Fiche d'histoire des arts





télécharger 35.58 Kb.
titreFiche d'histoire des arts
date de publication21.04.2017
taille35.58 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos

FICHE D'HISTOIRE DES ARTS

Domaine artistique : Art du langage

Thématique : l’occupation



TITRE DE L’OEUVRE : Demain

AUTEUR : Robert Desnos



IDENTIFICATION DE L’ŒUVRE

Le poème :
Date d’édition et nom du recueil, genre littéraire - précise la date de l’écriture du texte si elle est différente de la date de parution - :
Poème engagé, Demain publié dans Etat de veille en 1943 puis repris dans Destinée arbitraire, Paris, Gallimard, 1975

Date de l’œuvre:1942
L’auteur : Nom, nationalité, et une courte biographie :

Robert Desnos naît le 4 juillet 1900, à Paris. Entre 1918 et 1920, il découvre le mouvement Dada et est présenté à André Breton. Il commence à publier et se lance dans toutes sortes d'expérimentation sur le langage. En 1922-1923, il devient un membre actif du groupe surréaliste. Il travaille comme journaliste d'abord à Paris-Soir (1925-1926), puis à Le Soir (1926-1929), à Paris-Matinal (1927-1928) et au « Merle ». Passionné de cinéma, il publie des chroniques cinématographiques dans divers journaux.

En 1927, lorsque le groupe surréaliste se rapproche du Parti Communiste, Desnos s'éloigne et rompt en 1929. Ses amours se partagent entre Yvonne George, chanteuse de music-hall des années 20 et Youki Foujita avec laquelle il vit à partir de la fin des années 20. En 1934, il adhère au Comité de vigilance des Intellectuels antifascistes et à l'Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires (A.E.A.R.). Il abandonne son pacifisme pour l'action antinazie. Il part se battre dans l'armée française en 1939-40 : «J'ai décidé de retirer de la guerre tout le bonheur qu'elle peut me donner : la preuve de la santé, de la jeunesse et l'inestimable satisfaction d'emmerder Hitler» (Lettre du 20 janvier 1940 à Youki.

Il continue d'être journaliste (à Aujoud'hui) sous l'occupation et ce travail lui permet de couvrir ses fonctions dans le réseau de résistance AGIR auquel il appartient à partir de juillet 1942 : son rôle consiste d'un part à fournir des informations à la presse clandestine et d'autre part à rédiger et fabriquer des pièces pouvant aider des membres du réseau et des Juifs. En même temps, il participe à diverses publications clandestines.

Robert Desnos est arrêté un matin, le 22 février 1944 par la Gestapo. Il est d'abord emprisonné à Fresnes, puis interné dans le camp de Compiègne du 20 mars au 27 avril 1944. Il fait partie d'un convoi de 1 700 hommes qui arrive à Auschwitz le 30 avril 1944. Il est ensuite déporté vers le camp de Buchenwald (12 au 14 mai 1944), puis sera déplacé vers Flossenbürg le 25 mai, puis vers le kommando de Flöha, en Saxe (usine Messerschmitt). Le 14 avril 1945 sous la pression des armées alliées, le kommando de Flöha est évacué. Le 15 avril, 57 d'entre eux sont fusillés. Vers la fin du mois d'avril la colonne est scindée en deux groupes : les plus épuisés - dont Desnos - sont acheminés jusqu'à Térézin (Theresienstadt), en Tchécoslovaquie. Il y meurt du typhus le 8 juin 1945.
Contexte historique : XXème Siècle. La seconde guerre mondiale : après la débâcle, l’armistice est signé à Rethondes le 22 juin 1940. Le gouvernement français perd le contrôle des trois cinquièmes du territoire national qui sont occupés par l'Allemagne. Selon cet accord deux millions de prisonniers le resteront jusqu'à la paix, et la France paiera l'entretien des troupes d'occupation allemandes. Pétain installe à Vichy son gouvernement dans la zone non occupée. En 1942 les forces hitlériennes conquièrent encore de nouveaux territoires en Afrique et sur le front de l’Est.
La résistance prend plusieurs formes mais montre à chaque fois le refus de la domination du vainqueur. Elle diffuse d’abord une contre-propagande hostile à l'occupant, par des graffiti sur les murs, des publications clandestines de la simple feuille au journal comme Combat. Elle prend également une forme militaire. Elle est réprimée sévèrement par le régime hitlérien.




