournant le topos littéraire, il refuse même de témoigner sur l’au-delà : « Il reste très discret là-dessus » p. 79, « Je n’ai pas le droit de répondre à ces questions-là » p. 138, « Nous n’avons pas le droit de le révéler » p. 183.

Le motif de la descente aux Enfers est donc détourné dans le roman. Devenant lui-même une figure de l’errance, le père n’incarne plus aucun savoir mais reflète la condition de son fils.

LA MER : UN ESPACE HOSTILE

Espace caractérisé par l’instabilité, la mer est agitée par les vents, parcourue de remous qui deviennent parfois des tempêtes. L’hostilité de la mer s’accroît du fait des divinités qui la régissent et des créatures qui la peuplent. Dès lors, la mer devient un espace associé à la mort. Ulysse y perd tous ses compagnons. Le poète développe alors une image macabre pour décrire le corps des compagnons qui ont passé par-dessus bord : « autour du bateau noir, comme des corneilles, ils étaient ballottés/ par les flots » (XII, v. 418-419). La mer se substitue ainsi aux champs de bataille sur lequel trouvaient la mort les guerriers de L’Iliade.

L’affrontement de la tempête requiert des qualités nouvelles chez le héros, plus habitué à combattre des hommes que les éléments.

Enfin, la présence de la mer dans les chants V à XIII et l’importance qu’elle prend s’interprète aussi dans le cadre de l’initiation mystique et ontologique que peut figurer le périple d’Ulysse. La mer est un espace où s’accomplit une forme de mort symbolique qui prélude à une renaissance.

5 traversées maritîmes structurent le voyage de Saad. « Un Irakien sur un bateau, c’est aussi incongru qu’une poule chez le dentiste ou un Ecossais à une fête de charité ». Ithaque symbolique, l’Angleterre ne sera atteinte qu’au terme des cinq traversées maritimes qui structurent le voyage de Saad.

  1. Le mer Rouge ( Irak > Le Caire)

  2. Lybie > Malte ( Lampedusa)

  3. Malte > Sicile Fuyant le centre de rétention de Malte, Saad et Boubacar embarquent à nouveau ensemble.

  4. Palerme > Naples

  5. France > Angleterre.

Les deux dernières traversées sont marquées par l’ellipse. De Palerme à Naples le voyage se fait dans le coffre d’une voiture embarquée sur un ferry et le passage du Nord de la France à l’Angleterre constitue un trou narratif avant l’épilogue.

L’espace maritime est certes le lieu de l’errance géographique, mais il entre en résonnance avec l’espace intérieur, les tempêtes et les bourrasques représentant les différents mouvements de l’âme

Contrairement à son modèle littéraire Saad n’est pas un marin. Il découvre la mer pour la première fois avec appréhension. « Flots noirs, profonds, hostiles », « dalle mouvante de marbre sombre qui s’étendait à l’infini », l’image de la mer et de la mort se confondent dans la peur du personnage. La métaphore se poursuit dans la prophétie terrifiée de Saad : « Dans quelques jours, je servirai de nourriture aux poissons. J’en ai trop mangé, c’est mon tour ». Les oissons soulignent par antithèse que la mer autrefois nourricière peut devenir le tombeau des hommes. Le renversement de perspective rend plus sensible l’appréhension du personnage.. Etape initiatique, la traversée en mer signale ainsi les différentes étapes de la transformation du personnage

  1. La mer Rouge, épreuve nécessaire que le héros ne relèvera qu’avec l’aide de l’opium

  2. Le voyage de trois jours est une véritable épreuve pour Saad qui apprend à dominer sa peur pour aider son ami, assimile les lois de la clandestinité qui réduit son indignation au silence et abandonne son identité à la mer. Tempête intérieure, cette traversée plonge Saad dans les remous de sa nouvelle condition mais constitue une étape importante de son parcours personnel.

