Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez…





télécharger 33.96 Kb.
titreNous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez…
date de publication18.06.2017
taille33.96 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Bois, la forêt aux 3 entrées

Une création tout public de la Compagnie Passaros
Avec Emilie Borgo, danse,

Benoît Cancoin, contrebasse,

Véronique Gougat, lumières

Costumes : Candice Zastera

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez…

Trois chemins entrent en elle… A vrai dire, ce sont plutôt des passages pour entrer et voyager en elle...

3 passages dans la forêt et l’univers du bois se croisent et se décroisent,

3 artistes sur le plateau vous guident dans un voyage...


BOIS

SAISONS

NERVURES

GRAINES

SONS

MOUVEMENTS

BRUISSEMENTS

SOUFFLE

FEUILLES

SOUS-BOIS

ECORCE

CRAQUEMENTS

LISIERE

RACINES

MOUSSE


Dans un espace terrien et aérien structuré par des éléments en bois, corde, fibres et bambou,

évoluent musique, danse et lumière

qui transforment l’espace à la découverte de maintes perceptions et sensations des univers du bois.
Il est fait tantôt référence à l’imaginaire de la forêt lié aux contes et légendes

tantôt aux métiers du bois,

parfois encore à la symbolique liée à l’arbre ou aux habitants des bois.
Chaque artiste associe son langage propre pour proposer une interprétation du thème.

Danse, musique et lumière sont en interaction constante.

Les frontières sont perméables, un son est aussi un mouvement, un mouvement amène presque toujours un son, créer une lumière provoque une danse…

Il s’agit ainsi d’une composition aléatoire, d’un trio complice qui ré-invente librement sa partition à chaque représentation.
Bois, la forêt aux trois entrées est un spectacle destiné aux enfants, dans le cadre scolaire ou autre, mais aussi à tous les publics.

Il a été notamment conçu pour renforcer et accompagner toute manifestation, réflexion ou travail autour de la forêt, dans la forêt, lors de fêtes de villes ou villages, lors de visites de sensibilisation dans les parcs naturels régionaux ou nationaux...
La forêt aux trois entrées (on enlève bois)
Véronique Gougat - jeux de lumière

Benoît Cancoin - contrebasse

Emilie Borgo – danse

Tout commence par entrer dans la forêt.

Entrer dans la forêt c’est laisser le temps à la forêt d’entrer en nous.

On s’assoit.

Noir : je ferme les yeux.

Ne plus bouger.
Puis chacun peut choisir son entrée.
Voici quelques ressources / consignes pour créer :

tapis dans l’ombre _ Les enfouis _ Promenons nous dans les bois _ Les quatre saisons _ La clairière _ la cueillette _ Le vent _ Les cabanes _ Les contes _ La double peau _ Germination _ Le jeu _ Fulgurant _ Les racines _ Matières _ Personnages _ Paysages _ L’unvers des contes…

Entrer dans la forêt par le son.



_ Le son des pas : le silence de la mousse, le crissement des feuilles, le craquement des petites branches
_ Le son des feuilles : le son des conifères, le son des feuillus, des grandes feuilles, des petites, le son du frottement des branches, les sons qui se font, les sons que je fais…
_ Le son des fruits de la forêt : Les pommes de pin, le son des « doigts » de la pomme de pin, le son des pommes de pin que je brasse ensembles, le son des marrons, chacun, ensemble, le son des lanières du … , le son des noisettes.
_ Le son des éléments de la forêt : les branches, petites, longue, grosses, les troncs ou les branches coupés en rondins, les bois creux, les brindilles, les paquets de feuilles, les vielles écorces frottées

Entrer dans les sons par l’imaginaire.
_ Nous sommes des animaux
Qui marchent > taper

Qui rampent > frotter

Qui volent > bruits d’air (de vent)
De jeunes animaux > rythmes rapides

Des vieux animaux > rythmes lents

De petits animaux > petit volume sonore

De gros animaux > grand volume sonore
Nous jouons ensembles, nous nous écoutons, nous sommes chacun un des éléments des sons de la forêt.

