4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité





télécharger 40.85 Kb.
titre4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité
date de publication28.04.2017
taille40.85 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > documents > Littérature
Marc Gonzalez

Enseignant & chercheur Laboratoire DIPRALANG-EA739 : « Laboratoire de sociolinguistique, d’anthropologie des pratiques langagières et de didactique du FLE/FLS » ITIC. « Institut des techno-sciences de l’information et de la communication » Département des sciences du langage Université Paul Valéry. Montpellier III marc.gonzalez@univ-montp3.fr

DOMAINES de RECHERCHE PRINCIPAUX
1) Analyse ethno-sociolinguistique des discours de catégorisation ethnonymique et des processus redénominatifs.

2) Sémiologie des pratiques langagières et des élaborations identitaires en contexte minoritaire, en Louisiane francophone et en France (minorité d’origine arabophone).

3) Linguistique anthropologique et psychanalyse.

4) Littérature identitaire, idéologie et interculturalité.

PROBLÉMATIQUES de RECHERCHE

Processus de redénomination ethnonymique en contexte minoritaire. Mes recherches ethno-sociolinguistiques portent principalement sur les processus de redénomination ethnonymique ainsi que les représentations et enjeux associées aux noms ethniques en concurrence sur le terrain louisianais francophone. Ces processus de catégorisation affectent des populations en situation de contacts de langues-cultures, dans un contexte minoritaire et produisent des incidences sur les élaborations identitaires et subjectives. Mon travail explore en outre la notion essentialisante de communauté sociolinguistique et l’émergence des nouvelles identités interculturelles liées aux perméabilités des frontières ethno-linguistiques. J’analyse également les modalités majeures de résistance et de revitalisation culturelle et linguistique de la communauté minoritaire cadienne dans les discours littéraires de la récente production vernaculaire à travers la textualisation des dispositifs énonciatifs qui engage le lecteur dans un processus identificatoire de subjectivation ethnonymique.

Identité plurilingue et gestion des minorités ethno-linguistiques en Europe. Ma recherche porte sur la manière dont les institutions européennes articulent les notions de langues, cultures et minorités par une analyse des textes programmatiques de la division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe concernant la gestion des minorités ethniques et le projet d’identité plurilingue (répertoire langagier) et multiculturelle. La réflexion sur ces projets tente de comprendre aux plans ethno-sociolinguistique et métapsychologique ce qui se joue dans le rapport du sujet à sa ou ses langue(s) afin d’évaluer le poids subjectif des langues qui font naitre le sujet au monde. Il s’agit d’étudier également la construction des identités culturelles, les perméabilités et frontières des communautés et le rapport hétérogénéité/homogénéité constituant les sociétés et les sujets.

Production d’identité ethno-linguistique des locuteurs français d’origine arabophone. Mes recherches ethno-sociolinguistiques les plus récentes, depuis 2012, portent sur la communauté minoritaire d’origine arabophone résidant en France : étude de la variation socio-ethnique, des processus de communalisation et d’identarisation ; analyse des attitudes linguistiques de ces locuteurs à l’égard de leur répertoire : langue arabe dialectale, arabe de religion, français de référence, parlers urbains des jeunes des cités. Je m’interroge sur les dynamiques sociétales de production des identités notamment les différents éléments démarcateurs ethno-sociolinguistiques qui spécifient ces identités inter-culturelles émergentes et déterminent des frontières avec les autres communautés.
Domaine de recherche « annexe » : Le trouble du langage dyslexique. Dyslexie et subjectivité. Il s’agit de questionner ce trouble - autrement que centré sur l’étiologie neuro-cognitive - comme un trouble qui engage (aussi) la subjectivité langagière de l’enfant, en le considérant non comme un « cerveau dys », un enfant « machiné » par des neurones et des fonctions physiologiques mais comme un sujet c’est-à-dire une instance complexe (Freud dirait métapsychologique) ; un sujet en difficulté d’appropriation du langage écrit en contexte scolaire, aux prises avec un objet langagier qui résiste ou encore un sujet qui résiste à un objet langagier. Il apparaît nécessaire de considérer la dimension symbolique et subjective du trouble qui est évacuée dans sa médicalisation organiciste.
THÈSE de DOCTORAT en Sciences du langage : « Nominations ethnonymiques en Louisiane francophone. Production d’identités et subjectivités poétiques ».

