Sélection de poèmes pour les maternelles





télécharger 119.14 Kb.
titreSélection de poèmes pour les maternelles
date de publication02.05.2017
taille119.14 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos



PRINTEMPS DES POETES 2011


SELECTION DE POEMES

DE LA REUNION


MATERNELLES


Sélection de poèmes pour les maternelles

Printemps des poètes 2011

1) Comptines pour les petits enfants (Sur la plage de St-leu…) / Gisèle CALMY
2) Salade comptines (Kokoriko) / Alain SERRES
3) Ti train longtemps / Jules JORON
4) P’tit’ fleur fanée / George FOURCADE
5) Kel koko ? Quel Coco ? / Marie Josée HUBERT DELISLE
6) La mer / Laury REYFLOYD
7) I faut le temps

Il faut le temps / Joëlle ECORMIER
8) Comptines pour les petits enfants réunionnais (Je pars au port…) / Gisèle CALMY
9) L’arc-en ciel / Patrice TREUTHARDT
10) Le p’tit paille en queue / George FOURCADE
11) Mon Ile / Jacqueline FARREYROL
12) Comptines pour les petits enfants réunionnais (j’ai vu la tortue...) / Gisèle CALMY-GUYOT
13) Comptines pour les petits enfants réunionnais (Canard tout noir) / Gisèle CALMY-GUYOT
14) Ma maison / Frère DIDIER
15) Fais-moi poète de la mer / Patrice TREUTHARDT

Sur la plage de St-leu
Il y avait un très grand feu
Rouge et jaune et puis tout bleu
Alors moi j’ai fait un vœu
Sur ma ligne, j’ai fait un nœud
Pour attraper par la queue
Un poisson ou trois ou deux
Mais il y en avait trop peu
Ils étaient au fond des cieux
Je suis revenu comme un gueux
Et rien n’a cuit sur le feu
De la plage de St Leu
Ah que je suis malheureux !
Gisèle CALMY in Comptines pour les petits enfants, 1979
Gisèle Calmy-Guyot : Docteur en psychologie clinique Inspecteur et professeur d’Ecole Normal

Ses œuvres : Comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979 ; Apprendre à parler français aux jeunes enfants réunionnais  / CDDP , 1976 ; Un Autre langage, la main dans la relation pédagogique à l'école maternelle, collection « Science de l’éducation », 1973

Kokoriko !

Il est huit heures à la radio.


Kikiriki !

Il est midi à Tahiti.


Koukouroukou !

Il est minuit à Katmandou.

Alain SERRES in Salade comptines, 2002
Alain Serres : Auteur de littérature jeunesse et Directeur des Editions « Rues du Monde ».

Il a publié une cinquantaine d'ouvrages allant du premier album pour bébé de 18 mois au documentaire pour jeunes adolescents. Il est aussi auteur de recueils de poèmes, de chansons, de pièces de théâtre.

En 1996 Alain Serres décide de créer les éditions Rues du Monde afin de proposer aux enfants "des livres qui leur permettent d'interroger et imaginer le monde".

La majorité de ses ouvrages traitent des droits de l'homme et plus particulièrement de ceux de l'enfant.




Ti train longtemps
Di à moin si ti connais comment té y fé le ti train longtemps ôté

Dis-moi si tu sais comment faisait le petit train d’autrefois
La picapab’ picapab’ picapab’ jisqu’à la gare Saint-Louis

La picapab’ picapab’ picapab’ jusqu’à la gare Saint-Louis
Tiou tiou tiou tiou ! (bis)

Tiou tiou tiou tiou ! (bis)
Lité y march’ douc’ment mais quand mêm’ ça lité content

Il allait lentement, malgré tout il était content

Jules JORON in A l’ombre du flamboyant, 2004 Editions Musiluc

Jules JORON : Auteur compositeur-Musicien-Interprète-Enseignant.

C’est dans l’enseignement que Jules Joron trouve sa vocation : Enseigner, transmettre, faire aimer

Auteur compositeur surdoué et prolifique, il se lance à corps perdu dans le monde enchanté de la musique.

