Manuel de référence





télécharger 55.87 Kb.
titreManuel de référence
date de publication07.01.2017
taille55.87 Kb.
typeManuel
l.20-bal.com > documents > Manuel
Séquence 4ème

Slam et poésie
( 14 + 6 = 20 heures )
OBJECTIF GÉNÉRAL : Comprendre la spécificité du langage poétique.
OBJECTIFS SECONDAIRES :

  • Étudier les liens entre sonorité, rythme, image et sens.

  • Restituer oralement un poème, un slam.

  • Constituer une notice biographique sur un auteur.

  • Découvrir les poètes maudits et les slameurs de la rue.

  • Produire des slams pour le Projet Artistique et Culturel : « Hip Hop et Slam ».



LECTURE et/ou ECOUTE DE TEXTES :

Textes poétiques du XIXe siècle :

  • « Sensation », « Ma bohème » et « Le dormeur du val », dans les Poésies d’Arthur Rimbaud

  • « Et un sourire », dans Le Phénix de Paul Eluard

  • « La Marseillaise » de Rouget de Lisle

  • « Le Pont Mirabeau » et « Zone », dans Alcools de Guillaume Apollinaire

  • « L’invitation au voyage », dans Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire

  • « Fantaisie », dans les Odelettes de Gérard de Nerval

  • « L’heure du berger », dans les Poèmes saturniens de Paul Verlaine

  • « Demain, dès l’aube… », dans Les Contemplations de Victor Hugo

  • « Tant de forêts… », dans La Pluie et le Beau Temps de Jacques Prévert


Slams de Grand Corps Malade :

Dans l’album Midi 20 :

  • « Chercheurs de phrases »

  • « Parole du bout du monde »

  • « Attentat verbal »

  • « Toucher l’instant »

  • « Saint-Denis »

  • « Je ne connaissais pas Paris le matin »

  • « Les voyages en train »

Dans l’album Enfant de la ville :

  • « Pères et mères »

  • « J’écris à l’oral »

  • « Enfant de la ville »

  • « La nuit »

  • « J’ai pas les mots »

  • « Le blues de l’instituteur »



ÉCRITURE : Pour soi : Prise de notes à partir d’un support écrit et d’une communication orale

ORAL : Diction (suite) : Lecture à voix haute et récitation de poèmes ayant fait l’objet d’une étude

Manuel de référence : Les mots voyageurs – Français – Livre unique - 4e, Hatier, 2007


MAÎTRISE DE LA LANGUE :
Les mots exclamatifs, les interjections, les onomatopées

Vocabulaire des sentiments

Vocabulaire des genres et des registres littéraires (le lyrisme, la versification et les formes poétiques)

1er réseau de mots : l’expression du moi
Revoir les figures de style poétiques
Dictée préparée n°2 : « L’heure du berger » de Verlaine

Pourquoi avoir réuni tous ces textes ?
SÉANCE 1 : ÉLABORER DES HYPOTHESES DE LECTURE POUR TENTER DE DEFINIR LA POESIE

Supports :

  • « Sensation », dans les Poésies d’Arthur Rimbaud (p.261)

  • « Et un sourire », dans Le Phénix de Paul Eluard (p.265)

  • « La Marseillaise » de Rouget de Lisle (p.268)

  • « Pères et mères » et « J’écris à l’oral », dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade (en écoute seulement)


Une problématique s’impose alors, à noter sur le classeur : Qu’est-ce que la poésie ?
Présentation du chapitre et de ses objectifs.
Annonce des recherches et constitution des groupes de travail pour la séance suivante.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SÉANCE 2 : EFFECTUER DES RECHERCHES DOCUMENTAIRES AFIN DE LES PRESENTER SUR UN PANNEAU
Au CDI, en groupes :

  1. Les mouvements poétiques au XIXe siècle (binôme)

  2. Victor Hugo (groupe de 3)

  3. Charles Baudelaire (groupe de 3)

  4. Arthur Rimbaud (groupe de 3)

  5. Paul Verlaine (groupe de 3)

  6. Guillaume Apollinaire (groupe de 3)

  7. La naissance du slam (binôme)

  8. Grand Corps Malade (groupe de 3)

  9. Souleymane Diamanka (binôme)

  10. D’ de Kabal (binôme)

  11. Rouda (du collectif 129H) (binôme)


Pour la séance 10 : Rendre son panneau, accompagné de trois questions de niveaux différents :

  1. Facile = Réponse en un mot

  2. Plus difficile = Réponse en une phrase

  3. Difficile : Réponse qui nécessite un raisonnement, une réflexion


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vérification des questions, lecture à voix haute du poème et correction des questions. Topo sur la valeur des temps.
Les mots exclamatifs, les interjections, les onomatopées (1 heure)

