Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2)





télécharger 37.98 Kb.
titreStylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2)
date de publication08.11.2019
taille37.98 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (CP-CE1-CE2)

Les apprentissages fondamentaux en lecture-écriture

Constats :




Début CP

Observations récurrentes depuis 3 ans

Indicateurs

1

Beaucoup de compétences phonologiques bien construites (utilisation de l’outil « Phono » en GS)

Évaluation début CP, bons scores en discrimination phonologique

2

La construction du principe alphabétique

est fragile pour le tiers des élèves

Évaluation début CP, essais d’encodage peu réussis pour 1/3 des élèves

3

40 % des élèves n’ont pas de projet de lecteur : les fonctions de la lecture (patrimoniale, intellectuelle et pragmatique) ne sont pas en place ; les 6 élèves en adaptation déclarent même qu’ « ils ne veulent pas apprendre à lire »

Outil MEDIAL, test réalisé par le RASED

4

Les CP pris en adaptation ne réussissent pas à construire une histoire simple et cohérente (personnages, liens logiques et chronologiques)

Évaluation début CP, protocole « rappel de récit » sur un texte connu des élèves non réussi pour les 6 élèves pris en adaptation

5

Le métalangage de l’écrit (mot, lettre, phrase, syllabe, titre, paragraphe, etc.) est fragile pour N élèves

Évaluation début CP

6

En CE1 et surtout en CE2, la fragilité en lecture-écriture empêche certains élèves de suivre le rythme général du travail et peut nourrir un certain désengagement





Analyse :

  • Les points 2, 3 & 4 sont essentiels pour la réussite de tous les élèves au cycle 2 (les compétences méta langagières – pt 5- seront travaillées de manière systématique lors des activités ordinaires de la classe)

  • La question du sens pour un certain nombre d’élèves apparaît décisive :

    • on n’a pas compris à quoi sert d’apprendre à lire et à écrire, ni le pouvoir que peut donner l’écrit ; pire on ne veut pas apprendre

    • la compréhension des textes lus par l’enseignant est difficile pour certains élèves,

    • la construction d’histoires simples montre un déficit de sens sous la forme d’une difficulté à conserver un même personnage, une suite d’actions simples et cohérentes

  • on voit aussi que disposer de bonnes compétences en phonologie ne garantit pas la compréhension du principe alphabétique pour tous les élèves


Hypothèses, pistes de travail

  • Comment donner du sens à l’enseignement/apprentissage du lire-écrire, de façon à ce que les élèves consentent aux efforts continus et nécessaires ?

  • Comment se construit la compréhension du principe alphabétique ?

  • Comment enseigner, aider à construire les éléments de cohérence textuelle d’une histoire (système de personnages, liens logiques et chronologiques) ?

  • Comment, dès le début des apprentissages liés à l’écrit, amener chacun à s’investir dans la production et l’expression écrites



Documentation à partager en cycle

  • « le langage en maternelle » édition papier 2002 disponible dans les écoles, chapitre « la construction du principe alphabétique, partie La découverte des relations entre l’oral et l’écrit » pages 97 à 104

ou « le langage en maternelle », CNDP mai 2011, pages 81 à 87

  • « Lire au CP », janvier 2010 (ou Lire au CP 1 & 2, janvier 2002)

  • La construction de la compréhension : clarification du slogan de Goigoux « Lire c’est traduire » et de la démarche qu’il préconise dans l’outil « Lectorino-Lectorinette » pour les CE1-CE2

  • la didactique sur les écrits de travail  « Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire, L’oral et l’écrit réflexifs » de Chabanne et Bucheton, PUF 2002

  • L’enseignement du vocabulaire, démarche préconisée par J. Picoche et Bruno Germain, site http://www.vocanet.fr

  • « Refonder l’enseignement de l’écriture », Dominique BUCHETON, RETZ 2014

Objectif général axe « Maîtrise de la langue » C2 (CP-CE1 & CE2)
Donner du sens à l’enseignement/apprentissage du lire-écrire par :

