Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique»





télécharger 37.79 Kb.
titreBibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique»
date de publication08.11.2016
taille37.79 Kb.
typeBibliographie
l.20-bal.com > histoire > Bibliographie
David DIOP (1927 => 1960) clémence

  • Biographie



C’est un poète sénégalais né à Bordeaux. Son père meurt alors qu’il a huit ans.

Il se passionne très tôt pour la littérature et ne tarde pas à écrire pour exprimer ses sentiments. Il était communiste. Au cours de ses études, il aura comme professeur Léopold Sédar Senghor, président sénégalais.

Il va ensuite retourner dans son pays (le Sénégal) pour y enseigner les lettres (il est professeur de lettres classiques)
Mais en revenant de Guinée, son avion se crashe au large de Dakar, il meurt à 33 ans.

Ses manuscrits disparaissent dans l’accident.

On n’a retrouvé de lui que le livre intitulé « coups de pilon », un recueil de 17 poèmes auxquels on rajoute huit autres poèmes découverts après sa mort.

.
David Diop, poète de la révolution Africaine ; artiste et écrivain engagé dans le cadre de la décolonisation de l’Afrique, et la recherche de la dignité des Noirs


  • Bibliographie ORIANE


Coups de pilon, dont font partie les œuvres « Afrique » et « Celui qui a tout perdu »
Autres poètes de la même époque : Paul Eluard, Jacques Prévert, Louis Aragon, Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire…


LE POEME AFRIQUE :
Ce poème fait partie du recueil « coups de pilon », publié en 1956
Définition :

Le contexte scientifique : ORIANE
1950 : début de la tertiarisation

Définition : secteur où on vend du savoir-faire. Quelqu’un qui réfléchit et vend son savoir-faire. (Exemples de métiers : celui qui installe des logiciels informatiques, écrivain, hôtelier, banquier)
1952 : 1ère campagne de vaccination

1953 : Découverte de la structure de l’ ADN

1957 : Spoutnik, & satellite artificiel.

1969 : 1er homme sur la lune
Contexte historique : CLEMENCE
Début de la décolonisation
1947/1962 : Principale phase de la décolonisation ( indépendance des colonies)

1954/1962 : Guerre d’Algérie

1956/1975 : décolonisation de l’Afrique
EXPLICATIONS : La littérature négro-africaine d’expression française :
« Elle offre des singularités immédiates et profondes, car elle est à la fois très jeune née aux frontières de la seconde guerre mondiale – et très vieille, héritière d’un passé d’oppression et de douleur, héritière aussi de civilisations ancestrales que l’Occident esclavagiste et colonisateur avait rejeté, et qui n’ont pas fini d’être exhumée.

Ainsi, malgré leur diversité d’origine, de formation, de tempérament, les premiers écrivains noirs on fait de leurs œuvres personnelles un tout littéraire, dressé contre les injustices et les cruautés, clamant la révolte des opprimés, et suscitant la naissance d’ un monde fraternel tendu »
Contexte artistique : CLEMENCE
SURREALISME(seconde moitié du XIXe  siècle et du début du XXe  siècle)
Définition : au début des années 1920, en France, un groupe d’ artistes, en révolte contre une société pesante, décident de rendre à l’ art sa spontanéité, son mystère, sa folie. Avec eux, la poésie entre dans la vie quotidienne pour déboucher sur une autre forme de réalité, ni réelle, ni irréelle : surréelle
Salavator Dali 

L’EXPRESSIONISME ABSTRAIT : (1946-1970) 0RIANE
Jusqu’à la fin des années des années 1930 Paris était la capitale mondiale de l’art. La 2ème Guerre mondiale et l’affirmation des Etats Unis comme 1ere puissance mondiale vont changer la donne. Désormais, c’est en Amérique que tout se passe, c’ est là-bas que s’ exprime un nouveau bouillonnement artistique…
Jackson Pollock

POP ART : (1950-1960) CLEMENCE
roy lichtenstein «  in the car »


Dans les années 1960, l’Amérique est déjà l’ hyper puissance que nous connaissons aujourd’hui. L’objet, la publicité, les biens matériels y sont roi. Cette société, les artistes américains l’observent, mi fascinés, mi effrayés et en récupèrent les symboles pour la représenter dans ce qu’elle a de banal et d’exceptionnel…