Vocabulaire des sentiments (1 heure)

Vocabulaire des genres et des registres littéraires (le lyrisme, la versification et les formes poétiques)

1er réseau de mots : l’expression du moi
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SÉANCE 3 : REVOIR LES BASES DE LA VERSIFICATION ET ETUDIER LES EFFETS DE RYTHME EN POESIE

Supports : « Ma bohème » et « Le dormeur du val » (p.274), dans les Poésies d’Arthur Rimbaud
Deux groupes-classe, et en binômes : Questions sur un des deux poèmes étudiés jusqu’ici, directement sur le classeur [15 min] :

  1. De combien de strophes est constitué ce poème ?

  2. Combien de syllabes comporte chaque vers ?

  3. Comment les rimes sont-elles disposées ?

Mise en commun et distribution de la leçon, à lire à voix haute en mettant les notions à retenir en couleur. Topo sur le sonnet.

Distribution de la fiche « Comment étudier le rythme en poésie ? ».
Pour la fois suivante : Répondre aux questions d’observation de la fiche sur une feuille à part, et lire la leçon.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vérification, mise en commun des réponses et lecture à voix haute de la leçon en mettant les notions à retenir en couleur.

SEANCE 4 : DEFINIR LE SLAM A TRAVERS SES TEXTES

Supports : dans l’album Midi 20 de Grand Corps Malade

  • « Chercheurs de phrases »

  • « Parole du bout du monde » (en duo avec Rouda)

  • « Attentat verbal »

  • « Toucher l’instant »

dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade :

  • « J’écris à l’oral »


Ecoute successive de tous les titres supports. Consigne : Prendre en note ce qui, dans ces textes, définit le slam, son principe, ses valeurs…

Mise en commun à l’oral et rédaction d’une première définition.

Distribution des textes et sur lignage des éléments de définition pour valider les premières réponses.
Pour la séance suivante : Compléter votre définition du slam en reformulant les éléments surlignés avec vos propres mots.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Distribution et lecture à voix haute du début de « Zone ».

Ecoute des slams et de la lecture du « Pont Mirabeau » par Apollinaire lui-même.

Qu’ont en commun ces textes ?
SEANCE 6 : DECOUVRIR UN LIEU D’INSPIRATION POETIQUE : LA VILLE

Supports : dans l’album Midi 20 de Grand Corps Malade

  • « Saint-Denis »

  • « Je ne connaissais pas Paris le matin »

dans Alcools de Guillaume Apollinaire :

  • « Le Pont Mirabeau »

  • Début de « Zone » (jusqu’à « …l’avenue des Ternes »)


Questions, directement sur le classeur [15 min] :

  1. Quels sont les thèmes évoqués dans ce poème ? Surlignez les mots correspondants directement sur le texte. Les amours, la joie, la peine, le temps, la vie, l’espérance.

  2. Relevez le champ lexical du temps (celui qui passe) et du souvenir, en surlignant les mots d’une autre couleur. « souvienne », « toujours après », « sonne l’heure », « les jours », « éternels », « lente », « Passent les jours et passent les semaines / Ni temps passé ».

  3. Que pensez-vous du 1er vers ? Comment l’interprétez-vous ? Le temps passe, s’écoule comme le fait inexorablement la Seine sous le pont. C’est une métaphore du temps qui passe sans qu’on n’y puisse rien faire, emportant avec lui joies comme peines. D’où l’expression « il a coulé de l’eau sous les ponts » = il s’est passé du temps et c’est oublié maintenant, ou nous sommes passés à autre chose…

  4. Pourquoi « Le Pont Mirabeau » a-t-il eu un tel succès ? Thèmes universels (amour, vie, mort, temps qui passe…) et refrain.

Mise en commun.
Pour la fois suivante : Sujet d’écriture : Sur le modèle de « Saint-Denis », rédiger un court slam sur une ville qui vous tient à cœur.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ramassage des sujets d’écriture.

SEANCE 7 : ETUDIER DES THEMES POETIQUES : ERRANCE ET BOHEME

Supports :

  • « Ma bohème » et « Sensation », dans Poésie d’Arthur Rimbaud

  • « Enfant de la ville », dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade




  1. « Ma bohème »

Questions, directement sur le classeur [20 min] :


  1. L’énonciation

  1. A quel moment le poète s’adresse-t-il à un(e) destinataire ? Qui ? De quelle façon ?

  2. Quels sont les temps employés ? Quelle est leur valeur ?




  1. Les images

  1. Relevez les mots et expressions qui suggèrent que celui qui parle est un poète.

  2. Relevez les comparaisons et les métaphores du poème et expliquez-les.

  3. Quelle place la nature occupe-t-elle dans le poème ? Quel est son rôle ?


Mise en commun. Écoute de « La bohème », chanson de Charles Aznavour, pour compléter la notion de bohème, à noter sur le classeur.