  3. Parti avec son compagnon, c’est seul que Saad est rejeté sur la côte sicilienne où il rencontre Vittoria qui l’habille et le soigne. Tempête maritime et intérieure, cette traversée est la plus violente que connaitra Saad.

4-5) Au terme de son voyage, la mer

n’est plus considérée par Saad comme un gouffre redoutable mais comme un espace apprivoisé.

La mer joue ainsi un rôle narratif car elle ponctue le voyage de Saad mais a également une fonction initiatique puisqu’elle met Saad au défi. Le contraignant à affronter sa peur, elle lui permet de révéler ses qualités. La mer est ainsi un espace où l’héroïsme de Saad s’expose. La mer, tombeau métaphorique qui condamne tant de clandestins et notamment Boubacar, n’engloutit pas Saad. La traversée en mer peut dès lors se lire comme une mort symbolique qui prélude à la renaissance du héros. C’est en effet au fil des traversées que Saad accomplit sa destinée. Les tempêtes et les lois humaines retardent le voyage de Saad. Perdant son ami au chapitre 10, Saad est un naufragé solitaire et sans ressource qui va renaître à lui-même durant son année passée en Sicile. Pour Saad, qui avait peur d’être englouti dans les « flots noirs » de la mort, la mer devient l’assurance de devenir le héros de sa propre épopée.

CALYPSO et NAUSICAA

Ulysse , après avoir passé sept années auprès de la nymphe Calypso , refuse son hospitalité et sa proposition de lui accorder l’immortalité. Décidé à retrouver Ithaque et son épouse Pénélope, il construit un radeau et quitte l’île. Après une terrible tempête, il est rejeté par la mer sur les rivages de la Phéacie, nu. Il rencontre Nausicaa, est accueilli par les Phéaciens , à qui il raconte son périple. Ceux-ci lui offrent les moyens nécessaires à son retour à Ithaque.

Ulysse résiste à la tentation de l’immortalité au profit d’un bonheur humain au sein de la civilisation.

La rencontre avec Nausicaa reste platonique dans l’Odyssée. Elle est pour Ulysse l’occasion de rencontrer un peuple civilisé et pacifique , qui lui donnera les moyens de rentrer chez lui.


Le chapitre 10 réécrit la halte d’Ulysse chez les Phéaciens en reprenant tous les motifs de la découverte d’Ulysse par Nausicaa au chant VI de L’Odyssée :

- Saad, après un naufrage, est rejeté sur la plage d’une île qu’il ne connait pas.

- Il est découvert par une jeune femme envoutante qui ne s’effraie pas de sa nudité.

- Après qu’il lui a narré ses aventures, elle lui offre son hospitalité.

- Le naufragé préfère garder le silence sur sa véritable identité.

Vittoria insiste elle-même sur la parenté entre les deux épisodes: « Puisque je t’ai trouvé nu sur la plage, telle Nausicaa découvrant Ulysse, je t’appellerai Ulysse ». La transposition romanesque modifie en revanche quelques éléments. Vittoria a un rôle narratif bien plus développé que Nausicaa qui s’efface au profit de son peuple une fois la découverte du naufragé faite. La figure féminine ménage une pause narrative plus longue dans le roman moderne. Offrant au héros une trêve amoureuse qui n’existe pas dans le modèle homérique, Vittoria s’inspire aussi de Calypso, la nymphe qui aima et cacha Ulysse aux yeux du monde.

Enchâssée entre les deux étapes de la

relation avec Leila, l’idylle avec Vittoria est nécessaire à la transformation de Saad. Les trois épisodes amoureux correspondent en effet à trois étapes différentes du parcours du héros, chacune des femmes incarnant un moment de la construction intérieure du héros. Epouses symboliques, Vittoria et Leila jouent également la fonction de miroir de Saad. Les aventures amoureuses sont ainsi le reflet de l’intériorité du héros.