  • un enseignement explicite sur les fonctions de l’écrit,

  • une pratique quotidienne d’écriture aux trois niveaux du cycle avec tous les outils contemporains

  • un encouragement constant à écrire

  • la valorisation des créations textuelles (orales et écrites) des élèves


Actions possibles :

  • Projet « Je raconte aux autres » : travail sur le rappel de récit comme outil principal de la construction de la compréhension (CP- CE1-CE2)

  • Sens : démarche Vocanet avec les mots « lire/écrire » (CP), « apprendre » (CE1, CE2)

  • Cahier d’écrivain de cycle

  • La production d’écrits courts, essais d’encodage ou écrits réflexifs au quotidien

  • le blog de classe en CE2


1- Projet « Je raconte aux autres »

Objectif spécifique : Utiliser la démarche de Goigoux (Lectorino, lectorinette) pour construire la compréhension de textes et permettre aux élèves de valoriser cette compréhension dans le cadre d’une situation vraie de communication.

L’hypothèse de travail est que, pour engager les élèves dans un réel travail de compréhension, le projet de conter une histoire à d’autres élèves qui ne la connaissent pas, fixe leur attention sur les liens logiques et chronologiques, plutôt que sur des informations puisées au hasard du texte. L’activité en elle-même leur demande de se construire une représentation globale de l’histoire à conter vs se centrer sur des détails.

Démarche générale :

  • lecture morcelée d’un texte (annonce avant l’activité du projet de redire l’histoire)

  • à chaque césure, entraînement en binômes : se redire la partie lue de l’histoire avec ses propres mots, puis 2 parties enchaînées, puis 3 etc.

  • entraînement sur toute l’histoire (à 2, possibilité de soutien mutuel)

  • situation de contage devant une autre classe chaque semaine. On pourra au début conter à deux, dans une logique d’appui mutuel.

Protocole d’évaluation : Un même texte est choisi pour le CP, un second pour le CE1, un troisième pour les CE2.

Enregistrement des élèves en situation de contage en mai chaque année. Le contage reprend-il les principaux éléments de l’histoire lue dans une bonne cohérence ? Les liens logiques et chronologiques sont-ils explicites ? Peut-on repérer quelques éléments du lexique de l’histoire qui sont réutilisés ?

2- Projet Vocanet « Lire-écrire » CP, puis CE1

Objectif opérationnel : En partant des associations libres des élèves autour de « lire-écrire » clarifier les fonctions et les usages de la lecture-écriture, approcher les types de textes et d’écrits, aborder la notion de genre.
Démarche générale :

  • engager les 4 phases de la démarche Vocanet (la récolte de mots, la catégorisation sémantique, la production et la manipulation de phrases -assouplissement syntaxique-, l’utilisation des mots dans une production écrite)

  • les rubriques « pourquoi lire ou écrire ? » et « dans quels buts lit-on ou écrit-on ? », « comment lit-on ou écrit-on ? » permettront d’asseoir le projet de lecteur de chaque élève et d’échanger autour des processus métacognitifs ;

  • les aspects culturels seront aussi évoqués : les lieux de lecture, le rangement des livres à la BCD (par des activités de classement d’abord d’ouvrages sur un même thème, puis par des dispositifs ensuite du style « la page perdue » à apparier avec un ouvrage en justifiant sa proposition)

  • une fiche vocabulaire lire-écrire sera constituée au CP puis revisitée en début de CE1

Protocoles d’évaluation : 1 mois après l’activité

Entretien oral avec chaque élève de CP suite à l’activité pour voir :

  • si le projet de lecteur a évolué (Les 3 grandes fonctions de la lecture sont-elles évoquées ?)

  • si les aspects métacognitifs de la lecture sont intégrés (je reconnais le mot automatiquement, je déchiffre, je fabrique une image dans ma tête de la phrase, du texte)

Une évaluation individuelle sur le nom et la fonction de quelques écrits qui doivent être familiers pour les élèves (recette, article de dictionnaire, affiche, documentaire, poésie, chant, histoire….) sera proposée 1 mois après la fin du travail.


