Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens





télécharger 26.09 Kb.
titreFabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens
date de publication23.04.2017
taille26.09 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
Lecture analytique  le loup et le chien n°1

JF  fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens tel que ESOPE
1668 publicat° 6 premiers livresrenouvellement genre jusqu’alors consacré à l’enseignement
A cette époque protecteur de JF : FOUQUET a été disgracié  JF = isoler de la cours

Cette fable met en scène un chien soucieux du confort matériel et un loup amoureux de la liberté

En quoi de texte est- il un apologue ?
comment, malgré l’absence de morale, JF délivre-t-il un enseignement ?


  1. L’art du récit

  2. L’opposition de 2 caractères

  3. La portée morale de la fable



  1. L’art du récit

  1. La construction du récit

Cadre spatio-temporel = inexistant  entrée directe dans le sujet :

Définit° rapide mais complète des pers. v1 « un loup n’avait que les os et la peau »  HYPERBOLE + NEGATION RESTRICTIVE donne une image parfaite d’un loup affamé _ v3 « un dogue […] aussi puissant que beau, gras, poli »  ENUMERATION marque la grandeur du chien tout en rabaissant le loup

 v13 au v29 : prédominance temps parole du chien qui cherche à enrôler le loup

 v30 jusqu’à le fin : c’est la chute : le loup était prêt à suivre le chien « il pleurait de tendresse » mais voit que le chien n’est pas libre.

Construction subtile qui va à l’essentiel


  1. Le mélange des discours et de récits



  • variation de discours durant le récit en fonction du locuteur

 Loup : v5 « L'attaquer, le mettre en quartiers,  ALLITERATION en T montre brutalité du loup
        Sire Loup l'eût fait volontiers.
 »  Verbe d’action introduit pensées du L.

« Le loup donc l’aborde humblement »  les pensées du loup + DISCOURS NARATIVISE montre la réflexion silencieuse du loup : il met de côté sa nature brutale pour faire face un être plus fort que lui


 Chien : v 13 « Il ne tiendra qu'à vous, beau sire … »  réponse du chien au DISCOURS DIRECTE appui la parole du chien et sa vivacité  mise en scène d’une petite comédie  mise ne place discours vif (discours directe) rapide (phrases courtes)  perte aisance et confiance du chien

  • dernière vers : discours directe au présent d’énonciation « Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor. »  loup profitant encore de sa liberté lorsque l’auteur parle/écrit




  1. Le sens du détail

Malgré le caractère court de la fable, LF emploi, dans une certaine mesure, la descriptionimage complète au lecteur :  emploi d’animaux définis par leur nom « loup » « chien »  adjectifs « n’avait que la peau et les os »  narration « le fait pleurer de tendresse »réalisme

  1. L’usage de l’hétérometrie



  • LF met, au service de sa fable, différentes forme de vers (alexandrin et octosyllabe)
     v5 : octosyllabe  vers court  rapidité nécessaire de réflexion du Loup
     v 19 : alexandrin  long  argumentation chien renforcé
     v 39 : vers court mis en valeur car entouré de 2 alexandrins  appui phrase du loup « je n’en veux d’aucune sorte »

Les vers, détails, discours et formation du récit sont en adéquation avec la fable  lecture fluide  agréable

  1. L’opposition de 2 caractères



  1. Le chien

  • satisfait de sa situation : évocation nourriture abondante tt le long du discours :  v14 « D'être aussi gras que moi, lui repartit le Chien. »  opposit° avec le loup  v27 -28 « Sera force reliefs de toutes les façons : Os de poulets, os de pigeons »  énumération nourriture copieuse (= argument)  v20 « Tout à la pointe de l'épée »  le C. n a pas besoin de se battre pour avoir son repas comme le L.  descript° rappelle l’homme



  • contrairement au loup, le chien ne vit pas au jour le jour _ son futur est tracé (bonheur) :  v21 « Suivez-moi ; vous aurez un bien meilleur destin »  INDICATIF FUTUR (vous aurez) marque l’assurance



  • méprise les faibles : « donner la chasse aux gens Portants bâtons, et mendiants »  ENJAMBEMENT (vers qui se termine sur un autre)  REJET qui met en évidence que ceux que le chien chasse sont des vagabonds/pauvres



