Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite»





télécharger 162.72 Kb.
titreProgrammation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite»
date de publication29.04.2017
taille162.72 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
ANNEXES
Annexe I : Projet de groupe

Annexe II : Projets individuels

Annexe III : Programmation du projet

Annexe IV : Evaluation diagnostique

Annexe V : Fiche de préparation de la séance n° 5

Annexe VI : Les virelangues pour l’entraînement et ceux écrits par les élèves.

Annexe VII : Fiche de préparation de la séance n° 19

Annexe VIII : Fiche-outil et fiche-mémoire

Annexe IX : Exercices théâtraux


ANNEXE III
Programmation groupe CM2 « Théâtre et lecture implicite »
Séquence 1 : Mise en place du projet
Séance 1 : Constitution du groupe / Evaluation écrite
Séance 2 : Suite de l’évaluation (orale + lecture d’image)
Séance 3 : Reprise des évaluations écrites et analyse des résultats (items réussis et items échoués)
Séance 4 : Reprise des évaluations orales et première analyse

Ecriture des contrats individuels

Séquence 2 : Etre capable d’oraliser un texte / Travailler la diction
Séance 5 : Reprise de l’enregistrement « L’homme invisible a disparu » et analyse collective

Objectif : Ecriture d’une grille « Pour bien lire à voix haute, il faut… »

(Utilisation du conflit socio-cognitif)
Séance 6 : Ecoute d’un conte enregistré « Le vieil homme qui faisait danser les saisons » de Marlène Jobert

Objectif : Affiner la grille « Pour bien lire à voix haute, il faut… »
Séance 7 : Travail sur le texte / Utilisation de la grille construite

Objectif : Trouver les points d’appuis typographiques pour bien oraliser le texte.
Séances 8 et 9 : Ecriture de virelangues

Objectifs : comprendre le fonctionnement du virelangue, travailler sur la notion d’implicite, revoir les sons complexes (Mélanie), travailler la diction.

Séquence 3 : Le texte théâtral / Oser jouer
Séance 10 : Jeux théâtraux (cf. feuille de préparation)

Objectif : Oser entrer dans l’activité théâtrale
Séance 11 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Tri de textes. Objectif : nommer les différentes sortes d’écrits.
Séance 12 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Travail sur un extrait de la saynète Chien et Bébé de Pierre Gripari

Objectif : Etre capable d’identifier les différentes caractéristiques du texte théâtral.

Introduction du vocabulaire spécifique au théâtre (didascalies…)
Séance 13 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Travail sur le poème de Jean Tardieu « Les erreurs »

Objectif : travail sur la notion d’implicite.

Séance 14 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Jeux à partir d’inducteurs (pêcheurs/poissons)

Objectifs : Travailler sur l’implicite des mots, susciter l’imagination, oser entrer dans l’activité.
Séance 15 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Jeux à partir d’inducteurs « états/émotions »

Objectif : Etre capable de représenter, jouer une émotion, un personnage, une situation.
Séance 16 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Reprise du travail de la séance 15 et discussion autour de la question « Quand on doit jouer à quoi doit-on penser ? »

Objectif : Etre capable d’analyser une situation vécue et faire émerger une démarche d’analyse du texte.

Ecriture d’une grille pour formaliser les échanges.

Séance 17 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Travail sur les inducteurs

Objectif : être capable d’écrire 5 mots en rapport avec un concept. Faire travailler son imagination.
Séquence 4 : Entrer dans la compréhension fine des textes en utilisant la réécriture (« théâtre de lecteurs »).
Séance 18 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Lecture d’un extrait « Les sifflets de Monsieur Babouch » de Jean-Pierre Milovanoff

Objectif : Evaluer si les élèves ont acquis le vocabulaire spécifique du texte théâtral.

Séance 19 : Lecture d’un extrait du livre Le Sagouin de F. Mauriac et « théâtre de lecteurs »

Objectif : Etre capable de relever les éléments implicites du texte pour en améliorer la compréhension. (utilisation du conflit socio-cognitif).

