Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées





télécharger 353.91 Kb.
titreEnvoyez vos photos de Montpellier accompagnées
page1/7
date de publication09.11.2019
taille353.91 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7
Montpellier

notre

ville

N°420
avril

2017

la une :

ZAT : rendez-vous

les 22 et 23 avril au parc Montcalm

dossier

La RÉNOVATION
du Polygone

l’actu

Les serres municipales

ouvrent leurs portes

montpellier.fr

VU PAR vous

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées

d’une légende à :
mnv@ville-montpellier.fr
Les photos doivent être de bonne qualité (300 dpi, en A4 format paysage) et libres

de droits. La rédaction se réserve
le droit de les publier.

« Dans les coulisses de l’opéra… »

Le premier bâtiment est érigé en 1755. Il sert alors exclusivement aux représentations théâtrales. Après un incendie, il est reconstruit à l’identique en 1788, puis brûle de nouveau en 1881. Un théâtre provisoire en bois est alors édifié en 59 jours sur l’esplanade, pendant que sont lancés les travaux d’un opéra. L’édifice actuel, inauguré en 1888, est l’œuvre de Joseph-Marie Cassien-Bernard, élève de Charles Garnier, auteur du palais Garnier, ancien Opéra national de Paris. Il abrite la statue originale des 3 Grâces, en marbre de Carrare. Photo transmise par Jacques Trella.

Directeur de la publication :

Philippe Saurel, maire de Montpellier

Directeur de la communication :

Benoît Roos

Responsable des journaux municipaux : Mélanie Leirens

Journalistes : Florent Bayet,
Françoise Dalibon, Stéphanie Iannone, Fatima Kerrouche, Mélanie Leirens,
Serge Mafioly, Laurence Pitiot,
Xavier de Raulin
Traduction en occitan : Joanda
Visuels du dossier : SOCRI, Viguier & associés
Direction de la communication :

Mairie de Montpellier,
1 place Georges Frêche

34267 Montpellier cedex 2

Tél. 04 67 34 70 00
Direction artistique & mise en page :

– Tél. 02 38 63 90 00

Impression : Chirripo – Tél. 04 67 07 27 70

Distribution : La Poste
Dépôt légal à l’impression.

Montpellier notre ville est transcrit en

braille. Il est diffusé à la Fédération des

aveugles et amblyopes de France –

Languedoc-Roussillon.

SOMMAIRE

l’actu

4. Il y a quarante ans, Georges Frêche élu maire de Montpellier

6.
ZAT : rendez-vous les 22 et 23 avril au parc Montcalm

action publique

14.
DOSSIER : La rénovation du Polygone

20. Les serres municipales ouvrent leurs portes

28. À découvert : Patricia Mirallès

Le journal municipal est consultable

sur le site Internet de la Ville et disponible sur tablettes et mobiles (Android et Apple).

vision de vie

30 à 36. Vos pages « Quartiers »

40. Ceux qu’on M : portraits

42. Patrimoine : Cambacérès

ÉDITO

DR

Georges Frêche : le « Bâtisseur » a laissé son âme et son empreinte indélébile sur une ville dont il aimait éperdument l’histoire, les hommes et chaque moment du quotidien.

DR

« Montpellier »

Montpelliéraines, Montpelliérains, je vous aime !

« Montpellier c’était Georges Frêche et Georges Frêche était Montpellier », a résumé Claude Cougnenc, président de Georges Frêche l’Association, lors du vernissage de l’exposition consacrée au 40e anniversaire de l’élection de Georges Frêche à la mairie de Montpellier, en présence de Claudine Frêche, présidente d’honneur, le 25 mars dernier.

Rendre hommage à Georges Frêche, ce n’est pas être dans la seule nostalgie, c’est aussi montrer, avec passion et humilité, ce qui a été fait et ce dont nous pouvons être fiers. Car la ville de Montpellier lui doit beaucoup : 19e ville de France en 1977 quand il accède à la fonction de maire, elle est à la 8e place désormais, avec des infrastructures et des transports modernes, une vision architecturale et urbanistique d’avant-garde, des évolutions dans tous les quartiers, et des manifestations et équipements culturels et sportifs de très haut niveau, qui sont des références nationales et internationales.