RÉSUMÉ de la thèse : L’étude porte sur un acte de re-dénomination essentiel, celui de donner un nouveau nom propre à un peuple en situation minoritaire. Cette communauté francophone de Louisiane est désignée par un paradigme ethnonymique d’une vingtaine de variantes orthographiques qui peuvent se réduire à quatre séries concurrentes : Cajun, Cadien, Acadien, Cadjin puis à la paire ethnonymique problématique Cajun/Cadien. C'est cette fluctuation dénominative que nous examinerons car chaque signifiant ethnonymique est associé à des représentations spécifiques qui construisent des identités ethno-linguistiques du groupe différentes voire concurrentes. Ce processus de redénomination censée revaloriser l’image communautaire est certes légitime dans un contexte d’étiolement linguistique et culturel mais ce Babel nominatif, cette « maladie du nom propre » appelée « dystropie ethnonymique » a un double coût, métapsychologique et sociologique, subjectif et identitaire. Nous assistons à un « forçage symbolique » car un « re-nom propre » pour être subjectivé ne devrait pas être imposé mais devrait plutôt opérer comme un désignateur référentiel, un désignant de reconnaissance communautaire, identitaire, et également un signifiant subjectivé qui appartient à ce que Jacques Lacan nomme « lalangue », parlant le sujet de l'inconscient et du désir. C’est par une opération de subjectivation que le sujet cajun/cadjin pourra s’identifier comme sujet cadien et ce processus semble aujourd’hui dynamisé en Louisiane par la renaissance d’une écriture poétique qui promeut l’ethnonyme Cadien par le biais d’un dispositif d’énonciation inter-subjectif chargé d’affects, qui ouvre le lecteur à une possible identification ethnonymique.

MOTS-CLÉS : - Ethnonyme - Subjectivité/subjectivation -Identité ethno-linguistique -Sémiologie littéraire - Linguistique anthropologique - Signifiant lacanien - Minorité culturelle - Processus redénominatif.
PUBLICATIONS

ARTICLES publiés dans des Actes

●« Enonciation poétique et subjectivation diglossique », revue Traverses n° 2, avril 2001, Actes du colloque international organisé par le LACIS, Université Paul Valéry, Montpellier III, pp.282-299.

●« Langues, cultures et minorités dans l’Europe du XXIème siècle. Un détour réflexif par l’analyse du projet d’"identité plurilingue" promu par la division des politiques linguistiques du conseil de l’Europe », in Carmen Alén garabato (éd.), Gestion des minorités linguistiques dans l’Europe du XXIème siècle, Actes du colloque international organisé par le laboratoire DIPRALANG, Université Paul Valéry, Montpellier III, septembre 2013, Limoges, Editions Lambert-Lucas, pp.141-151

● « Les attitudes linguistiques de locuteurs français d’origine arabophone à l’égard de la langue arabe de religion et de la langue française. Quelles incidences sur les processus de communalisation ethno-sociolinguistiques ? » (En collaboration avec Chahrazed Dahou), Colloque International « Les minorités invisibles : diversité et complexité (ethno)sociolinguistiques » organisé par l’EA-739 DIPRALANG avec la participation et le soutien de l’IUF, de l’Université de Paris 3 (UMR 7018), Montpellier les 28 et 29 novembre 2013. (A paraître en 2014, chez Michel Houdiard Editeur)

ARTICLES dans revues à comité de lecture

●« Nomination ethnonymique et parole poétique en Acadiana », revue Traverses n° 5, février 2003, Presses de l'Université Paul Valéry, Montpellier III, pp.11-32.

●« Potentialités identitaires et subjectives de la nomination ethnonymique en Acadiana », revue Traverses n° 7, novembre 2005, Presses de l’Université Paul Valéry, Montpellier III, pp.53-82.

●« Tourisme ethno-culturel et choc inter-culturel. Utilité d’un instrument de mesure de l’écart culturel pour les professionnels du tourisme », Les cahiers internationaux du CIRVATH, N°5, novembre 2010, en partenariat avec l’Université de Perpignan, pp.171-200.

ARTICLE mis en ligne

● « Comment nommer les « Cajuns » ? Re-dénomination ethnonymique, production de sens et d’identité en Louisiane francophone », article intégral mis en ligne par le comité d’organisation du CMLF 2010 (2ème congrès mondial de linguistique française, juillet 2010, New Orleans, USA) http://www.linguistiquefrancaise.org/index.php?option=com_article&access=standard&Itemid=129&url=/articles/cmlf/abs/2010/01/cmlf2010_000234/cmlf2010_000234.html

Direction de numéro de revue

●Coordination (avec Cécile Canut) du numéro 7 de la revue Traverses : « Héritage culturel, élaborations identitaires et langage » aux Presses de l’Université Paul Valéry, Montpellier III, novembre 2005 avec participation.

Compte-rendu d’une journée d’étude

●Compte-rendu de la « Journée d’étude louisianaise » le 26 mai 2005 à l’UPV, « Créoles et Cajuns de Louisiane francophone : identités et frontières ethno-linguistiques », adressé à l’association « France-Louisiane/Franco-Américanie » à sa demande et publié dans la Gazette de la francophonie américaine, 2005. 

