Course finale Les entretiens du Père Nathan





télécharger 79.59 Kb.
titreCourse finale Les entretiens du Père Nathan
date de publication09.11.2019
taille79.59 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > documents > Cours

Les Entretiens du Père Nathan, partie 11
La course finale




Les entretiens du Père Nathan

Peut-être la partie la plus riche de cette série de vidéos.
Régis du blog http://vienschrist.unblog.fr/

https://www.youtube.com/watch?v=45tuHUICFmA
L'intention de Lucifer : Devenir le créateur. Lucifer est fixé dans sa volonté d'être adoré à la place de Dieu. Les chimères. Ce que Lucifer ne peut être, il le singe pour corrompre et détruire la création.

https://gloria.tv/video/QqUdRq15oSF1KSwcaDFLBfFec

https://gloria.tv/video/9hJmkuHXnAPP32bf4VH3iYte7
Père Patrick. « La course finale : qui va l’emporter ?

Cet entretien explique qu’il est possible de répondre à cette question et comment ? »

Au sujet de la conception de l’être humain ; quelle est notre coopération au clonage ? ; Vigilance Clonage International parle du clonage ; l’évolution ? ; le Verbe de Dieu dans le בראשית (Bereshit) ; les filles de Caïn ; Adam et Eve ; la chute ; qu’en dit Saint Thomas d’Aquin ? ; il faut reprendre la signification sponsale du corps originel pour échapper à la séduction terminale du Shiqoutsim Meshomem ; la course finale ; la victoire du Nouvel Israël de Dieu

Régis. A la dixième vidéo, tous les auditeurs qui avaient mis le micro un petit peu fort dans le casque ont sursauté ! Ça fait du bien, un prêtre qui met en garde d’une manière puissante sur des choses aussi fondamentales.
Père Nathan. Le mélange de l’homme, de la bête et de Lucifer, ce n’est pas bien ! Surtout quand c’est au niveau du sang.
Et surtout quand c’est la goutte de sang qui se mêle à la dernière goutte d’eau pour remplacer sous le Souffle de l’Esprit Saint qui émane cet Amour inconditionnel du Père dans la matière du temps.
Toucher à cela, c’est l’intention de Lucifer.

Voilà ce que dit Jésus à Sainte Hildegarde dans le Scivias.
Régis. Parlons-en s’il vous plaît.
Père Nathan. C’est l’intention de Lucifer depuis le début. Avant même la création de l’univers, l’intention de Lucifer c’est ça !
Scivias, Livre 1, Vision seconde : « Aussi, comme cela ne s’est pas fait sans la persuasion satanique, le démon employa toutes ses flèches à l’accomplissement de cette œuvre, afin qu’elle ne fut pas achevée sans lui, c’est pourquoi il dit : Ma force est dans la conception de l’homme, par là l’homme m’appartient. »
Et dans le Livre des Œuvres divines : « L’antique serpent vit qu’il avait le temps de lutter contre les fils des hommes, s’il réussissait à précipiter dans le péché les conceptions des hommes. »
(La dixième vision, paragraphe 7).

Et on sort dans la rue en disant : « Nous n’avons plus d’essence ! ». On ne sort dans la rue, on ne sort de ses gonds que quand on ne reconnaît plus l’homosexualité ! C’est horrible ! On ne descend dans la rue que si on ne reconnaît pas le droit à l’infanticide ! C’est horrible qu’on en soit arrivé là !
Régis. Ce n’est pas tout à fait juste, ce que vous dites, parce qu’en ce moment on assiste quand même, que ce soit en Espagne, aux Etats-Unis…
Père Nathan. Oui.
Régis. C’est très surprenant, il y a des états qui restreignent de plus en plus ces ‘‘droits’’.
Père Nathan. C’est vrai.
Régis. On assiste à quelque chose, ça épouvante tous ces avorteurs, enfin je ne sais pas comment les appeler…
Père Nathan. Je ne sais pas s’ils sont très épouvantés.
Régis. Si, ils ont l’air.
Père Nathan. Ils ont fait deux cents milliards de cadavres. On empêche qu’ils en fassent deux cents ou trois cents de plus, c’est dérisoire !
Alors que le problème, c’est ça.

