Littérature, questions de société





télécharger 78.62 Kb.
titreLittérature, questions de société
date de publication23.10.2016
taille78.62 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > documents > Littérature

Le dernier jour d’un condamné

systeme:users:vmoisan:desktop:gabarit bnf:c1.gif

Victor Hugo



Le dernier jour d’un condamné

Victor Hugo

Date de mise en ligne : mars 2015

« Condamné à mort ! Voilà cinq semaines que j’habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids ! ». Rédiger un monologue à la manière de Victor Hugo.

  • Thème : Littérature, questions de société

  • Niveau : C1

  • Public : adultes

  • Durée indicative : 2 séances de 1h30

L’œuvre


Le dernier jour d’un condamné est un roman du XIXe siècle. (92 pages)

Extrait exploité : Chapitre I, Bicêtre, p.13, de « Condamné à mort ! Voilà cinq semaines que j’habite avec cette pensée » à « il me semble que déjà une voix a murmuré à mon oreille : – Condamné à mort ! ».

Parcours pédagogique


L’œuvre 1

Parcours pédagogique 1

Étape 1 – Mieux connaitre l’auteur et son époque 2

Étape 2 – Se préparer à lire 3

Étape 3 – Lire un extrait de l’œuvre 4

Étape 4 – Lire une œuvre intégrale 5

Étape 5 – S’initier aux secrets d’écriture de Victor Hugo 6

Étape 6 – Écrire à la manière de Victor Hugo 8

Étape 7 – Approfondir le thème traité dans l’œuvre 8

Étape 8 – Découvrir des adaptations de l’œuvre originale 8

Objectifs littéraires

Étape 3

  • Comprendre un texte littéraire.

Repérer le genre.

Étape 5

Analyser du point de vue stylistique un texte littéraire.

Repérer des figures de style : l’anaphore, la personnification, la gradation, la comparaison, la métaphore.

  • Analyser d’un point de vue linguistique et sémantique un texte littéraire.

Étape 6

Écrire un monologue à la manière de Victor Hugo.

Objectifs communicatifs / pragmatiques

Étape 2

  • Exprimer ses sensations, son ressenti par rapport à des documents sonores et/ou visuels.

Étape 7

  • Prendre part à des discussions autour d’un sujet sensible.

  • Entendre parler et débattre de la peine de mort.

Objectifs linguistiques

Étape 3

  • Repérer les différents registres de langues utilisés.

Étape 5

  • Repérer des mots et expressions faisant partie d’un même champ lexical.

  • Repérer le style de l’écriture de Victor Hugo.

Objectifs (inter)culturels

Étape 1

  • Faire connaissance avec quelques auteurs français du XIXe siècle et leurs œuvres les plus marquantes.

  • Apprécier la vie et l’œuvre d’un grand homme/écrivain du XIXe siècle : Victor Hugo.

Étape 1 – Mieux connaitre l’auteur et son époque


Mise en route et activité 1 – 20 mn


Modalités de travail : multiple

Support : fiche matériel, fiche apprenant





En groupe classe, organiser un quiz culturel. Après 1 minute de réflexion pendant laquelle les apprenants rassembleront individuellement leurs connaissances, leur demander de faire, chacun à leur tour, une proposition en respectant les 3 points ci-dessous :

  1. Nommer un écrivain français.

  2. Préciser à quelle époque il a vécu.

  3. Nommer une de ses œuvres.


Une bonne réponse (au moins 2 des 3 points ci-dessus corrects) donne un point à l’étudiant. Une réponse incomplète et/ou erronée pénalise l’étudiant.

Choisir et présenter, avant le début du jeu, une des options ci-dessous en cas d’échec d’un apprenant :

  1. Chaque apprenant a 3 vies au départ du jeu : s’il échoue, il ne marque pas de point et perd une vie, mais pourra à nouveau tenter sa chance lors du prochain tour.

  2. Si un apprenant échoue, il devra faire deviner, en mimant et/ou en s’exprimant à l’oral, une œuvre ou un auteur de son choix ou parmi une liste proposée par le professeur. Fiche à préparer au préalable.



Distribuer la fiche apprenant.

En groupe classe. Faire observer les portraits d’écrivains de l’activité 1.

Reconnaissez-vous ces auteurs du XIXe siècle ? Aidez-vous d’un élément de leur aspect physique pour les identifier.