Séance 20 : Jeux théâtraux (10 minutes)

Reprise du travail sur Le Sagouin et rédaction d’une fiche-outil.

Objectif : Mettre au point une démarche pour améliorer la lecture-compréhension.

(utilisation du conflit socio-cognitif).

Séances 21  et 22: Jeux théâtraux (10 minutes)

Reprise du « théâtre de lecteurs » avec un extrait de  Un cheval de rêve  de Evelyne Brisou-Pellen Objectif : Evaluer la pertinence de la fiche-outil.

ANNEXE VI
Virelangues CM2
1-« Ces jeux sont utilisés pour donner confiance aux élèves tout en leur permettant de développer leurs capacités d’expression. »
On rappellera aux élèves que la diction est un élément fondamental de l’expression orale (étymologiquement, c’est « l’art de dire » qui se décompose en articulation et prononciation).

Travailler sa diction, c’est aussi se donner les moyens de se faire vraiment comprendre et d’être plus efficace.

 On pourra expliquer aux grands que l’appui sur les voyelles et les diphtongues donne de l’amplitude, tandis qu’en s’appuyant sur les consonnes on donne plus de poids aux mots et dons à son message. » Pages 56/57
Sophie Balazard Le théâtre à l’école, Pédagogie pratique à l’école, Hachette Education.
2- Sur la lecture à haute voix :

« Les situations de pratiques et d’entraînement doivent être fréquentes. Selon les difficultés des élèves, on se donnera des objectifs différents et on variera les propositions :

-s’entraîner à l’articulation avec des jeux et des exercices de type virelangues… »
Lire et écrire au cycle 3, Ministère de la Jeunesse, de l’ Education nationale et de la Recherche, CNDP, 2003.
A-Virelangues pour l’entraînement :
Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa.

Cela fâcha Sacha qui chassa Natacha.

Didon dîna, dit-on, de dix dos de dix dodus dindons.

Trois bonnes grosses grasses grand-mères aux beaux gros bras blancs croquent trois gros ronds radis roses.

Je veux et j’exige d’exquises excuses !

Quatre coquets coqs croquaient quatre croquantes coquilles.

Empoignons ces oignons et ne soyons pas si grognons.

La pie pond sans piper devant le paon pompeux qui papote.

Papa boit dans les pins. Papa peint dans les bois. Dans les bois, papa boit et papa peint.

Combien sont ces six saucissons-ci ?

-Ces six saucissons-ci sont six sous !

Sacha séchait ses cheveux sans séchoir et sans succès.

Si sur six chaises sont assis six frères, sur six cent six chaises sont assis six cent six frères.

Ciel ! Si c’est cinq sous ces six ou sept saucissons-ci, c’est cent cinq sous ces cent sept saucissons aussi.

Suis-je chez ce cher Serge ?

As-tu, Tata ton tutu tout en tulle ?
Ton tatou tatoué a tué ton tatou.

Trois très gros gras grands rats gris grattent.

Zazie causait avec sa cousine en cousant.

La mousse tache la moustache.

B - Les virelangues écrits par les élèves
Mélanie :

Papa et papy fabriquent un bateau de bataille.
Maman et Margot mangent des nouilles et des noisettes en mentant.
Erika :

Brenda et Brandon fabriquent une crêpe à la crème de crevettes.
Elodie :

Papa et papy font des pâtes sous un parapluie.
Le chat est chatouilleux et dans le chariot il y a des châtaignes.
Méryam :

En septembre, Chaynesse achète six ou sept saucissons et les mange dans un château chaleureux.
Laetitia :

Mon tonton fait un don au dompteur mais le don n’est pas bon !

ANNEXE IX
Théâtre

Présentation (formation du groupe)

1) (assis)

Envoi d’un clap frappé dans les mains- Formation d’une chaîne et passage circulaire

Variation : envoi de 2 claps…

Sur l’intensité, le rythme…

2) (assis)

On frappe 2 fois sur ses cuisses et on fait 2 claps.