Le « Bâtisseur » a laissé son âme et son empreinte indélébile sur une ville dont il aimait éperdument l’histoire, les hommes et chaque moment du quotidien.
Une ville aux mille facettes

Aujourd’hui, développer Montpellier sous tous ses aspects – de la vie quotidienne à l’attractivité internationale, c’est s’adapter aux métamorphoses du XXIe siècle tout en conservant la même ambition : faire vivre et rayonner la ville.

Après le plan d’actions du quartier Figuerolles, concerté avec les habitants, c’est dans les quartiers Mosson et Celleneuve que des réunions publiques viennent d’avoir lieu. Nous les poursuivrons chaque fois qu’il est nécessaire, afin d’intégrer les demandes des riverains, commerçants et usagers dans toutes les démarches d’amélioration de la vie quotidienne. Un chantier d’ampleur va également s’ouvrir au Polygone, afin de rendre la traversée naturelle entre la Comédie et Antigone, moderniser l’équipement, et développer l’attractivité commerciale.
Toujours Montpellier bouge, Montpellier vit, et Montpellier innove.
Philippe Saurel,

Maire de Montpellier

Président de Montpellier Méditerranée Métropole

Hommage à Georges Frêche

En 1977, Georges Frêche remportait les élections municipales. À l’occasion du 40e anniversaire de son élection en tant que maire, la Ville de Montpellier, en partenariat avec Georges Frêche l’Association, lui a consacré une exposition exceptionnelle du 25 mars au 8 avril dans le hall de l’hôtel-de-Ville, inaugurée par Philippe Saurel, maire et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Claude Cougnenc, président de Georges Frêche l’Association, en présence de Claudine Frêche, présidente d’honneur. À travers une soixantaine de couvertures du magazine municipal et d’une sélection de photographies, cette exposition a rendu un hommage appuyé au bâtisseur de Montpellier.

© Hugues Rubio

Ancienne gendarmerie

Un petit quartier – Beausoleil, un nom « optimiste, du Sud » – verra le jour sur l’ancien site de la gendarmerie, avenue de Lodève. Lors d’une réunion publique le 28 février, le maire a présenté les orientations des aménagements aux habitants, qui ont pu directement l’interroger sur certaines de leurs préoccupations relatives à ce projet. La démolition interviendra au second semestre de cette année. D’autres réunions publiques auront lieu afin d’associer les habitants au devenir du site. Lire le compte-rendu en page Quartier Cévennes (page 31) et sur montpellier.fr

© Frédéric Damerdji

© Frédéric Damerdji

La doyenne du Languedoc

Mathilde Lartigue, native de Montpellier, a fêté le 24 mars ses 112 ans à l’Ehpad La Carriera, en présence de Philippe Saurel et Annie Yague, adjointe au maire déléguée aux affaires sociales, vice-présidente du CCAS. Une longévité qui la place aujourd’hui au rang de doyenne du Languedoc. Cette « supercentenaire » a passé toute sa carrière au secrétariat de la faculté de lettres de Montpellier. Elle jette un regard étonné sur sa longévité : « Je ne m’en suis pas aperçue… Est-ce que j’en suis contente ? Non, je m’en contente. »

2e City dating

Ambiance studieuse lors du 2e City
dating organisé par le Conseil montpelliérain de la jeunesse (CMJ) le 1er mars : les nombreux élus, dont Fabien Abert, adjoint au maire délégué à la jeunesse et aux sports, ont répondu aux questions et écouté les propositions des jeunes, passionnés et engagés. Lire aussi page 25.

© Hugues Rubio

hommages

L’ACTU

Un homme respectueux des autres

René Sirven est décédé le 6 mars. Il présidait l’association Gestare depuis bientôt vingt ans. Christian Lepers, directeur de l’association, lui rend hommage et salue une vie d’engagements humanistes.
Quelle était l’implication de René Sirven dans l’association
Gestare ?


CL : Il en était le président depuis 1998. Gestare est une structure qui met en place des réponses innovantes aux besoins des personnes les plus démunies en matière d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement. C’était un domaine qui lui tenait à cœur.
Était-il un président présent ?

Il prenait sa fonction très au sérieux et mettait sa ténacité au service des actions que nous entreprenions. Une de ses qualités était d’être proche des salariés de l’association. Il connaissait tout le monde et se tenait informé des bonheurs et malheurs de chacun. Pour autant, il n’était pas étouffant. Il nous laissait une grande liberté de manœuvre tout en nous soutenant à fond.
Quel bilan peut-on tirer de son action à la tête de Gestare ?

