Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne»





télécharger 114.4 Kb.
titreCours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne»
page1/3
date de publication20.04.2017
taille114.4 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > documents > Cours
  1   2   3
Lundi 9h-12h

- Zineb Ali-Benali

Textes et problématiques Salle B 130

Écrire l’extrême violence en Afrique

Comment le meurtre au nom de Dieu a-t-il fait du meurtre le nouveau Dieu ? C’est la question que pose Y.B. (L’explication, Lattès, 1999). L’écriture devient déchiffrement d’un monde aux signes obscurs.

Corpus indicatif :

Benmalek, Anouar, Le rapt, Fayard, 2009.

Djebar, Assia, Le Blanc de l’Algérie, Albin Michel, 1996.

Rahmani, Zahia, Moze, Sabine Wespieser, 2003.

Tadjo, Véronique, L’Ombre d’Imana. Voyage jusqu’au bout du Rwanda, Actes Sud, 2000.

Waberi, Abdourahman, Moisson de crânes, Le serpent à plumes, 2000.

- Denis Bertrand

Approches du discours

Sémiotique : le texte et le dessin Salle B 135

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication.

Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la « Sémiotique de la ligne », le cours se propose de confronter, d’un point de vue sémiotique, le texte et le dessin. Ils seront envisagés sur le plan de l’expression plastique (l’esquisse, le tracé, la biffure, la hachure, etc.) et sur celui des contenus figuratifs, narratifs, cognitifs et passionnels. Mobilisant des supports variés, le cours a pour objectif de « remonter » de la manifestation sur le papier à l’expression du sensible et aux variations esthétiques de cette expression. La démarche sémiotique proposée n’exige pas de connaissances théoriques préalables.

La bibliographie sera distribuée au début du cours.

Mode de validation : contrôle continu (2 notes d’analyse et un dossier) avec un devoir sur table final.

- Veronica Estay Stange

Théorie littéraire et enseignement Salle B 231

L’analyse du poème : questions de méthode

En prenant appui sur les propositions théoriques issues des approches structurales (de R. Jakobson à A. J. Greimas) et énonciatives (d’E. Benveniste à H. Meschonnic et G. Dessons), on proposera une introduction méthodique aux instruments d’analyse du poème à travers quatre grandes questions : celle du signifiant poétique en rapport avec le contenu, celle du rythme et de ses divers traitements, celle du sujet et des modalités de sa manifestation, celle de l’image et des voies figuratives du sens. Le corpus des poèmes étudiés portera pour l’essentiel sur des textes du XIXe siècle, entre le Romantisme et le Symbolisme.

Bibliographie liminaire :

Adam, Jean-Michel, Pour lire le poème, Duculot, 1986.

Benveniste, Emile, « L’appareil formel de l’énonciation », in Problèmes de linguistique générale, Gallimard, 1974.

Dessons, Gérard et Meschonnic, Henri Traité du rythme. Des vers et des proses, Dunod, 1998.

Greimas, Algirdas Julien (dir.), Essais de sémiotique poétique, Larousse, 1972.

Jakobson, Roman, « Linguistique et poétique », in Essais de linguistique générale, Minuit, 1963.

Roubaud Jacques, La vieillesse d’Alexandre. Essai sur quelques états du vers français récent (1978), Ivrea, 2000.

Zilberberg, Claude, Raison et poétique du sens, PUF, 1988 ; Des formes de vie aux valeurs, PUF, 2011.

Validation : contrôle continu, sous forme d’étude de textes, avec un devoir sur table final.

Lundi 12h-15h
Anne Herschberg Pierrot

Pratiques et formes de l’écriture Salle B 231

Introduction à l’étude des manuscrits modernes

Le cours portera sur les manuscrits modernes, c’est-à-dire les manuscrits de travail, les brouillons, et pages raturées que les écrivains conservent pour certains, surtout depuis la fin du XVIIIe siècle. Cette histoire des pratiques d’écritures nous conduira à croiser une histoire du livre, des supports et des instruments d’écriture, et une histoire des transformations esthétiques. L’on s’attachera aux caractéristiques spécifiques des manuscrits : à l’espace de la page, à la rature, aux différentes étapes de l’écriture … On étudiera les pratiques singulières des écrivains à travers quelques exemples de dossiers manuscrits du XIXe et du XXe siècle. Le cours comprendra une ou deux visites dans des bibliothèques conservant des manuscrits originaux.
- Martin Mégevand