  • cervicité : v25 « Flatter ceux du logis, à son maître complaire »  CESURE A L’HEMISTICHE + CHIASME  le chien se donne entièrement des rôles de domestiques (Obséquieux)

Chien motivé par le confort avant tout (v29 fait référence à son amitié avec l’homme après avoir parlé de la nourriture  marque importance de la nourriture avant amitié)

  1. Le loup

  • réaction plus bestiale  « L'attaquer, le mettre en quartiers »  en accord avec Instinct loup sauvage + coté impulsif v31 « pleurer de tendresse »
    intelligence  v6 « Sire Loup l'eût fait volontiers »  CONDIT IONNEL PASSE montre réflexion du loup sur son adversaire
     mise en place stratégie : Hypocrisie  v10 «  Le Loup donc l'aborde humblement » v11 « Entre en propos, et lui fait compliment »



  • loup attaché à la liberté  questions brèves et directes v 33 et 34 « Qu'est-ce là  ? lui dit-il.  Rien.  Quoi ? rien ? Peu de chose. Mais encor ? »  étonnement du loup
    v40 « Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor »  HYPERBOLE, montre que ni les avantages du chien, ni même un trésor ne vaut la liberté

Le loup fait preuve de courage en suivant ses idées et remporte la confrontation _ toutefois il n’a pas réussi à manger

  1. La portée de la morale de la fable

  1. Le bonheur n’existe pas sans liberté



  • v40 « Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor » le trésor le plus précieux = liberté



  • loup critique le chien non pas pour lui imposer son mode de vie mais par conviction que la liberté est au-dessus de tout
     le confort du chien implique la flatterie, la chasse au pauvres mais surtout l’absence de liberté

à l’image du loup, LF aime la liberté mais, comme le chien, il est enchaîné (lui à un mécène) pour vivre

  1. L’impossibilité de changer



  • malgré les nombreux avantages énumérés dans l’augmentation du chien, le loup choisit la liberté  v41 « Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor »  PRENSENT D’ENONCITION
    le chien, quant à lui, ne suit pas le loup non plus
    la nature profonde d’un homme ne peut être changée



  • la sympathie du narrateur pr loup  loup perçu comme vainqueur de la tentation (image d ULYSE ET CIRCE)
     loup = figure positive sur le choix du bonheur plutôt que le confort

CCL

Cette fable est un apologue qui propose les choix de vie s’offrant à un individu
enseignement morale n’est pas explicite et laisse ainsi un temps de réflexion au lecteur. Le choix dépend de tout à chacun
LF n’impose pas un choix meilleur que l’autre puisque qu’il ne condamne pas le chien. Toutefois il se place plus du côté du loup et indirectement de l’épicurisme

similaire:

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconFabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens
...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconFabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens
«j’attrape le bout de l’année» + «Que gagnez-vous par an ? Par an ? Ma foi, monsieur, /Dit avec un ton de rieur» pers vie au jour...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconCours / printemps des poetes 2015 realiser une anthologie poetique
«Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré» Paul Eluard

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconDissertation sur l’inspiration poétique
«vates», un porte voix inspiré d’Apollon (Poebus). Le poète recueille, traduit, transmet

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconLe théâtre classique en France : Mythes & Paradoxes Age classique,...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconLes poèmes, source d’inspiration pour une mise en musique
«pétrarquisant» que les compositeurs se plaisent à mettre en musique. Si Pétrarque reste le modèle privilégié des poètes de cette...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconLa littérature de l’Âge classique
«une ample comédie à cent actes divers – et dont la scène et l’univers.» On y voit l’époque classique, le lyrisme personnel et le...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconTristan Corbière, auteur d’un unique recueil, n’est pas un fabuliste....
«La Cigale et la fourmi» (1668), dans une tout autre perspective. Elle ouvre le recueil Les Amours jaunes; une autre fable, «La Cigale...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconCours : Les anciens voire très anciens : éducation préscolaire Les...
«kindergarden», avec une pratique éducative mais pas scolaire, avec un taux de fréquentation d’environ 50% à 6 ans. Mais pourquoi...

Fabuliste, poète classique, s’inspire d’auteurs anciens iconBenjamin Britten’s War Requiem and Wilfred Owen
«Mon sujet c’est la guerre, avait déclaré le poète, «la guerre et la pitié; toute la poésie est dans la pitié», le journaliste demande...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com