Il crée l’association Ti train longtemps, où les enfants de familles pauvres peuvent s’initier à la musique, apprendre le solfège, la flûte et l’accordéon, retrouver les bases de la musique créole sans bourse délier.

P’tit’ fleur fanée
Vi souviens mon nénère adoré

Te souviens-tu mon chéri adoré

Le p’tit bouquet que vous la donne à moin

Du petit bouquet que tu m’as donné ?

Na longtemps qu’li lé fané

Cela fait longtemps qu’il est fané

Si vi souviens comm’ça l’est loin (bis)

T’en souviens-tu ? Comme c’est lointain (bis)
Refrain :

P’tit’ fleur fanée, p’tit’ fleur aimée

Petite fleur fanée, petite fleur aimée

Di à moin toujours, kouk c’est l’amour (bis)

Dis-moi toujours, ce que c’est que l’amour (bis)
Vi marchais dans la forêt

Nous marchions dans la forêt

Y faisait bon y faisait frais

Il faisait bon, il faisait frais

Dann z’herbe l’avait la rosée

Dans l’herbe il y avait la rosée

Dans le ciel z’oiseaux y chantaient (bis)

Dans le ciel les oiseaux chantaient (bis)
Refrain 
Depuis ça le temps l’a passé

Depuis le temps a passé

Y reste plus qu’un doux souvenir

Il ne reste plus qu’un doux souvenir

Quand mi pense mon cœur l’est brisé

Quand j’y pense, mon cœur est brisé

Tout’ ici ba comme ça y doit finir (bis)

Comme tout ici bas doit se terminer (bis)
Refrain
George FOURCADE in A l’ombre du flamboyant, 2004
Georges Fourcade est un chanteur et un musicien français, né à Saint-Denis le 27 juillet 1884 et mort le 29 décembre 1962. Surnommé le barde créole, il est l’auteur de P’tite fleur aimée, énorme succès populaire. Il marque par ailleurs la littérature réunionnaise avec la publication en 1928 de Z'histoires la Caze ainsi qu'avec les pièces de théâtre Z'affaire coco et Coq Auguste.

KEL KOKO ?
QUEL COCO ?

Kel koko ? koko do lo !

Quel coco ? Coco de l’eau !


Kel do lo ? Do lo la rivir !

Quelle de l’eau ? De l’eau la rivière !


Kel rivir ? Rivir sin-Zan !

Quelle rivière ? Rivière Saint-Jean !


Kel Sin-Zan ? Sin Zan-Batis !

Quel Saint-Jean ? Saint-Jean-Baptiste !

Kel Batis ? Batis Koko !

Quel Baptiste ? Baptiste coco !

Marie Josée Hubert Delisle in Ti chemin grand chemin, 2005
Marie-Josée Hubert : Enseignante.

Certifiée de Lettres, diplômée de l’Institut des Etudes Créoles et Francophones de l’Université de Provence. En 2006, elle crée un spectacle adapté de son conte : « Le chasseur de tangue, la magicienne et la mouche- charbon ».

LA MER

Viens, voir la mer
Juste à côté de chez moi
Viens, voir la mer
Elle est à deux pas de chez moi
Viens, voir la mer
Ensemble on ramassera des coquillages
On se promènera sur le rivage
Viens voir la mer
Elle est bleue, elle est verte
Viens, tu verras c’est formidable
On nagera ensemble
Viens, voir la mer
Tu verras aussi le coucher du soleil
Tu t’endormiras jusqu’au petit matin
Après je t’emmènerai,
Cueillir des fleurs, dans mon jardin.