Il faut que tous les micros explosent !
Il y a un amplificateur qui doit exploser de tous les côtés puisque les enfants de l’homme, les enfants de la femme disent : « On continue à naviguer avec ça, on va même vous aider » : Téléthon. « On n’a pas beaucoup d’argent, c’est vrai, on se privera de viande, on prendra de la viande hachée dégueulasse, on ne prendra pas de la viande hachée bien riche, bien nourrissante, comme ça on pourra donner au Téléthon ». 
Comme ça vous allez pouvoir faire ce mélange de Satan, de la bête et de l’homme.
Et on va se saigner pour ça. Et on va faire la fête en plus au moment où on le fait. Et on va mettre les micros, les haut-parleurs dans les municipales.
C’est terrible qu’on en soit arrivé à obtenir une complicité populaire de chaque famille !
Je suis désolé, mais si je pose la question à chaque maison de France : « Est-ce que vous faites partie de ceux qui n’ont jamais donné de l’argent pour qu’il y ait du clonage ? »
Régis. Je n’ai jamais donné, j’ai toujours senti qu’il y avait quelque chose de…
Père Nathan. « Jamais rien donné ? Pas participé à aider ? A faire qu’il y ait la fête du Téléthon ? Aucune coopération ? Aucune ? »

Il n’y en a pas beaucoup !
Régis. J’ai bonne conscience sur ce coup-là, je vous assure.
Père Nathan. Ah mais ça ne m’étonne pas du tout de vous ! Je parle évidemment de tous les autres. Pas vous bien sûr, mais les autres.
Bien sûr qu’on a une complicité, puisqu’on ne le dit pas.

Et ne pas le dire, c’est terrible !
Nous, Vigilance Clonage International, nous l’avons dit. Il y a un site qui en a parlé. Je crois qu’un seul, c’est tout, dans tout internet, un seul site parle de cela : Vigilance Clonage International. Sinon, omerta totale !
Nous remercions beaucoup Bruno qui est le président de Vigilance Clonage International qui donne l’information, mais ça ne fait pas beaucoup, un petit bonhomme, père de famille, éjecté d’EDF, mis au placard parce qu’il dit des choses que tout le monde doit dire finalement.
Nous sommes dans un grand moment.
Evidemment qu’aujourd’hui on peut faire, et on a fait, des croisements entre l’homme et l’animal, sous l’influence de Satan, c’est sûr, sous l’influence cérébrale parce que je pense qu’il y a des gens qui ont vraiment donné leur intelligence à Lucifer.
Ils ont donné leur esprit aussi à Lucifer. C’est terrible de donner son cerveau, son intelligence cérébrale, toutes ses forces réflexives à Lucifer, mais en plus, ceux qui donnent leur intellect agent à Lucifer, alors là il y a quelque chose, parce que c’est une lumière qui actue le diaphane cosmique et l’ensemble des temps.
Et du coup c’est normal que Lucifer puisse les éclairer, même d’une manière très fulgurante, pour passer par tel et tel imbroglio du labyrinthe pour arriver à obtenir un résultat monstrueux vampirique du sang de l’humanité, là où on va pouvoir injecter par champ morphogénétique une infestation dans l’humanité tout entière en faisant une seule œuvre, à elle toute seule cela suffirait.
C’est ce qui s’est produit avant le Déluge et qui a produit effectivement des choses horribles !
Dieu avait dit à cette époque-là : « Non, là, il faut repartir à partir d’une souche loyale humaine ». Ça a été Noé et ces soixante-dix personnes dans l’Arche. Tout cela peut être considéré comme symbolique, mais ce n’est pas seulement symbolique, il y a un réalisme dans ce qui s’est passé proto-historiquement qui est très fort, qui est très vrai, qui est très historique. C’est peut-être protohistorique mais c’est quand même historique.
Régis. Pourquoi protohistorique ?
Père Nathan. Parce qu’on va dire que c’est un mélange de mythe et de réalité. Certains disent qu’il y a eu un basculement de la terre et un chevauchement extraordinaire, et…