La mise en place d’hébergements proposés aux personnes isolées et aux familles sans domicile fixe. Mais également une action conventionnée dans le cadre des compétences du Conseil départemental de l’Hérault et à destination des familles avec enfants de moins de trois ans. Depuis peu, nous expérimentons un dispositif de prévention qui a pour but de maintenir dans leur logement des ménages locataires du parc social en intervenant en amont des procédures d’expulsion. Notre dernière conversation portait sur la fête annuelle que l’association organisera en juin. Ce jour-là, nous penserons très fort à lui.
René Sirven et sa femme Danièle.

René Sirven est né le 1er août 1936 à Montpellier, il étudie la biologie puis la médecine, les lettres et la psychologie. Enseignant-chercheur, il a créé et tenu jusqu’à sa retraite, en 2002, la première formation initiale universitaire en psychosomatique. Et a fondé aussi l’Institut de psychosomatique. À l’hôpital Saint-Éloi, René Sirven a ouvert l’unité « malades chroniques » et insuffle une approche différente du traitement de la douleur. Engagé contre la peine de mort, il milite, avec son épouse Danièle, dans l’association Lutte pour la justice – Languedoc-Roussillon et a publié en 2004 Texas couloir de la mort, préfacé par Robert Badinter.

Jacques Roseau

Gérard Castre, adjoint au maire, Henri Maillet, conseiller municipal délégué aux commémorations, et Patricia Mirallès, conseillère municipale déléguée à la Maison des rapatriés, ont rendu hommage à Jacques Roseau, rapatrié porte-parole du Recours assassiné le 5 mars 1993, dans le quartier du Mas Drevon.
Ils nous ont quittés aussi…

Gérard Calvet. Le peintre figuratif, membre du groupe Montpellier-Sète, s’est éteint le 6 mars. Membre de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier, il fut fait chevalier de la Légion d’honneur en 2011.

Jean-Luc Perez. Le patron de la brasserie Le Dôme de 1965 à 1999, qu’il avait reçue de son père en 1965 et transmise à son fils en 1999, est décédé le 1er mars. Amateur d’art, personnalité de la ville, il a fait du Dôme un lieu incontournable de Montpellier.
Cérémonie citoyenne

Le 24 mars, les jeunes Montpelliérains âgés de 18 ans ont reçu leur première carte d’électeur, lors d’une cérémonie de citoyenneté organisée à l’hôtel-de-Ville. Durant cette cérémonie, le maire leur a remis également un livret du citoyen qui rappelle les droits et devoirs des citoyens, dont le premier d’entre eux est le vote. Plus de 2 000 nouveaux majeurs se sont inscrits sur les listes électorales.

© Hugues Rubio

LA UNE

Le parc Montcalm ne le sera pas tant que ça ! En anglais, calme se dit « cool », mais en français « cool » se traduit aussi par « merveilleux, magnifique, formidable, génial, super… »

Pierre Sauvageot, directeur artistique de la ZAT.

La ZAT investit le parc Montcalm

La 11e Zone artistique temporaire investit le parc Montcalm les 22 et 23 avril. Une invitation à explorer ce site exceptionnel, via des projets artistiques surprenants.

Après le quartier Figuerolles en 2016, c’est le parc Montcalm, avec ses 26 hectares de patrimoine naturel, qui a été choisi pour accueillir la nouvelle ZAT de printemps.

Cette grande fête à ciel ouvert et gratuite conjugue art, émerveillement et imaginaire, autour d’œuvres éclectiques, surprenantes et réjouissantes, proposées par des artistes contemporains. Toutes les disciplines sont mêlées : théâtre, danse, cirque, street art, musique, sport, architecture… Des créations, spectacles et projets participatifs pleins de surprises, destinées à tous les publics en quête de découvertes. De quoi réinvestir autrement cet espace vert dédié à la pratique sportive et au bien-être.

Au gré de leurs déambulations, quelque 40 000 visiteurs sont attendus dans le parc Montcalm pendant deux jours, pour découvrir la magie des 22 spectacles qui leur ont été mitonnés.

Depuis 2010, les dix ZAT qui se sont succédées à l’initiative de la Ville de Montpellier stimulent la création contemporaine dans l’espace public, tout en soutenant les nouvelles écritures des arts urbains.

La ZAT, avec ses projets artistiques surprenants, reflète l’identité de Montpellier, ville européenne active et créative.

Sonia Kerangueven, adjointe au maire déléguée à la culture.