Etude d’œuvre Salle B 135

Découvrir les Carnets de Monsieur Songe de Robert Pinget

En avril 2011, Monsieur Songe de Robert Pinget est réédité en collection Poche avec Le Harnais et Charrue. Trois courts textes cocasses et souvent drôles, qui abordent dans une langue simple des problèmes fondamentaux de l’écriture de fiction, parmi lesquels les rapports qui s’établissent entre la fiction et le journal, entre le récit et son commentaire, entre l’inachèvement et l’esthétique des possibles narratifs. On mettra ce livre en rapport avec l’esthétique de Robert Pinget à l’oeuvre dans ses grands romans contemporains de l’écriture des Carnets, de Passacaille (1968) à L’ennemi (1985). Deux séances seront assurées en commun avec le cours d’Anne Herschberg Pierrot intitulé Introduction à l’étude des manuscrits modernes sur les manuscrits des « Carnets de monsieur Songe ».
Bibliographie

Se procurer : Robert Pinget Monsieur Songe, suivi de Le Harnais et Charrue, Éditions de minuit, coll. « Poche double ». (7 ,5 euros)
Pour en savoir plus sur Pinget : www.robert-pinget.com

Lundi 15h-18h
- Stéphane Rolet

Latin débutants niveau 1 Salle B 231

Manuel : Simone Déléani, Jean-Marie Vermander, Initiation à la langue latine et à son système, Editions SEDES-CDU.

Évaluation : devoir sur table.
- Jean-Nicolas Illouz

Champs littéraire XIXè Salle B 135

Les poètes maudits
En 1883-1884, Verlaine fait paraître, d’abord dans la revue Lutèce puis dans une plaquette publiée chez l’éditeur Léon Vanier, une série de trois portraits de poètes regroupés sous le titre de « Poètes maudits » : il s’agit alors de Tristan Corbière, d’Arthur Rimbaud et de Stéphane Mallarmé, – auxquels s’ajouteront en 1888 trois nouveaux portraits : de Marceline Desbordes-Valmore, de Villiers de Lisle-Adam, et de Paul Verlaine lui-même (désigné par l’anagramme de Pauvre Lélian).

  • Nous rappellerons d’abord l’importance de cette publication dans la reconfiguration du champ littéraire, entre la désagrégation du Parnasse et la naissance du Symbolisme.

  • Nous réfléchirons ensuite sur le genre du portrait littéraire, quand celui-ci est conçu comme un montage de citations, ou comme une petite anthologie, qui fait de l’auteur l’effet, plus que l’origine, de son œuvre. La plaquette de Verlaine sera mise en relation avec les tableaux de groupe en peinture.

  • Nous réfléchirons enfin sur la constitution, sous le signe de la « malédiction », d’une nouvelle mythologie de l’artiste, où la communauté de la bohème littéraire romantique se découvre adossée à une conscience plus tragique de la solitude d’écrire.


Bibliographie :

  • En éditions de poche, les œuvres de Tristan Corbière ; Arthur Rimbaud ; Stéphane Mallarmé ; Marceline Desbordes-Valmore ; Paul Verlaine ; Villiers de L’Isle-Adam.

  • Jean-Nicolas Illouz Le Symbolisme, Livre de poche, 2004





Lundi 18h-21h

Michel Costantini

Approches du discours Salle B 231

Trente-cinq années de sémiotique de Maupassant

En 1976 paraissait au Seuil, Maupassant. La sémiotique du texte. Exercices pratiques, d’Algirdas Julien Greimas, qui devait marquer des générations de sémioticiens et de narratologues, depuis les premières recensions et réactions jusqu’aux études menées à l’Université de Genève au tournant du deuxième et du troisième millénaire (cf. http://semiotique.perso.sfr.fr/spip.php?rubrique17). On tentera un bilan général, tenant compte de l’évolution des questions et des méthodes.

Bibliographie préparatoire :

Joseph Courtés, Analyse sémiotique du discours, de l’énoncé à l’énonciation, Hachette Supérieur, 1991.

