«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française»





télécharger 139.69 Kb.
titre«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française»
page1/3
date de publication30.04.2017
taille139.69 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3


Une action phare

de la politique académique pour

la maitrise de la langue et des langages

et la prévention de l’illettrisme :

Les collèges

Dynamique Lecture
La rentrée 2016 sera celle de la mise en œuvre de la réforme du collège, du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et des nouveaux programmes. La première brique du socle est la maitrise des langages pour penser et communiquer, et tout particulièrement la capacité à « comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française » ; les compétences en lecture (décoder à un rythme suffisant, « construire ou vérifier le sens de ce qu’on lit », « combiner des informations explicites et implicites » du texte avec ses propres connaissances, moduler sa lecture « en fonction de la nature et de la difficulté du texte », mais aussi de ses objectifs, « recourir, de manière spontanée et avec efficacité, à la lecture comme à l’écriture ») conditionnent les apprentissages dans toutes les disciplines. Aussi l’un des attendus de fin de cycle 4 est-il de « lire et comprendre en autonomie des textes variés, des images et des documents composites, sur différents supports ». L’accompagnement personnalisé pourra être le lieu privilégié d’un travail sur la compréhension ; les enseignements pratiques interdisciplinaires permettront de solliciter les différentes fonctions de la lecture et de l’écriture.

Etre collège dynamique lecture, c’est s’engager et bénéficier de ressources sur un triple objectif :

  • Faire lire mieux en mettant en œuvre des situations d’apprentissage, d’entrainement et d’automatisation de la lecture,

  • Faire lire tous les élèves en prenant mieux en compte les besoins des « lecteurs précaires »,

  • Faire lire plus en proposant des pratiques de lecture diversifiées dans toutes les disciplines,

et pour cela, conjuguer les efforts de tous : personnels enseignants et éducatifs, parents, partenaires.

Pas un élève ne doit quitter le collège sans savoir lire, ni écrire !

Contacts

Rectorat de Créteil – 12, rue Georges Enesco -94010 Créteil Cedex – ce.mdl@ac-creteil.fr

Personnes en charge du dossier :

Sophie SAVAGE, IA-IPR de lettres, Correspondante académique pour la prévention de l’illettrisme.

Nathalie MARIN, professeur de lettres, Chargée de mission auprès du GPI « Maitrise de la langue et des langages, prévention de l’illettrisme » pour les animations territoriales.

Nous nous efforçons de respecter dans nos écrits l’orthographe révisée, officiellement recommandée, en particulier pour l’enseignement. (www.orthographe-recommandee.info)








Collèges Dynamique Lecture :
Le cahier des charges




Les établissements inscrits dans le dispositif des collèges dynamique lecture s’engagent à faire le nécessaire pour :





  • Assurer l’acquisition, la consolidation et la stabilisation des acquis nécessaires à une lecture fluide, fiable, adaptée, efficace pour tous les élèves en mettant en œuvre les situations d’apprentissage, d’entrainement et d’automatisation, au quotidien dans la classe, au CDI, ainsi que lors des actions d’aide et d’accompagnement. Sachant que l’essentiel se joue chaque jour, dans la classe, la mise en œuvre des différents dispositifs d’aide ne saurait se substituer à la nécessaire prise en compte des besoins de chacun dans l’ordinaire de la classe.




  • Mieux prendre en compte les « lecteurs précaires », d’une part en analysant la nature de leurs besoins, qu’ils relèvent de troubles spécifiques de l’apprentissage, d’une faible maitrise ou d’une pratique restreinte de la langue française, d’autre part en procédant aux adaptations pédagogiques nécessaires en classe, au quotidien et lors d’actions personnalisées.




  • Développer les pratiques de lecture en accroissant les temps et en diversifiant les situations de lecture et d’écriture, tant dans le domaine des lectures scolaires que dans le domaine des lectures personnelles. Il s’agit de développer et d’optimiser le temps consacré aux lectures prescrites et de contribuer au « gout de lire », à partir d’activités de lecture et d’écriture partagées et de lectures personnelles. Réconcilier lecture scolaire et plaisir de lire et d’écrire constitue un objectif essentiel pour créer le « désir de lire ».