Propositions artistiques

Bâtir ensemble une ville éphémère

Une performance collective, réalisée avec tous ceux qui le souhaitent, va permettre
de construire une ville utopique en carton.

Quatre constructions uniques et éphémères, permettant d’appréhender l’architecture d’une manière différente, vont être créées dans le parc Montcalm. Elles feront l’objet d’une préparation, une semaine avant la ZAT, dans des ateliers de préfabrication dans lesquels tous ceux qui le souhaitent sont les bienvenus (sur inscription). Les équipes artistiques d’Olivier Grossetête initieront en amont les participants à des notions d’architecture essentielles à la construction. Puis il s’agira de plier, découper et assembler des boîtes en carton vides pour édifier un bâtiment sans grue ni machine.

L’expérience est ouverte à tous, sans condition d’âge, ni condition physique. La jauge étant illimitée, plus on est, mieux c’est ! Bien sûr, cette œuvre éphémère, détruite en fin de ZAT, sera entièrement recyclée. Sont parties prenantes de l’aventure : les écoles élémentaires Olympe-de-Gouges, Georges-Simenon, Winston-Churchill, Voltaire et les escola calandreta Peira Roja/ Novela Lepic, ainsi que les Maisons pour tous Marcel-Pagnol et Albert-Camus, les clubs de l’Âge d’Or Jacqueline-Maillan, Paul-
Valéry, Lemasson, le foyer Beaurevoir et l’Espace Famille.

Samedi de 14h à 20h et dimanche de 11h à 18h30

Des bâtisses sœurs aux villes éphémères - Olivier Grossetête

© Vincent Lucas

© Vincent Lucas

Des constructions monumentales participatives réalisées dans d’autres villes.

La Transumante - Cirque Ici - Johann Le Guillerm

Sculpture acrobatique
en révolution

Cent-cinquante carrelets de bois de trois mètres de longueur, dix manipulateurs et un maître d’œuvre. La transhumante, une créature de bois, entame chaque heure une nouvelle mutation. Ni clou, ni vis, ni boulon, ni colle, ni corde : une simple pression des carrelets les uns contre les autres tient l’œuvre assemblée.

Samedi de 18h à 23h, dimanche de 13h à 18h.

© Daniel Raoulas et Philippe Cible)

LA UNE

Intrude - Amanda Parer

© Intrude

Les autres spectacles


Immortels – Le Nid. Neuf ados sortent de l’œuf (Adhok).


Immortels – L’Envol. Neuf ados à l’assaut du parc (Adhok).


Café Ulysse. Contes polyglottes
(Cie Caracol).


Pelat. Danse, théâtre et cirque
(Joan Català).


Dribble ! Théâtre et football féminin (Cie les Nuits claires).


Sous mes paupières. Parcours sensible (Cie Satellite).


Hêtre. Corps liane
(Cie Libertivore).


Origami. À fabriquer soi-même
(Frank Bölter).


Génération [pomm]ée. Danse de génération survoltée
(Cie Autre MiNa).

-

12 rue d’la joie. Clown et marionnettes (Cie Mungo).

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconEnvoyez vos photos de Montpellier accompagnées

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconEnvoyez-nous vos photos à l’adresse mnv@ville-montpellier fr

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconEnvoyez-nous vos photos à l’adresse mnv@ville-montpellier fr

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconPortrait d’une graphologue hors-norme
«monographie» sur la danse et les danseurs, constituée de 30 volumes de lettres-autographes des danseurs et chorégraphes accompagnées...

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconA vos plumes! Vos crayons! Vos tablettes! Préparez l’envolée poétique...

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconMission laïque française séminaire de formation juin 2005
...

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconLe roman inachevé, «Strophes pour se souvenir» (1943) : Louis aragon
«Mais à l’heure du couvre-feu des doigts errants / Avaient écrits sous vos photos morts pour la france / et les matins en étaient...

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconAdresse électronique; n’hésitez pas à nous faire part de vos besoins, de vos suggestions

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées iconNote ou
«artistique» mais aussi dans la participation à des conversations autours des thèmes publiés. Par exemple lorsqu’ils postent des...

Envoyez vos photos de Montpellier accompagnées icon3 000 hadiths et citations coraniques recueil des traditions du sahih d’el bokhari
«Ô Croyants, ne mangez pas inutilement vos biens entre vous. Dans vos échanges commerciaux, que les opérations soient librement consenties...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com