Joseph Courtés, Du lisible au visible, Analyse sémiotique d’une nouvelle de Maupassant, d’une bande dessinée de B. Rabier, De Boeck Université, 1996.

Mardi 12h-15h.
- Christopher Lucken

Textes et Problématiques Salle B 231 

Les animaux miroirs des hommes : fables, bestiaires et autres textes

De nombreux textes littéraires utilisent les animaux afin de représenter les hommes, leurs caractères, leurs comportements, etc. C’est le cas en particulier de la fable ésopique, mais aussi des bestiaires, du Roman de Renart, etc. Nous retracerons l’histoire de cet usage métaphorique des animaux, de l’Antiquité au Moyen Age, en décrivant les principaux genres concernés. Nous chercherons aussi à comprendre les raisons pour lesquelles on a pu comparer l’homme – cet animal doué de raison – aux diverses espèces animales et les implications d’une telle figuration.

Corpus et éditions demandées :

Il existe différentes anthologies concernant les fables, les bestiaires et le Roman de Renart. Toutes peuvent être utiles et permettre une première lecture avant le début du semestre. Mais nous préciserons le corpus et la bibliographie lors du premier cours.

Évaluation et mode de validation : contrôle continu dont les modalités seront précisées en début de cours.

Évaluation et mode de validation : contrôle continu dont les modalités seront précisées en début de cours.

- Michel Costantini

Approches du discours Salle C 221

Introduction à la sémiotique

À travers la présentation ordonnée des principaux concepts de l’approche structurale des textes de tous ordres, on s’initiera à la théorie sémiotique, et à sa mise à l’épreuve dans diverses sémioses, littérature, publicité, peinture, cinéma, photographie et autres.

Bibliographie donnée en cours de route. On recommandera toutefois d’avoir lu au préalable le Précis de sémiotique littéraire de Denis Bertrand (Nathan, 2000).

- Arnaud Laimé

Latin niveau 1 Salle B 237

Manuel de Simone Deléani et Jean-Marie Vermander, Initiation à la langue latine et à son système, nouvelle édition revue et augmentée par S. Deléani, Paris, Sedes, 1993². Penser à se le procurer pour le premier cours ; se trouve facilement d’occasion.

Validation : contrôle continu.

Mardi 15h-18h.
- Gérard Dessons

Textes et problématiques Salle C 102

Langage ordinaire et langage littéraire. Mythe ou réalité ?

L’objet de ce cours réside dans l’approche de deux notions mystérieuses, communément utilisées dans les études littéraires. Ce couple, qui met en opposition deux catégories problématiques, est d’autant plus intéressant à étudier qu’il intervient dans la question de la valeur littéraire d’un discours (« littérarité »).

Nous verrons que les choses se compliquent quand cette opposition vient en croiser une autre : celle qui oppose langage populaire et langage savant.

Le corpus sera constitué d’extraits de textes des XIXe et XXe siècles revendiquant ces dénominations, et de textes théoriques contemporains sur la question.

Les extraits, pour l’essentiel, seront distribués sous forme de photocopies. D’autres informations bibliographiques seront données lors de la première séance.
- Arnaud Laimé

Latin niveau 3 Salle B 236

Manuel de Simone Deléani et Jean-Marie Vermander, Initiation à la langue latine et à son système, nouvelle édition revue et augmentée par S. Deléani, Paris, Sedes, 1993².

Validation : contrôle continu
- Olivia Rosenthal

Champs littéraires – XVIe siècle Salle B 231

Indiens et anthropophages

Le récit de voyage à la Renaissance

La découverte d’autres terres a modifié considérablement le regard que les hommes de la Renaissance portent sur les sciences, l’histoire, la religion et même la littérature. A travers quelques exemples pris dans des récits de voyage de cette période, on verra comment la figure emblématique de l’Indien cannibale, récurrente et obsessionnelle dans les textes sur l’Amérique, a un rôle ambivalent : elle est l’occasion de réaffirmer des systèmes de valeurs hérités de l’antiquité en même temps qu’elle fait vaciller les savoirs constitués, ouvrant la voie à une nouvelle manière de regarder le monde.