  • Sensibiliser et engager l’ensemble des acteurs de l’établissement pour faire de la maitrise de la langue une préoccupation partagée. Si les professeurs de lettres et les professeurs documentalistes ont une responsabilité spécifique dans l’apprentissage et le développement des pratiques de lecture, tous les acteurs de l’établissement, ainsi que l’ensemble de la communauté éducative, sont concernés par la prévention de l’illettrisme.




  • Engager une politique de lecture/écriture sur l’établissement, mobilisant l’ensemble des personnels enseignants et éducatifs, afin d’assurer la convergence de l’action de tous. Cette politique d’ensemble doit permettre d’une part d’interroger le fonctionnement de l’établissement sur le temps scolaire (Quelles exigences communes ? Quelle cohérence des actions mises en œuvre?...) et d’autre part d’assurer la mise en synergie de l’action des partenaires en articulant temps scolaire / temps périscolaire / temps extrascolaire (projets avec les structures culturelles de proximité - intervention d’associations en périscolaire…)




  • Faire du collège un lieu de ressources pour les familles. Au-delà, il s’agit que l’établissement puisse pleinement contribuer à la prévention et à la lutte contre l’illettrisme en inscrivant son action dans les politiques éducatives menées au sein du territoire concerné.



Il appartient aux chefs d’établissements d’engager leur collège sur la base d’un accord consensuel des équipes pédagogiques et éducatives et d’inscrire cette « politique lecture » dans la dynamique du projet d’établissement.

Collèges Dynamique Lecture :

pour accompagner la mobilisation




Des « ACTIONS FORTES »

seront organisées durant l’année pour soutenir les dynamiques locales et constituer des temps forts, tant pour les établissements qu’au niveau départemental ou académique.


  • Le « Livre de l’académie », jusqu’à présent composé de textes patrimoniaux libres de droit, devient le fruit d’une collaboration entre écrivains et élèves : prenant en compte le fait que le développement des compétences de lecteur se nourrit de la pratique de l’écriture, le projet repose sur le parrainage d’une dizaine de classes de 6ème par des écrivains contemporains : l’auteur parrain présente un ou plusieurs de ses textes aux élèves pour servir de point de départ à une création ; les classes produisent une œuvre collective en « métamorphosant » ce texte original ; pour soutenir ce projet d’écriture, des rencontres sont programmées entre la classe et l’auteur. Le Livre de l’Académie, constitué des textes des auteurs participants, et des productions des classes à partir de ces contributions initiales, sera diffusé sous forme numérisée via le site langage (http://langage.ac-creteil.fr/) et sous forme papier, pour les classes participantes, afin que les familles puissent conserver une trace de cette expérience. Il sera maquetté et imprimé par des élèves du lycée A. Malraux de Montereau.




  • Des concours seront proposés pour travailler différents aspects de la maitrise de la langue sous forme de projets motivants, qui pourront intégrer l’usage du numérique ; les dossiers d’inscription sont accompagnés de suggestions pédagogiques.

Quelques classes pourront participer au jury de ce concours (voir page 5).


  • Priorité sera donnée aux Collèges Dynamique Lecture pour bénéficier d’un accompagnement à l’occasion du Grand Tournoi de Poésie des collégiens du Val-de-Marne, organisé par la Biennale internationale des Poètes en Val de Marne ; cet accompagnement prendra la forme de trois interventions d’un poète dans la classe, prises en charge par l’association, et de trois interventions (financées directement par le service culture du conseil départemental) d’un réalisateur de cinéma, qui aidera les élèves à faire un montage audiovisuel à partir des fables qu’ils auront écrites; cette action donnera lieu à la publication sur le site de la Biennale, à l’édition d’un recueil avec une cinquantaine des meilleurs textes choisis par un collectif de poètes, d’enseignants et d’élèves, à l’affichage dans les villes des meilleurs poèmes primés, ce qui sera valorisant pour les jeunes concernés, leurs enseignants et leurs familles.

Voir la présentation du projet : http://langage.ac-creteil.fr/spip.php?article128


  • Un travail en réseau sera encouragé : des actions et productions menées, notamment dans le cadre des concours académiques, seront valorisées et mutualisées. Dans cette perspective, les équipes pourront à leur demande être accompagnées dans la formalisation de leurs projets.




