Le programme est en ligne sur le site officiel





télécharger 0.63 Mb.
titreLe programme est en ligne sur le site officiel
page9/16
date de publication26.07.2019
taille0.63 Mb.
typeLe programme
l.20-bal.com > documents > Le programme
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   16




EDDY PANNEL

Artiste peintre

c:\users\machinos\desktop\carton invitation verso.png




c:\users\patricia\desktop\image002.png

***

* JEAN-MARC BOUDET

Musicien, compositeur

 

« En 4 parties, j’ai enfin mis en ligne mon Opéra de chambre Bistanclac, crée en 2009. Version piano.

Ce fut une belle aventure artistique, avec l’excellent ensemble Héliade qui hélas n’existe plus.

René Koering m’avait demandé à l’époque d’en faire une orchestration.

Le livret ? Le règlement d'une filature pour femmes ou filles souvent très jeunes et vivant dans ce couvent usine.

Le librettiste ? Un obscur directeur et son sévère règlement.

Règle n° 1 : « Les fileuses doivent obéissance et soumission aux personnes chargées de les surveiller. »

Aujourd'hui, en Chine, en Inde et ailleurs.... A la fin de l'opéra, filature rime avec fermeture. 

Jean-Marc Boudet

c:\users\machinos\desktop\thumbnail_copie de opéra bistanclac.jpgc:\users\machinos\desktop\thumbnail_règlement pour les fileuses logées.jpg 2.jpg

La réaction : A visionner absolument sur :

https://www.youtube.com/watch?v=dkCdqUzJTmM

https://www.youtube.com/watch?v=R9QAtm09sY0&t=19s

https://www.youtube.com/watch?v=l_m7dTUICWw

https://www.youtube.com/watch?v=jFxWcU5XT2Q

REGARD SUR LE SPECTACLE VIVANT FRANÇAIS
Un livre de Pascal Lagrange, analyste et musicien français

c:\users\machinos\desktop\cor français.jpg


En ligne sur le site de l’éditeur, et dans 1 mois sur les sites de la Fnac, Amazon, etc.
https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/824517/s/regard-sur-le-spectacle-vivant-francais-pascal-lagrange-scheuir/#.WMEtzhLhDcN
***

***
CFDT METROPOLE
Connectez-vous

et aimez la page Facebook

de la section CFDT Montpellier 3M

https://www.facebook.com/cfdtm3m/?ref=bookmarks
---

Section CFDT de Montpellier Méditerranée Métropole
poste 04.67.13.62.70


OUI

Libre expression du 13 mars 2017

« Si la guerre n’était le théâtre que d’une seule décision ou bien d’une série de décisions simultanées,

alors tous les préparatifs pour les faire exécuter devraient naturellement tendre à l’extrême.» ????

???????

Carl von Clausewitz, De la guerre
Messages des lecteurs

Message de lecteur 1 : Procès en appel JPS
« Jean-Luc,
Voici une info importante à diffuser dans Libre expression :
Le procès en appel de salariés contre Jean-Paul Scarpitta, ex-directeur général de l’OONM, se tiendra le jeudi 23 mars à 9 heures au palais de justice de Montpellier, rue Foch. »


La réaction : Procès public, je suppose ?
***

Message de lecteur 2 : La chèvre et le chou 181
« Monsieur l’animateur de Libre expression,
Une citation littéraire cette semaine. Elle est d’Eric Chevillard :
« Etranges, décidément, ces gens de théâtre. Ils vous sollicitent, vous flattent, vous font miroiter de grandes choses, entourent vos épaules de leur bras immense et constrictor. Vous finissez par céder à des prières si pressantes. Et alors plus rien, plus personne. Et vous voilà comme un invité qui reste à la porte avec ses fleurs et sa bouteille. »
Vous pouvez retrouver le texte intégral sur le site d’Eric Chevillard :
http://autofictif.blogspot.fr

A la semaine prochaine. »

Anonymous

La réaction : Pourquoi pas ?

***
resmusica - musique classique et dansela lettre du musicienaccueil

***

Potins de merdre


Potin de merdre 1 : Interview de Valérie Chevalier, Directrice générale de l’Opéra Orchestre national de Montpellier, par Libre expression

 

 

QUESTIONS POSEES PAR DES SALARIES DE L’OONM

 
Pouvez-vous nous faire, en introduction, un résumé de votre parcours : enfance et milieu social, études et diplômes, carrière professionnelle avant l’OONM ?
Valérie Chevalier : J’ai été élevée à Rouen par mes grands-parents car j’ai été très jeune orpheline, dans une famille modeste ou ce qu’on appelle aujourd’hui petite bourgeoisie.

