Prédication Dimanche 8 septembre 2012





télécharger 11.39 Kb.
titrePrédication Dimanche 8 septembre 2012
date de publication20.04.2017
taille11.39 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Prédication Dimanche 8 septembre 2012

La Cigale et la Fourmi, La Grâce et l’effort

Vous vous souvenez de cette poésie qui met en scène, une cigale, fort dépourvue et une fourmi laborieuse

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
nous allons lire deux passages de la Bible, dans le Nouveau Testament, dont le 1er peut nous évoquer la cigale, Petit insecte du ciel qui vit l’aujourd’hui de sa vie sans se soucier du lendemain.et le second la fourmi laborieuse et économe  .

1ère lecture : Matthieu 6 25- 34

et le texte donné pour ce jour, Luc 14, 27- 31, 33

Prédication

Marie , Julien , Fanélie , Mariel, quels jeunes parents êtes-vous ? Etes-vous plutôt cigale ou plutôt fourmi ?

Etes-vous plutôt «  cool », confiants pour vos enfants, vivants pleinement l’aujourd’hui  sans souci du lendemain ? Etes-vous plutôt on va dire « dans le contrôle » soucieux de poser le cadre de vie de vos enfants et de votre famille?

Et nous tous ? sommes-nous plutôt cigales, accueillant ce qui arrive avec légèreté, ou plutôt fourmi, préparant au mieux nos projets d’année, planifiant nos agendas.

Je parie, mais je peux me tromper, que nous sommes nombreux à être un peu les deux.

Ce qui est le cas de l’évangile :

nous l’avons lu et entendu, il ya le côté cigale, ne vous inquiétez répète 6 fois Jésus ! Et en même temps Jésus peut dire : Prenez le temps de vous assoir et de calculer votre engagement au long terme. Donnez-vous les moyens de vos choix.

Jésus serait-il incohérent ? Et l’Evangile insensé !

Je crois plutôt au contraire que L’évangile ce matin nous invite à donner sens et cohérence à nos engagements, à nos vies, à nos rôles de parents, à nos projets d’église, à tous nos chemins de vie, là où nous sommes chacun pris dans la complexité de nos vies, dans les contraintes, dans les peurs.

Jésus comme Moïse autrefois vient ouvrir un chemin de libération. Jésus vient annoncer une terre promise, un royaume, le royaume de Dieu .Le temps de Dieu. Et pour cela, il nous faut quitter la terre de nos peurs.

  • Parenthèse : C’est un message important pour nous et pour nos enfants, surtout cette année à Oullins, nous allons préparer la grande fête de 40 ans de catéchèse œcuménique, depuis 40 ans un chemin de promesses s’est ouvert à la Sarra, où enfants catholiques et protestants découvrent ensemble la Bible et la foi. Malgré toutes les inquiètudes que cela pourraient, auraient pu nourrir. Et toute l’année nous suivrons Moïse, le libérateur et le peuple dans sa marche vers la promesse. Nous suivrons cette parole « Tous ensemble, guidés et nourris par le Seigneur. Alors nous entendons particulièrement r cette parole de jésus, nouveau Moïse, qui libère ses disciples pour une nouvelle marche, un nouveau chemin. Et chaque jour, notre pain quotidien.



Pour nous tous la question se pose : Peut-on s’engager dans sa vie, pour soi, pour les autres, pour ce royaume, si l’inquiétude, les soucis pèsent sur notre quotidien ?Les soucis entravent la marche de nos vies plus que bien des esclavages.

L’insouciance n’est-elle pas une grâce ? Une grâce essentielle qui nous permet d’accueillir la vie, et ses joies et ses promesses ? Et de vivre nos engagements ..

Mais qu’est-ce que l’insouciance de la grâce? Et de quel engagement parlons-nous ?

,Juste un mot sur l’insouciance, puis sur l’engagement

-Ne vous inquiétez pas dit jésus.

Et il ajoute cette petite phase extraordinaire : ne valez-vous pas plus que les oiseaux ?

ne valez-vous pas plus que les oiseaux ?

Cette question me rappelle ce slogan pour un parfum qui a laissé son empreinte : parce que je le vaux bien…

Parce que je le vaux bien : Un des besoins humains les plus essentiels est celui de l’estime de soi. C’est important de s’entendre dire que l’on compte pour quelqu’un, que notre vie vaut d’être vécue. Car à ce moment bien des soucis qui nous apparaissent comme des montagnes sont levés. Et la vie s’ouvre devant soi…plus grande, plus belle. Il suffit parfois d’un petit mot d’amour, d’estime pour qu’une journée se vive pleinement, plus sereine, plus joyeuse.

Puisque je le vaux bien… ma vie a un sens et je ne suis pas seul, ni incapable

Vous valez bien que Dieu comme autrefois vous guide et vous nourrisse sur vos chemins .Comme Dieu l’a déjà fait en bien des cœurs.

Et si vous êtes là chers parents pour le baptême et la présentation de vos enfants c’est bien le signe aussi que la Grâce de cette confiance a fait son chemin dans vos histoires familiales, vos histoires d’église et que vous désirez la transmettre à votre tour.

Alors libérés de l’inquiétude de soi, du souci de soi, par l’annonce de Jésus, par sa promesse, peut venir maintenant le temps de l’engagement, le temps de la durée, le temps de s’asseoir et de bâtir des projets.

Je suppose que vous vous êtes assis, tranquillement, pour écrire vos engagements pour ce jour. Et pour les jours, mois, années qui viennent. Engagements qui reposent sur des choix.

Et donc aussi sur des renoncements,

choisir c’est toujours renoncer à quelque chose de moins essentiel, vital.

C’est ce que demande jésus à ceux qui veulent le suivre.

Jésus les invite à prendre la mesure de leur engagement,

Mais attention, il ne s’agit pas de prendre la mesure de tout ce qu’il nous faut accumuler pour réussir, mais bien au contraire et Jésus est très cohérent avec lui-même «  quiconque d'entre vous ne renonce pas à tous ses biens ne peut être mon disciple ». Laissez-là vos soucis et vos préoccupations sans lendemain, sans avenir.

il s’agit de mesurer, discerner, tout ce que l’on peut laisser derrière nous, comme soucis, comme besoins finalement factices, pour s’engager librement et durablement.

Tout comme vous le faites pour vos enfants, pour être plus disponible pour eux, pour votre couple. Et chacun pour accomplir sa vocation dans ce monde et dans l’église, dans ses engagements divers.

Prendre le temps de savoir ce qui vaut vraiment que nous nous en inquiétions.

Et prendre le temps de la fête et de vivre pleinement la Grâce :

Aujourd’hui soyons pleinement cigales, c’est jour de fête, et encore un peu l’été. Soyons des parents, des chrétiens confiants, chantant, dansant, et Soyons aussi un peu fourmis, pour que dure la fête !

Amen

similaire:

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconUn extrait du bo n°32 du 5 septembre 2013 accompagné d’un document...

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconEr : Les électeurs sont convoqués le dimanche 10 juin 2012 en vue...

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 icon20 septembre 2012, à la Maison de la poésie de Rennes

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconRéunion de classe – ce1B – 14 septembre 2012

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconBulletin trimestriel n° 120 septembre 2012

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconRéunion parents d’élèves Mardi 11 septembre 2012

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconDocuments entrés au cdi de Juin à Septembre 2012

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconRéunion de rentrée Lundi 24 septembre 2012 Ordre du jour

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconEn France, la Fête des Mères est célébrée le dernier dimanche de...

Prédication Dimanche 8 septembre 2012 iconLe détachement est-il une propriété basique de la prédication seconde ?





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com