Sur le site Vikidia





télécharger 61.96 Kb.
titreSur le site Vikidia
date de publication22.04.2017
taille61.96 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
Circonscription de Saint-Valéry-en-Caux année scolaire 2013/2014


Projet littéraire en partenariat avec la bibliothèque du Bourg Dun

proposé lors du Printemps des poètes 2014
ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE




La bibliothèque du Bourg Dun installera en ces murs une exposition intitulée « Poètes des rues » où seront présentés :

  • des œuvres de poètes d'art urbain et autres graffeurs

  • un mur poétique

  • les productions des classes de la circonscription de StValery-en-caux inscrites à ce projet.

Elle sera ouverte au public du 8 mars au 9 avril 2014.







QU’EST-CE QU’UNE POESIE ?



Définition du mot « Poésie » (Larousse)

Art d'évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l'union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers.

Sur le site Vikidia


La poésie, de façon générale, est l'art de créer des textes, dit poèmes, qui évoquent fortement des impressions, des émotions, etc. ; mais aussi l'ensemble des poèmes servant à exprimer quelque chose grâce :

  • au rythme des mots (la « musique des mots ») ;

  • à des vers : alexandrins, etc. ; ou à la prose ;

  • à l'harmonie des mots (combinaisons de sons, d'accents pour rendre un texte agréable à entendre) ;

  • à des allitérations (répétitions d'une consonne), assonances (répétitions d'une voyelle), des rimes (répétitions d'un son en fin de vers)...

  • à l'image des mots (représentations d'un objet, d'un être, d'un paysage, d'une idée par des figures de style) ;

  • à des comparaisons ou des métaphores (modification du sens d'un mot pour exprimer une chose indirectement).

La poésie a donc plusieurs caractéristiques :

  • texte court ;

  • art du langage ;

  • traduction de sentiments, d'émotions…

  • rimes ;

  • sonorités ;

  • figures de style.

Cependant, les poètes actuels n'utilisent souvent ni les rimes, ni les vers, ni une forme donnée comme un alexandrin ou un sonnet.

La poésie est aussi une vision du monde, duquel le langage poétique donne une connaissance intuitive; elle est donc un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la seule raison.
Caractéristiques du langage poétique http://www.antiseche.com/ff/poes.php

La poésie comme un dépassement de la langue ordinaire

Elle s'inscrit dans un registre en marge du langage quotidien

  • Lieu de l'élaboration d'une langue plus complète : opposée au langage de tous les jours

  • Un vocabulaire qui fait appel à l'imagination - utilisation de synonymes pour exprimer des termes ordinaires (ex: « onde » pour « eau »); recours à la métaphore.

  • Une remise en cause de la syntaxe traditionnelle = un jeu avec les sonorités (cf les assonances, les allitérations). Par exemple: « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes » Racine - Andromaque

  • Un libre cours à l'invention (ex: « Eratépiste » qui découle de RATP pour Raymond Queneau)

Elle s'adresse à l'émotion plus qu'à la raison

  • La poésie est un condensé d'écriture en peu de mots; elle rassemble une grande quantité d'émotions => elle s'oppose aux autres formes littéraires comme la prose ou le théâtre Ainsi dans « Le Dormeur du Val », Rimbaud dépeint en quelques mots toute l'horreur de la guerre que l'on retrouve dans la littérature en prose dans de longs développements.

  • La recherche des rythmes et des sons la rapproche de la musique.

Le poète obtient donc des associations d'univers qui font appel à la sensibilité de chacun
Cf « Correspondances » de Baudelaire. Le poète met en communication les cinq sens de l'homme.





Le propre de la poésie est que les mots éclairent selon leur place

Citation de Emile-Auguste Chartier, dit Alain


CREER

LA RUE DE LA POESIE



QUE FAIRE ? COMMENT FAIRE ?

A - Choisir un commerce et créer sa devanture sur une feuille de format raison 50x65cm



B - Ecrire le poème correspondant au commerçant (voir ci-après des poésies sur les métiers) et l’afficher sur le mur de la boutique.


C - Choisir des objets (réels ou fabriqués par les élèves) vendus par ce commerçant et y inscrire des phrases/poèmes. Par exemple :

  • pour l’épicier, écrire un poème sur l’étiquette de la boîte de conserve ;

  • pour le poissonnier, fabriquer des poissons en carton ou trouver des poissons en plastique ; leur accrocher un poème.


