Lu dans la presse





télécharger 20.89 Kb.
titreLu dans la presse
date de publication19.10.2016
taille20.89 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Lu dans la presse

 

-  « Avec Lamia Safieddine, on peut parler de danse arabe contemporaine. Le voyage dont il est question est une plongée dans la pluriculturalité de la danse de l’Orient… » Le Monde
-  « La danse de lamia Safiedddine est un voyage. Son spectacle est une passerelle et la scène une escale…Toute la générosité de son spectacle est de faire cohabiter des territoires dont la danse est le carrefour d’échanges.» Les Saisons de la danse
- « Lamia Safieddine : La tête et les jambes. L’interculturalité de cette danseuse, née en Guinée, élevée au Maroc, au Liban, en Côte d’Ivoire, installée au Brésil avant d’atterrir à Paris, ne fait pas de doute. Conjuguant les apports de l’Orient et de l’Occident dans sa gestuelle et ses chorégraphies, cette jeune femme docteur en sciences de l’éducation, intarissable et passionnée, revendique des sources d’inspiration précises. » Laure Bernard – Le Figaroscope
- « La danse libératoire de Lamia Safieddine

« Musique, poésie et monde arabe fusionnent dans la tête, les yeux, les oreilles et le corps de Lamia Safieddine. Une multitude de voyages ont formé la danseuse chorégraphe, à l’émerveillement d’une enfance intacte, qui prête ses traits, sa force, son intuition et son essence de fille d’Ève à … Lilith.» Edgard Davidian L’Orient le Jour (Beyrouth)
- « C’est la blessure du pays qui devient, avec Lamia Safieddine, mouvement corporel… Lamia Safieddine s’ingénie à délivrer à la danse son sens.» Assafir (Beyrouth)
- “Lamia Safieddine Danser la vie

C’est un hommage à la femme

« Je porte sur scène un aspect du monde arabe peu connu de la société occidentale »

La danse de l’interculturalité. Lamia Safieddine-Delapierre, chorégraphe et danseuse d’origine libanaise, est parmi les premiers artistes à moderniser la danse dans le monde arabe. Puisant dans la tradition l’élégance des mouvements fait de son spectacle un véritable et juste voyage de la poésie du corps à travers la diversité culturelle, où la danse devient une expression du croisement et de l’échange constructif. “LA GAZETTA DEL MEZZOGIORNO (Italie)
- « La consolation est le fruit du corps dansant

La danse de Lamia Safieddine est l’héroïne du spectacle. Le corps souffrant et blessé tente à travers la danse de surpasser sa souffrance et sa présence existentielle et sa condition sociale et humaine. »

AN NAHAR (Beyrouth)
- « Her movements are so graceful, you can’t but stare into this perfect picture of implicit messages”. The Daily Star
- « La libanaise Lamia Safieddine nous place face à la préoccupation qui guide sa recherche et ses intérêts par des méthodes qui jaillissent de ses mouvements chorégraphiques, pour arriver à une luminescence  spirituelle sur scène. Un alphabet dansant du mouvement nous conduit à une extase visuelle, au rythme d'un corps façonné pour devenir une matière d'expression par excellence.» Hussein Skaf Al Akhbar
- « La fusion que Lamia Safieddine a effectué entre la danse de l’orient et la danse expressive occidentale et l’interrelation avec certaines danses soufis d’Orient est une autre formulation de l’intérêt que portait Gibran Khalil Gibran à l’authenticité et à la modernité. Lamia confirme le retour

du courant Gibranien à l’art arabe et ses créations sont une continuité de l’œuvre de Fayrouz et des frères Rahbanis ». Al Charq al-Awssat (Londres)

- «  Quand Lamia Safieddine danse, tout autour d’elle participe à la danse : les lumières, les costumes, les figures et la rythmique. Quand elle danse, elle le fait avec ingéniosité et en connaissance de cause. Ainsi, avec une simple jarre en terre, elle évoque tous les symboles de la fécondité et de l’amour. Dans un instant mystérieux, « Lamia » cesse d’être « Lamia » pour devenir la déesse de l’amour et de la fécondité telles Anana la Sumérienne, Astarté l’Akkadienne et Anâte la Cananéenne, ses ancêtres, dont elle a hérité l’immense féminité. Ainsi nous la voyons glisser sur les planches avec son corps qui devient des vagues, une source, une rivière ou tout ce qui va à l’infini dans la Méditerranée. » Fayez.Makdessy. Radio Monte Carlo (France)

- « Le souci de Lamia safieddine est de trouver une alchimie particulière qui marie le moderne et l'antique pour former un modèle de danse contemporaine grâce à son travail sur la danse allusive, qui embaume le spectateur du parfum de l'art contemporain au XXI ème siècle. » Al Akhbar

 

- « Lamia SAFIEDDINE a cette force de transmettre par sa danse une charge émotive toujours extrêmement tangible et qui dépasse le plaisir immédiat de l’esthétisme de son langage corporel. Mais Lamia SAFIEDDINE a aussi la force de porter sur la danse et sur la culture arabe un regard global et totalisant, d’en apprécier toutes les variantes, de les saisir intimement» Amina F - Kalila (France)
- « La danse de Lamia traduit cette douleur ancrée en un tableau dont la violente beauté est mise en exergue par un jeu de couleurs et de lumières… La danse de Lamia érige la femme en être d’incommensurable volonté, solide face à tous les obstacles et capable de toutes les victoires.» Mirna Jammal - Assafir
- « Le Libanais Marcel Khalifé, un des plus talentueux compositeurs-interprètes de l’Orient, donne des ailes aux poèmes du Palestinien Mahmoud Darwich, l’un des plus grands auteurs du monde arabe. Lamia Safieddine, elle, leur donne corps. Corps et âme. » Dominique Francoeur- Arabies (France)

