Programme pour le cycle 4





télécharger 0.95 Mb.
titreProgramme pour le cycle 4
page2/28
date de publication29.04.2017
taille0.95 Mb.
typeProgramme
l.20-bal.com > documents > Programme
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28


Compétences langagières, orales et écrites
LANGAGE ORAL

L’enseignement de l’oral au cycle 4 conduit les élèves à entrer davantage dans les genres codifiés de l’oral en les pratiquant et en en identifiant les caractéristiques. Des moments spécifiques lui sont consacrés en lien avec les activités de lecture et d'écriture. Les élèves apprennent à tirer profit de l’écoute de discours oraux élaborés ; ils apprennent à en produire eux-mêmes, à s’appuyer efficacement sur une préparation, à maitriser leur expression, à apporter leur contribution dans des débats.

Attendus de fin de cycle

  • Comprendre des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information).

  • Produire une intervention orale continue de cinq à dix minutes (présentation d’une œuvre littéraire ou artistique, exposé des résultats d’une recherche, défense argumentée d’un point de vue).

  • Interagir dans un débat de manière constructive et en respectant la parole de l’autre.

  • Lire un texte à haute voix de manière claire et intelligible ; dire de mémoire un texte littéraire ; s'engager dans un jeu théâtral.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Comprendre et interpréter des messages et des discours oraux complexes

  • Identification des visées d’un discours oral, hiérarchisation des informations qu’il contient, mémorisation des éléments importants.

  • Distinction de ce qui est explicite et de ce qui est sous-entendu dans un propos.

Écoute attentive et active, citation, résumé et reformulation de propos tenus par autrui.

S’exprimer de façon maitrisée en s’adressant à un auditoire

  • Pratiquer le compte-rendu

  • Connaissance des fonctions et formes du compte rendu.

  • Usage efficace des documents servant de supports à l’exposé.

  • Raconter une histoire

  • Connaissance des techniques du récit oral.

  • Exprimer ses sensations, ses sentiments, formuler un avis personnel à propos d'une œuvre ou d'une situation en visant à faire partager son point de vue

  • Emploi d’un vocabulaire précis et étendu.

Présentation d'une œuvre, d'un auteur.

Formulation de réactions après lecture d’un texte, présentation d’un point de vue.

Explicitation d’une démarche personnelle.

Travail sur des enregistrements de prestations personnelles.

Élaboration de documents destinés à faciliter l’exposé.


Participer de façon constructive à des échanges oraux

  • Interagir avec autrui dans un échange, une conversation, une situation de recherche

  • Connaissance des codes de la conversation en situation publique, des usages de la politesse.

  • Participer à un débat, exprimer une opinion argumentée et prendre en compte son interlocuteur

  • Connaissance de techniques argumentatives.

  • Animer et arbitrer un débat

Interactions en classe dans des situations variées.

Activités d’échanges et de débat, notamment débat interprétatif, débat littéraire, cercles de lecture.


Percevoir et exploiter les ressources expressives et créatives de la parole

  • Ressources de la voix, de la respiration, du regard, de la gestuelle.

  • Techniques multimodales (textes, sons et images).

Lecture à haute voix et mémorisation de textes

Mise en voix et théâtralisation.

Usage des technologies numériques pour enregistrer la voix, associer sons, texte et images.

Repères de progressivité

Les élèves doivent progressivement accéder à la pratique d'un oral codifié et socialisé, éloigné de la pratique spontanée de la conversation courante. Pour autant, on ne saurait exiger d'eux une correction absolue et la maitrise complète des techniques de l'exposé et du débat. L'accent est mis en début de cycle sur le compte rendu, le récit oral, la mise en voix et la théâtralisation des textes. L'expression des sentiments, des sensations et du jugement argumenté, la participation à des débats organisés, la pratique de l'exposé sont travaillées tout au long du cycle mais sont peu à peu plus structurées et plus exigeantes. Une prise de parole de dix minutes en continu est un objectif raisonnable à atteindre en fin de cycle. Une part des séances d'accompagnement est consacrée à l'entrainement à l'oral.

ÉCRITURE

Au cycle 4, les élèves explorent les différentes fonctions de l’écrit et apprennent à enrichir leurs stratégies d’écriture. Grâce à la diversité et à la fréquence des activités d’écriture, ils apprennent à mettre les ressources de la langue et les acquis de leurs lectures au service d’une écriture plus maitrisée. Leur pratique de l’écrit devient plus réflexive et ils deviennent ainsi capables d’améliorer leurs écrits. Ils savent utiliser l'écrit pour travailler et apprendre. Ils comprennent qu'un écrit n'est jamais spontanément parfait et qu'il doit être repris pour rechercher la formulation qui convient le mieux, préciser ses intentions et sa pensée.

Attendus de fin de cycle

  • Communiquer par écrit et sur des supports variés (papier, numérique) un sentiment, un point de vue, un jugement argumenté en tenant compte du destinataire et en respectant les principales normes de la langue écrite.