Collèges Dynamique Lecture :

pour accompagner la mobilisation



Un ACCOMPAGNEMENT SPÉCIFIQUE

est mis en place, des ressources et des formations ciblées sont proposées, des outils ont été réalisés à destination et avec les équipes engagées.

  • Un annuaire de ressources, consultable sur http://illettrisme.canope-creteil.fr/ qui recense les associations partenaires de la lutte contre l’illettrisme et indique des pistes possibles pour subventionner les projets engagés.

  • Des actions spécifiques de la DAAC en direction des collèges participants, accompagnées de Fiches Actions proposant des pistes pédagogiques.

  • Le site académique LANGAGE (http://langage.ac-creteil.fr/) propose, entre autres ressources,

  • un document de préconisations élaboré par les corps d’inspection de toutes les disciplines, utilisable pour faire de la maitrise de la langue une préoccupation partagée par tous les enseignants.

  • un recueil de Fiches Actions pour la lecture, élaboré par des professeurs documentalistes consultable et utilisable par tous.

  • Des formations du PAF, en candidature individuelle ou en aide négociée, sont consacrées à la prise en compte des élèves-lecteurs dans leur diversité, afin d’actualiser la réflexion et d’optimiser les pratiques individuelles et collectives.

Signalons tout particulièrement les formations de proximité « Equipes Mobiles pour la Maitrise de la Langue (E2ML) » : une vingtaine d’établissements retenus sont suivis par un binôme de formateurs du groupe Maitrise de la Langue lors de deux journées de formation sur site et l’équivalent d’une journée à distance. Cet accompagnement s’organise avec l'équipe de chaque établissement demandeur ; à partir d’une base académique commune, mais aussi d’un diagnostic spécifique, les contenus sont adaptés aux demandes pour travailler la maitrise de la langue dans toutes les disciplines : compréhension des écrits (stratégies de lecture, compréhension/interprétation…), production d’écrit (gestes du scripteur, rôle de l’écrit à l’école, fonctions des traces écrites dans les disciplines…), pratiques d’oral, et particulièrement l’oral pour réfléchir, pour débattre… L'alternance entre formation présentielle et à distance permet d'échanger, de concevoir des ressources, d'analyser des productions d'élèves mais aussi d'expérimenter et de tirer quelques enseignements sur les dispositifs et les pratiques les plus fertiles à mettre en œuvre. Les candidatures sont à formuler en fin d’année scolaire, pour l’année suivante. Voir http://langage.ac-creteil.fr/spip.php?article71

  • Le CASNAV propose des formations spécifiques pour la scolarisation des élèves allophones :

http://casnav.ac-creteil.fr/spip/spip.php?rubrique54

  • Un accompagnement par la CARDIE est possible pour les établissements engagés dans la réalisation de projets innovants ou expérimentaux concernant la maitrise de la langue.

  • Un accompagnement de proximité pourra être proposé aux équipes des collèges dynamique lecture en fonction des besoins recensés localement.

  • L’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) pourra être sollicitée pour aider à renforcer des partenariats sur les territoires.
  1   2   3

similaire:

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconDomaine 1 – cycle 3 : Comprendre, s’exprimer en utilisant une langue...

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconComprendre et s’exprimer à l’oral

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconBibliographie de Fernand Carton
«La Prononciation» Section 1, Chapitre 1er, in Histoire de la langue française 1945-2000, sous la direction de G. Antoine et B. Cerquiglini,...

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconAppropriation de la langue française dans les littératures francophones...
...

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconAgir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconCycle 2 – français – Comprendre et s’exprimer à l’oral Domaines du socle ccc 1-2-3

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconDire s'exprimer clairement à l'oral en utilisant un vocabulaire approprié...

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconGhislaine Zaneboni «Le plus beau vers de la langue française»
«Le plus beau vers de la langue française», Innocentines René de Obaldia (1969)

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconDomaine d’apprentissage : Agir, s’exprimer et comprendre à travers les activités artistiques

«comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française» iconBibliographie Dossier Eduscol
«Florilège» réunit actuellement 365 poèmes de langue française, par une centaine d’auteurs. La présente édition est limitée au domaine...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com