Sur les claps, on dit son prénom.

On répète tous ensemble.
Chaque participant reprend l’exercice à son tour.

Déplacements


  1. lent / rapide (travail sur l’écoute et le respect des consignes)

Donner 3 vitesses

0 arrêt

1 lente

2 rapide

3 très rapide ( sans se toucher)
Les élèves se déplacent en fonction de la vitesse signifiée par le chiffre.
2) On rajoute des consignes, les élèves se déplacent et :

  • au signal, s’arrêter devant un camarade et lui donner une poignée de mains (en silence)

  • au signal, s’arrêter devant un camarade et dire son prénom dans le creux de l’oreille

  • au signal, se dire « bonjour » sur un ton particulier

  • au signal, parler dans une langue inventée


  1. « Le secret » 

Les élèves se déplacent et un participant s’arrête et fixe un point dans la salle en le pointant du doigt (c’est le secret).

Tous les autres participants le rejoignent et fixent aussi « le secret ». Temps et gestes arrêtés silence.

Les élèves se déplacent à nouveau et chacun à son tour choisit un « secret ».
Variante : Un joueur « meneur » entraîne le chœur et pointe du doigt des endroits de l’espace en annonçant « Là-bas » « Ici » « Là-haut » « En dessous » « Au-dessus »…

Jeux par deux ou plus


  1. « Les dormeurs » (à deux)

But : guider l’autre dans l’espace

Ce qui nécessite d’avoir confiance

Un élève qui a les yeux fermés accepte de se laisser guider par un autre élève.

Les indications sur les déplacements sont tactiles. Les enfants proposent des arrêts, des reprises.
2) « Les sculptures » (à deux)

L’un  « façonne » l’autre comme un sculpteur. Il fabrique sa statue et en dernier façonne l’expression du visage.

On propose ensuite une « exposition des œuvres ». Les sculpteurs se déplacent autour des créations.

Dans un deuxième temps, on inverse les rôles.
3) « Le robot »

(Tous sur une ligne ou en groupes alternés)

Les élèves se placent sur une ligne en position figée. Ils sont des « robots grippés ».

  • « une goutte d’huile » les fait démarrer. Ils se déplacent de manière saccadée.

  • Le robot retrouve son régime normal, il émet des sonorités, des phrases.

  • Il marche « sur une flaque d’eau » et progressivement, il se  « grippe ».

  • Il rejoint son point de départ et finit par s’immobiliser.

( Chaque joueur joue pour son propre compte, avec son propre rythme).


  1. « Les aimants »

En cercle, chacun choisit un autre joueur.

Le groupe se déplace de manière neutre.

Au clap, chacun se rapproche le plus près possible de celui qu’il a choisit. C’est l’attraction.


  1. « Le corbillon d’images »

(Les joueurs sont en cercle)

Un premier joueur vient au centre, prend une posture fixe, comme une statue, un second entre et vient « compléter » cette image, un troisième entre à son tour et se place dans l’image.

Le premier se retire et un quatrième arrive…

C’est un jeu d’entraînement à l’imagination, il faut éviter de devenir seulement spectateur des transformations progressives.

A un clap donné, les joueurs qui « entrent dans l’image » qui se collectivise ne ressortent plus de l’image.

Les spectateurs font alors leurs observations.


  1. « Les miroirs »

(Par deux – face à face)

A induit une gestuelle. B est son miroir.

On ne peut pas traverser le miroir et on ne doit pas perdre de vue son alter ego.
Travail sur « l’écoute » de l’autre.
Travail sur la voix
Plusieurs paramètres sont à prendre en compte :
a-La hauteur ( grave, médium, aigue)
(Sur deux lignes- face à face)

Les participants se déplacent vers celui qui leur fait face et échangent un bonjour.
Premier temps, voix médium.

« Bonjour, comment vas-tu ? »

L’autre répond avec la même voix.
Deuxième temps, voix grave.