- « Le spectacle de Lamia Safieddine connut un succès énorme. Il fut programmé dans divers théâtre à Paris et région parisienne. Sur deux années consécutives il partit en tournées dans toute la France grâce à la programmation du CCAS et a participé à divers festivals dont le festival Villes des musiques du monde. » Géostratégie

- « Par la gestuelle, Lamia Safieddine exprime la capacité de la femme à dépasser les difficultés et les injustices sociales, identiques aux quatre coins du monde et sa volonté à finir toujours par triompher, se redresser et se relever après toute chute. » Assafir
- « Un visage plein des grâces de l’artiste… des yeux noirs d’une beauté exceptionnelle, de longs et soyeux cheveux jais retombant sur des épaules d’un raffinement extrême qui, en général, traduisent, tantôt le bonheur de la femme-passion, tantôt le cri des veuves fières et dignes devant la douleur et la mort ! » Alexandre Armand Paraskevas Masculin
- « Sa passion lui donne de l’énergie, lui insuffle une jeunesse permanente et renaissante, lui procure une ardeur pour creuser profondément dans des concepts actuels qui tentent de s’éloigner des moules préconçus. Elle plonge dans le langage du possible et voyage loin dans ses convictions, dans son imagination et dans la symbolique de la réflexion sur son existence, ainsi que dans son engagement à défendre les causes dans lesquelles elle croit.

Des causes pour lesquelles elle se consume et convertit le langage de sa colère en des gestuels et des danses qui procurent de la jouissance et créent un pont qui facilite le passage de la logique de la mort vers celle de la vie. » Al-Quds al-Arabi
- « Notre créatrice cosmopolite a démontré qu’elle était une chorégraphe accomplie. Sa danse et sa philosophie ont fini par coïncider avec l’air du temps.» Arabies
- « Elle transporte avec elle sur la scène l’histoire de la danse pour transformer le corps en un puits de civilisations. » An-Nahar

- « La chorégraphe-pédagogue d’origine libanaise prouve que l’on peut être à la fois, talentueuse et engagée. Ses spectacles en sont la démonstration éclatante.» Afrique Asie
- « Aérienne et envoûtante, Lamia Safieddine douée d'ailes vient planer sur nos scènes : instant magique suspendu dans le ciel de la danse... » Al Hayat
- «  Précise, raffinée, légère, la chorégraphe et danseuse originaire du Liban déroule les délicatesses et les splendeurs de sa danse arabe contemporaine, au son d'instruments des milles et une nuits.» Tournées CCAS
- « Ce qui attire l’attention dans l’expérience de Lamia Safieddine c’est son attachement à une identité géographique aux dimensions culturelles et historiques telle qu’elle laisse une empreinte profonde dans la formation de la conscience civilisatrice et des philosophies humaines. De là, il est impossible de l’ignorer ou de passer outre – comme le font généralement les médias occidentales – dans le dictionnaire de la civilisation de l’humanité en tant que tout. » An-Nahar

- « Quand Lamia Safieddine danse, tout le monde retient son souffle… » Albalad
« Par la gestuelle, Lamia Safieddine exprime la capacité de la femme à dépasser les difficultés

et les injustices sociales, identiques aux quatre coins du monde et sa volonté à finir toujours par triompher, se redresser et se relever après toute chute ». Iskandar Habach Assafir

similaire:

Lu dans la presse iconGéopolitis Liberté de la presse : le dessin comme arme absolue ?
«liberté presse» dans la zone de recherche (en haut à droite de l’écran). Sélectionner l’émission «Liberté de la presse : le dessin...

Lu dans la presse iconArgumentaire rédigé par Fabienne bercegol
«l’histoire d’une rencontre6». C’est aussi pourquoi l’on s’est récemment intéressé aux rituels qu’étaient devenues les séances de...

Lu dans la presse iconOn prend souvent le moyen âge pour une époque obscure, lointaine,...

Lu dans la presse iconDossier de presse
«Dans Astier IL y a As et son album ramasse la mise ! Astier ça joue et c’est d’acier !» Renaud

Lu dans la presse iconChristophe Feutrier / Conférence de presse
On vit dans une période a-historique, on oublie, on oublie. Ionesco a été un auteur suite à

Lu dans la presse iconDossier de presse
«La Grande Deltheillerie» et en donnant matière à réflexion à travers le «Sentier en Poésie» musée de plein-air avec 250 citations...

Lu dans la presse iconCommunique de presse – juin 2015
«rencontres en lectures» a invité des auteurs pour lire leurs propres ouvrages sur le thème «Goût d’enfance» dans le cadre de séances...

Lu dans la presse iconCommunique de presse
«hors du commun» rencontrés dans le Nord. Ils sont mimes, clowns, bricoleurs, moqueurs, sensibles… poètes tout simplement et offriront...

Lu dans la presse iconKatrine le gallou
«free-lance» dans la presse, notamment au magazine Télérama. Diplômée de l’université de Paris VIII, après de études de cinéma et...

Lu dans la presse iconDossier de presse
«Hyper-naturel» est le titre de cette performance qui jouera entre l’extérieur du décor naturel et l’intérieur intime du Shadok dans...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com