  1. « Sensation »

Distribution de « Sensation » de Rimbaud (p.261 des Mots voyageurs), accompagné de ses questions d’étude.
Pour la séance suivante : Lire le poème distribué et répondre aux questions, directement sur le classeur.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vérification du travail demandé.

Ecoute de la chanson de Jean-Louis Aubert.

Mise en commun du travail demandé :

- 2 quatrains en alexandrins ; diérèse de « bohémi-en » ;

Une diérèse : fait de prononcer en 2 syllabes un groupe vocalique qui forme une seule syllabe.

- 5 sens : l’ouïe (auditif) ; la vue (visuel) ; le toucher (tactile) ; le goût (gustatif) et l’odorat (olfactif) ;

- une sensation : émotion # sentiment : tendance affective.


  1. « Enfant de la ville »

Ecoute du slam.

Quelles sont les points communs avec les deux poèmes de bohème ?

  • Les sensations liées au contact de la nature : la « verdure », « les pieds nus dans l’herbe haute », « je me balade au ralenti et je souris à la chance d’être ce que je suis, d’être serein » ;

  • « un fruit de mon époque », « un enfant tranquille avec les poches pleines d’espoir ».

Quels en sont les différences ?

  • « Si la campagne est côté face, je suis un produit de la ville », « J’ai besoin de cette atmosphère pour développer mes sens » -> Les sensations décrites sont liées à la ville : « sirènes », « le murmure de la rue et l’odeur de l’essence », « les rires et les cris », « ça claque », « ça sonne », le béton c’est brut – ça sent le vrai, l’authentique »…

  • Le niveau de langage est beaucoup plus oral, familier, pour un texte poétique bien plus long !

A l’oral : Êtes-vous un enfant de la ville ou de la campagne ?
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Revoir les figures de style poétiques (p.273) (1 heure)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SÉANCE 8 : FAIRE RÊVER, VOYAGER

Supports :

  • « L’Invitation au voyage », dans Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire

  • « Fantaisie », dans les Odelettes de Gérard de Nerval

  • « Les voyages en train », dans l’album Midi 20 de Grand Corps Malade


Distribution des textes, lecture à voix haute des deux poèmes et écoute du slam.

Questions, directement sur le classeur [20 min] :

  1. Dans chaque texte, surlignez les vers descriptifs. Quel problème rencontrez-vous avec le slam ? Quel univers nous proposent les deux poèmes ?

  2. Pour chaque texte, de quel voyage s’agit-il ? Lequel vous tente ?

  3. Quels sont les rapports entre le voyage et la poésie ?

  4. Dans chaque texte, surlignez d’une autre couleur les mots et expressions appartenant au champ lexical du rêve.

Mise en commun et synthèse : La poésie propose au lecteur, à l’auditeur, de voyager par l’esprit, en utilisant les images de pays de rêve, par le rêve lui-même, le souvenir, ou encore une histoire d’amour. Ces thèmes sont propres à l’expression des sensations et des émotions poétiques.
Pour l’évaluation orale de fin de chapitre : S’entraîner à mettre le ton et à respecter la musicalité du poème choisi, de façon à en faire ressortir le sens.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lecture à voix haute du poème par le professeur et écoute du slam.

Quel est le thème commun à ces deux textes ?
SEANCE 9 : DECOUVRIR UN MOMENT PARTICULIER, SOURCE D’INSPIRATION POETIQUE : LA NUIT

Supports :

  • « La nuit », dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade

  • « L’heure du berger », dans les Poèmes saturniens de Paul Verlaine (p.272)


Distribution des textes.

Questions, directement sur le classeur [15 min] :

  1. Pourquoi la nuit est-elle un moment particulier ?

  2. Pourquoi la nuit est-elle une source d’inspiration poétique ?

  3. Quel est le champ lexical dominant dans le poème ?

  4. Comment le poète décrit-il la nuit dans chacun des deux textes ?

  5. Repérez, délimitez au crayon sur le texte et donnez un titre à chaque partie du slam. Comment le texte évolue-t-il ?

Mise en commun.
« L’heure du berger » constitue le texte de la dictée préparée n°2.
Pour la séance suivante : Répondre aux questions de préparation de la dictée 2 sur une feuille à classer en partie « Maîtrise de la langue ».
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vérification et correction des questions de préparation de la dictée 2.