Entrer dans la forêt par la danse.



Nous dansons dans un aller-retour entre la forêt et la salle de danse alternant expériences dans la forêt et mémoire de ces expériences .

Nous observons, écoutons, regardons, dessinons, photographions, filmons et sommes à notre tour observés, regardés … pour créer de la poésie…

Entrer dans la danse par la forêt



_ Danser dans la forêt, avec elle, en elle  avec les arbres, la terre, des bâtons, écorces, branches, feuillages… se cacher / apparaître
_ Les sensations dans la forêt :

  • écouter, embrasser, toucher un arbre, danser avec lui contre lui dans la même forme, en oppositions, suivre sa forme des racines à la cime, se lover en son pied devenir aussi grand que lui, se suspendre à ses branches, lui confier un secret, une histoire…

  • se déplacer et danser les yeux bandés avec un partenaire

  • observer son ombre et jouer avec, comme elle, la surprendre…


_ Jouer avec le paysage de la forêt : Nous pouvons utiliser un cadre de bois et des miroirs pour créer une image et des danses dans ce cadre, proche, loin, petit, grand, en contact, à distance…

Entrer dans la danse par l’imaginaire.
_ Devenir un habitant, un élément de la forêt avec tout le corps, une partie du corps, un objet.



  • Aborder différents touchers et façons de jouer avec : se cacher, apparaître, jouer avec comme une marionnette, dans différentes qualités de mouvement et de rythme.

  • Nous sommes des animaux, des végétaux, des personnages imaginaires…. (voir consignes du son)


_ Un bâton ou un élément de la forêt devient…
_ Les émotions dans la forêt :

la peur, la douceur…
Entrer dans la forêt avec la lumière :
OBSERVER, LISTER ET REPERTORIER,JOUER ET EXPERIMENTER
OBSERVER :

Observer d’où vient la lumière dans la classe à différents moments de la journée et suivant les saisons

Observer le mouvement de la lumière en lien avec l’astronomie(alternance jour nuit,soleil qui éclaire la lune,...)

En forêt, observer les arbres éclairés de face, en contre jour, en latéral, en douche(du dessus),...

Observer la transformation de la lumière liée au vent, à la pluie, aux reflets dans une flaque d’eau,...

LISTER ET REPERTORIER :
Repertorier les différentes sources de lumières naturelles et artificielles : soleil, feu,lampes, projecteurs, phares,éclairs,...

Recenser les couleurs de l’arc en ciel, et les nuances de couleurs existant autour de nous,...

JOUER ET EXPERIMENTER :
Jeux de lumières avec des lampes de poche dans une pièce sombre si possible :

Tapis dans l’ombre

Se mettre dans la lumière

Eclairer une personne partout sous tous les angles, la découvrir,...

Bibliographie



L’arbre généreux de Shel Silverstein – édition l’école des loisirs (ce texte est utilisé dans le spectacle nous recommandons sa lecture en amont ou aval du spectacle)

Voyage au pays des arbres de J.-M_ Le Clézio – édition folio cadet

L’arbre sans fin & Ma vallée de Claude Ponty – édition l’école des loisirs

L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono
Tous les contes et histoires qui parlent de la forêt ou du bois
La revue la hulotte, entre autres, le numéro de l’automne 2006 est sur les arbres