Une fois les écrivains identifiés, faire réaliser l’activité 1 : lisez les biographies, puis associez chacune à l’auteur correspondant.

Connaissez-vous l’auteur restant ?

Pistes de correction / Corrigés :

Portraits : dans l’ordre : Honoré de Balzac, Charles Baudelaire, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Marcel Proust.

Biographies : a- Charles Baudelaire b- Honoré de Balzac c- Marcel Proust d- Alexandre Dumas

Biographie manquante : Victor Hugo

Variante

Distribuer la fiche matériel.

Répartir les apprenants en 3 groupes. Leur faire lire la biographie de Victor Hugo individuellement pour en faire ensuite son portrait au sein du groupe en se concentrant sur un des thèmes repris ci-dessous :

    1. Groupe 1 : l’homme politique

    2. Groupe 2 : l’écrivain

    3. Groupe 3 : l’homme (sa vie privée)


Chaque groupe présente ensuite oralement le portrait à la classe.

Pistes de correction / Corrigés :

L’homme politique :

1825 : Victor est fait chevalier de la Légion d'Honneur.

1845 : Victor Hugo est nommé Pair de France (Louis-Philippe le nomme à la Chambre des pairs. Cette distinction lui permet de participer au pouvoir législatif).

1848 : Établissement de la IIe République. Victor Hugo est élu député sur la liste des conservateurs.

1849 : Bien qu'ayant soutenu sa candidature l'année précédente, il s'oppose à Louis-Napoléon qu'il considère comme un tyran. Discours à l'Assemblée sur la misère.

1850 : discours à l'Assemblée sur la liberté de l'enseignement, le suffrage universel et la liberté de la presse.

1851 : coup d'État du 2 décembre 1851. Il tente en vain d'organiser la résistance. Le 11 décembre, il s’exile à Bruxelles.

1852 : Louis-Napoléon Bonaparte signe le décret d'expulsion qui frappe Victor Hugo. Il part pour Jersey.

1855 : Hugo quitte Jersey pour Guernesey.

1858 : Napoléon III accorde l'amnistie aux proscrits républicains, Hugo refuse de rentrer en France.

1870 : proclamation de la République : retour triomphal de Victor Hugo à Paris.

1876 : Hugo est élu sénateur de Paris.
L’écrivain :

1821 : À 19 ans, il écrit et publie ses premiers poèmes, Odes. Il est alors remarqué par le roi Louis XVIII qui lui verse une pension.

1829 : publication des Orientales et du Dernier Jour d'un condamné.

1831 : publication de Notre-Dame de Paris et des Feuilles d'Automne.

1841 : Hugo est élu à l'Académie française.

1858 : Publication de La Légende des siècles.

1862-1866 : publication des Misérables, de William Shakespeare, des Travailleurs de la mer.

1877 : À 75 ans, il continue d’écrire et publie la Légende des siècles et l’Art d’être grand-père.

1881 : hommage républicain au poète pour son quatre-vingtième anniversaire. L'avenue d'Eylau où il réside est rebaptisée avenue Victor Hugo.
L’homme (sa vie privée) :

1802 : naissance à Besançon le 26 février. Il est le 3e fils de Léopold, général de l’Empire napoléonien, et de Sophie qui l’élèvera plus ou moins seule.

1816 : Je veux être Chateaubriand ou rien.

1822 : Le 12 octobre 1822, il épouse Adèle Foucher, une amie d’enfance. Deux ans plus tard, elle donne naissance à leur premier enfant, Léopoldine. Ils auront en tout 5 enfants.

1833 : À l’occasion de la première représentation de Lucrèce Borgia, il rencontre la comédienne Julie Drouet dont il tombe amoureux. Leur histoire d’amour durera cinquante ans.

1855 : Hugo quitte Jersey pour Guernesey.

1885 : Il meurt victime d'une congestion pulmonaire le 22 mai. Des funérailles nationales célèbrent son apothéose le 1er

juin.


Étape 2 – Se préparer à lire


Compréhension orale

Activité 2 – 25 mn


Modalités de travail : individuel

Support : Vidéo sur YouTube

Diffuser, en plusieurs temps, un extrait du film de Michel Andrieu adapté de l’œuvre de Victor Hugo Le dernier jour d’un condamné, accessible sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=64EEJYHybfc

Il s’agit d’une adaptation du texte de Victor Hugo. Cet extrait permet d’interroger le parti pris du réalisateur, pour mieux mettre en relief le débat intérieur qui torture le condamné à mort.
1. Dans un premier temps, visionner du début à 1’47 avec le son, mais sans l’image pour amener les apprenants à faire des hypothèses sur l’action et les personnages.