LE POEME


Les caractéristiques : ORIANE
POUR QUI : Il écrit ce poème pour sa mère

POURQUOI : Il dénonce l’esclavage des noirs

On ressent de l’indignation, on est fier qu’ils décident de tout reconstruire du début sans jamais baisser les bras. On voit bien que David Diop soutient leur cause et cherche à alarmer, à les aider

SON ECRITURE : Poème en vers irréguliers. Il n’ y a pas de rimes
SON STYLE : C’est des phrases déclaratives et interrogatives (strophe 2) « Afrique, est- ce donc toi ce dos qui se courbe ». C’est un poème en vers.
SA PRESENTATION : 3 strophes de 11, 5 et 8 vers
SON EXPRESSION : le langage est soutenu (inversion sujet/verbe dans les questions, etc…) Il y a plusieurs figures de style telles que des personnifications

« Cet arbre robuste et jeune »

Des progressions à thème dérivé
« Mais mon regard est plein de ton sang

Ton beau sang noir à travers les champs répandu

Le sang de ta sueur

La sueur de ton travail

Le travail de l’esclavage

L’esclavage de tes enfants »
SON VOCABULAIRE :
Champ lexical :
-de la soumission, de la docilité: «  ce dos qui se courbe », « l’ humilité », «  qui dit oui au fouet […] »
de l’esclavage : « zébrures rouges », « fouet », « travail », « esclavage => captivité »
de la renaissance : « patiemment » , « obstinément », « robuste et jeune », « qui repousse »
de la beauté, la noblesse,la santé : « robuste et jeune »,  « beau sang noir », « splendidement », « fleurs blanches »
CLEMENCE
SON RYTHME : le mètre est irrégulier ; Il évoque des termes de plus en plus forts, et accusateurs
SES SONORITES : assonances en « r »

(Au début du poème) : cela évoque la monotonie, le fait que ce calvaire soit enduré depuis si longtemps. Cela accentue l’effet que produit l’ énumération :

« Ton beau sang noir à travers les champs répandu

Le sang de ta sueur

La sueur de ton travail

Le travail de l’esclavage

L’esclavage de tes enfants »
( à la fin du poème) L’allitération en « r » évoque quelque chose en marche, tellement gros qu’ on ne peut plus l’ arrêter
«Fils impétueux cet arbre robuste et jeune

Cet arbre là-bas

Splendidement seul au milieu des fleurs

Blanches et fanées

C’est l’Afrique ton Afrique qui repousse

Qui repousse patiemment obstinément

Et dont les fruits ont peu à peu

L’amère saveur de la liberté. »

Ce poème est donc un poème de la négritude, engagé pour l’anticolonialisme, la libération des peuples africains et pour que ce continent retrouve enfin son autonomie, oubliée depuis la traite négrière. Nous supposons aussi qu’il a été écrit pour attirer le regard sur le sort de l’Afrique, sur les efforts qu’elle fait pour tenter de se reconstruire.
SOURCES :


  • les archives du journal «  le monde »




  • « la décolonisation », publié par Maurice Duverger, le 25 janvier 1957

  • « Algérie et socialisme », publié par Yves Florenne, le 20 mai 1957

  • « Quatre ans de guerre en Algérie, lettres d’un jeune officier », publié le 29 mars 1962




  • SITES INTERNET :





  • LIVRES :



  • Nathan 3°, livre d’histoire géo

  • Dictionnaire « LAROUSSE »

  • L’art en mouvement, et autres courants du XX ème siècle

  • Histoire de la littérature française, XIX ème et XX ème siècles

  • Histoire de la littérature et des idées en France au XX ème siècle, de Jean Christophe Berton

POI NTS DE VUE

CLEMENCE :
Mes impressions :
Je ressens plusieurs émotions en lisant ce poème. Tout d’ abord, j’imagine l’Afrique, belle noble, grande… Dans la seconde partie du poème, j’ai le sentiment d’injustice à l’égard de l’Afrique, j’ai envie de la relever, de la libérer.

A la fin du poème, je ressens de l’espoir, l’espoir de ce peuple, qui renaît peu à peu, qui retrouve sa place
Interprétations personnelles :
J’aime la métaphore de la fin, qui compare l’Afrique à un arbre, qui renaîtrait de ses cendres (fleurs fanées). Un arbre jeune, nouveau, noble, enfin lui-même.

