Synopsis «Vous m'avez enseigné le langage, et le profit que j'en tire est que je sais maudire.»





télécharger 237.86 Kb.
titreSynopsis «Vous m'avez enseigné le langage, et le profit que j'en tire est que je sais maudire.»
page1/10
date de publication06.01.2017
taille237.86 Kb.
typeSynopsis
l.20-bal.com > documents > Synopsis
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Sommaire

La mise en scène 

    • Synopsis p.4

    • Sur La Tempête de Shakespeare p.5

    • Photographies p.9

    • Entretien avec Dominique Pitoiset

autour de sa Tempête p.11

    • Fragments d'une autobiographie

Théâtrale(entretien avec Dominique Pitoiset) p.13

    • Le court-circuitage des langues p.21

(Entretien avec Francesca Covatta)

    • Extraits d'articles de presse p.27

La Tempête de Shakespeare 


    • « La Tempête »

ou la mise en scène de la magie p.30

    • Fortune scénique de la pièce p.33

    • Shakespeare notre contemporain p.35

    • William Shakespeare p.37


Biographies

    • Dominique Pitoiset – Parcours p.49

    • La Suite d'un parcours Shakespeare p.50

    • Les comédiens et manipulateurs p.51

    • Les collaborateurs de Dominique Pitoiset p.54

La Tempête

De William Shakespeare



Mise en scène, scénographie Dominique Pitoiset

Texte français Jean Michel Déprats

Assistante mise en scène et surtitres : Francesca Covatta
Lumières : Christophe Pitoiset
Costumes et poupées : Kattrin Michel

Son : Jean-christophe Chiron

Musique : Antonio Vivaldi « Il Cimento dell'armonia e dell' Invenzione » enregistrée par Eu­ropa Galante

Manipulatrices :Patricia Christmann, Ulricke Monecke, Kathrin Blüchert, Melani Romina, Inka Arlt

Avec

Dominique Pitoiset

Houda Ben Kamla

Sylviane Röösli

Andrea Nolfo

Ruggero Cara

Mario Pirrello

Production : TnBA - Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

La Mise en scène

Synopsis

« Vous m'avez enseigné le langage, et le profit que j'en tire est que je sais maudire. »

Caliban

Victime d'un complot ourdi par un frère félon, Prospero, ancien duc de Milan, fut jadis écarté du pouvoir et condamné à un lointain exil. De l'île, où il vit entouré de ses livres, de sa fille Miranda, de Caliban, être difforme réduit en esclavage et d'Ariel, elfe épris de liberté, Prospero aperçoit un jour un bateau à bord duquel se trouvent son frère et les hommes qui causèrent sa disgrâce. Usant des pouvoirs magiques développés durant ses douze ans d'exil, Prospero déclenche alors une tempête qui sème la panique et entraîne vers l'île tous les fantômes de son passé...

Ecrite en 1611 par un Shakespeare entrant dans le crépuscule de sa vie, La Tem­pête est une pièce éminemment bigarrée, dans laquelle la fantaisie la plus vivace le dispute à la mélancolie la plus tenace. Propice à de multiples variations, elle témoi­gne d'un art exceptionnel du mélange des genres - comédie et tragédie sont ici de vraies siamoises - autant que d'une vision sans concession des rapports humains. Havre des utopies, l'île n'est-elle pas aussi le lieu où la question du pouvoir se pose avec une particulière acuité ?

Happé par les inépuisables sortilèges de ce texte étincelant, Dominique Pitoiset cède à l'appel du large et affronte une nouvelle fois La Tempête sur scène. Pour se faire, il mobilise des techniques de représentation très contrastées et embarque avec lui les grandes poupées conçues par Kattrin Michel, déjà présentes dans la précédente version, ainsi qu'un tout nouvel équipage franco-italien-tunisien-­allemand, dont Roger Planchon prend la tête avec panache. Naviguant dans la sphère de l'intime, au sein de laquelle prédominent les rapports entre Prospero et Miranda, cette Tempête accueille les ombres de Beckett et de Freud et nous en­traîne au cœur d'un univers labyrinthique aux replis infinis.
Jérôme Provençal

NB : Roger Planchon est remplacé par Dominique Pitoiset

Sur La Tempête de Shakespeare

« Tu menti »
Ronan Mancec

N'aie pas peur, l'île est pleine de bruits.

De sons, de doux airs, qui donnent du plaisir et ne font pas de mal. Quelquefois mille instruments vibrants

Bourdonnent à mes oreilles ; et quelquefois des voix

Qui si je me réveille après un long sommeil,

Me font à nouveau dormir, et alors dans mes rêves

Je crois voir les nuages s'ouvrir et dévoiler des richesses

Prêtes à tomber sur moi, si bien qu'en m'éveillant

Je pleure du désir de rêver encore.
William Shakespeare, La Tempête, trad. Jean-Michel Déprats.

On a longtemps considéré La Tempête, jouée pour la première fois en 1611, comme la dernière pièce de William Shakespeare : et de fait elle a été lue pendant des siècles comme le testament du dramaturge. Même si le canon shakespearien a été élargi, les artistes qui s'en emparent aujourd'hui restent attachés à cette lecture de La Tempête. Dominique Pitoiset a mis en scène la pièce à plusieurs reprises au cours des dernières années : en 2001, en 2003, en 2006 ; quand il s'en est saisi en arrivant en Italie en 2001, il a dit qu'elle était la clef de ses questionnements individuels et de son parcours de metteur en scène expatrié1. La pièce lui parlait à travers son histoire personnelle, d'homme venu travailler à l'étranger.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Synopsis «Vous m\Bapteme de l’ecole primaire charlotte serre
«Pierrot» à qui vous l’avez confié. Ce poste pour lequel vous avez tous risqué votre vie, je vous l’ai rapporté. IL est ici aujourd’hui,...

Synopsis «Vous m\Si tu savais, Myriam, comme j’aurais aimé t’avoir comme élève…Oh,...

Synopsis «Vous m\Leçon de choses (Ponge). Iii-la seule realite est celle que le langage...
«jeu» dans un mécanisme, une irrégularité, mais «jeu» au sens aussi où l’on «joue», s’amuse avec les mots : jeu sur le signifiant...

Synopsis «Vous m\La poésie, ça vous barbe, c’est inutile, vous n’avez pas le temps,...

Synopsis «Vous m\Dans le cadre du projet starter financé par le Conseil Général
«il y a». Vous, vous avez dit : «Je ne peux pas m’empêcher de dire IL y a… et c’est ce qui crée mon style.»

Synopsis «Vous m\Fiche pédagogique
«tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien». Cette sagesse, Socrate et Momo la partagent ici avec Cochise (chef apache qui a...

Synopsis «Vous m\1 Une réalité nouvelle
«Il fait moins dix. Hein, que vous êtes contents de m’avoir élu ! Vous vous rendez compte à quoi vous avez échappé ?» Et IL terminait...

Synopsis «Vous m\Dissertation sur le théÂtre
«Au théâtre, IL n'y a pas que le langage des mots». Après avoir envisagé quelles formes peut prendre ce langage, vous chercherez,...

Synopsis «Vous m\Vous n'avez réclamé ni la gloire ni les larmes Ni l'orgue ni la prière...
«L’Affiche rouge» est destiné à démentir cette abominable propagande, et à réhabiliter les 23 Résistants fusillés

Synopsis «Vous m\Le Poète face à la guerre
«Vous avez, félons (20), ensanglanté Le sein qui vous nourrit et qui vous a porté; Or, vivez de venin, sanglante géniture, Je n'ai...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com