Laury REYFLOYD, Tes yeux me liront, La Pensée Universelle, 1983

I FAUT LE TEMPS

IL FAUT DU TEMPS

I faut le temps (bis) I faut le temps (bis)

Il faut du temps Il faut du temps
Mon ti z’enfant Mon ti z’enfant

Mon enfant Mon enfant
Avant volcan i fé la terre Avant Coco i fé de l’eau

Pour que le volcan devienne terre Pour que la noix de coco donne de l’eau
Avant la terre i porte bois vert Avant de l’eau i sorte là-haut

Pour que la terre porte des arbres verts Pour que l’eau descende de là-haut
I faut le temps I faut le temps
I faut le temps (bis) Prends patience

il faut du temps Sois patient
Mon ti z’enfant M’a tenir ta main

Mon enfant Je tiendrai ta main
Avant corail i fé de sable Ti chemin grand chemin

Pour que le corail devienne sable Petit à petit
Avant le sable i cachette crab Ta’nir grand (bis)

Pour que le sable cache les crabes tu grandiras
I faut le temps

Prends patience I faut le temps

Sois patient Il faut du temps
M’a tenir ta main Mon ti z’enfant

Je tiendrai ta main Mon enfant
Ti chemin grand chemin Avant maïs devient sosso

Petit à petit Pour que le maïs devienne bouillie

T’a ‘nir grand (bis) Avant sosso i fé pousse ton z’os

Tu grandiras Pour que la bouillie fasse pousser tes os

I faut le temps
I faut le temps (bis) I faut le temps (bis)

Il faut du temps Il faut du temps
Mon ti z’enfant Mon ti z’enfant

Mon enfant Mon enfant
Avant rivière i arrive la mer Avant volcan i fé la terre

Pour que les rivières arrivent à la mer Pour que le volcan devienne terre
Avant la mer i fane dan’l’air Avant la terre i porte bois vert

Pour que la mer s’évapore dans l’air Pour que la terre porte des arbres verts
I faut le temps I faut le temps


Joëlle ECORMIER in Ticoulitintin, 2007 

Joëlle ÉCORMIER : (1967, Tampon -)

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages. Son aventure littéraire commence en 1999 avec son premier roman interactif francophone sur Internet, Trente jours à tuer en co-écriture avec Yann Queffélec. Elle est auteur d’une douzaine d’albums pour la jeunesse. En 2009, lors du 6ème Festival international du livre et de la Bande-dessinée de Saint-Denis, pour son roman Le petit désordre de la mer à l’unanimité le jury lui décerne le Prix “Roman” de La Réunion des livres. En 2010, ce même ouvrage reçoit le prix du Livre insulaire d’Ouessant dans la catégorie Fiction et fait partie de la sélection du Grand Prix du Roman Métis.

Je pars au port
Voir si le phare
Eclaire encore
Toujours très fort

Si je pars à la mare
Pour chercher des têtarts
Je serai en retard
Pour aller au bazar

Gisèle CALMY in comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979

Gisèle Calmy-Guyot : Docteur en psychologie clinique Inspecteur et professeur d’Ecole Normal

Ses œuvres : Comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979 ; Apprendre à parler français aux jeunes enfants réunionnais  / CDDP , 1976 ; Un Autre langage, la main dans la relation pédagogique à l'école maternelle, collection « Science de l’éducation », 1973

L’ARC-EN CIEL
Si la pluie précède le soleil

Regarde l’arc-en-ciel

Terre-ciel terre-ciel

La pluie et le soleil

Se tiennent par la main

Pour tendre l’arc-en-ciel

Terre-ciel terre-ciel

Le ciel pour orage

Terre-ciel terre-ciel

La terre pour rivage

Si la pluie précède le soleil

Regarde l’arc-en ciel

Terre ciel terre-ciel

Le soleil a mal aux yeux

Terre-ciel terre-ciel

La pluie au cœur joyeux

Patrice TREUTHARDT in Korbèy Dor, Editions Udir, 1991


Patrice Treuthadt (1956, le Port - )

Patrice Treuthardt est l’auteur d’un carnet d’enfance : Pipit, marmay le Port. Sous sa plume imagée, il raconte cette ville où il a grandi. Une chronique sociale joliment illustrée par les dessins naïfs de Térésa Small et les inimitables trouvailles de la graphiste Elsa Lauret.


LE P’TIT PAILLE EN QUEUE

(Sur l’air cass’ macadam)

1

Moin nana un p’tit paille en queue,

La plume l’est comment coton,

Moin nana un p’tit paille en queue,

Li çava la mer, chercher poisson.

Refrain

Allé pas baigne dans bord la mer.

