Révisions : Questions possibles à l’Oral





titreRévisions : Questions possibles à l’Oral
date de publication01.05.2017
taille45 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos


Révisions : Questions possibles à l’Oral

NB : Ces questions sont bien sûr données à titre indicatif.

Certaines questions se recoupent, d’autres sont très proches.

En 10 min, l’examinateur aura le temps de vous poser 3 à 5 de ces questions, qu’il choisira de façon à ce qu’elles se complètent et vous fassent balayer l’ensemble des textes et activités de la séquence.

Rappel : l’entraînement n’est valable que s’il est effectué à l’oral, « sans filet », sans document. Vous ne pouvez estimer avoir « révisé » ou être prêt si vous n’avez pas été capable de proposer des réponses correctes sans documents sous les yeux.
Séquence 4 : Le ROMAN
Questions pour l’exposé

TEXTE n° 1, 2 et 3 : Comment l’auteur parvient-il à suggérer la dimension collective de l’enfermement dû à la peste ?

TEXTE n ° 1 : Comment le mot « peste » est-il mis en valeur dans ce texte ?

TEXTE n ° 2 : En quoi chacun des personnages évoqués est-il représentatif de ce que subit la ville d’Oran pendant la peste ?

TEXTE n° 3 : D’après ce texte, en quoi Joseph Grand est-il un « héros » ?

TEXTE n° 4 : Comment Camus traduit-il la fin de l’enfermement subi par la ville d’Oran ?
Questions pour l’entretien
Sur La peste de CAMUS :

— Quel sens donner au mot « peste » après lecture de ce roman ?

— Quels destins individuels ce roman nous donne-t-il à comprendre ?

— Comment Camus traduit-il pourtant la dimension collective du fléau dans son roman ?

— Selon quels critères Camus a-t-il choisi ses personnages principaux ? (pensez notamment à utiliser l’étude d’ensemble sur « l’écrit » .)

— Présenter les études d’ensemble effectuées sur le roman

— Quelle est la différence entre un roman et une chronique ? Pourquoi Camus veut-il faire croire par l’intermédiaire de Rieux que son roman est une chronique ?

— En quoi a consisté la polémique entre Roland Barthes et Albert Camus ?

— Qu’a-t-on pu reprocher à Camus et comment s’est-il défendu ?
● En tenant compte des lectures complémentaires :

— D’après la lecture des deux romans et des textes complémentaires, comment un romancier parvient-il à suggérer la dimension collective d’un événement tout en centrant son récit sur des personnages bien précis ?
● Sur Les Raisins de la colère de Steinbeck :

— étude d’ensemble

— contexte historique

— circonstances particulières de la rédaction du roman (c’est un reportage sur les miséreux que Steinbeck transforme en roman ≈ Camus concevant son roman comme chronique > renseignez-vous sur Internet)
● Sur le genre romanesque en général :

— Quelle est l’étymologie du mot « roman » ?

— Comment se définit le roman aujourd’hui ?

— Selon quels critères a-t-on pris l’habitude de distinguer certaines catégories de roman ?

— A-t-il toujours été écrit en prose et de thème libre ?
Séquence n° 3 : le THÉÂTRE
Questions pour l’exposé :
texte n ° 1 : MARIVAUX

— Quelle image du couple cette scène nous donne-t-elle ?

— En quoi s’agit-il d’une scène de comédie ?

texte n° 2 : BECKETT

— Cet extrait est-il tragique ou comique ?

— Comment définiriez-vous la relation qu’entretiennent les deux personnages de cette scène ?

— Dans quelle mesure les personnages de cette scène sont-ils confrontés à la solitude ?

texte n° 3 : KOLTÈS

— Les deux personnages qui dialoguent dans cette scène ne sont-ils pas paradoxalement confrontés à une sorte de solitude ?

— En quoi cette scène illustre-t-elle le titre de la pièce / la définition liminaire ?

— Analysez le type de relation existant entre ces deux personnages.

texte n° 4 : BEAUMARCHAIS

— Dans quelle mesure Figaro est-il ici confronté à la solitude ?

— En quoi cette scène est-elle représentative de l’époque des Lumières ? / de la fin du XVIIIe s ?


Questions pour l’entretien
— Dans quelle mesure les pièces de BEAUMARCHAIS et MARIVAUX illustrent-elles certaines problématiques propres à l’époque des LUMIÈRES ? (Marivaux = le besoin d’expérimenter pour résoudre une dispute par une preuve scientifique ; Beaumarchais = la tension entre deux classes sociales : critique des privilèges de la noblesse)
— En quoi y a -t-il une mise en abyme dans la pièce de MARIVAUX ?

— D’après les activités effectuées sur la pièce(observations de photo, conception de décor, compte-rendu de représentation), quelles différences avez-vous pu constater entre les différentes représentations données de certains éléments de la pièce ? ( mise en scène ? décor ? )
— D’après les textes de votre séquence, quels effets un dramaturge peut-il tirer :

- d’un MONOLOGUE ?

