Module de littérature autour d’une œuvre complète





télécharger 162.31 Kb.
titreModule de littérature autour d’une œuvre complète
date de publication30.04.2017
taille162.31 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > histoire > Littérature

Module de littérature autour d’une œuvre complète





Séquence élaborée lors du stage « Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine DELPIERRE professeur à l’IUFM d’Outreau (Pas de Calais)

Julie JONES

Stéphane BOURON


Inspection des écoles françaises de Madagascar

Luce DOSSAT

Laurent PIETRI


Titre du livre : L’œil du loup

Auteur : Daniel Pennac

Maison et date d’édition : Pocket Junior, 1994

Présentation du livre : roman, niveau 2

Dans l’enclos d’un zoo, un jeune garçon regarde le loup borgne aller et venir. Le lendemain, il est encore là, et les jours suivants également. Le loup est mal à l’aise, puis il se décide à regarder le garçon en face. Mais quel œil regarder ? Alors, le garçon ferme un œil ; et commence un dialogue silencieux qui dure tout au long du roman. Changeant constamment de focalisation, le narrateur raconte tout à tout l’odyssée du loup, sa vie en Alaska, ses batailles, sa capture…, puis celle du jeune Africain, la guerre, la complicité avec les animaux, exil… Des drames parallèles, et une confiance qui va croissant entre les deux personnages. Le sort similaire des deux héros, l’amitié qui se construit peu à peu, dans l’échange des regards, doivent être reconstitués patiemment par le lecteur. La fin constitue l’apogée du double cheminement car « la vérité, fait que derrire sa paupière close, l’œil du loup est guéri depuis longtemps ». Et soudain, ayant retrouvé gout à la vie, le loup décide, « clic », et Afrique en fait autant.

Organisation de la séquence





Séances

Type d’activité

Situation proposée

Support (s) utilisé (s)

1

Lecture compréhension

Objet livre

couvertures

2

Lecture compréhension

Texte farci

Livre pages 22,23

3

Lecture compréhension

Dévoilement progressif

Livres page 34 à 36

4

Lecture compréhension

Bouches oreilles

Livres pages 47 à 50

5

Lecture mémorisation








Rituels autour des livres :

Activités pour écrire :

Activités pour mémoriser :

Fiche de préparation : Séance N° 1

( L’œil du loup )


Séquences élaborées lors du stage « Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine DELPIERRE professeur à l’IUFM d’Outreau (Pas de Calais)

Julie JONES (école française de Mananjary)

Stéphane BOURON (collège français de Majunga)

Inspection des écoles françaises de Madagascar

Luce DOSSAT

Laurent PIETRI




Compétences visées :

Sélectionner des informations sur la 1ère et la 4ème de couverture pour faire des hypothèses sur le contenu du livre.


Document support :

Livre (uniquement 1ère et 4ème de couverture)

Matériel à prévoir :

Tableau d’hypothèse qu’on rectifiera chaque fois que nécessaire tout au long des découvertes de la lecture.

Type d’activités :

Lecture compréhension : fonctionnement de l’objet-livre

1e phase :

Compétences


Se servir des informations portées sur la 1ère de couverture d’un livre

Tâche des élèves 


Les élèves se servent des informations portées sur la couverture du livre pour émettre des hypothèses et se posent des questions sur le contenu du livre.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- Le livre  (uniquement 1ère de couverture avec titre caché par un post-it) ou photocopie (annexe 1)

- Affiche accrochée au tableau


Organisation de la classe 

Groupes de 4




Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Chaque groupe discute autour de l’illustration de la couverture et d’un titre possible du roman.




5’

Mise en commun des hypothèses au tableau

Le maître écrit au tableau


2e phase :

Compétences

Se servir des informations portées sur la 4e de couverture.

Tâche des élèves 


Les élèves se servent des informations portées sur la 4e de couverture du livre pour vérifier les hypothèses émises auparavant et se posent des questions sur le contenu du livre.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- Le livre  (uniquement 1ère et 4e de couverture)


Organisation de la classe 

Groupes de 4




Temps estimé

Déroulement

Observations

10 ‘

Chaque groupe discute autour de la 4ème de couverture.