Ces objets seront placés devant la vitrine sur un socle (bloc, petite table…)

J’ai vu le menuisier (Eugène Guillevic)



J’ai vu le menuisier
Tirer parti du bois.

J’ai vu le menuisier
Comparer plusieurs planches.
J’ai vu le menuisier
Caresser la plus belle.
J’ai vu le menuisier
Approcher le rabot.
J’ai vu le menuisier
Donner la juste forme.
Tu chantais, menuisier,
En assemblant l’armoire.
Je garde ton image
Avec l’odeur du bois.

Moi, j’assemble des mots
Et c’est un peu pareil.



L'épicerie de Si Abdessalam



Du vinaigre doux dans une bouteille en plastique National
des portions de savon La Main
un sac de farine Drissi
des allumettes Le Lion
une barbe grise toujours naissante
une main ouverte
le regard tendre
amical
fraternel comme le soleil
et une balance qui sépare le temps

Tahar Ben Jelloun (dans "Asilah, saison d'écume")



LE BOULANGER
— Que fais-tu là, boulanger ?

— Je fais du pain, pour manger.

Tu vois je pétris la pâte.

Le monde à faim ; je me hâte.
— Mais tu gémis, boulanger

— Je gémis… sans m’affliger :

Je geins, en brassant la pâte.

Le monde à faim ; je me hâte.
— Qu’as-tu fait là, boulanger ?

— J’ai, pour faire un pain léger,

Mis du levain dans la pâte.

Le monde à faim ; je me hâte.
— Que dis-tu donc, boulanger ?

— J’ai mes pelles à charger,

Quand J’aurai coupé ma pâte

Le monde à faim ; je me hâte
— Et puis après, boulanger ?

— Dans mon four, je vais ranger

Tous mes pains de bonne pâte.

Le monde à faim ; je me hâte.
— N’as-tu pas chaud, boulanger ?

— Si ; mais pour m’encourager,

La chaleur dore ma pâte

Que je retire en grand-hâte.
— Merci, brave boulanger

Le monde pourra manger !
Jean Aicard.




Le cuisinier
Un cuisinier quand je dîne

Me semble un être divin,

Qui du fond de sa cuisine

Gouverne le genre humain.

Qu'ici bas on le contemple

Comme un ministre du ciel,

Car sa cuisine est un temple

Dont les fourneaux sont l'autel.
Marc Antoine DESAUGIERS






Renseignement
Facteur

Homme de cœur

A quelle heure

La levée?

Pas de levée

Pas d'heure.

En cette terre

Monsieur

Nul départ,

Nulle arrivée,

Point de message

Sinon de la neige

Ou des cieux.
Georges-Emmanuel Clancier




Le contrôleur
Allons allons

Pressons

Allons allons

Voyons pressons

Il y a trop de voyageurs

Trop de voyageurs

Pressons pressons

Il y en a qui font la queue

Il y en a partout

Beaucoup

Le long du débarcadère

Ou bien dans les couloirs du ventre de leur mère

Allons allons pressons

Pressons sur la gâchette

Il faut bien que tout le monde vive

Alors tuez-vous un peu

Allons allons

Voyons

Soyons sérieux

Laissez la place

Vous savez bien que vous ne pouvez pas rester là

Trop longtemps

Il faut qu’il y en ait pour tout le monde

Un petit tour on vous l’a dit

Un petit tour du monde

Un petit tour dans le monde

Un petit tour et on s’en va

Allons allons

Pressons pressons

Soyez polis

Ne poussez pas.

Jacques Prévert






Le facteur rural
Le facteur rural

Enfourche son vélo

Et cahotant par les chemins boueux

Va battant des ailes bleues,

Sous la pluie

De-ci de-là on le hèle

Il fait signe de la main

Ou s'arrête

Un pied sur sa bicyclette

Et l'autre sur le chemin...

Le facteur rural

Par les chemins cahotants

Va battant des ailes-bleues dans le vent.
Paul-Marie Fontaine






Le boulanger
Qu'il est drôle, le boulanger

Avec ses cheveux couleur de farine !