COMMUNICATIONS

Communications dans des colloques internationaux

●« Enonciation poétique et subjectivation diglossique », Colloque international organisé par le LACIS-DIPRALANG, les 16 et 17 juin 2000, Université Paul Valéry, Montpellier III.

●« Tourisme ethno-culturel et choc inter-culturel. Utilité d’un instrument de mesure de l’écart culturel pour les professionnels du tourisme », Convention internationale CIRVATH, Centre international de recherche VATEL en tourisme et hôtellerie, Marrakech, 8-11 mai 2010.

●« Comment nommer les « Cajuns » ? Re-dénomination ethnonymique, production de sens et d’identité en Louisiane francophone », CMLF 2010, 2ème congrès mondial de linguistique française, juillet 2010, New Orleans, Etats-Unis.

●« Langues, cultures et minorités dans l’Europe du XXIème siècle. Un détour réflexif par l’analyse du projet d’"identité plurilingue" promu par la division des politiques linguistiques du conseil de l’Europe », Colloque international organisé par le laboratoire DIPRALANG, Gestion des minorités linguistiques dans l’Europe du XXIème siècle, Université Paul Valéry, Montpellier, 10 et 11 janvier 2013.

● « Les attitudes linguistiques de locuteurs français d’origine arabophone à l’égard de la langue arabe de religion et de la langue française. Quelles incidences sur les processus de communalisation ethno-sociolinguistiques ? » (En collaboration avec Chahrazed Dahou), Colloque International « Les minorités invisibles : diversité et complexité (ethno)sociolinguistiques » organisé par l’EA-739 DIPRALANG avec la participation et le soutien de l’IUF, de l’Université de Paris 3 (UMR 7018), Montpellier les 28 et 29 novembre 2013.

Communications présentées dans des journées d’étude

● « Le paradigme ethnonymique franco-louisianais. Problématiques ». Journée d’étude le 26 mai 2005 à l’Université Montpellier III : « Créoles et Cajuns de Louisiane francophone : identités et frontières ethno-linguistiques » organisée par Marc Gonzalez.

●«L’émergence d’une littérature contemporaine cajun. Eléments d’analyse sémiologique ». Journée d’étude le 13 novembre 2008 organisée par Marc Gonzalez (LACIS, Université Montpellier III) dans le cadre du congrès national de FLFA (Association « France-Louisiane Franco-Américanie »)

● «Dyslexie et subjectivité langagière. Quelle place pour le sujet du langage dans les catégorisations organicistes et institutionnelles ?». Journée d’étude : « Trouble du langage et dyslexie. Actualité et Enjeux » le 3 juin 2010 organisée par Marc Gonzalez, Université Paul Valéry, Montpellier III.

Communications dans le cadre des séminaires de la composante LACIS du laboratoire DIPRALANG

●Le 9 mars 2000 : « Le symbolisme freudien », analyse de l’article d’Andrée Tabouret-Keller : « Le socle archaïque de la symbolique selon Freud » in La maison du langage II, Questions de psychanalyse et de psychologie du langage, p.115-149, Presses de l’Université Montpellier III.

●Le 15 février 2001 : « Entre ethnonymes et noms des langues ».

●Le 11 avril 2002 : « Nomination ethnolinguistique et ipséité ».

●Le 9 janvier 2003 : « Littérature identitaire et contractualisation symbolique de la subjectivité communautaire en Acadiana ».

●Le 26 février 2004 : « Enjeux subjectifs et culturalistes de la nomination ethnonymique : les fonctions psychanalytiques de l'ethnonyme de la communauté Cadienne de Louisiane et sa variation nominative motivée idéologiquement ».

●Le 20 janvier 2005 : «Identités paradoxales et perméabilité des frontières ethno-linguistiques en Acadiana ».

●Le16 février 2006 : « Noms propres et ethnonymes en Louisiane francophone : enjeux ethno-socio-linguistiques et incidences (inter-) subjectives ».

●Le 8 mai 2006 : « Ethnonymes et ontonymes en Louisiane francophone. De l’imaginaire du nom propre à sa symbolisation onto-poétique ».

●Le 8 février 2007 : « Comment nommer les Cajuns ? Catégorisations, représentations ethnonymiques et processus redénominatifs en Louisiane francophone ».

●Le 29 mai 2008 : « Littérature identitaire et subjectivation lexicale en Acadiana ».