Fait attention chenille galaber.

2

Mon joli p’tit paille en queue.

Li volé volé volé

Mon joli p’tit paille en queue,

La plume l’est encore frisée.

3

Un jour, maman paille en queue,

L’a dit son p’tit : vous l’est entêté ;

Ecoute, maman paille en queue,

N’a pas besoin, faire vot futé

4

Quand même vous p’tit paille en queue,

N’a pas besoin aller marche loin,

Vot’ zaile la p’encore poussé,

Dans la mer nana marsouin.

5

Ce zoli p’tit paille en queue,

L’a voulu fait le malin,

N’a pas écoute son maman

L’a été mangé par le requin.

Georges Fourcade, Z’histoires la caze, 1928,

Ed. Jeanne Lafitte, Marseille, 1976
Georges Fourcade est un chanteur et un musicien français, né à Saint-Denis le 27 juillet 1884 et mort le 29 décembre 1962. Surnommé le barde créole, il est l’auteur de P’tite fleur aimée, énorme succès populaire. Il marque par ailleurs la littérature réunionnaise avec la publication en 1928 de Z'histoires la Caze ainsi qu'avec les pièces de théâtre Z'affaire coco et Coq Auguste.

MON ILE


Mon île

Tu n’es pas comme les autres îles

Tu ne viens pas d’une famille d’îles

Aux plages de palmiers

Pas de filles aux colliers de fleurs

Pour touristes en peines de cœur

A l’ombre de tes cocotiers
Mon île

Tu n’es pas la carte postale

Pour ces vacances idéales

Prés des lagons de sable d’or

Tu as choisi comme ceinture

De hautes falaises blessures

Où l’océan gronde si fort
Le long des côtes sauvages

Le charme fou des paysages

Et des vacoas insolents

Jouant de la houle et des vents

Laisse aux voyageurs de passage

Une singulière image

Mélée de bleu, de noir de blanc

De soleil or et rouge sang
Mon île

Tu n’es pas la fille facile

Parée de frusques inutiles

Sans un sou d’amour dans le cœur

Tu as choisi la pureté

Et tu caches ta beauté

Au fond des cirques où bat ton cœur
Mon île

Tu n’es pas l’île enchanteresse

Qu’on fait miroiter dans la presse

Aux riches des riches pays,

Pour te protéger des ravages

Tu as donné à tes villages

Le nom des saints du paradis
Mais du haut de tes montagnes

Quand la colère te gagne

Tu vomis des fleuves de sang

Que tu rejettes à l’océan

Et puis tu redeviens sage

Tu t’endors dans tes nuages

Et de longues années durant

Tu berces ton sommeil d’enfant
Mon île

Tu as réuni dans ton cœur

Des gens de toutes les couleurs

Comme un défi au monde entier

Pour le pire et le meilleur

Tu as choisi comme âme sœur

Le pays de la liberté
Mon île

Quand du soir au petit matin

Sous la fraîcheur des tamarins

Ton peuple se met à danser

Au rythme lent des maloyas

Au son des tam-tam du séga

C’est comme pour te remercier
Et du fond de ma mémoire

Les lourdes pages de l’histoire

Auront beau me rappeler

La douleur de ton passé

Malgré les pires passages

Mon plus beau livre d’images

c’est celui qui porte ton nom

Mon île de la Réunion


Jacqueline Farreyrol, 1975

Jacqueline Farreyrol (1939, Rivière-Saint-Louis - ) Très active dans la vie culturelle locale, elle s’est fixée comme but de défendre le folklore réunionnais… sans pour autant délaisser la production musicale. En français ou en créole, pour les adultes ou pour les enfants, elle a déjà réalisé de nombreux albums et une dizaine de 45 tours, qui lui ont valu de nombreuses distinctions internationales.