Régis. Pourquoi ne peut-on pas affirmer que c’est historique, tout simplement ?
Père Nathan. Personnellement je crois que c’est historique. C’est ma pensée, c’est mon opinion, attention, ce n’est pas le dogme de l’Eglise catholique. C’est une opinion qui n’est peut-être pas honorable puisqu’elle est chez moi. Je suis un gros ermite au fond d’une forêt depuis quarante ans, pas très crédible, mais je le crois sincèrement et je ne suis pas le seul évidemment à le croire, à le penser, à en être sûr même si je puis dire.
Je ne suis pas créationniste à 100%, je suis assez évolutionniste aussi, je suis assez Jean-Paul de ce point de vue là. C’est un mélange des deux qui est vrai. On ne peut pas nier complètement l’évolution des choses. Je suis très Hildegardien de ce point de vue là.
Mais cette évolution s’est faite sous l’influence de qui ? Elle s’est faite sous l’influence de quoi ? Elle s’est faite dans quelle direction, dans quelle téléonomie ? Sous quelle influence morphogénétique a-t-elle été dirigée ? Est-ce que c’est selon l’idéologie évolutionniste, c’est-à-dire vers une perfection de plus en plus grande ? Ou au contraire une horreur de plus en plus grande ?
Régis. Même les évolutionnistes disent, avouent et reconnaissent que nous allons plutôt vers une dégénérescence.
Père Nathan. Il y a un mélange des deux. On constate une évolution vers l’horreur, et d’autres, voyez Teilhard de Chardin par exemple, une évolution vers la perfection.
Quand vous voyez par exemple Hegel, qui est la forme philosophique de cette vision, tout évolue, même spirituellement, à l’intérieur de la matière de l’intelligence si je puis dire. La matière de l’intelligence, ce sera plus Marx, ce sera une dialectique matérialiste. Mais pour Hegel qui est l’expression protestante de l’erreur – c’est une tautologie de dire expression protestante de l’erreur –, l’esprit va de plus en plus vers sa perfection, vers son divin. L’évolution de l’esprit va forcément vers quelque chose de divin, de parfait, vers l’esprit pur. Voilà l’évolution au niveau de la dialectique de l’esprit.
Tu fais la même chose pour la matière, tu mélanges les deux et tu obtiens les sept idéologies athées. C’est très simple les idéologies athées : l’évolutionnisme, le nietzschéisme, …
Régis. Il y a quand même des questions qui n’ont pas de sens dans l’évolutionnisme à proprement parler, par exemple la question…
Père Nathan. Scientifiquement l’évolutionnisme est un peu embêtant.
Régis. … à partir de quel degré du singe Dieu a considéré que c’était disponible à une âme humaine. C’est une question qui n’a aucun sens. Donc il y a bien un moment où Dieu a créé l’homme.
Père Nathan. La foi catholique indique dans Humani Generis que je recommande beaucoup à tout le monde…
Il y a du boulot pour lire toutes les encycliques, rien qu’avec Jean-Paul II vous en avez pour sept ans, mais il y en a une qu’il faut connaître bien sûr, c’est Humani Generis de Pie XII : l’Engendrement du genre humain.
Ce qu’il dit est parfaitement scientifique, et en même temps parfaitement métaphysique, et en même temps parfaitement dogmatique.
Tu es obligé de porter une chose que la science rejoint parfaitement de manière démonstrative d’ailleurs, c’est que Dieu a créé le premier homme et la première femme et qu’il y a une seule souche. Pas une souche ici en Afrique, une autre là-bas, ou trois souches en même temps, non. Un seul foyer monogène est apparu, et donc nous descendons tous d’une unique souche, d’un seul homme et d’une seule femme.
Tous les autres sont des souches anthropoïdes qui ont été l’objet d’une certaine évolution, précisément pour qu’au cas où il y aurait la chute…
Nous rentrons maintenant dans une vision théologique révélée par Dieu dans la Bible.
L’homme est créé image et ressemblance de Dieu.