Troisième temps, voix aigue.
b-Le débit (lent / rapide)
« Comme un disque vinyle »

On allonge une syllabe, on parle comme « une rafale de mitraillette »…
c- L’intensité (faible / fort)


Les couleurs de la voix
La voix est le reflet des émotions.

Elle peut traduire :

-la peur

-la colère

-la joie

-la tristesse

-l’enthousiasme…

On peut imaginer un jeu avec des « étiquettes-émotions ».

ANNEXE VIII : fiche-outil et fiche-mémoire
COMPRENDRE UN TEXTE


Pour bien comprendre un texte je dois :
1) Lire le texte plusieurs fois, repérer les mots inconnus (les entourer) et chercher leur signification.


2) Répondre aux questions :
-où se passe l’histoire ?

-qui sont les personnages ?

-qui raconte l’histoire ?
-qu’arrive-t-il aux personnages ? (début, milieu, fin)
-quelles sont les émotions qui ressortent du texte ?


3) Pour finir, essayer de « voir » l’histoire dans sa tête.


Les mots inconnus

Je réponds aux questions

Les émotions




-où se passe l’histoire ?

-qui sont les personnages ?


-qui raconte l’histoire ?

-qu’arrive-t-il aux personnages ? (début, milieu, fin)




ANNEXE I : Le Projet de groupe
Définition du projet collectif : Enregistrer différents textes pour les « rendre vivants » (œuvres théâtrales, poèmes, virelangues) sur un support audio pour les faire écouter aux élèves de sa classe.

PROJET DE GROUPE/AIDE A DOMINANTE PEDAGOGIQUE


Ecole élémentaire P. Sémard

Saint - Denis

Année 2006 – 2007

Nathalie Rocca

Maître E en formation



INTITULE : Lire, dire, écrire des saynètes pour améliorer sa lecture-compréhension sur le plan de l’implicite.

DOMAINE(S) : Maîtrise du langage et de la langue française.


COMPOSITION DU GROUPE :

Prénom

classe

prénom

classe

Erika

CM 2

Mélanie

CM 2

Elodie

CM 2

Laetitia

CM 2

Méryam

CM 2









MODALITES :
Période de la prise en charge : du 16 / 11 / 06 au 23 / 03 /07

Nombre de séances : 21

Répartition hebdomadaire : jeudi et vendredi de 10h30 à 11h15


DOMAINES/OBJECTIFS :


MAÎTRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE

Compétences générales

-Prendre en compte les points de vue des autres membres du groupe.

-Se servir du dialogue pour organiser les productions du groupe.

-Verbaliser ses stratégies, ses démarches. 

-A propos de toute lecture entendue ou lue, formuler une interprétation et la confronter à celle d’autrui. 

-Savoir utiliser à bon escient les documents de référence (dictionnaire, fiche-outil, affichages…) utiles pour son travail.

Compétences spécifiques (Lire/dire/écrire)

Littérature
-Avoir compris que le sens d’une œuvre littéraire n’est pas immédiatement accessible mais nécessite un travail d’interprétation.

-Participer à un débat sur l’interprétation d’un texte littéraire en étant susceptible de vérifier dans le texte ce qui interdit ou permet l’interprétation soutenue.

-Dire quelques textes en proposant une interprétation (et en étant susceptible d’expliciter cette dernière).

-Mettre sa voix et son corps en jeu dans un travail collectif portant sur un texte théâtral.

-Comprendre en le lisant un texte littéraire court en s’appuyant sur un traitement correct des substituts des noms, des connecteurs, de la ponctuation et en faisant les inférences nécessaires.

Observation réfléchie de la langue
-Connaître et utiliser à bon escient les indices typographiques.

-Etre capable de transposer les temps verbaux d’un texte en fonction d’une contrainte de réécriture.

-Consulter le dictionnaire pour vérifier la signification des mots.