Faites la 1re partie de l’activité 2 : fermez les yeux, écoutez les sons, imaginez la scène, soyez attentif aux bruits de fond et à la musique. Répondez aux questions.
Vérifier les hypothèses en visionnant l’extrait avec le son et l’image.
2. Montrer ensuite la vidéo sans le son, de 1’47 à 2’46, les apprenants devront décrire le lieu, les personnes. Faites la 2e partie de l’activité 2 : observez attentivement les images et décrivez ce que vous voyez.

3. Diffuser à nouveau le même extrait, mais cette fois avec le son et l’image afin de vérifier les hypothèses et comprendre l’état d’esprit du personnage.

Regardez et écoutez la vidéo. Vérifiez les hypothèses formulées précédemment et complétez vos réponses.
Mise en commun orale collective.

En groupe classe :

D’après vous, qu’a cherché à faire le réalisateur avec cette adaptation d’une œuvre de Victor Hugo ?

Quels éléments sont mis en valeur dans ces extraits ? 

Pistes de correction / Corrigés :

  • L’action se situe dans la cellule d’une prison.

  • Un condamné à mort attend dans sa cellule l'heure et le jour de son exécution.

  • Jour après jour, il écrit son journal et nous fait vivre toutes les étapes de son martyr. Le froid de la mort l'envahit. Le jour de son exécution arrive.

  • Le réalisateur a voulu nous montrer cet homme, en chair et en os. Il nous permet, grâce à l’image de nous immiscer dans l’intimité d’un homme, condamné à mort, pour nous faire prendre conscience de son débat intérieur qui le torture et nous faire ressentir de l’empathie. Il y a certainement une volonté de nous faire prendre position d’emblée contre la peine de mort. Position qui, comme dans le texte, sera mise en exergue d’emblée (procédé du pathétique, discours in medias res1, etc.)

  • Les images de ces extraits sont en noir et blanc et mettent en valeur un condamné à mort dans sa solitude, face à lui-même et à ses vieux démons. Les images, comme le texte, visent à nous inviter à nous introduire dans cette cellule, à être témoins, à nous interpeller et à nous faire réagir en prenant position.

  • La voix de l’homme est sereine et contraste avec le décor noirâtre et gris de la cellule et l’abominable réalité (du crime Vs. de la peine de mort).

Étape 3 – Lire un extrait de l’œuvre


Compréhension écrite

Activités 3 et 4 – 35 mn

Modalités de travail : individuel et en binômes

Support : fiche extrait





Lire collectivement les questions de l’activité 3 en s’assurant de leur bonne compréhension.

Distribuer ensuite la fiche extrait aux apprenants et leur demander de le lire individuellement.

Faites l’activité 3 : répondez aux questions.

Inviter les apprenants à comparer leurs réponses en binôme puis corriger collectivement.

Pistes de correction / Corrigés :

1 - la condamnation à mort. 2 - un homme captif. 3 - 5 semaines. 4 - dans un cachot. 5 - le condamné à mort

Proposer aux apprenants de se concentrer sur l’activité 4. Regrouper les apprenants en binômes et leur demander de classer les informations sur la vie du condamné dans le tableau en s’aidant de l’extrait. La moitié de la classe s’occupe de l’avant condamnation et l’autre de l’après. Inviter enfin les apprenants à s’interroger sur le genre du texte.

Pistes de correction / Corrigés :




Sa vie avant sa condamnation

Sa vie après sa condamnation

Joie de vivre :

- Jeunesse et richesse d’esprit : Mon esprit, jeune et riche

- Idées agréables variées et fantaisistes : Chaque jour, chaque heure et chaque minute avait son idée

- Aventures amoureuses : et puis encore des jeunes filles et de sombres promenades la nuit.

Liberté : Je pouvais penser à ce que je voulais, j’étais libre


- Souffrance du corps et de l’esprit : Mon corps et aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une idée.

- Le narrateur est accablé par l’idée de la mort : toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids.

- Réalité aussi terrifiante qu’un cauchemar : je viens de m’éveiller… Condamné à mort.

