Les règles du théâtre classique





télécharger 12.04 Kb.
titreLes règles du théâtre classique
date de publication30.05.2017
taille12.04 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
Les règles du théâtre classique
Les règles d'unité

Le développement de la pièce classique doit obéir au principe d'unité qui se décline lui même en trois règles résumées ainsi par Boileau (Art poétique, 1674) : «Qu'en un lieu, en un jour, un seul fait accompli tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli.»

L'unité d'action

Elle vise à supprimer les intrigues secondaires ou anecdotiques ; elle concentre l'intérêt dramatique sur le sujet principal de l'œuvre et en assure la cohérence.

L'unité de temps

Elle resserre les faits dans les limites de vingt-quatre heures. Même si le temps de l'action peut s'écouler durant les entractes, cette règle cherche à entretenir l'illusion d'une coïncidence entre la durée de la fiction et le temps de la représentation.

L'unité de lieu

Conséquence des deux premières, elle répond au désir d'installer l'action en un espace unique et polyvalent (entrée de palais, salle du trône) qui réponde à l'unicité de l'espace scénique lui même.

L'unité de ton

Ajoutons à ces trois règles une quatrième exigence, celle de l'unité de ton qui découle de la volonté de séparation des genres chez les classiques (tragédie d'un côté, comédie de l'autre). Chaque genre a sa spécificité en matière de sujet, de héros, de niveau de langue et de ton.
Les règles de bienséance

Une fonction morale

Le théâtre doit édifier le spectateur, «purger» ses passions par le spectacle de situations exemplaires et vraisemblables, dont il tirera leçon du déroulement et du dénouement.

Cette ambition morale et intellectuelle justifie les bienséances qui, dans un souci de ne pas choquer les spectateurs, excluent en principe de la scène tout ce qui (violence, amour) irait contre la morale établie ; les bienséances linguistiques interdisent au langage lui même (dialogue, récit) de rapporter de manière trop « réaliste» ce qui n'est pas montré sur la scène.
L'action théâtrale

Une construction progressive

Les grandes pièces classiques, tragédies et comédies, sont pour la plupart structurées en 3 ou 5 actes (d'une durée moyenne de 30 minutes chacun lors de la représentation), séparés par de courts entractes (permettant les éventuelles manipulations de décors) et eux mêmes divisés en scènes (de trois à sept ou huit) en fonction des entrées et sorties des personnages.

La conception de l'action et son déroulement se font selon une progression dramatique ménageant l'intérêt du spectateur. Celle ci voit se succéder trois grands moments entre lesquels prennent place les péripéties : l'exposition, le nœud de la crise et enfin le dénouement.
L'exposition

L'exposition est le moment initial de l'action. II peut être de durée variable, d'une ou deux scènes à près de trois actes comme dans Tartuffe de Molière où le personnage principal n'apparaît qu'à l'acte III. La difficulté est, pour l'auteur, de fournir à son spectateur un nombre important d'informations nécessaires à la compréhension de l'intrigue sans lasser son attention : où et quand sommes-nous ; qui sont les personnages ; quelles sont leurs caractéristiques (sociales, psychologiques, comportementales) essentielles ; quelles relations (hiérarchiques, de pouvoir, d'intérêt, etc.) les rapprochent ou les opposent.

L'exposition a aussi une fonction esthétique : dès les premiers vers, phrases ou scènes, l'auteur introduit en effet son spectateur dans un univers qui relève d'un genre (comédie, drame ou tragédie), qui a sa «couleur locale» et sa tonalité propre (lyrique, poétique, etc.).
Le nœud de la crise

Des obstacles

Dans une pièce classique, cette phase centrale et dynamique de l'action correspond au déploiement du projet ou du conflit initial mis en place dans l'exposition. Elle se caractérise par le surgissement d'obstacles, qui retardent le déroulement même de l'action et la «nouent».

Des péripéties

La crise est aussi rythmée par des péripéties ou «coups de théâtre» qui ont pour fonction de bouleverser, voire d'inverser le cours de cette même action en introduisant des éléments nouveaux ou des «rebondissements» tenant le spectateur en haleine. Certains de ces événements peuvent avoir lieu sur la scène elle-même ; d'autres, pour des raisons techniques ou en raison de bienséances, se déroulent en coulisse et font l'objet d'un récit sur scène.
Le dénouement

Le dénouement apporte en principe la résolution du conflit, en levant les obstacles constitutifs du nœud, et se doit de fixer de manière rapide et complète le sort des personnages. S'il correspond souvent à l'aboutissement logique des tensions (de caractères, d'ambitions, etc.) développées au fil de l'intrigue, il peut aussi être le fruit d'une ultime péripétie ou «retournement de situation».
Pierre Corneille, Trois discours sur le théâtre (1660)

Nicolas Boileau, L’Art poétique (1674)

similaire:

Les règles du théâtre classique iconLe théâtre classique en France : Mythes & Paradoxes Age classique,...

Les règles du théâtre classique iconNicolas Boileau 1636-1711, Art poétique (chant III), les règles de la tragédie classique

Les règles du théâtre classique iconAtelier 2 : Règles de vie, règles de jeu, règles de travail ? Comment...
«immatures», parfois «trop tenus» qui n’ont aucune autonomie : une bonne règle devrait permettre la responsabilité, l’autonomie

Les règles du théâtre classique icon1873, L’Alchimie du verbe
«classique». La poésie doit dépasser les frontières fixées par les sens, la raison ou les règles de l’écriture. Celle-ci doit alors...

Les règles du théâtre classique iconD’Aristote aux règles classiques du théâtre

Les règles du théâtre classique iconLes règles du genre Ecrire un article impose le respect d un certain...
«chapeau», des intertitres permettent de rythmer la lecture et d’aérer le texte

Les règles du théâtre classique iconCirque Trottola – Petit Théâtre Baraque Matamore
«l’inventeur du théâtre», un théâtre où IL n’y a rien d’autre que les tours (les «tricks») des valets de scène comme dans les fameuses...

Les règles du théâtre classique iconSmith, sa vie, ses travaux, ses doctrines, ouvrage couronné par l’Académie...
La nature et l'homme suivent chacun les règles qui leur conviennent; mais toutes ces règles diverses tendent à la même fin générale,...

Les règles du théâtre classique iconLa littérature de l’Âge classique
«une ample comédie à cent actes divers – et dont la scène et l’univers.» On y voit l’époque classique, le lyrisme personnel et le...

Les règles du théâtre classique iconCours assuré par Véronique Sanchez à Dijon le mercredi par quinzaine...
...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com