- de la présence d’un GROUPE de personnages sur scène ?

— Comparez l’image des COUPLES évoqués à travers les textes de votre séquence.

— Un personnage peut-il être vraiment SEUL SUR SCÈNE ?
— Définissez REGISTRES TRAGIQUES ET COMIQUES ; lequel de ces registres est mis en œuvre dans chacune de vos lectures analytiques ? Qu’y mettent-ils en valeur ?
— Quelle distinction doit-on établir entre le TEXTE d’une pièce de théâtre et sa REPRÉSENTATION sur scène ? OU La représentation d’une pièce peut-elle être « fidèle » au texte de cette même pièce ? OU Dans quelle mesure la représentation d’une pièce peut-elle être ou non fidèle au texte de cette même pièce ?

Séquence n° 2 : l’ARGUMENTATION


Questions pour l’exposé
TEXTE N° 1 : MONTAIGNE & TEXTE N° 5 : SARTRE

— De quelle façon l’auteur exprime-t-il ses idées sur la torture ?

TEXTE N° 2 : LA FONTAINE

— De quelle façon l’auteur met-il en valeur la dimension injuste de la situation évoquée dans sa fable ?

TEXTE N° 3 : VOLTAIRE

— Montrez que l’ironie est le procédé argumentatif dominant dans ce texte.

— En quoi ce texte contre la torture constitue-t-il aussi une critique de la France ?

TEXTE N° 4 : BADINTER

— Comment ce texte cherche-t-il à établir l’illégitimité de la peine de mort ?

Questions pour l’entretien
— Distinguer convaincre, persuader, délibérer. Comparer l’usage de ces procédés dans vos lectures analytiques.

— Qu’est-ce qu’un procédé de mise à distance ? Donnez quelques exemples de procédés ayant cet effet.

— Définissez les registres satirique, polémique, épique, pathétique, lyrique. En quoi chacun d’entre eux peut-il être mis au service d’une argumentation ? Quels textes de votre séquence illustrent cet usage ?

— Comparez les genres littéraires auxquels appartiennent vos lectures analytiques et cursives. Quels genres permettent une argumentation directe (thèse explicite) ? Quels genres se limitent généralement à une argumentation indirecte (thèse à déduire du contexte) ?

— Montrez que les textes de votre séquence jugent injustes ou illégitimes les systèmes judiciaires évoqués.

Séquence n° 1 : La POÉSIE

Questions pour l’exposé
pour tous les textes :

— À qui s’adresse le poète et dans quel but ?

— Quels sentiments le lyrisme permet-il d’exprimer dans ces textes ?

texte n° 1 : BAUDELAIRE

— Montrez les liens entre le titre et le poème

— La destinataire est-elle le principal enjeu de ce texte ?

texte n° 2 : SENGHOR

— Quelle image ce texte poétique permet-il de donner de ses destinataires ?

texte n° 3 : VILLON

— En quoi s’agit-il d’une épitaphe ?

texte n° 4 : RIMBAUD

— Montrez que les destinataires de ces poèmes sont en eux-mêmes poétiques.


Questions pour l’entretien
— chacune des questions/activités/étude d’ensemble évoquées sur le descriptif
— Qu’est-ce qu’un message délivré de façon poétique aurait de plus qu’un message énoncé dans un langage ordinaire ? OU Qu’est-ce que le message poétique a de spécifique, de particulier, comparé aux autres modes d’expression ?
— Y a-t-il des destinataires plus poétiques que d’autres ?
Les Fleurs du mal de Charles BAUDELAIRE :

- Expliquez le titre / les circonstances de la publication du recueil

- Quels destinataires peuvent être à l’origine de l’inspiration du poète ?

- Quels destinataires sont choisis pour conférer au texte une dimension poétique supplémentaire ?
— présentation du recueil choisi en lecture cursive



similaire:

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconRévisions (Écrit et oral)
«catharsis» et «mimesis». Le quiproquo. Le sens étymologique de «drame». Dramaturge

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconLa place de l’oral
«absents» Ils s’écartent donc de la communauté de travail. Répondre aux questions, participer fait partie du métier d’élève. L’oral...

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconQuestions possibles d’entretien

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconRevisions – la poesie

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconFiche de révisions – La poésie

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconRevisions pour le brevet

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconRévisions de la séquence 4 – Le théâtre, texte et représentation

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconCM1/CM2 – Révisions – Vacances de Toussaint 2016

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconL’oral et la place de l’oral à l’école maternelle
«Paul a cessé de fumer.» L’implicite est qu’il fumait. IL n’y a pas besoin de la situation d’énonciation. IL fait la différence entre...

Révisions : Questions possibles à l’Oral iconObjectif : aider les parents à organiser les révisions de brevet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com