Il est créé parfaitement homme.
Le premier homme et la première femme sont beaucoup plus intelligents que nous, beaucoup plus lumineux que nous, leur unité sponsale est transfigurée, par science acquise et infuse, leur grâce est infuse aussi. Leur union intérieure avec la Finalité de l’Inscription dans le Livre de la Vie final de l’humanité est devant leurs yeux. Ils ont une intelligence des choses, ils sont capables de pénétrer toute la substance, la signification, la symbolique, les rapports, les harmonies entre tous les éléments.
Saint Thomas d’Aquin dit que Dieu a créé quatre êtres humains à l’état parfait : Adam, Eve, Jésus et Marie. Ils sont les quatre seuls êtres humains qui sont advenus à la vie et à l’existence d’une manière parfaite, image et ressemblance de Dieu.
Alors il va y avoir la chute.
Jésus et Marie ont connu cette chute quelque part puisqu’ils sont rentrés dans la kénose, ils se sont effondrés dans le Mystère eucharistique de l’anéantissement de l’Agneau jusqu’à ce qu’ils s’épanouissent dans le sixième Sceau de l’Apocalypse.
Mais Adam et Eve ont connu la chute. Ils ont perdu cette science infuse, ils ont perdu cette grâce infuse, ils ont perdu cette solidité, cette perfection, cette ressemblance de Dieu. Il n’y avait plus que l’image de Dieu en eux, c’est-à-dire cette capacité d’espérer quand même qu’un jour ils seraient sauvés, et puis une certaine droiture, une pénitence.
Mais ensuite quelques uns d’entre eux sont sortis du TGV en plus de la pénitence, ça a été la descendance de Caïn.
Cette descendance de Caïn s’est approchée des bêtes. C’est à cause de ça qu’il y avait eu cette évolution parallèle, sous l’influence de toutes les puissances déchues introduites à l’intérieur du temps, de l’histoire et du monde puisqu’ils se sont rejetés eux-mêmes du Ciel de la Vision, ils n’en ont pas voulu, et donc ils se sont enfermés dans un univers clos, celui du temps et de l’espace, pour accompagner l’évolution des choses.
Il ne faut pas oublier que Lucifer et ses myriades – parce que ce n’est pas juste quelques centaines de milliers de démons, c’est un nombre que je n’ose pas prononcer – sont rentrés dans notre univers cosmique, dans notre temps. Et ils ont tout le temps pour eux. Les espaces intérieurs des anges sont sans limite et sans fin. Ils enveloppent le temps et simplement ils rayonnent comme un rayon laser un point particulier du temps.
Celui qui s’ouvre en sa chair en disant : « Je veux bien que Satan vienne m’aider », Satan met son rayon laser sur lui et ça y est, il est possédé.
Il y a une compénétration et il y a une permission qui est donnée à Lucifer d’influer les champs morphogénétiques de notre univers dans une direction.
Il ne faut jamais oublier que c’est en voyant dans le בראשית (Bereshit) d’où il vient d’être issu avec tous les autres esprits purs, en particuliers les Attributs divins incréés, les Trônes, et puis les Principautés, et puis les Vertus incréées de Dieu, mais créés à l’état angélique, à l’état d’intériorité pure, substantielle, sans limite et sans fin… Chacun est un monde extraordinaire, chacun est d’une dignité très supérieure à la dignité humaine.
Ils ont vu dans le בראשית que ce בראשית s’était associé pour pouvoir créer la matière, הארץ (erets) en hébreu :
Quand le Verbe de Dieu, l’Amour de Dieu, la Sponsalité incréée de Dieu, ces Epousailles de Dieu, ce côté féminin déployé de Dieu dans l’Amour où Dieu est entièrement brûlé, qui est la deuxième Personne de la Très Sainte Trinité, s’assume, pénètre, assume, aspire toutes les possibilités de l’expression de cet Amour dans toutes les formes possibles de l’existence dans des existences qui sont créées et non pas incréées, mais en relation directe sans voile avec l’Incréé, alors à ce moment-là le Verbe devient Principe.
Il faudrait lire de A jusqu’à Z les Midrash de Moïse où le Messie a expliqué cela à Moïse pendant la traversée des quarante ans du désert. Tradition orale. C’est ça, les Juifs. Nous les Juifs, nous savons cela. Cela nous a été enseigné par le Messie, cela nous a été transmis par les Nacis d’Israël. Nous le portons intérieurement et cela fait vibrer notre sang, la matière vivante qui illumine chaque instant présent de notre vie de Juifs. Les Juifs appartiennent non seulement à la terre mais aussi au temps. Cela, Dieu n’y renoncera jamais. Il est fidèle, Lui, si nous, nous sortons du TGV. Je suis Juif et j’en suis fier. Mais mon arrière grand-père était arabe, alors j’aime bien les arabes aussi.
Régis. Du coup, en tant que Gaulois, je suis un peu Juif aussi.
Père Nathan. Dès que tu es gaulois tu es très probablement de la tribu de Gad. Je crois qu’il y a très peu de Français de souche qui ne soient pas des Juifs de la tribu de Gad, ça doit être rarissime. Il y a quelques Hongrois, quelques Germains, quelques Hollandais, mais sinon les Français de souche sont des Juifs, forcément. Ceux qui nous dirigent ne sont pas juifs du tout.
Régis. Et pourtant ils le clament, le CRIF et compagnie.
Père Nathan. Ils peuvent criffer, il n’y a pas de problème. Je les aime beaucoup, attention, mais derrière un poste de télé, parce que quand je rentre à l’intérieur ils me foutent la trouille. C’est exactement comme dans le musée Merrylin. Là vraiment j’ai peur. J’ai rarement peur, mais là j’ai peur.
Régis. Je suis d’accord, ils sont flippants, mais il ne faut pas le dire, on n’a pas le droit.
Père Nathan. C’est de l’intérieur. Quand je rentre à l’intérieur du poteau de boue, oh ! Le Bon Dieu un jour m’a fait rentrer à l’intérieur d’un poteau de boue. Je n’ai jamais vu une chose pareille ! Je crois que je n’ai jamais eu aussi peur. Je vous assure ! Ça ne veut pas dire qu’on ne l’aime pas, on l’aime. On les aime mais c’est comme l’Anti-Christ, à condition qu’ils aillent chez eux, dans le Tartare, là ils seront bien.
Où en étions-nous ? Vous m’avez fait dériver, vous voyez, vous n’êtes pas gentils. Rappelez-moi où j’en étais.
L’évolution s’est faite comme cela. Il ne faut pas oublier que Lucifer a vu dans le בראשית (Bereshit) le Visage que la matière allait prendre dans son état de perfection à l’intérieur du Verbe, il a vu le Visage de l’Homme, il a vu la Sainte Face, et donc il voyait très bien, il savait très bien vers quoi faire évoluer les espèces vivantes et la matière elle-même pour la faire évoluer vers quelque chose qui allait se rapprocher le plus du Visage de l’Homme.
Mais, comme dit l’Ange Gabriel au prophète Daniel, comment va-t-il faire pour créer une âme ?
Ces espèces anthropoïdes sont très adaptées, très proches. On peut arriver à faire des êtres comme ça, qui arrivent même à avoir l’expression de la parole, du geste et de l’intelligence cogitative, mais ça reste une estimative, ce n’est pas une cogitative puisqu’il n’y a pas l’intellect agent.