5 ‘

Correction des hypothèses au tableau

Le maître écrit au tableau les hypothèses

3e phase :

Compétences


Ecrire un fragment de texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs règles précises.


Tâche des élèves 


Les élèves composent une acrostiche à partir du titre du livre

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

La 1ère de couverture et leur carnet de lecture

Organisation de la classe 

Travail individuel




Temps estimé

Déroulement

Observations

25’

En vous servant de chaque lettre du titre que vous aurez disposé verticalement dans votre carnet, composez un petit poème se rapportant au thème du livre.

Le maître rappelle que cela s’appelle une acrostiche en donnant un exemple à partir d’un prénom d’élève de la classe.



Fiche de préparation : Séance N° 2

(L’œil du loup)


Séquences élaborées lors du stage « Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine DELPIERRE professeur à l’IUFM d’Outreau (Pas de Calais)

Julie JONES (école française de Mananjary)

Stéphane BOURON (collège français de Majunga)


Inspection des écoles françaises de Madagascar

Luce DOSSAT

Laurent PIETRI




Compétences visées :

- distinguer deux types de textes en s’appuyant sur un traitement correct des substituts des noms, des connecteurs, des formes verbales, de la ponctuation…en faisant les inférences nécessaires ;

- justifier, par un retour au texte l’appartenance typologique ;

- comprendre qu’on ne peut confondre un récit littéraire et un écrit documentaire, la fiction et le réel.


Document support :

livre pages 22 (l. 4) à 13 (l. 10)

Matériel à prévoir :

Un texte farci par élève

Type d’activités :

Texte farci

1e phase :

Compétences


- distinguer le texte narratif du texte documentaire.

Tâche des élèves 


- lecture silencieuse du texte farci

- l’élève doit souligner les phrases intrus, c’est à dire celles qui n’appartiennent pas au texte narratif, ici le roman.


Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- un texte farci photocopié (annexe 2a)pour chaque élève

- un texte farci avec phrases intrus soulignées pour le maître (annexe 2b)

Organisation de la classe 

- Aucune disposition particulière puisque travail individuel.



Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Les élèves lisent silencieusement et soulignent les phrases qui ne leur semblent pas appartenir au récit.





2e phase :

Compétences


- distinguer le texte narratif du texte documentaire.

- justifier, par un retour au texte l’appartenance typologique

Tâche des élèves 


- confronter leurs hypothèses par binôme

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- idem

Organisation de la classe 

- travail par binôme



Temps estimé

Déroulement

Observations

7’

Les élèves confrontent par binôme leurs hypothèses et se mettent d’accord pour une réponse commune.




3e phase :

Compétences


- distinguer le texte narratif du texte documentaire.

- justifier, par un retour au texte l’appartenance typologique

- comprendre qu’on ne peut confondre un récit littéraire et un écrit documentaire, la fiction et le réel.

Tâche des élèves 


- Chaque binôme soumet au groupe classe sa version

- débat autour des justifications

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- mise en valeur des phrases potentiellement farcis sur le texte écrit au tableau.

Organisation de la classe 

- groupe classe




Temps estimé

Déroulement

Observations

15’

Les élèves discutent de leurs propositions et les justifient.

Cette activité permet des remarques fines sur les appartenances typologiques : rôle des données chiffrées, des parenthèses, des articles définis et indéfinis…


4e phase :

Compétences


compréhension individuelle du texte

Tâche des élèves 


Retrouver le bon résumé du texte.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

Questionnaire par enfant (annexe 2c)

Organisation de la classe 

Aucune disposition particulière puisque travail individuel.



Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Retrouver parmi les trois résumés celui qui correspond à l’histoire.

Ramasser les travaux pour vérification de la compréhension.


Fiche de préparation : Séance N° 3

(L’œil du loup)


Séquences élaborées lors du stage « Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine DELPIERRE professeur à l’IUFM d’Outreau (Pas de Calais)

Julie JONES (école française de Mananjary)

Stéphane BOURON (collège français de Majunga)

Inspection des écoles françaises de Madagascar

Luce DOSSAT

Laurent PIETRI




Compétences visées :

  • après avoir entendu un texte, le developper en imaginant la suite immediate

  • exposer ses propositions de reponse et expliciter les raisons qui ont conduit a celles-ci.