Sur ses bras, ses mains et sur sa poitrine,

On dirait qu'il vient de neiger.

Sans se lasser d'un geste prompt,

Tandis qu'au village chacun sommeille,

Il moule les pains au creux des corbeilles,

Pareils à des chats accroupis en rond.

Puis, dans le four au cœur vermeil,

Il les plonge au bout d'une longue pelle,

Et bientôt les miches en ribambelles,

Sortiront, couleur de soleil.
Raymond Richard




Une criée pour un poissonnier
Des soles, des sardines et du beau merlan,

Allez on en profite qui veut mes éperlans,

Pour une bonne friture à déguster avec un bon risotto.

On se bouscule, Mesdames, on se presse pour le loto,

De la poissonnerie qui va commencé, les coupes se font sur le billot.

On se presse, qui veut mon petit lot de cabillaud.

Pas de chichi, on peut renifler la bonne marchandise,

Elle est fraîche, elle n'attend que votre gourmandise,

Par ici, du poisson frais, du poisson et pas du gâteux.

Du merlu, du colin et du flétan du Groenland très goûteux.

Par là, de la rascasse rouge, du rouget-barbet, et du thon,

Il y en a pour toutes les papilles et on n'oublie pas son jeton.

Car le jeton défini votre lot, prenez vos marques franches.

Nous faisons la taille, les filets et les tranches.

Qui veut du poisson, du frais et de l'excellent.

On vient, et on se gave l'oeil, on profite du bon plan.

Après avoir finit de rameuter les clients sans relâche.

Le crieur partit en laissant le vendeur à sa tâche.
Black Jack


Pour trouver des poèmes et chansons sur le thème des métiers



Sur le site weblettres, portail de l’enseignement des lettres http://www.weblettres.net/spip/article.php3?id_article=628 Chansons sur un métier




100 métiers, 100 poèmes

Auteur(s) : Jacky Mauchaussé

Editeur : JePublie



La recette de ces 100 poèmes ?
1 dose de connaissances, 1 soupçon de bon sens, 1 quantité d’observation, 1 bonne part, d’investigation, 1 tantinet de respect, 1 malaxage acrobatique, 1 présentation atypique, 1 pointe d’humour, 1 bouquet d’amour.
De A comme Acrobate à V comme Vigneron, en passant par le Carillonneur ou le Père Noël, ces poèmes sont à déguster :
« Soit à l’ancienne, avec un verre de nostalgie
Soit à la sauce d’aujourd’hui, pour ceux qui y trempent encore
Soit en picorant un peu de tout, pour ceux qui voudraient se décider
Soit en dévorant tout, par curiosité culinaire. »

Il y en a pour tous les goûts dans ce recueil original, à la fois drôle et émouvant, qui nous fait redécouvrir la poésie de 100 métiers d'exception.


Sur le street art




Hélène Canu, CPC Saint-Valery-en-Caux

similaire:

Sur le site Vikidia iconSur le site Vikidia
«Le Dormeur du Val», Rimbaud dépeint en quelques mots toute l'horreur de la guerre que l'on retrouve dans la littérature en prose...

Sur le site Vikidia iconVous trouverez les resultats complets sur le site du college et aussi sur le site unss 29

Sur le site Vikidia iconRésumé de la communication (Laurence Marie)
«Modalités et enjeux de l’insertion du spectateur dans les textes dramatiques», avec S. Marchand, en ligne sur le site du Centre...

Sur le site Vikidia iconSite image Ponyo sur la falaise

Sur le site Vikidia iconRessources autour du projet Gaston Fébus Vous retrouverez ce document...

Sur le site Vikidia iconCe dossier est également disponible sur le site d’Interbibly

Sur le site Vikidia iconNotes de lecture sur les premiers chapitres de «Dichtung und Philosophie»
«lecture préparée» des quelques pages d’Homère que Monsieur Gérard Jeanneau m’a aimablement offert de placer sur son site

Sur le site Vikidia iconTravail pour le jeudi 10 octobre : Les documents sont aussi en ligne sur le site de l’école

Sur le site Vikidia iconTravail pour le jeudi 27 février : les documents sont aussi en ligne sur le site de l’école

Sur le site Vikidia iconTravail pour le jeudi 27 novembre : Les documents sont aussi en ligne sur le site de l’école





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com