●Le 11 décembre 2008 : « Représentations et approches définitoires de la dyslexie »

●Le 12 février 2009 : « Panorama des théories explicatives de la dyslexie. Entre subjectivité et sciences cognitives, quel sujet dyslexique ? »

●Le 7 février 2013 : « La question ethnonymique en Louisiane francophone. Quelles incidences sur la vitalité ethno-sociolinguistique de la communauté des Cajuns ? » 

ORGANISATION de MANIFESTATIONS SCIENTIFIQUES

Co-organisateur du colloque international organisé par le LACIS/DIPRALANG les 16-17 juin 2000, « Langues en contact et incidences subjectives », Université Paul Valéry, Montpellier III.

Organisation d’une journée d’étude louisianaise le 26 mai 2005 à l’Université Paul Valéry, Montpellier III : « Créoles et Cajuns de Louisiane francophone : identités et frontières ethno-linguistiques » avec cinq intervenants et la présence d’universitaires américains.

Co-organisateur du Colloque international du 25 au 28 septembre 2008 : « 1968 : un événement de paroles : Subjectivité, esthétique, politique », à Montpellier III.

Organisation d’une journée d’étude le 13 novembre 2008 : « Présence francophone en Louisiane : Aspects linguistique, historique et littéraire » avec participation d’un professeur américain dans le cadre du Congrès national de « FLFA » (« Association France-Louisiane Franco-Américanie »).

Co-organisateur du colloque international les 27, 28 et 29 mai 2009 : « Hétérogénéité et variation : quels objets socio-linguistiques et didactiques aujourd’hui ? ». Montpellier III.

Organisation d’une journée d’étude le 8 avril 2010 : « Entrée en langue, entrée en discours », Université Paul Valéry, Montpellier III.

Organisation d’une journée d’étude le 3 juin 2010 : « Trouble du langage et dyslexie. Actualité et Enjeux ». Conférences en ligne : http://asl.univ-montp3.fr/ASL/colloque_dyslexie/ Montpellier III.

RESPONSABILITÉS DANS LA RECHERCHE

composante LACIS de 2000 à 2013
Co-responsable avec Jean-Marie Prieur de la composante de recherche LACIS du laboratoire DIPRALANG (2012-2013)

Membre du conseil du laboratoire DIPRALANG - EA 739 - de 2005 à 2010.

Responsabilité « administrative » au LACIS, composante de l’équipe DIPRALANG : information et communication internes et externes (2000-2013).

Membre du comité de lecture de la revue Traverses de la composante de recherche LACIS.

Responsabilités d’axes de recherche de la composante LACIS (coordination du séminaire) :

Co-responsable de l’AXE 1 du LACIS : « La nomination conflictuelle en situation de contact de langues » : -Les enjeux identitaires des noms de langues, de peuples et de territoires.

-Minorités francophones et discours minoritaires (Louisiane, Acadie, Canada, Afrique…)

Co-responsable de l’AXE 2 du LACIS : «  Anthropologie du langage et incidences de la subjectivité dans le langage » : -L’ambivalence fondamentale de la relation aux langues en situation de contact : la haine et l’amour des langues. -Bilinguisme, multilinguisme et construction identitaire. -Subjectivité et appropriation des langues.

Responsable de l’AXE 4 du LACIS : « Troubles du langage ». Organisation de trois séminaires en 2009 et d’une journée d’étude sur la dyslexie le 3 juin 2010 : « Troubles du langage et dyslexie : Actualité et enjeux »). (vidéos-conférences de la journée en ligne : http://asl.univ-montp3.fr/ASL/colloque_dyslexie/ )

Laboratoire DIPRALANG à partir de septembre 2013 :
Responsable de la thématique « Anthropologie sociolinguistique du langage » constitutive de l’axe N°3 : « Anthropologie sociolinguistique et politique du langage »


similaire:

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconLa littérature romande de fiction, entre repli identitaire et ouverture cosmopolite 19

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité icon«Comment la littérature québécoise contemporaine traduit-elle un...

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconInterculturalité à travers les contes cycle 2 et 3

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconPermettre la construction identitaire en reconnaissant et en utilisant...

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconViolence et idéologie dans deux "dystopies" hollywoodiennes

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconLes Oracles chaldaïques entre idéologie et critique (XVe/xviie s.)

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconMaster
«Arts, Lettres, Langues» et la mention «Langues, Cultures, Interculturalité» déclinée en onze spécialités

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconAdresse électronique : serge rolet@univ-lill fr
«Arts, Lettres, Langues» et la mention «Langues, Cultures, Interculturalité» déclinée en onze spécialités

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconLittérature latine Patristique (littérature chrétienne des premiers...
«entre-deux-guerres» (1920-1950) – écritures romanesques contemporaines – littérature de jeunesse – sociologie de la littérature

4 Littérature identitaire, idéologie et interculturalité iconAnnées 40 à 60 I contexte et préoccupations sanitaires Idéologie politique
«Liberté, Égalité, Fraternité» est remplacée le 15 septembre 1940 par le slogan «Travail, Famille, Patrie»





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com