Document support :

livre pages 34 (l. 19) à 36 (l. 21)

Matériel à prévoir :

  • Texte par enfant découpé en 4 parties

  • Feuille du maître avec texte intégral sans coupure et questions : « STOP ! Que va-t-il se passer ? »

Type d’activités :

Dévoilement progressif

1e phase :

Compétences


- Comprendre en le lisant silencieusement un extrait littéraire en mettant en mémoire ce qui a été lu et en mobilisant ses souvenirs lors des reprises.

- Après avoir entendu un texte lu, le développer.

- Participer à un débat sur l’interprétation d’un texte littéraire en étant susceptible de vérifier dans le texte ce qui interdit ou permet l’interprétation défendue.

Tâche des élèves 


- Lecture silencieuse de la 1ère partie.

- Imaginer la suite de l’histoire après la question : « STOP ! Que va-t-il se passer ? »

- Retenir 3 ou 4 propositions des élèves, les inciter à développer et à justifier les hypothèses puis soumettre au groupe classe pour validation.

- rappel des différentes hypothèses par les non-participants.

- Reprise de la lecture avec le deuxième passage.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

- Textes découpés en 4 parties pour chaque élève. (annexe 3a)

- Eventuellement feuille blanche et colle pour coller les parties au fur et à mesure sauf si matériel remis à disposition dans la malle.

Organisation de la classe 

- Aucune disposition particulière puisque travail individuel.



Temps estimé

Déroulement

Observations

5’

Les enfants lisent silencieusement

Les enfants en difficulté lisent avec le maître

10’

Les enfants émettent des hypothèses sur la suite de l’histoire mais pas seulement sur la suite immédiate

Ils justifient leurs propositions par rapport au texte donné.

Le maître ne s’éparpille pas et cerne 3 ou 4 histoires maximum.

2e phase : idem avec les autres parties.

3e phase :

Compétences


compréhension individuelle du texte

Tâche des élèves 


Répondre à un questionnaire.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

Questionnaire par enfant (annexe 3b)

Organisation de la classe 

Aucune disposition particulière puisque travail individuel.



Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Epreuve écrite individuelle puis validation collective avec retour en texte.

Ramasser les questionnaires pour vérification de la compréhension.



Fiche de préparation : Séance N° 4

(L’œil du loup)


Séquences élaborées lors du stage « Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine DELPIERRE professeur à l’IUFM d’Outreau (Pas de Calais)

Julie JONES (école française de Mananjary)

Stéphane BOURON (collège français de Majunga)

Inspection des écoles françaises de Madagascar

Luce DOSSAT

Laurent PIETRI




Compétences visées :

  • Lire a haute voix

  • reformuler une lecture entendue

  • repondre a des questions ecrites

Document support :

livre pages 47 (l. 20) à 50 (l. 17)

Matériel à prévoir :

Livres en série, questionnaires pour les oreilles

Type d’activités :

Bouches Oreilles

Avant cette séance le maître raconte le 1er chapitre

1e phase :

Compétences

Lire à haute voix tout texte utile à l’avancée du travail pour les bouches

Tâche des élèves 


Les bouches lisent le texte

Les oreilles écoutent le texte

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

4 livres pour les lecteurs

une feuille de questions pour les oreilles (annexe 4)

Organisation de la classe 

Classe entière : oreilles face aux bouches



Temps estimé

Déroulement

Observations

1’

Les bouches disent « les oreilles sont-elles prêtes ? »

Importance du rituel

5’

Lecture des bouches

Les bouches demandent «avez-vous des conseils pour améliorer la lecture ? »

Réponses des oreilles




2e phase :

Compétences

Répondre à des questions écrites après avoir entendu une lecture orale.

Tâche des élèves 


Les bouches vont relire entre eux en tenant compte des remarques des oreilles

Les oreilles répondent aux questions

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

4 livres pour les lecteurs

un questionnaire pour les oreilles

Organisation de la classe 

Classe entière




Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Les oreilles répondent aux questions

Moment pour le maître d’aider les bouches sur les mots difficiles




Les bouches révisent leur texte




3e phase :

Compétences

Lire à haute voix tout texte utile à l’avancée du travail pour les bouches

Tâche des élèves 


Les bouches relisent le texte

Les oreilles affinent leurs réponses

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

idem

Organisation de la classe 

Classe entière




Temps estimé

Déroulement

Observations

5’

Lecture des bouches




5’

Réponses des oreilles




4e phase :

Compétences


Participer à un débat sur l’interprétation d’un texte littéraire en étant susceptible de vérifier dans le texte ce qui interdit ou permet l’interprétation défendue.