Captivité : Maintenant je suis captif




  1. Genre du texte : Monologue intérieur / journal intime



Étape 4 – Lire une œuvre intégrale


Compréhension écrite

Activités 5 et 6 – 45 mn

Modalités de travail : binôme

Support : le livre numérique





Les activités suivantes permettent d’accompagner les apprenants dans leur découverte de l’œuvre intégrale.

Les apprenants lisent l’ensemble de l’œuvre puis travaillent sur une ou les deux activités.

Proposer aux apprenants de travailler en binôme sur l’activité 5 qui a pour but de construire le schéma narratif du récit.

Lors de la mise en commun, inviter les apprenants à venir compléter le schéma narratif vierge au tableau/TNI.
Pistes de correction / Corrigés :

Le schéma narratif du récit :
Destinateur Destinataire
La crainte de la mort Le narrateur

L’instinct de vie sa fille Marie

Le devoir parental sa femme et sa mère

Sujet
Le narrateur

Adjuvants Opposants

Objet

Pas d’adjuvant sauf l’avocat. La foule, les gendarmes,

Sauver sa vie les magistrats, l’huissier, Se faire gracier, s’évader. le directeur de la prison,

L’aumônier, la société.


Proposer aux apprenants de travailler en binôme sur l’activité 6 qui a pour but de synthétiser le récit. Mise en commun.
Pistes de correction / Corrigés :

  1. La situation initiale (facile à déduire grâce aux flashes back) : le personnage-narrateur menait une vie heureuse avec sa famille, sa fille Marie, sa femme et sa mère jusqu’au jour du crime qui a bouleversé sa vie.

  2. L’évènement perturbateur : le meurtre commis par le narrateur-personnage.

  3. Évènements marquants : le jugement, l’emprisonnement, la condamnation à la peine de mort, la recherche pour le condamné d’une solution pour préserver sa vie.

  4. La situation finale : il n’y a pas de dénouement. Le condamné garde l’espoir jusqu’à quelques moments avant l’exécution, mais à ce moment-là les bourreaux préparent l’exécution. C’est aux lecteurs à réfléchir, à imaginer la fin puisque pour l’auteur, ce qui compte, c’est la dénonciation de l’horrible peine de mort.


Étape 5 – S’initier aux secrets d’écriture de Victor Hugo


Analyse linguistique et stylistique

Activité 7 et 8 – 50 mn

Modalités de travail : multiple

Support : fiche extrait, fiche apprenant







Demander aux apprenants de réaliser l’activité 7 au sein de laquelle ils analyseront le style linguistique de l’extrait.
Pistes de correction / Corrigés :

  1. La mort : sanglante, condamné à mort, glacé, couteau, fatale, infernale, spectre

La peur et l’angoisse : horrible, hideuses, sursaut, sombre, fuir

La souffrance : seul, glacé, courbé, je suis captif, de plomb, misérable, me secouant, m’obsède, sommeil convulsif, yeux lourds

La prison : cachot, captif, cellule, dalle mouillée et suante, soldat de garde, giberne, grille

  1. Le présent de narration et l’imparfait

L’auteur marque l'opposition entre la vie passée, racontée à l’imparfait, comme un passé lointain à jamais révolu et la vie au moment où le condamné écrit, au présent de l’indicatif.

  1. 3 fois

La répétition de ce cri fait réagir le lecteur de manière vive et provoque sa compassion.

  1. Pensée froide et pesante : toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids

Cellule de l’esprit : Mon esprit est en prison dans une idée

Créature horrible, infernale, implacable : Une horrible, une sanglante, une implacable idée
Proposer aux étudiants de travailler individuellement sur les figures de style avec l’activité 8 de la fiche apprenant puis de comparer leurs réponses avec un voisin.
Pistes de correction / Corrigés :
1 et 2

  1. L’anaphore :

  • Répétition d’une même expression ou d’un même mot en début de phrase ou de vers.

  • « Partout l’image idée, partout la pensée fleur, partout les fruits ».

  1. La gradation :

  • Constituée d’une suite de mots ou d’idées de sens proche, rangés selon un ordre d’intensité croissant ou décroissant. Il en existe donc deux sortes : la gradation ascendante et la gradation descendante. 

  • « Il chuchote, marmonne, crie et finit par hurler de colère.
    Il
    tempête, vocifère, puis se calme ».

  1. La personnification :

  • Prêter des sentiments, des pensées ou des actes à un animal ou à un objet.

  • « L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres. »


  1. La métaphore :

  • Figure qui consiste à modifier le sens d’un mot en lui attribuant une signification par comparaison sous-entendue. 