ORIANE


Mes impressions :
Je trouve ce poème très beau et bien mené. Je trouve cela magnifique que David Diop ait, en quelques lignes, réussi à résumer des siècles d’histoire. J’éprouve un sentiment de culpabilité, quand on voit ce que ce continent a enduré pendant des siècles, mais le pire est que la plupart des gens trouvaient cela normal, ça leur permettait de s’enrichir, de connaître de nouveaux produits, même si pour cela il leur fallait décimer un peuple entier. Je rejoins l’idée de Clémence en imaginant l’Afrique fière, avec une histoire qui fascine, puis je ressens un sentiment de colère quand je vois ce qu’il en reste. J’ai beaucoup aimé la fin, quand Diop raconte les efforts que l’Afrique fait pour renaître, seule, sans être sous le joug de quelqu’un d’autre.

Même si ce n’est pas dit dans le poème, j’ai éprouvé un sentiment de reconnaissance et d’admiration envers ces personnes qui ont contribué à libérer ce continent, ou ce peuple : Toussaint Louverture, pendant la traite négrière, ou plus récemment des personnes comme Martin Luther King, Rosa Parks ou Nelson Mandela, par exemple. Malgré les peines de prison, les insultes et tout le reste, ils n’ont jamais abandonné

Interprétations personnelles :
Le fait qu’il n’ y ait pas de rimes ne me dérange pas, au contraire, cela permet de mieux se concentrer sur les « paroles ». Les progressions à thème dérivé permettent d’insister sur l’importance des propos. Et je trouve aussi que la métaphore de la fin est tout à fait adaptée au contexte : cet arbre, qui endure la pluie, les tempêtes, le vent, n’abandonne jamais, il continue à grandir

Afrique mon Afrique

Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales

Afrique que chante ma grand-mère

Au bord de son fleuve lointain

Je ne t’ai jamais connue

Mais mon regard est plein de ton sang

Ton beau sang noir à travers les champs répandu

Le sang de ta sueur

La sueur de ton travail

Le travail de l'esclavage

L’esclavage de tes enfants
Afrique, dis-moi Afrique

Est-ce donc toi ce dos qui se courbe

Et se couche sous le poids de l’humilité?

Ce dos tremblant à zébrures rouges

Qui dit oui au fouet sur les routes de midi
Alors gravement une voix me répondit

Fils impétueux cet arbre robuste et jeune

Cet arbre là-bas

Splendidement seul au milieu des fleurs blanches et fanées

C'est l'Afrique, ton Afrique qui repousse

Et dont les fruits ont peu à peu

L’amère saveur de la liberté

similaire:

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconL’art engagé contre le racisme et les discriminations
«Afrique» est un poème engagé de David Diop, publié dans le recueil Coups de pilon en 1956

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconLes six objectifs
«objets d'étude» étudiées en classe. De plus, les œuvres choisies font référence à 3 domaines artistiques*

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconTravail remis à Karine Bélair
«Je murmure le nom de mon pays» de Jean-Guy Pilon. Ces deux œuvres traitent autant d’un thème que de l’autre. En démontrant que les...

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconBibliographie de jean-marie lassere jean-Marie Lassère est décédé...
«Sentiments et culture d'après les épitaphes latines d'Afrique», Bulletin de l’Association Guillaume Budé,1965, p. 209-227

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconA la requête de Monsieur le Juge des Tutelles, succession et à divers....

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconBanksy aime "détonner" et pousser la réflexion; cela se voit de façon...

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconLe terme apparaît dans les années 1840 et qualifie tout d’abord de...
«laid», «le trivial» et «l’ignoble». A ces critiques, Courbet répond : "Je n'ai jamais eu d'autres maîtres en peinture que la nature...

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconBibliographie de l’Afrique antique et médiévale
«Maison de Bacchus» à Djemila : architecture et décor d'une grande demeure provinciale à la fin de l'Antiquité, p. 131

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» iconProgrammes 2016
«à la cantonade». Ces écrits font partie du travail réalisé en classe qu’ils soient dans un cahier de brouillon ou dans des cahiers...

Bibliographie oriane coups de pilon, dont font partie les œuvres «Afrique» icon"Je rêve un enfant, l'expérience intérieure de la maternité"
«aider les femmes à mieux comprendre cette richesse intérieure de la maternité dont elles font l’expérience le plus souvent positive»...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com