J’ai suivi mes études à l’École publique et j’ai commencé à l’âge de 8 ans l’étude de la flûte traversière, du chant et du théâtre. Après un 1er Prix au Conservatoire de Rouen j’ai intégré l’École d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris. Pendant mes études, la direction de l’Opéra m’a confié des rôles. Sortie de l’Opéra de Paris, j’ai pu développer une carrière internationale de soliste.

Puis, je suis partie plusieurs années à New York. Pendant cette résidence aux USA, j’ai fait évoluer ma carrière vers ce qui était mon véritable souhait : être à la direction d’un établissement culturel.

J’ai complété mes connaissances par un master en management culturel, et une fois mon diplôme en poche, j’ai, pour attendre une opportunité de direction artistique, ouvert mon agence artistique « Standing Ovation ». Soutenue par la profession où j’étais connue comme chanteuse, j’ai pu développer mon agence et contribuer au développement de plusieurs carrières. J’ai été, pendant une décennie, successivement conseillère artistique et directrice de l’administration artistique de l’Opéra National de Lorraine puis j’ai été encouragée à postuler à la DG de l’OONM Occitanie.

 

Comment avez-vous été recrutée pour diriger notre Maison ? Que s’est-il passé véritablement ? Et regrettez-vous aujourd’hui d’avoir postulé ?
Je suis satisfaite d’avoir été recrutée sur dossier et entretien parmi des dizaines de candidats. Pas de «  fait du prince », mais une démarche régulière de recrutement, avec dossier et short-list pour « passer » devant un jury composé d’élus, de techniciens et de professionnels de la culture.

J’ai donc exposé mes souhaits de programmation et de management pour l’OONM Occitanie.

Le jury a ensuite sélectionné et proposé deux candidats au Président de la Métropole qui a fait son choix avec l’aval de la Ministre.

Pourquoi devrais-je le regretter ? D’autant que l’arrivée d’une femme à la tête d’un opéra orchestre national était une première en France, ce qui n’est pas sans heurter les habitudes et certains conservatismes…

 

Avez-vous pensé démissionner ? Quand ? Pourquoi ? Et avez-vous postulé ailleurs ?
Il n’a jamais été dans mon caractère de baisser les bras devant les adversités. Il est parfois rude d’être confrontée à des attitudes d’échec de la part de personnes qui ont perdu confiance en leurs responsables et en elles-mêmes. Mon travail consiste aussi à les aider à retrouver la sérénité.

Une directrice d’institution peut être sollicitée pour occuper d’autres fonctions, mais je respecte mon devoir qui est de mener à bien la mission qui m’a été confiée par les tutelles. Je me le dois à moi-même et à l’ensemble du personnel que je respecte.

 

Madame Chevalier, vous êtes devenue Directrice générale de l'Opéra et Orchestre national de Montpellier. Pour vous c'est une embellie (vous en conviendrez), vous allez pouvoir prétendre ailleurs à l’équivalent dans d'autres opéras. Donc nous vous avons beaucoup apporté (quoi que vous en pensiez si vous y réfléchissez vraiment). Mais vous, que comptez-vous nous apporter en tant que Directrice générale ? Beaucoup d'entre nous, salariés, allons lire vos réponses dans Libre expression. Prenez le temps de réfléchir avant de répondre. (PS : Jean-Luc, transmets exactement ce que je dis ! Merci.)  

 

Lorsque que je suis arrivée à l’OONM-LR, j’ai trouvé une situation tendue et délétère. Je m’emploie donc, depuis le premier jour de mon arrivée et malgré les critiques, à donner ou à redonner à chacune et à chacun la place méritée en fonction de ses souhaits et de ses capacités. Vous n’ignorez pas non plus les conditions budgétaires dans lesquelles nous fonctionnons et redémarrons. Mes convictions et mon attachement à notre profession sont mes principaux moteurs.

Je tente de donner le meilleur de mes connaissances, ma connaissance de la musique, ma connaissance de la scène, ma connaissance de la gestion, de la production et du management, pour la mise en valeur de chacun des salariés et de l’objet social de l’association OONM Occitanie.

 

Au plan professionnel, que comptez-vous faire personnellement si Philippe Saurel ne parvient pas à sauver l’Opéra comme il l’a dit à la presse ? Figaro
Philippe Saurel vient de réaffirmer publiquement dans la presse et lors du dernier Conseil d’Administration son attachement à notre maison. Si la situation est très difficile, elle a des solutions que nous mettons en œuvre de façon solidaire. Le Président Maire de Montpellier est avec nous.

 

A quelles conditions seriez-vous d’accord pour baisser votre salaire ?
Malgré le contexte, vous devez savoir qu’en arrivant à Montpellier, j’ai demandé un salaire inférieur à mon prédécesseur que j’aurais pu faire le choix de reprendre et même augmenter. De plus, une partie non négligeable de frais professionnels sont à ma charge. Il me paraît donc injuste de parler de baisse de salaire, alors que je l’ai déjà fait sans attendre. Sur le plan national, mon salaire se situe dans la moyenne basse des salaires d’une direction d’« Opéra Orchestre National ».

