Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011





télécharger 7.89 Kb.
titreGeorges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011
date de publication15.07.2019
taille7.89 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011

c:\users\fred\downloads\croquis.jpg

> Le projet

Après New York, Tokyo, Jérusalem, Londres, Madrid, …, le plasticien photographe Georges Rousse a installé son atelier d’artiste éphémère et sa chambre photographique dans l’ancienne station sanitaire maritime à Marseille, invité par la Fondation Regards de Provence, du 29 août au 5 septembre 2011.

Georges Rousse a réalisé deux installations dans la Station, avant les travaux de réhabilitation en Musée Regards de Provence. L’artiste investit des lieux abandonnés, des locaux en friche, des espaces voués à la destruction depuis plus de trente ans dans le monde entier. Il métamorphose l’espace vide, magnifie l’architecture et les proportions imposantes, exploite la lumière, pour y créer une œuvre provisoire et unique.

À l’occasion de l’année Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture en 2013, la Fondation Regards de Provence implante sa structure dans ce lieu pérenne et réhabilite ce bâtiment, construit en 1948. Labélisée Patrimoine du XXème siècle, la station est intimement liée à l’histoire de Marseille et à son port. L’intervention plastique de Georges Rousse est un moyen d’immortaliser le lieu en l’inscrivant dans son projet de rénovation et en l’intégrant comme œuvre d’art dans la collection de Regards de Provence. Invitation au voyage, l’artiste explore les endroits en déshérence. À la recherche de poésie, il met en scène des créations provisoires dans le respect de la mémoire des lieux.

> La technique utilisée par le photographe-plasticien

Mêlant architecture, peinture et photographie, Georges Rousse joue des lois de la perspective établies à la Renaissance. Il utilise la technique de l’anamorphose (image déformée par effet d’optique) pour transformer une installation faite dans les trois dimensions de l’espace (mur, sol, plafond) en une figure géométrique placée au centre de l’image. À la frontière entre le réel et l’illusion, le photographe oblige le spectateur à un effort de perception. Suivant l’endroit où l’on se place, la vision de son œuvre est déformée ou transformée. La forme géométrique parfaite n’est visible par le visiteur que d’un point unique, celui choisi pour la prise de vue. L’œuvre achevée est toujours la photographie finale, seule trace de son installation. Jeu de superposition entre le plan et la profondeur, l’artiste donne la perception des volumes. Son installation est une véritable sculpture, monumentale, par ses proportions imposantes, aérienne et légère par le jeu des transparences.

> Explication de la démarche de l’artiste


  • Première installation

http://www.museeregardsdeprovence.com/wp-content/uploads/2011/06/georges-rousse-photo-installation-station-sanitaire-marseille-0920112-1024x807.jpg

La première installation se trouve dans la salle des DDT, pièce où, dans la lutte contre les maladies venues de la mer, les immigrés étaient désinfectés avant de sortir du bâtiment. L’édifice, tel que Georges Rousse l’a découvert, est chaotique. Confusion et désordre général caractérisent ce lieu laissé à l’abandon depuis des années. Négligé, squatté, brulé, l’artiste parle d’un édifice qui a perdu son histoire et son âme. En harmonie avec cette localisation, la démarche du photographe-plasticien se rattache à l’horizon, au lever du soleil. Dans cette pièce calciné où la suie s’est déposée sur le mur, l’installation est un rectangle rouge au centre de la salle. Le rouge représente l’incandescence, le feu sur l’horizon, lui-même symbolisé par le format panoramique de la forme géométrique. Un intermittent du spectacle et trois étudiants en arts plastiques ont participé à la réalisation de cette première installation. Quand Georges Rousse, derrière sa chambre photographique, donne des indications sur les contours de la forme géométrique, les assistants s’appliquent à reproduire le tracé sur le mur. Travail minutieux, la forme prend vie par la peinture. D’abord en blanc, puis en rouge. L’œuvre de Georges Rousse est l’œuvre photographique finale, ci dessus. Ultime image avant la transformation, « dernier regard sur l’espace, tel qu’il est à un moment donné » explique l’artiste.

 http://www.museeregardsdeprovence.com

similaire:

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconProgramme n° 7 parution juillet/aout 2011 et abonnements saison 2011/2012

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconDu lundi 05 septembre 2011 au mardi 06 septembre 2011

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconCollège georges guingouin n°3 Mai 2011
Images insolites

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconLibrairie ldel / justicia histoire catalogue Nouveautés Août/Septembre 2010

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconRésultat de la vente du 19 septembre 2011

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconCalendrier aoûT 2012 mercredi 1 er août animations / Foire aux santons...
«Lire à la plage» qui se poursuit jusqu’au 31 et deux nouvelles – et gratuites – grandes soirées jazz (Jean Dionisi le 10 août et...

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconBulletin municipal août 2016
«Club de Gymnastique de Rilhac Lastours» cette dernière étant opérationnelle à compter du 12 septembre 2016. (voir l’article s’y...

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 icon«Commentaires Eléments de réflexion- pistes de travail»
«La petite poule rousse» est assez long ( plus de 350 mots) puisqu'il s'agit d'un texte entendu

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconJuillet et août avaient été des mois assez frais en cette fin d’année...

Georges Rousse s’est emparé de la Station Sanitaire de Marseille du 29 août au 5 septembre 2011 iconRoland Adrien Georges Garros
«humanités». À cette époque, la traversée maritime dure près de deux mois entre Saïgon et Marseille. Dès ce moment et jusqu’à la...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com