L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite





télécharger 73.27 Kb.
titreL’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite
date de publication26.04.2017
taille73.27 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > économie > Documentos









CONTRAT LOCAL D’ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE

CAHIER DES CHARGES 2016-2017

  1. Définition

Le contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l’ensemble des actions visant à offrir, aux côtés de l’école, l’appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir à l’école, appui et ressources qu’ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement local ou familial.

Les actions d’accompagnement à la scolarité qui ont lieu en dehors des temps de l’école, sont centrées sur l’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite.
Elles doivent être distinguées du soutien scolaire qui porte directement sur les contenus et activités scolaires. L’accompagnement à la scolarité ne reprend ni les programmes, ni les méthodes de l’école.
Il agit sur les connaissances culturelles, les attitudes éducatives et les aptitudes cognitives qui sont nécessaires à la réussite scolaire, mais dont la genèse s’élabore dans l’environnement familial et social de l’enfant.
L’accompagnement à la scolarité s’adresse aussi aux parents de façon à les accompagner dans le suivi de la scolarité de leurs enfants.

  1. Les objectifs

L’accompagnement à la scolarité vise le développement d’une complémentarité entre les rôles des parents et de l’école.
Cette complémentarité constitue le levier pour une prévention efficace et durable des difficultés scolaires surtout dans les catégories socio-culturelles défavorisées.
En réponse à des demandes et à des besoins éducatifs locaux, les projets d’accompagnement à la scolarité présentés par des organismes à but non lucratif devront prendre la forme de programmes d’actions respectant les objectifs suivants :


  1. soutenir et accompagner les parents dans leur rôle éducatif, renforcer leur implication dans le suivi de la scolarité de leurs enfants en reconnaissant et valorisant leur place et leur rôle,

  2. favoriser le lien entre les familles et l’école, améliorer leur connaissance et leur compréhension du milieu scolaire,

  3. soutenir les enfants et les jeunes ne bénéficiant pas des ressources adéquates dans leur environnement familial et social et leur apporter une aide afin de contribuer à leur réussite scolaire,

  4. fournir aux enfants et aux jeunes, des méthodes et des approches susceptibles de faciliter l’acquisition des savoirs,

  5. élargir les centres d’intérêt des enfants et des jeunes, promouvoir leur apprentissage de la citoyenneté par une ouverture sur les ressources culturelles, sociales et économiques de l’environnement proche,

  6. valoriser leurs acquis afin de renforcer leur autonomie personnelle et leur capacité de vie collective,

  7. améliorer, en dehors du temps scolaire la qualité de l’action éducative en partenariat avec les établissements scolaires.

Ne seront pas pris en compte les projets présentant des actions de soutien scolaire et d’accueil périscolaire.

L’organisation départementale

Le pilotage du dispositif « CLAS » est assuré par un comité de pilotage dépendant du comité départemental du soutien à la parentalité mis en place le 24 octobre 2014 et présidé par l’Etat. La Caisse d’Allocations Familiales assure l’animation et le secrétariat du dispositif CLAS.
L’Education Nationale, les Collectivités Territoriales (Conseil Général, CABA et ville d’Aurillac) et la MSA siègent à ce comité de pilotage.
Les missions de ce comité sont :

  • définir les objectifs généraux,

  • élaborer le cahier des charges départemental,

  • organiser l’appel à projets,

  • diffuser l’information auprès de tous les partenaires concernés,

  • examiner les projets, sélectionner et agréer ceux qui répondent aux critères définis par le groupe,

  • assurer l’évaluation et le suivi du dispositif qu’il fait remonter auprès de la CNAF,

  • contrôler l’utilisation des crédits.



  1. Les projets

Les projets devront mentionner explicitement :


  • le caractère laïc des actions et le refus de tout prosélytisme,

  • l’ouverture des actions d’accompagnement à tous les enfants sans distinction d’origine, de religion ou de sexe,

  • le caractère gratuit des prestations.