Mais au moins on va pouvoir utiliser la cogitative pour que les expressions apparentes de la conception dans l’intellect possible puissent être illuminées par l’intellect agent d’un démon.
D’où l’importance de connaître comment fonctionne l’intelligence humaine spirituelle. C’est l’intelligence d’un intellect agent qui vient actuer l’intellect possible pour produire un concept, un verbe intérieur.
Et le Verbe est devenu chair, il ne faut pas l’oublier.

Nous sommes image et ressemblance de Dieu de ce point de vue là.
Donc le démon sait très bien comment faire. Si bien qu’à un moment donné il s’est rapproché de cette manière des filles de Caïn. C’était facile de les séduire et d’inverser l’intelligence du corps de l’homme.
Voilà comment la femme est devenue le contraire de la ressemblance vivante de Dieu, et donc elle n’est plus femme, elle est devenue la fille d’Adam qui est devenue femelle. La destruction et l’inversion totales de la signification sponsale du corps de la femme !
Je tiens à dire une chose – c’est une petite parenthèse qui n’a rien à voir – parce qu’on me le dit souvent, alors j’en profite pour en parler.
On me dit : « C’est la femme qui est la cause de la chute, c’est la femme qui nous a fait tomber, regardez Adam, le pauvre, il n’y est pour rien, c’est la femme qui a mangé la pomme, c’est à cause de la femme qu’on est dans ce merdier ». C’est de la poésie de dire ça, souvent il y a un grain d’ironie.
Mais s’il y a ce sentiment que la femme est source de séduction pour aller vers Satan, ce n’est pas pour aller vers le péché de la pomme, c’est pour aller vers le péché du Shiqoutsim Meshomem, c’est pour la Transgression.
Et en fait ce sont les filles de Caïn qui ont fait cela. Elles sont ensuite retournées vers leurs frères et leur ont expliqué comment vivre de la séduction et comment créer une culture à partir de la chair, et l’intelligence de la chair, et la séduction de la chair, et l’esprit de la chair.
Du coup, petit à petit, les démons ont pu s’approcher aussi de leurs frères et des enfants de Caïn, et du coup, tous ensemble, ils se sont approchés des fils d’Adam qui eux étaient restés justes.
Finalement Adam est mort, et puis il y a eu ses fils, et puis il y a eu Mathusalem qui était encore là à l’époque de Noé. Il n’en restait plus qu’un, un c’est tout, qui ne s’était pas laissé prendre par la séduction de l’esprit de la chair sous l’influence de la femme.
Là oui, la femme a joué un rôle, mais Adam et Eve non.
Adam et Eve ont donné la souche de Sem, Cham et Japhet, ils ont donné le Messie, ils ont donné l’immolation d’Abel le Juste, ils ont donné en même temps la justice, la grâce, la miséricorde pour le Salut du monde entier, et de quoi mériter la Venue du Messie, et de l’Immaculée Conception, et de l’Agneau de Dieu. Adam et Eve ont été source de la grâce.
On me dit : « Eve s’est approchée du serpent ». Oui elle s’est approchée du serpent, mais ce n’est pas elle qui a fait le péché originel. Il faut comprendre ça de l’intérieur, pas trop de l’extérieur, c’est mieux.
Régis. Là vous avez soulevé pas mal de lièvres !
Père Nathan. Eve n’a pas fait le péché originel. Elle s’est approchée, elle a pris cette pomme, elle a dit : « Mais elle est bonne, douce à manger ! ». Et Adam ?
C’est Saint Thomas d’Aquin qui nous explique ça, mais Moïse l’a expliqué avant Saint Thomas d’Aquin. Nous, nous expliquions tout cela avec les Nacis d’Israël par la Tradition orale. C’est la Doctrine infaillible venue du Messie. Elle est infaillible, elle est transmise infailliblement par les Nacis d’Israël et aujourd’hui par la Doctrine du Saint-Père.
Voilà pourquoi d’ailleurs aujourd’hui nous avons deux Saints-Pères, parce que pour les Nacis d’Israël depuis Moïse, l’Infaillibilité a toujours été transmise deux par deux.
Tous les enfants juifs d’Israël connaissaient par cœur toute la succession, deux par deux, des Nacis d’Israël depuis Moïse et Aaron, en passant par Elie et Elisée, jusqu’à Shammaï et Hillel. Un peu comme si nous connaissions par cœur toute la descendance de l’Infaillibilité pontificale depuis Pierre, Lin, Clet, Clément, Sixte, etc.
Bien, je reviens. Quelle est cette Doctrine infaillible qui vient du Messie et qui est transmise oralement, qu’on appelle le Magistère, transmis, rappelé sans arrêt par les Prophètes ?