AUTRES COMPETENCES (SAVOIR-ETRE)

-Etre partie prenante du projet : être motivé et se mobiliser.

-Acquérir de l’autonomie, se décentrer.

-Acquérir de la confiance en soi en prenant conscience de ses réussites.

-Prendre conscience de ses erreurs, les accepter et y remédier en utilisant des outils et des affichages.


SUPPORTS : -Textes de théâtre, poèmes de Tardieu, virelangues…

-CD de contes comme « Le vieil homme qui faisait danser les saisons » de Marlène Jobert.
STRATEGIES :- Mobiliser les élèves autour d’un projet sur le théâtre afin qu’ils

améliorent leur maîtrise du langage oral et écrit.

- Favoriser les interactions verbales entre pairs (conflit socio-cognitif)

pour susciter la verbalisation de la pensée, pour expliquer, argumenter.

- Engendrer une réflexion métacognitive (comment je fais pour lire,

comprendre et dire des textes ?).
EVALUATIONS :

Evaluation initiale : Evaluations diagnostiques orale et écrite.

Evaluation intermédiaire : En cours de projet pendant la réécriture de textes en saynètes et pendant l’enregistrement des textes.

Evaluation finale : Bilan avec les élèves et les enseignants. Séances de co-intervention à la fin de la prise en charge pour évaluer les acquisitions.

La saynète
Une petite pièce de théâtre est appelée une saynète.
Dans une saynète, il y a des dialogues. Le nom du personnage qui parle est toujours indiqué au début de la tirade.
On trouve aussi des indications qui nous informent des déplacements, des émotions des personnages. Ce sont les didascalies.

Annexe IV
Nom :
Date :
Prénom :
Classe :



EVALUATION DIAGNOSTIQUE :

Lecture / Compréhension



Indique :
Le titre de l’extrait :




Le nom de l’auteur :




L’éditeur :



Réponds aux questions
* A ton avis, dans quelle famille peux –tu classer cet extrait ? (Entoure la bonne réponse)
Le conte le roman le théâtre la poésie

* Que veut dire le chiffre « 1 » en haut de la première page ?


* Comment s’appellent les personnages de l’histoire ?


* A quel moment de la journée se déroule cette histoire ?




* Pourquoi les deux enfants ne sont-ils pas faits pour s’entendre ?



* Que veut dire la phrase «  Et puis, très vite, la lumière blanche de l’hiver les avait mangés » ? Explique :



* Relève tous les mots qui décrivent Héloïse :


* Qui raconte l’histoire à ton avis ?


A ton avis, pourquoi Mathieu est-il si pressé qu’Héloïse le suive ?

Imagine ce qui peut bien se passer :






















ANNEXE II :

ARTICULATION DES OBJECTIFS (projet de groupe/projets individuels) :



Méryam
-Améliorer le décodage de certains sons complexes.

-Améliorer la qualité de la lecture à haute voix (interprétation).

-Réinvestir les compétences exprimées à l’oral dans les travaux à l’écrit.

-Réussir à prendre en compte les données implicites d’un texte.

-Mener le travail à son terme.

-Améliorer la confiance en soi.


Mélanie
-Améliorer le décodage de certains sons complexes.

-Améliorer la graphie.

-Revoir la valeur des signes de ponctuation.

-Comprendre que lire = donner du sens.

-Accepter de mettre son corps en jeu dans un travail théâtral collectif.

-S’investir dans le projet du groupe.

-Limiter son impulsivité.

-Apprendre à se concentrer.



Erika
-Améliorer la qualité de la lecture à haute voix (liaisons, intonation).

-Améliorer la lecture-compréhension sur le plan de l’implicite.

-Oser s’exprimer, participer aux échanges du groupe. Donner son point de vue.

-Apprendre à se concentrer.

-Améliorer la confiance en soi.


Elodie
-Comprendre que lire c’est donner du sens.

-revoir être et avoir à l’imparfait.

-S’engager dans un travail et le mener à son terme.

-Revaloriser son estime de soi.