Tâche des élèves 


Les oreilles disent leurs réponses qui sont validées ou invalidées par les bouches qui justifient en retournant au texte.

Organisation matérielle

(matériel élèves et matériel mise en commun)

idem

Organisation de la classe 

idem




Temps estimé

Déroulement

Observations

10’

Débat entre les bouches et les oreilles

Attention à écouter les réponses erronées et les faire expliquer.


A







nnexe 1





Annexe 2a

Texte farci
Alors, c’était ça, ton enfance, Loup Bleu : fuir devant les bandes de chasseurs ?

Oui, c’était ça.

On s’installait dans une vallée paisible, bordée de collines que Cousin Gris pensait infranchissables. On est resté une semaine ou deux, et il fallait s’enfuir à nouveau. Les hommes ne se décourageaient jamais. Le loup, longtemps objet de terreur pour les hommes, est devenu légendaire et demeure aujourd’hui encore mystérieux. Pourchassé à outrance au cours des derniers siècles, il a presque disparu dans de nombreuses régions du globe. Depuis deux lunes, c’était toujours la même bande qui traquait la famille. Ils avaient déjà eu Grand Loup, le père. Pas facilement. Une drôle de bagarre ! Mais ils l’avaient eu.

On fuyait. On marchait à la queue leu leu. Le loup a l'allure d'un grand chien de type berger allemand. Cependant, ses oreilles sont plus courtes et ses yeux dorés obliques sont caractéristiques. Il a aussi la tête plus large et les épaules plus puissantes que le chien.

Flamme Noire ouvrait la procession, immédiatement suivie de Loup Bleu. Et puis venait Paillette et les rouquins. Et Cousin Gris, enfin, qui effaçait les traces avec sa queue.

On ne laissait jamais de traces. On disparaissait complètement. Toujours plus loin dans le Nord. Il y faisait de plus en plus froid. La neige se changeait en glace. Les rochers devenaient coupants. Et pourtant les hommes nous retrouvaient. Les dimensions du loup sont variables: il mesure de 1,30 à 1,65 m de longueur, sans compter la queue (30 à 40 cm). La hauteur au garrot est de 65 à 90 cm, et le poids oscille entre 20 et 80 kg. Le pelage, gris fauve le plus souvent, varie selon les régions du blanc pur (dans l'Arctique) au brun, voire au noir.

Toujours. Rien ne les arrêtait.

Les hommes…

L’Homme…

Annexe 2b

Texte farci
Alors, c’était ça, ton enfance, Loup Bleu : fuir devant les bandes de chasseurs ?

Oui, c’était ça.

On s’installait dans une vallée paisible, bordée de collines que Cousin Gris pensait infranchissables. On est resté une semaine ou deux, et il fallait s’enfuir à nouveau. Les hommes ne se décourageaient jamais. Le loup, longtemps objet de terreur pour les hommes, est devenu légendaire et demeure aujourd’hui encore mystérieux. Pourchassé à outrance au cours des derniers siècles, il a presque disparu dans de nombreuses régions du globe. Depuis deux lunes, c’était toujours la même bande qui traquait la famille. Ils avaient déjà eu Grand Loup, le père. Pas facilement. Une drôle de bagarre ! Mais ils l’avaient eu.

On fuyait. On marchait à la queue leu leu. Le loup a l'allure d'un grand chien de type berger allemand. Cependant, ses oreilles sont plus courtes et ses yeux dorés obliques sont caractéristiques. Il a aussi la tête plus large et les épaules plus puissantes que le chien.

Flamme Noire ouvrait la procession, immédiatement suivie de Loup Bleu. Et puis venait Paillette et les rouquins. Et Cousin Gris, enfin, qui effaçait les traces avec sa queue.