 

B‌onsoir,

- Quelles sont les raisons qui vous ont poussée à prendre le poste de Direction de l'OONM ?

- Votre programmation est-elle plutôt politique ou plutôt culturelle ?

- En moyenne, combien de jours passez-vous à Montpellier chaque semaine ?

- On vous dit "très parisienne" et plutôt allergique à la vie provinciale. Qu'en est-il ? 

Laviolette
- Prendre un poste de direction non partagé entre management et artistique était une évolution normale pour moi. Aucune institution ne dispose d’un label orchestre ET d’un label opéra, ni d’infrastructures telles que le Corum et l’Opéra Comédie.

- La culture est toujours « politique » puisqu’elle engage des choix citoyens pour l’instruction des publics qu’il faut par ailleurs diversifier. Mais la culture n’est pas politicarde et je n’obéis à aucun mot d’ordre partisan.

- Le nombre de jours passés à Montpellier... mes journées vont bien souvent de 9 h à minuit, voire deux heures du matin, tous les jours, sans repos ni congés, sauf en période d’été. J’assiste à quasiment tous les concerts et tous les spectacles. Vous pouvez comprendre ce que représente un tel engagement physique, moral et psychologique. Par ailleurs, lorsque « je ne suis pas là », c’est que je me déplace en France et à l’étranger, notamment pour les coproductions, les concours, les auditions et pour les réunions avec les tutelles.

- Je déteste les « on dit… » qui sont à l’origine de beaucoup de nos problèmes et j’ai la chance de ne souffrir d’aucune allergie.

 

Comment se fait-il que vous ne vous entouriez artistiquement que de bobos (exemples : Juliette Deschamps, Marie-Eve Signeyrole…) ? Êtes-vous de gauche ?
C’est votre impression. Je n’aime ni les étiquettes, ni les jugements erronés à l’emporte-pièce. Regardez plutôt les programmations réussies grâce à ces artistes de talent qui travaillent dans bien d’autres maisons que la nôtre.

Par ailleurs, il me semble déplacé de m’apostropher sur mes choix politiques. J’ai répondu sur la question récurrente culture/politique.

 

Pourquoi refusez-vous de reconquérir le public traditionnel (qui apporte l’argent nécessaire à l’Opéra) avec une programmation classique du style Nabucco, Carmen, les opérettes, etc. ? Il y a des théâtres municipaux qui fonctionnent mieux que notre Opéra national avec moins de budget. Rien ne vous empêcherait de proposer en plus des programmes différents.
Je ne refuse pas de reconquérir le public traditionnel mais je travaille sur l’élargissement des publics, ce qui répond également à notre mission de service public de proximité.

Il est important que le personnel de la maison comprenne  que les publics évoluent. Le « public traditionnel » vieillit et déserte les salles, partout dans le monde.

Il est compréhensible que cela interpelle, dans un premier temps. Mais voyons les résultats. Nous affichons complet régulièrement pour certains opéras mais également pour d’autres spectacles.

Ce qui n’empêche pas de programmer des œuvres du répertoire classique dans la limite de nos moyens financiers actuels. Faire venir UNE vedette pour UN opéra classique mangerait TOUT le budget artistique, vous le savez. Et, pour les « classiques »…, Carmen par exemple sera au programme prochainement. Mais peut-être le saviez-vous déjà… vous semblez bien renseigné(e) ?

 

Regrettez-vous Nancy ? Que regrettez-vous à Nancy ? Que regretterez-vous de Montpellier ?
Nancy a été une maison formidablement accueillante et riche. La programmation a été flamboyante pendant dix ans, de l’avis de tous. Les publics allemands et luxembourgeois ont souvent franchi la frontière alors que l’Allemagne brille par ses talents et ses programmations.

Ce que je regrette ? D’avoir moins de budget artistique à Montpellier qu’à Nancy où il fallait déjà faire des miracles avec les équipes.

Pourquoi me demander ce que je regretterai de Montpellier ? Je suis impliquée totalement dans le projet de notre maison et dans l’accompagnement de ses personnels.

 

Êtes-vous polyglotte ? Si oui, quelles langues pratiquez-vous ? Regrettez-vous parfois de ne plus pouvoir chanter sur scène ? Quel est le dernier livre que vous avez lu ? Et pourquoi ce choix ? Anonyme
- Je comprends et parle suffisamment de langues, pour me faire comprendre dans mes déplacements et les négociations.

- Je ne regrette jamais de ne plus chanter. J’ai beaucoup plus de plaisir à écouter chanter les autres.

- Je lis beaucoup de livres techniques mais le dernier roman est Orfeo de Richard Powers.

 
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   16

similaire:

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com