3- Cahier d’écrivain de cycle

Objectif opérationnel : Donner le goût de l’écriture par la valorisation les productions de chaque élève, mêmes minimes, en lui donnant la possibilité de constater ses progrès en référence à des compétences travaillées explicitement.

Démarche générale :

  • création en CP d’un outil personnel dédié à l’écriture qui suivra l’élève en CE1 et CE2

  • exploitation de chaque situation de lecture permettant la production d’un écrit court, en référence à un type d’écrit, ou permettant de dire sa vision du monde évoqué dans le texte : une résonance personnelle au texte, un jugement sur l’évolution d’un personnage, les indices qui nous disent quand et/ou où se passe l’histoire, etc.

  • des outils d’aide à la production seront fournis (aide à la planification ou à la mise en mots) ; on pourra judicieusement scinder le travail en 2 séances : on précise le contrat d’écriture, on lit ou fabrique les aides, puis dans une seconde séance, on écrit.

  • En fonction du matériel à disposition de la classe, on permettra à quelques élèves d’écrire directement sur l’ordinateur (soulager le recopiage, bénéficier des aides orthographiques, faciliter la révision)

  • deux critères de réussite simples seront associés à chaque situation de production

  • les essais d’écriture seront systématiquement valorisés par des commentaires écrits de l’enseignant

Éléments d’évaluation :

  • allongement des productions et plaisir d’écrire

  • feuilletage partagé du cahier commenté par l’élève, puis par le professeur pour marquer les progrès et les valoriser


En s’appuyant sur la logique de communication, les textes produits gagneront à être publiés (album réalisé, journal ou blog d’école, …) en veillant à ce que chacun puisse imprimer sa marque personnelle sur les productions collectives.
4- Le bloc-notes, outil de la pensée pour l’élève (CP au CE2)

Objectif opérationnel : multiplier les situations de production d’écrits de travail dans le quotidien de la classe pour favoriser la mémorisation des relations phonies-graphies au CP, les formes orthographiques au CE1 & CE2, pour encourager la mobilisation et la réflexion personnelles par l’écriture ; pour densifier les échanges oraux dans la classe par une réflexion personnelle écrite préalable.

Démarche générale :

  • introduire, dès le CP et pour tout le cycle, le bloc-notes comme outil social de référence pour réfléchir, écrire, essayer, comprendre, comparer, dessiner, organiser, trier, ranger, catégoriser, etc.

  • l’utiliser systématiquement dès qu’une question (ouverte), une situation donnée demande essais ou réflexion

  • valoriser les productions intéressantes qui mettent en lumière l’activité cognitive de l’élève, en les collant sur le cahier correspondant au domaine étudié, pour éviter de se focaliser uniquement sur la production finale au détriment des démarches, des essais, des tentatives de compréhension

  • CE1 et complétée en CE2 : démarche Vocanet autour du verbe « apprendre » permettant de situer l’outil bloc-notes dans un ensemble de dispositifs conçus pour aider les élèves dans la construction du rapport au savoir, et notamment pour lever certains malentendus (par exemple confusion entre tâche et apprentissage)


Éléments d’évaluation :

  • réalité de l’outil dans chaque classe du cycle

  • facilité progressive à utiliser des outils de comparaison (tableau par exemple), à organiser des listes, à schématiser des données, etc.

  • fiche/outil de vocabulaire autour du verbe « apprendre »

5-En CE2 : création d’un blog de classe « journal d’apprentissage ».