On ne laissait jamais de traces. On disparaissait complètement. Toujours plus loin dans le Nord. Il y faisait de plus en plus froid. La neige se changeait en glace. Les rochers devenaient coupants. Et pourtant les hommes nous retrouvaient. Les dimensions du loup sont variables: il mesure de 1,30 à 1,65 m de longueur, sans compter la queue (30 à 40 cm). La hauteur au garrot est de 65 à 90 cm, et le poids oscille entre 20 et 80 kg. Le pelage, gris fauve le plus souvent, varie selon les régions du blanc pur (dans l'Arctique) au brun, voire au noir.

Toujours. Rien ne les arrêtait.

Les hommes…

L’Homme…
Texte farci
Alors, c’était ça, ton enfance, Loup Bleu : fuir devant les bandes de chasseurs ?

Oui, c’était ça.

On s’installait dans une vallée paisible, bordée de collines que Cousin Gris pensait infranchissables. On est resté une semaine ou deux, et il fallait s’enfuir à nouveau. Les hommes ne se décourageaient jamais. Le loup, longtemps objet de terreur pour les hommes, est devenu légendaire et demeure aujourd’hui encore mystérieux. Pourchassé à outrance au cours des derniers siècles, il a presque disparu dans de nombreuses régions du globe. Depuis deux lunes, c’était toujours la même bande qui traquait la famille. Ils avaient déjà eu Grand Loup, le père. Pas facilement. Une drôle de bagarre ! Mais ils l’avaient eu.

On fuyait. On marchait à la queue leu leu. Le loup a l'allure d'un grand chien de type berger allemand. Cependant, ses oreilles sont plus courtes et ses yeux dorés obliques sont caractéristiques. Il a aussi la tête plus large et les épaules plus puissantes que le chien.

Flamme Noire ouvrait la procession, immédiatement suivie de Loup Bleu. Et puis venait Paillette et les rouquins. Et Cousin Gris, enfin, qui effaçait les traces avec sa queue.

On ne laissait jamais de traces. On disparaissait complètement. Toujours plus loin dans le Nord. Il y faisait de plus en plus froid. La neige se changeait en glace. Les rochers devenaient coupants. Et pourtant les hommes nous retrouvaient. Les dimensions du loup sont variables: il mesure de 130 à 165 m de longueur, sans compter la queue (30 à 40 cm). La hauteur au garrot est de 65 à 90 cm, et le poids oscille entre 20 et 80 kg. Le pelage, gris fauve le plus souvent, varie selon les régions du blanc pur (dans l'Arctique) au brun, voire au noir.

Toujours. Rien ne les arrêtait.

Les hommes…

L’Homme…
Annexe 2c

Vérification de la compréhension du texte original du texte farci


Consigne : coche le résumé qui correspond fidèlement à l’histoire.
 Loup Bleu raconte son enfance, la fuite de sa famille devant les hommes, la légende mystérieuse de son père Grand Loup. Puis il parle des nouvelles fuites menées par sa mère Flamme Noire vers le grand Nord sans que les hommes ne cessent de les pourchasser.
 Loup Bleu raconte son enfance, la fuite de sa famille devant les hommes, la mort de son père Grand Loup. Puis il parle des nouvelles fuites menées par sa mère Flamme Noire vers le grand Nord sans que les hommes ne cessent de les pourchasser.
 Loup Bleu raconte son enfance, la fuite de sa famille devant les hommes, la mort de son père Grand Loup. Puis il parle des nouvelles fuites menées par sa mère Flamme Noire vers le grand Nord devant l’attaque des bergers allemands.

Annexe 3a
Texte pour le dévoilement progressif


Quand Loup Bleu se réveilla, cette nuit-là (un pressentiment) elle était déjà partie depuis une heure. Il devina tout de suite. Elle avait trompé la vigilance de Cousin Gris (cela aussi, elle savait le faire !) et elle était allée chez les hommes.

« Il faut que je la rattrape ! »

Il ne réussit pas à la rattraper.