Aux chapitres 10 et 11 Vittoria incarne un autre aspect de l’épouse. Prenant le relais de

Boubacar, elle offre un repos nécessaire au héros. Les deux personnages sont caractérisés par une fêlure interne qui les réunit. A la douleur de Saad face aux deuils répond la souffrance physique de Vittoria, condamnée par une maladie incurable. La mort et la sexualité sont intrinsèquement liées au cours de cette aventure. Que ce soit pour réconforter Saad de la mort de Boubacar ou apaiser Vittoria de la peur de la mort, leurs deux premières relations sont vécues comme des refuges à la douleur. En dépit de leurs fiançailles, Vittoria ne parvient à retenir Saad, trop conscient que « la tristesse [les] liait davantage que la joie ».

FORMULES-CLES ET STYLE HOMERIQUE

Entités sont divinisées par leur désignation, comme l’Aurore (Éôs) « aux doigts roses » (ou de rose, selon les traductions), « fille du matin ».

Les femmes sont représentées par une certaine idée de noblesse et de beauté. Nausicaa peut être « aux bras très blancs » (VI, v.186) ce qui prouve sa noblesse, car elle peut toujours se protéger des rayons du soleil.

Les éléments peuvent aussi être accompagnés de ce type de détermination : la mer devient toujours un élément inquiétant, « sans moisson », « stérile », ou « vineuse ». Cette dernière couleur suggère les couleurs du couchant ou de l’aube, à moins qu’il s’agisse de tempête. Elle est alors comme mue par une force secrète.

Présence d’aphorismes ainsi que d’expressions proverbiales : Homère affirme ainsi poétiquement un système de valeurs qui correspond à la société civilisée.

Ulysse from Bagdad poursuit le dialogisme à travers la figure du père qui emploie un langage

poétique peuplé d’épithètes et de périphrases caractéristiques du style homérique :

« Il préférait fréquenter la langue en altitude, là où la nuit se nomme “le manteau d’obscurité qui s’abat sur le cosmos”, un pain “le mariage croustillant de la farine avec l’eau”, le lait “le miel des ruminants” et une bouse de vache “la galette des prés” » « l’aurore aux doigts de rose ».

chp 9 : Chair de ma chair, sang de mon sang, sueur des étoiles,

comment peux-tu croire que les choses sont si simples ? Tu n’as

pas idée de la complexité qui te constitue.

similaire:

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconTextes théoriques sur le personnage : Le roman et ses personnages,...

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconOe : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde
«J’ai pensé que je n’avais qu’un demi-tour à faire…» à «la porte du malheur»

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconNote de l’auteur inspiré d’un conte persan du xiie siècle «Le pavillon turquoise»
«Le pavillon turquoise» de Nézami, ce spectacle propose un voyage initiatique d’une jeune française «Anne» guidée par l’homme du...

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconObjectif : Identifier les caractéristiques d’un héros nouveau : l’arriviste,...
«deux voies distinctes» qui s’offrent à Lucien ? Qui les représente respectivement ? Dans deux colonnes, notez les éléments qui caractérisent...

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros icon4 avant-propos du président 5
«Sources Chrétiennes». Puissent ses deux collaborateurs réussir à mener à terme l’œuvre commune, à laquelle IL avait tant donné....

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconRoman: Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconLes caractéristiques de l’épopée
«Et le subtil Ulysse lui répondit ainsi». Le récit se poursuit à la 1ère personne car le héros raconte ses propres aventures

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconSéquence n°5 : La Poésie Lyrique f séance 5
«Les deux yeux fermés» : quel sens prend le relais de la vue poru le poète ? Appuyez votre réponse sur deux passages du poème

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros icon1935 Un monde nouveau vu à travers un homme
«responsables», c'est l'emploi du temps qui obéit. Aujourd'hui, ce sera, si vous voulez, deux heures

1 stmg 2 / Séquence 1 : Le roman et ses personnages, vision de l’Homme et du monde / De Ulysse à Saad Saad : comparaison de deux odyssées, de deux héros iconPresentation du projet resume
«Boléro» suit le destin de deux personnages en errance, entrainés aux confins d’univers où l’animal et l’homme ne sont plus nettement...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com