Que nous dit Saint Thomas d’Aquin ? Saint Thomas d’Aquin est juif – famille juive convertie –, il est le Docteur principal de l’Eglise, le Docteur qui a fait la Somme théologique pour les débutants. Donc tu es débutant chrétien, tu lis la Somme théologique de Saint Thomas pour les débutants. Que dit Saint Thomas là-dessus dans la Somme théologique ?
Il dit qu’Adam avait sur l’épaule la responsabilité, le pouvoir, l’image ressemblance de Dieu, la science infuse de la Miséricorde, de l’Amour, et donc il suffisait qu’il s’approche d’Eve, à supposer même qu’elle ait fait une faute comme cela, il lui donnait l’Absolution, elle était absoute et il n’y avait pas de péché originel.
Il y avait un pouvoir d’Absolution dans l’au-delà de l’unité des deux dans la Sponsalité et dans cette science infuse il n’y a aucun problème.
Mais c’est lui qui a quitté le TGV de l’unité sponsale dans la grâce infuse de la Transactuation surnaturelle sponsale du Mariage. C’est lui qui l’a quitté, il n’a pas donné l’Absolution, il a dit : « Quittons le TGV ensemble ».
Et donc l’origine du péché originel, c’est Adam, ce n’est pas Eve.
Il faut faire attention à l’homme parce qu’il ne prend pas ses responsabilités. Il préfère faire du parapente plutôt que de sauver le monde.
Mais il faut faire attention aussi à la femme parce qu’elle nous attire vers les choses secondaires. Les choses secondaires, c’est qu’au lieu de créer des saints dans l’image ressemblance de Dieu, on va créer des hybrides de Satan, de la bête et de l’homme.
Là oui il faut faire attention !

L’humanité est en danger à cause de la séduction.
Il faut reprendre, et c’est ça le grand message de l’Eglise catholique depuis 1978, il faut reprendre à partir de zéro toute la signification sponsale du corps originel.
Tout reprendre, sinon vous n’échapperez pas à la séduction terminale de la Transgression suprême qui va briser les champs morphogénétiques de votre liberté humaine.
Il faut crier cela d’un cri intérieur silencieux avec les deux cents milliards d’enfants qui le crient eux-mêmes avec nous dans la Sainteté royale du Nouvel Israël de Dieu, parce que le Royaume a été retiré aux responsables d’Israël qui n’étaient même pas juifs, pour le donner à un autre peuple (Matthieu, chapitre 21, verset 43).
Il faudrait relire des passages extraordinaires de Sainte Hildegarde.
Allez, la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich. Tout le monde va rigoler, mais ne rigolez pas parce que Anne-Catherine Emmerich a été béatifiée par le Pape Jean-Paul II. Il a fait un coup de maître quand il a béatifié Anne-Catherine Emmerich. Il n’a pas béatifié les autres, il n’a pas béatifié Marie d’Agréda, il n’a pas béatifié Maria Valtorta, il a béatifié Anne-Catherine Emmerich. C’est extraordinaire !
Jésus répond aux responsables d’Israël : « Je vais vous donner une parabole : il y a un royaume, il est confié à un peuple, à des gens, et ces gens, au fur et à mesure… première fois, première Epousaille, deuxième Sponsalité, troisième Sponsalité, quatrième Envoi, cinquième Envoi, à chaque fois la femme est stérile, elle ne donne pas d’enfants… on refait une Alliance avec un sixième, on va envoyer le Fils, ils tuent le Fils pour garder la vigne. Que doit faire le maître de la vigne ? »
Jésus dit cela aux prêtres responsables d’Israël, les responsables de tout un peuple, ceux qui portent la Parole. Ils pensent avoir la même autorité que les Nacis d’Israël mais ils n’ont pas l’autorité des Nacis d’Israël. Iohanan ben Zakaï n’a pas l’autorité des Nacis d’Israël. Même Gamaliel, successeur de Hillel, ne l’a pas. Le dernier Naci est Siméon Ha Naci. Mais je suis encore en train de dévier, je vous en demande pardon.
Et je reviens. La Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich dit que quand Jésus demande : « Que va faire le maître de la vigne ? », Il ouvre invisiblement ses bras et c’est Sa Divinité qui les envahit.

Ils répondent : « Eh bien il leur retirera ce qu’il a donné et il donnera à d’autres son royaume et sa vigne.