    1. Les bénéficiaires


Le dispositif d’accompagnement à la scolarité s’adresse aux enfants et aux jeunes scolarisés de l’école élémentaire au lycée qui ne bénéficient pas des conditions suffisantes de réussite scolaire et sociale sur l’ensemble du département.
Chaque opérateur peut présenter plusieurs actions, chacune d’entre elles regroupant entre 5 et 15 élèves.
Attention 1 groupe = 1 action (1 action par fiche)
Le nombre maximum d’enfants accueillis dépend de la taille des locaux, du nombre d’intervenants prévus pour l’encadrement par la structure porteuse.

Les locaux utilisés doivent être conformes à la règlementation en vigueur.
Il est conseillé de constituer des groupes de niveau homogène.
3.2- L’encadrement
L’opérateur s’engage à mobiliser des intervenants qualifiés.
L’intervenant Clas est le pivot du projet. Il est celui qui, aux côtés de l’école, dans une autre situation pédagogique, va amener l’enfant à changer son attitude par rapport aux apprentissages scolaires.

La tâche de l’intervenant exige une compétence fondée sur l’expérience et notamment une bonne connaissance de l’environnement social et culturel, un bon degré d’information sur le fonctionnement de la scolarité, un sens aigu de la relation avec les enfants, comme avec les familles.

Ainsi, les intervenants des Clas, qu’ils soient salariés ou bénévoles, doivent disposer d’une « double compétence » :


  • Savoir mobiliser l’enfant : pédagogie « du détour », diversification des modes d’apprentissage, ouverture culturelle, développement de l’estime de soi, de l’appétence à apprendre, etc….




  • Savoir accompagner les parents : accueil, mise en confiance, médiation, redynamisation de la relation parent/enfant, de la relation à l’école. etc…


Il participera, au sein de la structure, à l’élaboration d’une stratégie pédagogique.

C’est pourquoi, l’opérateur doit s’engager à garantir et respecter les critères suivants :


  • des aptitudes dans l’encadrement et/ou dans l’animation de groupes d’enfants/jeunes,

  • des qualités relationnelles.




    1. Missions de l’intervenant – accompagnateur


A partir d’un projet défini en fonction des besoins repérés chez l’enfant et le jeune, il a pour mission de :


  • suivre, d’encourager et d’accompagner la progression des enfants et des jeunes,

  • proposer des actions et des pratiques fortement centrées sur l’acquisition de savoirs, savoir-faire, savoir être, sans pour autant, dans sa démarche, reproduire « l’école après l’école »,

  • mettre l’enfant ou le jeune en situation de réfléchir, d’expérimenter, de s’exprimer, afin de lui permettre de confronter et d’enrichir ses représentations,

  • compenser les inégalités sociales et culturelles des enfants et des jeunes en leur proposant des activités diverses, leur permettant d’élargir leurs connaissances et leurs expériences,

  • élaborer un projet construit qui passe par la découverte, l’expérimentation, la réflexion, puis la mobilisation des savoirs appris,

  • proposer une palette d’activités, différenciées, concrètes, organisées, de façon à susciter appétence et plaisir,

  • apporter une aide méthodologique au travail scolaire : sur la préparation du cartable, du matériel, sur l’organisation du travail (leçons, devoirs) du jour, de la semaine, sur les révisions pour les contrôles, sur l’apprentissage du vocabulaire, sur la tenue et l’utilisation du « cahier du soir » sur la lecture des consignes et des énoncés, sur l’utilisation du dictionnaire, de l’encyclopédie, sur la recherche documentaire, sur la réalisation d’un exposé, d’un résumé, d’une biographie…

  • entretenir des relations aisées avec les familles et les responsables scolaires,

  • encourager les rencontres avec d’autres personnes (personnes âgées, responsables associatifs, pairs…)



  1. nature des actions



4.1- En direction des parents
Il est indispensable d’associer les parents aux actions entreprises en valorisant leur rôle éducatif, en positivant et confortant les liens parent/enfant, et en faisant appel aux compétences qui sont les leurs.
L’accent devra être mis sur des actions visant à :


  • accompagner et aider les familles dans le suivi et la compréhension de la scolarité de leurs enfants (espace, environnement et temps réservé au travail scolaire, notions de travail personnel, assiduité scolaire…).