J’ai vu
La tortue Patu
Traverser la rue
Devant chez Chane-Thu
Elle allait manger
Les fleurs parfumées
Du frangipanier
Chez Mme Badré

Gisèle CALMY-GUYOT in Comptines pour les petits enfants réunionnais , 1979
Gisèle Calmy-Guyot : Docteur en psychologie clinique Inspecteur et professeur d’Ecole Normal

Ses œuvres : Comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979 ; Apprendre à parler français aux jeunes enfants réunionnais  / CDDP , 1976 ; Un Autre langage, la main dans la relation pédagogique à l'école maternelle, collection « Science de l’éducation », 1973


Canard
Tout noir
Dans ta mare
Tu abîmes les nénuphars
En jouant à Colin-Maillard
Par les matins de brouillard
Quand le soleil est en retard
Pour sortir de son hangar
Tout noir

Gisèle CALMY–GUYOT in Comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979
Gisèle Calmy-Guyot : Docteur en psychologie clinique Inspecteur et professeur d’Ecole Normal

Ses œuvres : Comptines pour les petits enfants réunionnais, 1979 ; Apprendre à parler français aux jeunes enfants réunionnais  / CDDP , 1976 ; Un Autre langage, la main dans la relation pédagogique à l'école maternelle, collection « Science de l’éducation », 1973


Ma maison

Elle est très simple ma maison :
De petits murs un toit de chaume,
Un frais bosquet à l’horizon ;
C’est à peu près tout mon royaume.
Un autre détail cependant,
Le sentier qui mène au village
Passe près d’un petit étang,
Pour les canards du voisinage

C’est épatant.
Et pour moi c’est un vrai miroir,
Là, très souvent je viens m’asseoir
Quand vient le soir.

Frère Didier in Bouquet champêtre, 1997
Frère Didier (1908, Saint-Paul - ) Frère Didier a mis au service des jeunes ses multiples talents : éducateur, poète, peintre, musicien-parolier. Parallèlement, il a enseigné le solfège, la peinture et l’art d’écrire des poèmes... Il a été un artiste complet.


Fais-moi poète de la mer
Debout’ debout’ jeunes gens
Il fait grand jour
Et l’océan nous attend
Avec ses corbeilles d’or
Ses raisins-marines
Du bord de mer


Patrice Treuthardt in Korbèy Dor, 1991

Patrice Treuthadt (1956, le Port - )

Patrice Treuthardt est l’auteur d’un carnet d’enfance : Pipit, marmay le Port. Sous sa plume imagée il raconte cette ville où il a grandi. Une chronique sociale joliment illustrée par les dessins naïfs de Térésa Small et les inimitables trouvailles de la graphiste Elsa Lauret.





similaire:

Sélection de poèmes pour les maternelles iconSélection des poèmes pour Primaires
«créole de l’île Bourbon», fait partie de ces auteurs qui écrivent à la réunion à l’ombre des grands poètes parisiens. Le recueil...

Sélection de poèmes pour les maternelles iconObjectifs
«fête de l’air». Trois axes ont été choisis : la lecture documentaire pour les maternelles, les sciences pour les cycles 2 et l’éducation...

Sélection de poèmes pour les maternelles iconOpalivres albums récents pour les maternelles janvier 2011

Sélection de poèmes pour les maternelles iconPour les classes maternelles
«Max et les Maximonstres» de Maurice Sendak et comparer les monstres de cet ouvrage avec les monstres du poème

Sélection de poèmes pour les maternelles iconPoète et poésie numeroter les poemes 8 + 7 = 15 heures
«Outils posés sur une table», «Poèmes pour la main droite», dans Formeries de Jean Tardieu

Sélection de poèmes pour les maternelles iconSélection de titres pour la classe de sixieme

Sélection de poèmes pour les maternelles iconDanse contemporaine / points de vus et partis pris
«La pomme et l’escargot». dans l’ouvrage «Premiers poèmes pour toute ma vie. Apollinaire, Eluard, Prévert…les plus beaux poèmes du...

Sélection de poèmes pour les maternelles iconAinsi que les enseignantes des écoles maternelles

Sélection de poèmes pour les maternelles iconCompétence Production écrite. Activités
«les dix mots de la francophonie» à l’oif (Organisation internationale de la francophonie). Vous avez choisi les dix mots pour dire...

Sélection de poèmes pour les maternelles iconSélection et analyse d'outils pédagogiques pour l'enseignement de...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com