  • Formuler par écrit sa réception d’une œuvre littéraire ou artistique.

  • En réponse à une consigne d’écriture, produire un écrit d’invention s’inscrivant dans un genre littéraire du programme, en s’assurant de sa cohérence et en respectant les principales normes de la langue écrite.

  • Utiliser l'écrit pour réfléchir, se créer des outils de travail.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Exploiter les principales fonctions de l’écrit

  • Comprendre le rôle de l’écriture

  • Connaissance de l’histoire de l’écriture et de ses usages.

  • Connaissance de la fonction et des formes des écrits dans la vie sociale et culturelle, les domaines scolaires.

  • Connaissance de la fonction, des potentialités et des usages des nouveaux supports de l’écriture.

  • Utiliser l’écrit pour penser et pour apprendre

  • Réalisation d'écrits préparatoires.

  • Prise de notes à partir de différents supports.

  • Connaissance des techniques et usages de la prise de notes.

Enquête sur les usages de l’écriture (sociaux, personnels, littéraires…).

Élaboration de listes, cartes mentales, essais de formulation, schémas, dessins.

Élaboration de traces écrites individuelles ou collectives.

Comparaison des notes prises.

Observation de différences de formulation en fonction du support (courrier électronique /courrier papier…).

Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces

  • Prise en compte du destinataire, des visées du texte et des caractéristiques de son genre et du support d’écriture dès la préparation de l’écrit et jusqu’à la relecture ultime.

  • Stratégies permettant de trouver des idées ou des éléments du texte à produire.

  • Organisation de l’écrit en fonction des règles propres au genre du texte à produire et à son support.

  • Respect des normes linguistiques.

  • Vérification et amélioration de la qualité du texte, en cours d’écriture, lors de la relecture et a posteriori.



Pratique régulière et diversifiée d’écrits, notamment sous une forme numérique.

Verbalisation des intentions d’écriture.

Réécriture de textes en fonction d’un changement de destinataire, de visée, de tonalité…

Mise à disposition de textes ou de fragments de textes variés.

Transformation, imitation, détournement de textes.

Recherche collective de formulations pour améliorer un texte, l’enrichir, le transformer.

Utilisation de dictionnaires, d’outils de vérification,

de logiciels de traitement de texte.

Valorisation des écrits : lecture orale, publication respectant les codes de mise en page.

Pratiquer l’écriture d’invention

  • Connaissance des caractéristiques des genres littéraires pour composer des écrits créatifs, en intégrant éventuellement différents supports.


Exploiter des lectures pour enrichir son écrit

  • Connaissance des principaux genres littéraires.

  • Utilisation des outils d’analyse des textes.




Activités d’imitation, de transposition, de greffe.

Jeux poétiques.

Activités d'écriture de formes variées, mettant en jeu l'imagination ou l'argumentation.

Écriture de textes pour communiquer sa réception de textes lus.

Apport de ressources textuelles pour répondre à un problème d’écriture, de textes supports, de déclencheurs, de réserve lexicale.

Passer du recours intuitif à l’argumentation à un usage plus maitrisé

  • Connaissance des principales fonctions et caractéristiques des discours argumentatifs : expliquer pour faire comprendre un phénomène, démontrer pour faire partager une démarche de résolution de problème, justifier pour prouver qu’on a eu raison de faire ce qu’on a fait, argumenter pour faire adopter un point de vue.

  • Repérage et identification de procédés destinés à étayer une argumentation (organisation du propos, choix des exemples, modalisation).

Réécriture de textes issus de la littérature ou de la presse afin de modifier leur orientation argumentative.

Production de textes défendant une opinion en réponse à un texte argumentant en faveur d’un point de vue différent.

Repères de progressivité

Les activités d'écriture sont permanentes et articulées aux activités de lecture et d'expression orale. Dès le début du cycle, on encourage la pratique d’écriture de documents personnels (carnets de bords, cahiers de lecture cursive et d'écriture d'invention, répertoires de mots, écrits intermédiaires divers...). L'environnement numérique de travail permet de capitaliser et d'échanger des textes individuels et collectifs. On prend l'habitude de faire alterner des écrits courts et des travaux de longue durée qui peuvent donner lieu à publication et diffusion au sein de la classe et de l'établissement. Un élève de 5ème doit pouvoir écrire seul un texte correct de 500 à 1000 signes après reprises et corrections. En 4ème et 3ème, on se fixe l'objectif de 2000 à 3000 signes selon les écrits. Des écrits collectifs de longue durée peuvent aller à des volumes plus importants. Complexité des phrases, précision du vocabulaire, cohérence textuelle augmentent tout au long du cycle.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

similaire:

Programme pour le cycle 4 iconProgramme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)
«le niveau de découverte» pour entrer dans le «niveau intermédiaire». IL convient de garder à l'esprit l'âge des élèves du cycle...

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 2

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 4

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 2 2

Programme pour le cycle 4 iconProgramme pour le cycle 3





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com