Quand il arriva au campement des chasseurs,


il vit les hommes debout, danser dans la lumière des feux, autour d'un filet accroché à une potence par une grosse corde qui le maintenait fermé. Prise dans le filet, Paillette donnait des coups de crocs dans le vide. Sa fourrure lançait de brefs éclairs d'or dans la nuit. Les chiens en folie sautaient sous le filet. Leurs mâchoires claquaient. Les hommes hurlaient en dansant. Ils étaient vêtus de peaux de loups. « Flamme Noire avait raison », pensa Loup Bleu. Et aussitôt : « Si je coupe la corde,

le filet tombera au milieu des chiens et s'ouvrira. Elle est trop rapide pour eux, on s'en tirera ! »

Il fallait sauter par-dessus les feux. Pas drôle pour un loup. Mais il fallait le faire, et vite. Pas le temps d'avoir peur. « La surprise, c'est ma seule chance ! »

Il était déjà dans l'air brûlant, au-dessus des flammes, au-dessus des hommes (le feu leur faisait des visages très rouges), au-dessus du filet !

Il trancha la corde d'un coup de dent et hurla


  File, Paillette !

Hommes et chiens regardaient encore en l'air.

Paillette hésita :

Excuse-moi, Loup Bleu, exc...

Et ce fut la bagarre générale. Loup Bleu envoya deux chiens dans les flammes.

  Va-t'en, Paillette, va-t'en !

- Non ! je ne veux pas t'abandonner !

- Mais


les chiens étaient nombreux.

- Va-t'en, je te confie la famille !

Alors, Loup Bleu vit Paillette faire un bond formidable. Puis il entendit des coups de tonnerre. La neige jaillit en petits geysers autour d'elle.

Raté !

Elle disparut dans la nuit.

Loup Bleu eut à peine le temps d réjouir. Un des hommes, grand comme un ours, dressé devant lui, brandissait à deux mains une bûche enflammée. Et ce fut le choc. Comme si la tête de Loup Bleu explosait. Et la nuit. Une nuit pleine d'étincelles où il tombait, tombait, n'en finissait plus de tomber en tournoyant.

Annexe 3b
Question pour le dévoilement progressif




  1. Qui est Paillette ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Que lui est-il arrivé ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Comment est-elle libérée ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Paillette a-t-elle réussi à s’enfuir ? Comment le sais-tu ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Loup Bleu a-t-il réussi à s’enfuir ? Comment le sais-tu ?

………………………………………………………………………………………………………

annexe 4
Questions pour le bouches-oreilles




  1. Que porte la femme dans ses bras ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Qui est Toa ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Pourquoi les habitants fuient le village ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Quels sont les mots et groupes de mots qui désignent l’enfant ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Pour quelle raison la femme propose-t-elle de l’argent à Toa ?

………………………………………………………………………………………………………

  1. Toa accepte-t-il la proposition ?

………………………………………………………………………………………………………

similaire:

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconModule de littérature autour d’une œuvre complète
«Constituer un réseau de correspondants écoles» du 15 au 19 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine delpierre professeur...

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconModule de littérature autour d’une œuvre complète
«Constituer un réseau de correspondants écoles» du 8 au 12 novembre 2004 à Tananarive. Stage animé par Christine delpierre professeur...

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconDerrida écrit sur Artaud tout au long de sa vie
«Essayer de l’arrêter, une fois de plus, comme en 1952, où, à la sortie de prison, l’ontophénoménologue de la libération […] insistait...

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconAutour de l’œuvre de Tchekhov

Module de littérature autour d’une œuvre complète icon… Un lieu où serait abolie la
«Habiter son absence – Variation autour de la vie et de l’œuvre de Joë Bousquet», une nuit de 2015, dans la cité de Carcassonne....

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconLittérature : dire, lire, écrire Travail autour de livre de littérature jeunesse
«Le mystère du marronnier», «Bonjour Mr Renoir», «la petite joueuse d’échecs» en classe ou en décloisonnement avec Melle Cadieu

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconJournées d’études
...

Module de littérature autour d’une œuvre complète icon2 Littérature : des reformulations de textes lus p. 5
«Le bestiaire poétique». IL s’agira donc de présenter une séquence pour le ce2 autour d’un fil rouge : Chantefables et Chantefleurs,...

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconDu pinceau à la plume, de la peinture à la prose
«la description d’une œuvre d’art réelle, rencontrée ou simplement rêvée par les personnages de la fiction, telle qu’elle apparaît...

Module de littérature autour d’une œuvre complète iconLittérature Organigramme autour du réseau Pélagie la Sorcière





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com