- C’est vous-mêmes qui l’avez dit, le Royaume de Dieu vous sera retiré et sera confié à un autre peuple. »
Et Anne-Catherine Emmerich dit qu’à ce moment-là il y avait non loin les soldats gaulois – parce que toutes les cohortes de Ponce Pilate venaient de Gaule, c’était des Gaulatis – et quand Il a dit : « Il sera donné à un autre peuple » Il s’est tourné vers eux. Parmi eux il y avait Longin, celui qui a ouvert le Cœur de Jésus plus tard pour donner les Sacrements.
Ah, si nous connaissions Jésus de l’intérieur, nous pourrions rentrer dans le Mystère d’Ishraël à ce moment-là, oui, ce serait notre Roi, notre Seigneur, nous serions dans le silence d’environ une demi-heure de l’Agneau et Dieu pourrait se tourner vers nous pour nous envahir de Sa Divinité. Israël est là : ישראל (yod, shin, resh, aleph, lamed). Très beau !
Alors, Lucifer est au courant, il a vu le Visage de l’Homme et du coup nous sommes rentrés là-dedans. Très peu ont dit : « Non, nous allons construire une Arche avec du bois, nous allons כפר (kapar), c’est-à-dire recouvrir de goudron, cette Arche ». כפר (kapar) veut dire enduire de goudron mais ça veut dire aussi pardonner, en hébreu. « Nous allons kaparer de l’intérieur et de l’extérieur la coque, le bois de la Croix qui est le Pardon du Messie ».
On fait rentrer à l’intérieur du Pardon du Messie un bateau qui est l’Eglise. L’Israël de Noé est l’Israël de l’Eglise.
La première barque, ça a été Adam et Eve, avec l’espérance.

Et puis ça a fleuri dans une deuxième Sponsalité qui a été l’Eglise primordiale de Noé qui est fabriquée avec le Pardon de Dieu dans le Messie intérieur et extérieur du peuple de Dieu.

Et ça va s’épanouir dans la foi d’Abraham, ce sera la troisième Sponsalité. Puis dans la foi de Moïse, quatrième Sponsalité.

Puis dans la foi des Prophètes.

Puis en Jésus.
Et nous arrivons maintenant à ce sixième déploiement de l’unique peuple de Dieu, de l’unique Eglise. L’Eglise est le rassemblement du peuple de Dieu en lui-même quand il n’a pas quitté le TGV.
A ce moment-là on peut dire une chose, c’est que nous sommes dans ce temps où cette fois-ci nous touchons la fin extrême d’où le déluge de feu va se produire.
Et avant cette fameuse guerre mondiale qui est une guerre eschatologique terminale, ultime, une guerre qui a pour but…
Et nous sommes en ce moment, je le vois très bien, chacun le voit quand il prie un peu, dans une espèce de course contre la montre. Il reste peut-être quelques dizaines de mètres, on court à toute vitesse ! Qui va gagner la médaille d’or ? Nous sommes vraiment là.
Qui va gagner ?
Le Nouvel Israël de Dieu en plein élan avant l’ouverture de l’Avertissement ?
Ou est-ce que c’est les autres avec la Transgression suprême qui avancent, qui avancent, qui avancent dans une course intrépide pour rentrer dans le Saint des Saints dans les champs morphogénétiques de l’image ressemblance de Dieu pour cette fois-ci la faire exploser in situ.
Avant, c’était à travers la présence de Satan, le mélange de l’homme, Satan et la bête, à travers les horreurs qu’ils faisaient chez les Pharaons, chez les Mayas. On trouve encore en Mongolie des horreurs où on voit des mélanges entre des démons et des enfants pour faire naître de la royauté des espèces de monstres, comme des extra-terrestres si je puis dire. Mais tout cela c’était à travers des artifices, c’était des artifacts comme on dit.
Mais maintenant, cette fois-ci, on sait le faire, on peut le faire, on peut rentrer pour le faire brûler in situ, in directo, in subjecto. Et donc ça y est, les artisans de Lucifer, ces espèces de fous, ces espèces de savants cinglés, ces espèces de sorciers du monde, ces espèces d’illuminati le font.
Et ce n’est pas une conspiration, ce n’est pas du tout une conspiration, c’est un plan pour prendre possession de l’humanité entière de l’intérieur de son origine pour que chacun puisse être absorbé dans une espèce de Téléthon métaphysique universel pour une fête de l’humanité sans Dieu.
Et sans Dieu réellement, jusque dans la matière vivante de notre chair et de notre sang, avec impossibilité dans la cité de devenir un artisan, de devenir un transformateur de l’univers, de devenir Sponsalité : « Le chant de l’époux et de l’épouse ne s’entendra plus jamais dans la cité », comme dit l’Apocalypse (18, 23).
Ils disent : « On va y arriver ? - Oui, encore quelques dizaines de mètres ! Vas-y ! »
Et nous, le véritable Israël de Dieu, nous sommes en même temps dans une course effrénée.
Qui va arriver le premier ? Qui va courir le plus vite pour faire une queue de poisson à l’autre et arriver le premier à la médaille d’or ?
C’est le Nouvel Israël de Dieu, frères et sœurs, qui va arriver le premier.
Je reconnais que nous avons une petite seconde de retard, mais attention, le cheval du Nouvel Israël de Dieu est terriblement décidé ! C’est la vocation de la France ! Nous avons le Cœur brûlant et divin de Jeanne d’Arc qui est avec nous. Nous avons le cheval blanc qui fonce à nos côtés et ça nous donne de l’intérieur et de l’extérieur une vivacité, une lucidité, un feu intérieur !
La nuit nous détruisons les avances du Mauvais et nous utilisons aussi bien sûr tout ce qui est possible d’utiliser dans l’Autorité sur les éléments et sur l’intériorité lumineuse de chaque instant présent pour leur faire perdre ne serait-ce qu’un milliardième de seconde et que petit à petit, au dernier moment, je tiens à vous le dire, au dernier moment…
C’est cela l’enjeu.