Description du TEXTE 


Sujet de l’œuvre : Résume l’histoire en quelques mots
La référence au contexte particulier de l’Occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale est donnée uniquement par les dates d’écriture et de parution de l’œuvre. La spécificité de cette situation s’efface derrière l’universalité du message. Il s’agit de s’adresser à tous les hommes, de tout temps et en tout lieu, dès qu’ils sont confrontés à la nécessité de résister contre l’oppression avec la volonté d’affirmer sa force de résistance et sa foi en l’espoir. L’universalité donnée au texte permet également d’échapper à la censure puisque rien n’est dit littéralement contre l’occupation du pays, chacun trouve alors la résonance qu’il veut au poème, sans que le poète ne puisse pour autant être attaqué.

La construction du poème : Que peux-tu dire sur la construction du poème ? (Forme ?, Strophe ? Vers ? Rimes ?
Identification: poème composé de trois quatrains d’alexandrins à rimes croisées.

Quels procédés le poète utilise-t-il pour évoquer ses sentiments? (Comment s’y prend-t-il ?)

Un discours très organisé :

  • première strophe, l’engagement personnel ;

  • deuxième strophe, la description des activités de résistance ;

  • troisième strophe, l’affirmation de l’espoir.

Après avoir posé son engagement dans les deux premiers vers (« J’aurais encore la force de t’attendre, ô demain »), le poète développe ensuite ses motivations (repérer les deux connecteurs logiques, « Mais » et « Or », placés en début des strophes 2 et 3).

Enfin, le poème se présente comme une démonstration : « prouvera » (v. 12). Ce verbe est conjugué au futur simple (marque la certitude, par opposition au conditionnel, « j’aurais », v. 1), ce qui montre que le poète est de plus en plus convaincu, et donc convaincant, au fur et à mesure de son discours.

La force de l’espoir

Mise en valeur des termes du champ lexical de l’espoir, mis à la rime : « espoir » (v. 2) et « encore » (v. 9), qui répond à « aurore » (v. 11) et laisse à penser que d’autres aurores se lèveront.

Une exhortation à la résistance : L’aurore contre les ténèbres,

  • au vers 4, « matin » s’oppose à « soir » à la rime ;

  • « la lumière et le feu » (v. 6) s’oppose à l’adjectif « éteint » (v. 8) ;

  • « nuit », du vers 9, s’oppose à « jour » du vers suivant.

En somme, la mise en évidence d’une période qui serait celle de l’obscurantisme (l’Occupation), en opposition avec le temps de la libération attendue. Comme tout discours argumentatif, ce poème marque la volonté d’emporter l’adhésion du lecteur.

L’appel à l’action collective :

Le « Je » disparaît progressivement derrière un « nous » à travers lequel la volonté du poète est de montrer qu’il n’est pas seul dans sa démarche. « Nous » représente alors « Je » + « eux », cette unité de la résistance, cet ensemble d’hommes qui joignent leurs forces pour résister.

Mais « Nous » peut aussi être « Je » + « eux » + « toi ». L’utilisation de la première personne du pluriel permet donc d’inciter le lecteur à se joindre à l’action collective.

Un chant universel :

Anonymat du « Je » et du « nous » : qui sont ces résistants ? Le poète ne le précise à aucun moment.

Aucune désignation non plus des « ennemis » contre qui le locuteur et ses compagnons luttent ou se protègent.