  • favoriser les rencontres et les échanges entre les parents,

  • faciliter les relations parent/enfant,

  • faciliter les relations entre les familles et l’école.


4.2- En direction des enfants et des jeunes
L’aide individualisée apportée aux enfants et aux jeunes pourra notamment se traduire, par des actions d’aide aux devoirs, d’apports méthodologiques, d’activités culturelles qui pourront s’articuler différemment :


    • des animations à visées méthodologiques pour faciliter l’autogestion, pour mieux organiser le travail scolaire et pour acquérir des stratégies mnémotechniques ou graphiques,

    • des ateliers pour renforcer le langage,

    • des ateliers d’expression théâtrale, de poésie, d’écriture et d’éducation rythmique pour développer l’expression, la maîtrise corporelle, la création…



  1. lieux et modalites de realisation des actions



5.1- Modalités de réalisation
Les activités se déroulent en dehors du temps scolaire.
Dans l’objectif d’une cohérence des projets et du respect des temps de l’enfant, il est possible qu’une activité Clas se déroule en même temps qu’une activité menée dans le cadre des nouveaux temps périscolaires.

Il convient d’être vigilant à la cohérence des différents objectifs. Notamment, veiller à ce que les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) puissent bénéficier également aux enfants qui nécessitent une attention particulière dans le cadre du Clas.
Les sorties pédagogiques doivent être en lien avec les ateliers proposés et doivent faciliter les relations parent/enfant.

Les actions doivent se faire en complémentarité avec les autres dispositifs contribuant à la réussite de l’élève.
5.2- Lieux de déroulement des activités
Le prestataire s’engage à accueillir les élèves et les familles dans des lieux conformes à la règlementation en vigueur.

Les actions peuvent se tenir :


  • dans les locaux associatifs,

  • au domicile des parents,

  • dans des locaux scolaires,

  • dans tout autre lieu en lien avec le projet (bibliothèque, centre de ressources, musée, théâtre, cyber base, cinéma…)



  1. suivi et evaluation des actions d’accompagnement à la scolarite



L’opérateur s’engage à mettre en place des outils de suivi pédagogique :
6.1- Pour le responsable de l’équipe pédagogique :


  • un outil de suivi et de coordination de l’action qui permettra entre autres, de retracer les différentes réunions de coordination qui auront lieu avec les intervenants, les orientations choisies par l’équipe…

  • un cahier de présence pour le personnel encadrant et les enfants.



6.2- Pour l’intervenant :


  • un cahier de suivi individualisé devra être tenu. Il aura pour but de retranscrire les actions d’accompagnement mis en œuvre pour chaque enfant, ainsi que son évolution tout au long de l’année scolaire. Ce cahier devra contenir le diagnostic du jeune (élaboré entre l’intervenant, le parent, l’école et l’enfant), les interventions de l’intervenant, mais également les progrès ou difficultés rencontrées durant l’accompagnement scolaire pour chaque enfant pris en charge.


6.3- Pour les parents :


  • des outils de liaison, un calendrier de rencontre, devront être élaborés.


L’évaluation des actions porte sur :


  • la conformité des résultats au regard des objectifs du Clas,

  • l’impact des actions ou des interventions,

  • les prolongements susceptibles d’être apportés à l’action,

  • le suivi de l’enfant (comportement individuel, social, résultats scolaires, assiduité…) en liaison avec les accompagnateurs, les enseignants et les parents,

  • le suivi des actions (adéquation entre besoins identifiés et offre proposée, non redondance avec les activités proposées pendant le temps scolaire et celles existant éventuellement pendant le temps périscolaire) avec possibilité de visites sur site.



Les outils de suivi pédagogique développés par l’opérateur faciliteront la complétude du document « bilan/évaluation de l’action CLAS » qui est demandé à l’issue de chaque action.


  1. financement des actions



Les organismes à but non lucratif souhaitant s’investir dans le dispositif d’accompagnement à la scolarité doivent présenter un dossier complet, selon le modèle joint, répondant aux critères d’éligibilité et respectant les indications données en matière de mise en œuvre des projets.