C’est ce que demande Notre-Dame de Fatima.

C’est cela que connaît le Saint-Père.
Ceux qui jugent le Saint-Père sur ce qu’il fait en dehors de cette perspective-là n’ont rien compris. Sur ses armes c’est marqué : le nard. C’est un combat silencieux dans les profondeurs du Saint Sépulcre du Saint des Saints de la Paternité incarnée. Et il y a un seul moyen pour cela, c’est que tout le monde sache que la Miséricorde va leur être faire, tous sans exception, et d’un seul coup. Et nous faisons tout pour cela. Et nous sommes deux Nacis d’Israël à travers le Saint-Père pour laisser place dans le Saint des Saints avec Saint Jean-Paul II qui a ouvert les portes du génome de l’humanité nouvelle.
Eh oui, l’heure est arrivée, le jour est là.
A chaque fois que nous faisons ces prières extraordinaires de la nuit à la suite de Sainte Hildegarde et comme elle nous l’a demandé, comme le Saint-Père nous le demande finalement, nous nous apercevons qu’en effet nous sommes en train d’assister à un spectacle extraordinaire comme les portes s’ouvrent vers…
Ça y est, nous voyons là-bas au fond la ligne d’arrivée avec les portes qui s’ouvrent de la Jérusalem spirituelle véritable, la Coupe de l’humanité tout entière dans le Diamant de la Présence qui va soulever et emporter la nature humaine tout entière in extremis, comme la nouvelle Arche de Feu cristallin de la Paternité vivante de Dieu où l’Amour du Père va s’exprimer à chacun de manière inconditionnelle et surabondante pour qu’il puisse se reprendre en dehors de cette tentation, de cette méta-tentation, de cet obscur détournement par derrière, occulte, dégoutant, inacceptable du Shiqoutsim Meshomem pour brûler toute possibilité de joie sur la terre et de joie éternelle dans chaque être humain de la terre en fonction de sa liberté, de son choix du Monde Nouveau de la Jérusalem spirituelle accomplie accueillant et attirant toutes les joies célestes de la Jérusalem glorieuse et bénie dans la Jérusalem spirituelle que nous sommes.
Cette vocation, c’est la vocation de la prière qui écarte et détruit le mal qui s’est mis devant nous.
Nous allons dépasser le mal, nous allons passer devant.

Et la troisième guerre mondiale n’aura pas lieu.

Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.


similaire:

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconLes Entretiens Nathan Enseigner, apprendre, comprendre 27 28 novembre 1993 Actes IV

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconLes Entretiens Nathan Sous la direction d'Alain Bentolila L'école : diversités et cohérence

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconLes Entretiens Nathan Sous la direction d'Alain Bentolila École et...

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconPoème dramatique de Gotthold Ephraïm lessing (1729-1781)
«Ecoute ! Écoute ! Ce sont les chameaux de mon père !» Puis elle s'est effondrée, mais c'était bien vous qui arriviez… Son âme tout...

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconDossier de presse
«l’eau à la bouche» a séduit le jury qui les a retenus pour participer à la finale

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconSéquence 6 Héros moraux et immoraux
«Un père et un fils» : «En approchant de son usine, le père Sorel […] IL était toujours battu»

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconEst-il le héros du roman ? Nous n’avons qu’un prénom. L’énumération...
«la scierie», «la route d’Avers». Le lecteur attend la suite car en réalité, les informations restent floues

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconDans les évangiles, Jésus parle de ses frères lorsqu’il apparaît...

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconD u V a L b o n n a I s
«L’enfant sage, rage et obtempère, quand son père sévère persévère. Tandis qu’au point du jour, le père fêtard savoure ses calembours,...

Course finale Les entretiens du Père Nathan iconSon père meurt quand IL avait 7 ans. IL déteste son beau-père, le commandant Aupick





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com