Toute référence spatio-temporelle précise est bannie du poème, créant un univers quasi abstrait. Le temps s’articule entre une longue nuit et « demain », sans plus de précisions historiques ou factuelles. L’espace disparaît complètement.











Interpretation

Quelles ont été les intentions de l’auteur ? (Essaye de trouver plusieurs raisons qui ont poussé l’auteur à écrire ce texte.)
La volonté de s’adresser au plus grand nombre

Un poème très simple en apparence puisqu’il est court et utilise un lexique courant, des images simples. Le rythme naît de sa forme classique. Ces composantes permettent une compréhension et une mémorisation rapides (les élèves peuvent aisément apprendre ce poème et le réciter avec assez d’aisance). On retrouve ici le souci de Desnos de toucher tous les milieux, du plus érudit au plus populaire.

La référence au contexte particulier de l’Occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale est donnée uniquement par les dates d’écriture et de parution de l’œuvre. La spécificité de cette situation s’efface derrière l’universalité du message. Il s’agit de s’adresser à tous les hommes, de tout temps et en tout lieu, dès qu’ils sont confrontés à la nécessité de résister contre l’oppression. Cette universalité permet également au poète d’échapper à la censure.



PROLONGEMENTS

Quelles autres œuvres peut-on rapprocher de celle-ci et pourquoi ? Choisis quelques exemples qui te plaisent et pour lesquels tu peux apporter des explications.


Poésie : Liberté, P.Eluard
Film : Lucie Aubrac
Peinture :




« Demain »

Âgé de cent mille ans, j’aurais encor la force
De t’attendre, ô demain pressenti par l’espoir.
Le temps, vieillard souffrant de multiples entorses,
Peut gémir : Le matin est neuf, neuf est le soir.

Mais depuis trop de mois nous vivons à la veille,
Nous veillons, nous gardons la lumière et le feu,
Nous parlons à voix basse et nous tendons l’oreille
À maint bruit vite éteint et perdu comme au jeu.

Or, du fond de la nuit, nous témoignons encore
De la splendeur du jour et de tous ses présents.
Si nous ne dormons pas c’est pour guetter l’aurore
Qui prouvera qu’enfin nous vivons au présent.

Robert Desnos, 1942

Repris dans Robert Desnos, Destinée arbitraire, Paris, Gallimard, 1975
© Éditions Gallimard

similaire:

Fiche d\Fiche Histoire des Arts : Comment une œuvre représente la modernité

Fiche d\Fiche Histoire des Arts : Arts Engagés
«Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant» mais «à l’heure du couvre-feu, des doigts errants avaient écrit morts pour...

Fiche d\Fiche de Travail de l’enseignant en Histoire des Arts
«manger», à la manière d’Arcimboldo, collage, découpage, juxtaposition d’images d’aliments de catalogues, création en volume avec...

Fiche d\Fiche d'histoire des arts
«La trêve» (1963), «Les naufragés et les rescapés» (1981). Primo Levi s'est donné la mort en 1987

Fiche d\Note aux enseignants sur le Portfolio Le portfolio ou cahier d’histoire...
«matérialise de façon claire, continue et personnelle le parcours suivi en histoires des arts tout au long de la scolarité»

Fiche d\Fiche d'histoire des arts
«Oradour» est extrait du recueil Jours pétrifiés (1947), long poème de huit strophes composés d’heptasyllabes et se présente comme...

Fiche d\3c- fiche d'histoire des arts
«L’Ordre nouveau» décrit une scène de meurtre, assassinat commis par un «homme à genoux» (nazi, fasciste) dans un paysage urbain...

Fiche d\Fiche d'histoire des arts
«Oradour» est un long poème de forme libre. Ses huit strophes sont composées de vers de sept syllabes, c’est un poème engagé qui...

Fiche d\Enseigner l’Histoire au Cycle III : Histoire des Arts et Histoire Janvier 2009

Fiche d\Enseigner l’Histoire au Cycle III : Histoire des Arts et Histoire Janvier 2009





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com