Mardi 18h-21h
Isabelle Tournier

Champs littéraires  Salle B 231

L’infra-ordinaire

Rien d’extraordinaire mais, sur une proposition de Georges Perec, des travaux pratiques pour interroger l’habituel. « Interroger l’habituel justement, nous y sommes habitués. Nous ne l’interrogeons pas, il ne nous interroge pas, il semble ne pas faire problème, nous le vivons sans y penser, comme s’il ne véhiculait ni question ni réponse, comme s’il n’était porteur d’aucune information. Ce n’est même plus du conditionnement, c’est de l’anesthésie. Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves. Mais où est-elle notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ? »

Comment parler de ces « choses communes », comment les traquer plutôt, comment les débusquer, les arracher à la gangue dans laquelle elles restent engluées, comment leur donner un sens, une langue : qu’elles parlent enfin de ce qui est, de ce que nous sommes ? » (Perec, Georges, L’Infra-ordinaire, Seuil, coll. « La librairie du XXe siècle », 1989).
Cours de Littérature ouvert aux étudiants inscrits dans la mineure « Textes et images » et aux étudiants en Arts plastiques.


Mercredi 9h-12h

- Christopher Lucken

Histoire et territoires de la langue Salle B 231

Histoire du lexique de la langue française

D’où viennent les mots de la langue française ? Qu’est-ce qui permet de dire qu’un mot appartient à la langue française ou qu’il est étranger ? Comment un mot d’origine étrangère peut-il devenir français ? Qu’est-ce qui fonde le sens des mots et comment peuvent-ils changer de sens ? Ce sont là quelques unes des questions que nous aborderons en étudiant l’histoire du vocabulaire français, depuis ses origines jusqu’à aujourd’hui.

Voici encore quelques unes des points autour que ce cours abordera : l’étymologie et la définition lexicale, la description synchronique et diachronique, les dictionnaires, les types de changements qui ont contribué à la formation du lexique français tant du point de vue morphologique que sémantique (relatinisation, néologie, emprunts), les diverses forces qui ont participé à la constitution du fonds lexical français depuis les origines (écrivains, grammairiens, doctes, lexicographes, traductions, partisans du « bon usage », Académie française, etc.), etc.
Les indications bibliographiques seront fournies au début du cours.

Évaluation et mode de validation : contrôle continu dont les modalités seront précisées en début de cours.
  1   2   3

similaire:

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconEnseignement de l’Histoire des Arts au cycle III références documentaires...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconCours 1 Arts, éducation Un sujet comme celui des arts, et des enseignements...
«arts et éducation» sonnent un peu comme des noces barbares. Raison de plus pour écouter ce couple qui a l’air un peu dépareillé

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconMention : Arts, Lettres et Civilisations
«Sociétés et interculturalité» propose aux étudiants des domaines all et shs et aux étudiants de la formation continue une formation...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconParcours d’histoire des arts 2010/2011 : Tout un voyage !
«arts et sciences» : Autour de Jules Verne, inventions, évolution de l’éclairage

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconEquivalences scolaires systeme francais systeme americain
«cned» (lien sur le dossier «Enseignement à distance») ou les cours de français proposés en activité extrascolaire dans les écoles...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconEssais, qui comprend 3 livres au cours desquels IL s’essaie sur différents...
«Hommes plein et gorgés» (Ligne 17) a la différence des «Mendiants [ ] pauvreté» Ligne 18 à 19

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconRésumé de la communication (Virginie Leroux) Travaux de Virginie...
«Littérature et thérapeutique des passions : la catharsis en question», organisé par Jean-Charles Darmon (uvsq-ens) et le Centre...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconParcours dans le musée des beaux-arts de Nantes autour des œuvres du xxe siècle
«Arts, Etats et pouvoirs» (peu significatif, en fait, au musée des beaux-arts de Nantes pour le xxème). Mais ils rappellent aussi...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconEnseignements d’exploration proposes aux eleves de 2nde
«La communication» travailler sur l’analyse des liens existant entre la communication animale et la communication poétique et «entre...

Cours ouvert aux étudiants de Littérature française, ainsi qu’à ceux des départements d’Arts plastiques et de Culture et Communication. Prolongeant l’enseignement présenté en 2010-2011 sur la «Sémiotique de la ligne» iconV. Cours offerts aux étudiants d’autres disciplines





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com