Psychanalyse des contes de fées de Bruno bettelheim

Ressources en art plastique



Archimboldo

Giuseppe Penone

Annette Messager

Erwin Wurm
Tout le courant du land art dont

Andy Goldsworthy

Ressources en danse



Anna Halprin

La danse buto avec la notion de métamorphose

A écouter



Pierre et le loup de Prokofiev


LISTE DES ARBRES



Orme, sapin, chêne, noyer, frêne, acajou, douglas, ébène, palissandre, cerisier, hêtre, pin laricio, baobab, manguier, érable, poirier, teck d’Afrique, padouk, pitch-pin, teck du Siam, mélèze, cèdre, épicéa, peuplier, bouleau, charme, azobé, gaïac, chataignier, merisier, hickory, okoumé, olivier, santal, palmier, figuier, platane, poirier, sapin, pommier, robinier, eucalyptus, aulne, séquoïa, amarante, sycomore, wengué, St Martin rouge, bagasse, acacia, wacapou, sorbier, hêtre, érable, saule, bouleau, tilleul, épicéa….
Les actions

Tourneur, ébéniste, forestier, boisselier, sanglier, horloger, lugetier...
Les lieux

Ripisylve, les forêts-monts, la chenaie, la scierie...
Les éléments

Les tavaillons d’épicéa, les contrebasse, les skis et la luge, le buffet de ma grand-mère, l’armoire...
Calme matin
Tu es au milieu de ce petit mamelon

Où tu dresses ta silhouette comme un fier téton.

Subtilement tes longs et mobiles bras de bois

Semblent avec le ciel jouer comme des doigts.
Le calme matin et le soleil d’hiver froid

Te rendent léger comme ils le font de moi

Et nous voilà embarqués, ta sève et mon sang

Dans ce jour qui se lève en voyage partant.
Vieux vaisseau arrêté, tes branches au givre blanc

Comme une barbe âgée par le vent torturée

Envoient milles énergies partout distribuées
Cette force de vie, si rare et précieuse,

En partant en balade comment imaginer

Qu’un vieil arbre mort allait me la donner.

«L’odeur du bois et de la cire des abeilles et cette main aux deux doigts, cette main ferme et douce à la fois dont tant de choses sont sorties, cette main qui a bâti et donné, celle qui riait, qui cuisinait, et aussi celle qui donne et aussi celle qui fait peur, qui inquiète et puis celle qui coupe, qui grave, qui sculpte, celle qui porte et celle qui caresse...»

similaire:

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconTrame de preparation autour de l’album : titre/ auteur/ editeur
«je vous montre d’abord l’image, vous la regarder bien pour comprendre quel est ce petit plaisir, puis je vous lis le texte; ensuite,...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconAtelier «texte tournant»
«Nous allons écrire ensemble. Je vous dirai chaque fois si ce que vous écrirez est pour vous ou pour les autres. Nous discuterons...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconProgramme d’œuvres imposées. Nous reviendrons, très librement, sur chacun des «grands»
«La plupart des livres que nous citons sont des livres que nous aimons (…) Proust disait que son livre était comme des lunettes :...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconI would have men of such constancy put to sea
Non, merci. Regardez, Muriel, nous survolerons bientôt les Canaries. Cette masse lourde et noire sur l'eau grise, là-bas, c'est Ténériffe....

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconEnvironnement, guerre, pauvreté, pollution, comportement pour l’avenir, cupidité
«Vous allez découvrir un album. Je ne vous montre que la première double page. J’ai caché le texte. Qu’est-ce que vous observez ?...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconNous vous remercions vivement de vos vœux et vous souhaitons également...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconMusic & dance magazine janvier 2010
«United State of America» ne doit pas nous tromper puisque comme IL s’empresse de le préciser : «Vous tous, vous venez de passer...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconConsigne : Entoure la bonne orthographe du mot correspondant à l’image
...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconLui, se trouve à portée de sa main. IL se lève, se dresse autant...
«Si vous ne pouvez pas vous mettre d’accord, peut-être puis-je vous aider ? En effet, rien de plus simple ! Je vais vous mesurer...

Nous voudrions vous parler d’une forêt. C’est sûr, vous la connaissez… iconSur les ailes d’une colombe blanche comme la neige
«Levi». Frère Leo, si vous êtes à l'écoute, j'allais vous rencontrer à l'instant, et c'est à ce moment-là que la réunion est née,...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com