Pour la séance 12 : Dictée préparée n°2.

SEANCE 10 : EXPRIMER SA DOULEUR

Supports :

  • « Demain, dès l’aube… », dans Les Contemplations de Victor Hugo

  • « J’ai pas les mots », dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SÉANCE 11 : EXPRIMER SES PENSÉES

Supports :

  • « Le dormeur du val », dans les Poésies d’Arthur Rimbaud (p.274)

  • « Le blues de l’instituteur », dans l’album Enfant de la ville de Grand Corps Malade

  • « Tant de forêts… », dans La Pluie et le Beau Temps de Jacques Prévert (p.272)


Relecture à voix haute du « dormeur du val ».

Questions, directement sur le classeur [10 min] :


    1. Le thème du poème

  1. A la lecture du titre et de la première strophe, le lecteur peut-il s’attendre à un texte heureux ou à un texte triste ? Justifiez votre réponse en citant le texte.

« chante », v.1, « follement », v.2, « D’argent », « soleil » et « fière », v.3, « Luit » et « rayons », v.4.

  1. Quel effet de surprise crée le dernier vers ?

Le soldat ne dort pas : il est mort à la guerre (« trous rouges » = impacts de balles).

  1. Relisez attentivement les vers 5 à 14 : Quels indices pouvaient laisser entrevoir la fin ?

« bouche ouverte », v.5, « baignant » (dans son sang), v.6, « Pâle », v.8, « malade », v.10, « froid », v.11 et le vers 12.

  1. Relisez le titre : Que pouvez-vous en dire après cette lecture expliquée ?

Jeu de mot : dort / meurt (indice à retardement).

Mise en commun.
Distribution des questions suivantes et du « blues de l’instituteur ».

    1. L’enjeu du texte

  1. A quelle date a été écrit ce poème ? De quels événements la France était-elle alors le théâtre (au sens de lieu) ?

  2. Cherchez dans le dictionnaire l’étymologie du nom « glaïeul », v.9. De quoi les glaïeuls sont-ils le symbole ?

  3. A votre avis, que dénonce Rimbaud à travers ce texte ?


Pour la séance suivante :

  • Questions, directement sur le classeur.

  • Lire le slam distribué et lister tous les thèmes évoqués.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ramassage des panneaux.
Vérification et mise en commun des questions.

Synthèse sur le mélange des discours : ici, le discours argumentatif se mêle étroitement au discours poétique.
Ecoute du « blues de l’instituteur ».

Mise en commun des thèmes abordés. Sur lignage des mots de révolte.

Distribution et lecture à voix haute de « Tant de forêts… ». Quel thème retrouvons-nous ?
Sujet d’écriture : Choisir un thème proposé dans « Le blues de l’instituteur » et le développer dans un court slam ou à la manière de Prévert.

Aide : Encadré p.272 « L’essentiel – Comment exprimer sa révolte ? »
Pour la séance 12 : Rendre son texte au propre.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Dictée préparée n°2 : « L’heure du berger » de Verlaine
Ramassage des textes.
Distribution du sommaire du chapitre.
SEANCE 12 : RECHERCHER UNE INFORMATION DANS UN PANNEAU DOCUMENTAIRE
= Questionnaire sur les panneaux
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EVALUATION ORALE DE FIN DE CHAPITRE

similaire:

Manuel de référence iconManuel de référence

Manuel de référence iconManuel de référence

Manuel de référence iconManuel de référence
«Les tribus du groupe nominal», dans La grammaire est une chanson douce d’Erik Orsenna

Manuel de référence iconManuel scolaire de référence : Florence Randanne (dir), 2011, Français...

Manuel de référence iconManuel scolaire de référence : Florence Randanne (dir), 2011, Français...

Manuel de référence iconManuel de référence
...

Manuel de référence iconManuel de référence
«bible» vient du grec biblia (= «les livres»). Plus qu’un livre, la Bible est donc un ensemble de livres, une bibliothèque

Manuel de référence iconLittérature 1 ère, des textes aux séquences, sous la dir d’Hélène...
«repères» : «Encyclopédie» (manuel p. 414), «l’Esprit des Lumières» (manuel p. 434) et «Honnête homme» (manuel, p. 394)

Manuel de référence iconLes deux citations sont proposées sans indication de référence par...
«Il se pourrait que la vérité fût triste» (Renan) et «Les vérités consolantes doivent être démontrées deux fois» (Rostand)*. Sous...

Manuel de référence icon[paru en 2008 dans Actes de Savoirs, 5 (revue de l’iuf, Paris : puf)...
«unité complète qui porte à la fois sens et référence : sens parce qu’elle est informée de signification et référence parce qu’elle...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com