-Accepter de participer à des échanges.

-Limiter son impulsivité.

-Améliorer la lecture à haute voix (intensité).

-Améliorer le décodage de certains sons complexes.



Laetitia
-Revoir la valeur des signes de ponctuation.

-Améliorer la qualité de la lecture à haute voix (intonation, liaisons).

-Accepter de mettre son corps en jeu dans une activité théâtrale. Vaincre sa timidité.

-Améliorer sa concentration.

-Améliorer son estime de soi.

-Reconnaître et dépasser ses erreurs.






ANNEXE V
Fiche de préparation
Domaine : Maîtrise du langage et de la langue française Date : 01 / 12 / 06

Séance n° 5 / 21
Public concerné : 5 élèves de CM 2
Matériel / support : enregistrement audio du texte support de l’évaluation L’homme invisible a disparu + tableau


Objectifs

Compétences (être capable de)



-Déterminer les attributs essentiels de la lecture à haute voix.


-se décentrer, d’analyser son travail et celui des autres ;

-échanger avec ses pairs (conflit socio-cognitif)

Laetitia

Erika

Meryam

Mélanie

Elodie

rester concentrée pendant toute la séance

oser donner son avis

argumenter son propos

accepter de donner son avis

Participer aux échanges



Déroulement de la séance





durée

Dispositif pédagogique

Place/rôle/tâche de l’enseignant

Place/rôle/tâche de l’élève


Phase de mise en route


5 min


Oral / collectif


-rappeler les objectifs de la prise en charge.

-évoquer la séance précédente.


Ecoute et production orale.


Phase d’appropriation


10 min


Oral / collectif

-présentation de l’objectif : déterminer les caractéristiques d’une lecture à haute voix réussie.

Consigne :écouter l’enregistrement et donner son avis.


Ecoute et reverbalisation de la consigne.


Phase de recherche


15 min


Oral / collectif


-anime, note au tableau les remarques suscitées par les échanges.


Echange entre pairs, analyse du support audio et propositions eventuelles d’améliorations.


Phase de mise en commun



5 min


Oral / collectif


-questionne, écoute, valide, guide.


Explicite ses propositions, confronte ses points de vues.


Phase de synthèse


5 min



Oral / collectif


-reprend et rédige la liste des attributs retenus.


Valide ou invalide les propositions.

Fin de séance


5 min

Oral / collectif

-amener les élèves à verbaliser ce qu’ils ont fait et ce qu’ils ont appris.


Résume la séance.



Bilan de la séance

Tous les attributs ont été retrouvés. Les échanges ont été de qualité.

La séance a permis de faire une évaluation diagnostique des compétences à travailler pour chaque élève.

Suite à donner/réajustements
Ecouter des enregistrements audio de conteurs :

Le vieil homme qui faisait danser les saisons, Pierre et le loup, La chèvre de Monsieur Seguin… pour affiner la grille.


Annexe VII
Fiche de préparation
Domaine : Maîtrise du langage et de la langue française Date : 15 / 03 / 07

Séance n° 19 / 22
Public concerné : 5 élèves de CM 2
Matériel / support : texte extrait Le Sagouin de F. Mauriac, tableau.



Objectifs

Compétences (être capable de)


Etre capable de mettre au point une stratégie pour comprendre les informations implicites d’un texte et ainsi améliorer sa lecture-compréhension.



-prendre conscience de l’existence des informations implicites dans un texte littéraire ;

-écouter, coopérer dans une activité de groupe ;

-se décentrer, argumenter, émettre des hypothèses.

Méryam


Mélanie

Elodie

Erika

Laetitia

Limiter son impulsivité

Verbaliser la consigne

Rester concentrée

Verbaliser sa démarche

Participer aux échanges



Déroulement de la séance





durée

Dispositif pédagogique

Place/rôle/tâche de l’enseignant

Place/rôle/tâche de l’élève


Phase de mise en route


5 min


Oral / collectif

Rappel de la séance précédente :

-Qu’avons-nous fait ? Pourquoi ?