  • « Une mer de manifestants avait envahi la rue ».

  1. La comparaison :

  • Établir un parallèle entre un comparé et un comparant à l’aide d’un mot-outil (comme, semblable à...).

  • « Tes yeux sont bleus comme le ciel ».






  1. La gradation : « Chaque jour, chaque heure, chaque minute. » ; cette gradation descendante se retrouve sur le plan du rythme et est renforcée par l’anaphore.

  2. La comparaison : « cette pensée infernale comme un spectre de plomb. »

  3. La personnification : « Voilà cinq semaines que j’habite avec cette pensée » / et « la nuit sous les bras des marronniers. »

  4. L’anaphore : « toujours seul …, toujours glacé…, toujours courbé. » ; cette anaphore permet ici d’amplifier le discours. Elle renforce ici une progression descendante.

  5. La métaphore«  me secouant de ses deux mains de glace. »


En groupe classe, poser la question suivante aux apprenants :

À l’aide des figures de styles employées, repérez et exprimez les émotions que l’auteur entend susciter chez le lecteur.
Pistes de correction / Corrigés :

Par le procédé du registre du pathétique, l’auteur cherche à émouvoir le lecteur, susciter sa compassion, ses larmes et sa pitié.


Étape 6 – Écrire à la manière de Victor Hugo


Production écrite

Activité 9 – 45mn

Modalités de travail : individuel





Demander aux apprenants de continuer le monologue à la manière de Victor Hugo en respectant les critères de réussite mentionnés dans l’activité 9.


Étape 7 – Approfondir le thème traité dans l’œuvre





  1. Histoire de la peine de mort

Projeter l’image disponible à l’adresse suivante : http://www.senat.fr/evenement/archives/D22/abolition.html

Demander aux apprenants ce que cette image représente et s’ils savent quand la peine de mort a été abolie en France.
Pour en savoir plus sur l’histoire de la peine de mort, inviter les apprenants à réaliser les exercices associés à la vidéo « C’était il y a : Septembre 1981, la France abolit la peine de mort » :

http://apprendre.tv5monde.com/fr/apprendre-francais/septembre-1981-la-france-abolit-la-peine-de-mort


  1. Compréhension du discours de Victor Hugo sur la peine de mort prononcé à l’Assemblée constituante le 15 septembre 1848 (extrait radiophonique, 1’48)


Parcours pédagogique RFI :

http://www1.rfi.fr/lffr/questionnaires/072/questionnaire_11.asp


  1. Prise de position sur la peine de mort


Demander aux apprenants de commenter cette citation de Victor Hugo :

« Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne ».


Étape 8 – Découvrir des adaptations de l’œuvre originale


Bande-dessinée Le dernier jour d’un condamné de Stanislas Gros d’après l’œuvre de Victor Hugo aux Editions Delcourt.
http://lewebpedagogique.com/francparadis/2013/03/13/le-dernier-jour-dun-condamne-en-images/


1 Plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/In_medias_res

Fiche réalisée par : Fatiha Bali

Page sur
FIAF New York
mars 2015


similaire:

Littérature, questions de société iconLittérature/questions de société

Littérature, questions de société iconLittérature et Poésie du XVI
«un poète et un vrai poète». Membre titulaire de la Société des Gens de Lettres et de la Société des Poètes français, IL fut lauréat...

Littérature, questions de société iconLittérature et société 2

Littérature, questions de société iconLittérature, histoire, société

Littérature, questions de société iconLittérature et société/Le fantastique

Littérature, questions de société iconVers une fin de la culture du livre ?
«Une société créative : les sciences, l’innovation et l’éducation en questions», lequel nous avait amenés à visiter des industries...

Littérature, questions de société iconIntitule : L’apologue et la critique sociale, littérature et progrès de la société

Littérature, questions de société iconQuelle place pour la littérature européenne dans les programmes ?
«littérature européenne» semble renvoyer à une définition facile à cerner : ce serait l’ensemble des écrivains – et des œuvres –...

Littérature, questions de société iconCours propose un voyage à travers des œuvres et des genres qui conduira...
«questions de cours» sur les grandes étapes, genres, œuvres et auteurs de la littérature chinoise. Répondre à ce questionnaire demande...

Littérature, questions de société iconLes nouveaux programmes de Français au lycée
«Littérature et société», et la part du Français en Accompagnement personnalisé





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com