Les projets sont validés pour l’année scolaire ;

Pour un financement optimum, les actions doivent impérativement commencer en septembre/octobre de l’année N et se terminer en juin de l’année N+1.

Le projet doit prévoir un cofinancement concerté entre différents financeurs et contractualisé dans le respect du cahier des charges.
Les modalités de financement de la Caf


Le financement de la Caf se fait au moyen d’une prestation de service forfaitaire égale à 32,5 % du budget prévisionnel annuel de l’action, dans la limite d’un plafond par groupe déterminé chaque année par la Cnaf.

Pour 2016-2017, le prix plafond est fixé à 7 515 € / groupe. Au-delà, la prestation est égale à 2 442 € / groupe / an.
Le budget de l’action doit être en cohérence avec le nombre d’enfants pris en charge.
Ex : Structure avec 3 groupes. Ex 2 : Structure avec 3 groupes.

Budget prévisionnel global : 21 000 € Budget prévisionnel global : 25 000 €

21 000 € : 3 = 7 000 € < 7 515 € 25 000 : 3 = 8 333 € > 7 515 €

Donc la prestation sera de 21 000 € X 32 ,5 %= 6 825 € Donc la prestation sera de 2 442 € X 3 = 7 326 €

Contacts
Caf du Cantal

Service Action Sociale – Aides collectives

Tel : 04 71 46 87 95

Mail : afc.cafaurillac@caf.cnafmail.fr
Conseil Départemental du Cantal

Pôle solidarité départementale

Tel : 04 71 46 20 20

Mail : dbouzat@cg15.fr
Msa Auvergne – Antenne du Cantal

Service Action Sociale

Tel : 04 71 64 49 37

Mail : contactsocial15.blf@auvergne.msa.fr
Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac

Service politique de la ville

Tel : 04 71 46 86 30

Mail : a.berger@caba.fr

Les dossiers de candidature à l’appel à projet CLAS sont à retourner en un exemplaire unique (de préférence en version dématérialisée) au plus tard :

le 29 avril 2016

auprès de la Caf du Cantal à l’adresse suivante : afc.cafaurillac@caf.cnafmail.fr

Ou en version papier :

Caf du Cantal – Service action sociale

15 rue Marty

BP 2019

15002 AURILLAC Cedex

similaire:

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconA l’attention des parents et des élèves de cinquième
«Atelier artistique» aux élèves de quatrième pour l’année scolaire 2013-2014. Cet atelier de 2 heures par semaine, s’adresse aux...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite icon«Accompagner nos élèves vers la réussite» objectif 1 : la reussite des eleves

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconCompte-rendu de la réunion n°4
«Culture numérique pour enseigner» ayant pour objectif : permettre aux enseignants d’accompagner les usages numériques de leurs élèves...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconProjet d’etablissement 2011/2014
«regarder c’est créer», nous souhaitons proposer à nos élèves une ouverture culturelle et artistique. IL s’agira de les aider à regarder,...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconLe surnom de poilu aurait été donné aux soldats français durant la...
«appelés» de la classe 1918 seront sans doute envoyés prochainement aux tranchées. Je désire les y devancer5

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconAtelier relais
«réconciliation sociale et scolaire». On crée avec des choix éducatifs, mis en œuvre par une pédagogie du contrat, les conditions...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconFiche méthode n°3 pour l'aide aux éLÈves en difficulté
«miroir cognitif» et là, les enfants se voient attribuer des capacités intellectuelles qu’ils ne soupçonnent pas, mais ça ne suffit...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconRÉponses
Des pratiques de lecture des élèves, de leurs raisons intimes d’être lecteurs, de leurs goûts littéraires, de leurs envies de lecture,...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconLe calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne
«devoir absolu de réussite». Paris-Sorbonne – Abu Dhabi est sur le point d’ouvrir, et les conditions sont réunies pour que la nouvelle...

L’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite iconMmes Flesselle ( autorisation d’absence rdv médical) Mmes Taburet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com