Objectif opérationnel : faire écrire chaque élève tous les jours sur le thème « qu’avons-nous appris d’important aujourd’hui ? » ;

L’hypothèse est qu’en améliorant la fréquence et la longueur des productions autonomes, en libérant l’écriture et en jouant sur la logique de communication (écrire pour être lu), des progrès linguistiques seront constatés, notamment au plan syntaxique (phrases complexes ; utilisation de connecteurs logiques et chronologiques, chaîne anaphorique et système de temps « tenus »)

Remarque : on a transposé ici l’idée de Pierre Péroz au sujet du langage oral à l’école maternelle : si on allonge les énoncés des élèves, on obtient forcément des progrès langagiers au plan de la syntaxe. Voir son ouvrage « Apprentissage du langage oral à l’école maternelle, pour une pédagogie de l’écoute », CRDP Lorraine 2010. La partie concernant le dialogue pédagogique à évaluation différée est très intéressante pour l’élémentaire aussi.

Le choix du journal d’apprentissage ouvre la possibilité aux élèves de mettre en mots le vécu commun à l’école (et donc d’avoir quelque chose à dire) et surtout de se centrer progressivement sur ce qu’on a appris plutôt que sur ce qu’on a fait. Se redire ce qu’on a appris, découvert, permet aussi une meilleure appropriation du savoir et du vocabulaire nouveau ; cet outil permet également à l’enseignant de voir ce que les élèves ont compris et retenu et constitue à cet égard, une véritable interface entre enseignement et apprentissage.
Démarche  générale :

  • Présenter aux élèves les objectifs de ce cahier qui reste à l’école : permettre à l’enseignant de voir ce que chacun a bien compris, appris dans la journée ; le communiquer aux autres classes, aux parents par un blog de classe

  • Réserver les 10 dernières minutes de classe pour écrire dans ce cahier à partir de la consigne : « qu’as-tu appris aujourd’hui ? »

    • S’organiser pour que, autant que possible, les élèves puissent pratiquer l’écriture directe sur ordinateur, sur tablette, écriture qui permet de faciliter certaines révisions (déplacement notamment), d’inscrire l’acte d’écriture dans une certaine contemporanéité et d’éviter le recopiage fastidieux du texte. Le texte imprimé figurera dans le cahier de l’élève.

  • Sélectionner le texte intéressant qui figurera sur le blog, styliser la révision du texte en classe entière avant publication

  • S’organiser pour que chaque élève se trouve auteur d’un texte par mois au moins.


Éléments d’évaluation :

  • envie d’écrire partagée par tous ;

  • évolution des journaux d’apprentissage : allongement des productions, améliorations syntaxiques (vers la phrase complexe), glissement du « fait » vers « l’appris » ;

  • amélioration des compétences de relecture de leur écrit grâce à la stylisation quotidienne de la révision d’un texte

  • réalité du blog en fin d’année, bien centré sur ce qu’on a appris ensemble (et moins sur le festif)

  • clarification pour les élèves des dispositifs d’intégration des connaissances, savoir-faire et savoir-être travaillés à l’école







similaire:

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconNiveau : Cycle II et IIII (CE1 – ce2) Titre séquence : La poésie

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconNiveau : Cycle II et IIII (CE1 – ce2) Titre séquence : La poésie

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconDurant mes années d’enseignement en cycle 2 (CP/CE1) pendant une...
«les lacunes ou les insuffisances de la compréhension constituent une source majeure d’échec scolaire» (page 14) et que «l’exercice...

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconConseil d’école du vendredi 25 mars 2016 de l’école Jacques Prévert
«Quand je serai petit» (à la maac de Sallaumines), ce1 : «La machine à vapeur», à Grenay puis avec les ce2 : «mes souliers rouges»...

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconEcoles elementaires de chamarande et torfou
«Les marionnettes de la Tour Penchée» dans le cadre du projet d'école (voir point projet d'école)

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconProgramme interprétations (CE1-ce2)

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconRéunion de classe cp ce1 ce2

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconL’ours Barnabé, restons calme ! (CE1 ce2)

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconNiveau : ce1 – ce2 Titre séquence : La poésie

Stylisation de la démarche projet d’école cycle 2 (cp-ce1-ce2) iconConseil d’école du 20/03/12
«échecs» grâce à l'aide financière de 500 € du conseil général, l'ensemble des ce1 et des ce2 pourront profiter de l'intervention...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com