(évocation séance sur les attributs essentiels de la saynète)

-faire des liens, du sens entre les séances ;

-se mobiliser, se placer dans le domaine de travail concerné ;

-se remémorer le travail en cours.


Phase d’appropriation


10 min


Oral / collectif

Présenter l’objectif de la séance :

« Aujourd’hui, vous allez trouver des solutions pour améliorer la compréhension des textes »

Consigne : « Vous allez lire le texte que je vous propose et vous allez devoir la transformer en saynète pour pouvoir la joue .

Vous allez devoir vous demander à quoi il faut faire attention pour le transformer en en gardant tout le sens. »


-écouter, prendre connaissance de la situation ;

-verbaliser le travail à mener, reformuler dans ses propres mots.


Phase de recherche


20 min


Oral / collectif

Laisser les apprenantes entrer dans la recherche.

-Lecture du texte à haute voix.
-Faire verbaliser les élèves sur le texte : Qu’avez-vous compris ?
-Proposer de jouer le texte pour valider ou invalider les hypothèses.

-se concentrer pour lire le texte silencieusement ;


-expliquer, argumenter sur ce qui a fait sens, donner son avis, faire des hypothèses ;
-accepter d’enter dans le jeu, rester concentré, formuler des hypothèses (conflit socio-cognitif)


Phase de mise en commun



10 min



Oral / collectif

-Faire expliciter les procédures, aider à la verbalisation  « A quoi avez-vous fait attention ?... »

-Favoriser les interactions ;

-Noter au tableau les propositions.

-présenter, expliciter ses procédures, les justifier ;

-se décentrer ;

-participer aux échanges.


Phase de synthèse


5 min


Oral / collectif


-Amener les élèves à valider une procédure.


-valider ou invalider les propositions.


Phase de structuration


5 min


Oral / collectif


-Institutionnalisation du savoir-faire.


-se dégager de l’activité, décontextualiser.


Synthèse de la séance


5 min



Oral / collectif

-« Qu’avez-vous fait aujourd’hui ? Qu’avez-vous appris ? Dans quelle autre situation pourriez-vous utiliser ce que vous avez appris ? »

-se projeter vers le réinvestissement, le transfert.



Bilan de la séance

-méthode du « théâtre de lecteurs » positive, a permis de retrouver les informations implicites.

-élèves partie prenantes


Suite à donner/réajustements

-réécrire le texte sous la forme d’un texte théâtral et utilisation de l’outil informatique pour la mise en forme, jouer le texte.




BIBLIOGRAPHIE

similaire:

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconLecture
«programmation-repere» annuelle en Maîtrise de la langue au cycle 3 – Programmes 2008

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconLecture
«programmation-repere» annuelle en Maîtrise de la langue au cycle 2 – Programmes 2008

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconPoesie lecture cm2 «Comme un livre» hachette education Livre de lecture...

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconLivres du défi-lecture cm2/ 6ème

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» icon«Les Fées» (Lecture / Compréhension / Etude de la langue cm2 )

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconRésumé : Après avoir fait le constat de la nécessité d’intégrer les...
«défis lecture», les «défis maths», la journée d’accueil des cm2, la rencontre sportive cm2-sixieme du mois de juin, sont passés...

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconEquipe du tournoi lecture 2015 – 2016 cp/CE1/CE2/CM1/CM2/6ième

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconCompte rendu de l'atelier cm2 / 6ème (24 octobre 2009)
«je» qui facilite l'investissement dans la lecture en sollicitant l'affectivité

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconProjet Lecture et littérature G. Neuville (cpc ussel) Classe de cm1-cm2;...

Programmation groupe cm2 «Théâtre et lecture implicite» iconVous trouverez dans ce document des exemples d’exercices destinés...
«On peut tirer d’un énoncé des contenus qui ne constituent pas en principe l’objet véritable de l’énonciation mais qui apparaissent...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com