Cours du jeudi 3 décembre 2009





télécharger 149.14 Kb.
titreCours du jeudi 3 décembre 2009
page1/3
date de publication16.01.2018
taille149.14 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > documents > Cours
  1   2   3

- -

Francesco Spampinato

Musique et imaginaire *imaginaire

(En italique, mes interventions perso !)
Composition sur deux articles : lecture à orienter /µ .

plan possible : 2 résumés + synthèse.

14 février 2008 ; Eget verk ; Tony Nordin



Allégorie évoquant la musique et les instruments

cours du jeudi 3 décembre 2009

Il existe de nombreuses explications verbales du sens musical, des langages métaphysiques sur l’expérience musicale. L’imaginaire verbal, quant à lui, s’enracine dans l’expérience non verbale, multi sensorielle, kinesthésique *2 Proprioception contre kinesthésie

Il s’agit de liaisons entre différentes modalités sensorielles et de possibles manifestations de sens  notion de synesthésie *http://fr.wikipedia.org/wiki/Proprioception
I Histoire et définition :

L’imaginaire naît dans un contexte non musical Quel droit a-t-on de parler d’Img musical ? Production musicale et traduction ? En musicologie, Img de la réception de la  : autour de ce réseau d’images, production de sens en paroles.
Modalités sensorielles :

Les images sont du domaine visuel : comment peut-on définir l’expression « image sonore » ? Les métaphores empruntent aux autres domaines sensoriels pour parler de l’image.

Comme un outil sémiotique.

- analyse sémiotique de la synesthésie (cours n°1)

- analyse neurologique de la synesthésie (cours n°2)
Entendre un son et voir une image  hallucination synesthète ( chromatopathologie ?)

La synesthésie peut être : libre, forcée (pathologique) ou évocative.

Synesthésie de la ie : sensations de modalités sensorielles tes sont reliées par un consensus possible : par exp. « le mode mineur (auditif) est + sombre (visuel) ».
Différents domaines sont concernés : neurologie ; psychologie ; philosophie ; et temps de la vie prénatale.

1 cas concret : associations interartistiques dans la réception de la musique de Claude Debussy. Association avec peinture (Impressionnistes -Monet et Préraphaélites)

L'impressionnisme est un mouvement pictural français, né de l'association de quelques artistes de la seconde moitié du XIXe siècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifesta notamment de 1874 à 1886 par huit expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l'art moderne avec l'académisme. L'impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives à mobilité des phénomènes plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses. L'impressionnisme eut une grande influence sur l'art de cette époque, la peinture bien sûr, mais aussi la littérature et la musique

Pre-Raphaelite Brotherhood : en 1848, les peintres John Everett Millais, William Holman Hunt, James Collinson, le poète et peintre Dante Gabriel Rossetti, le sculpteur Thomas Woolner et les critiques d'art William Michael Rossetti et Frederick George Stephens fondent la Confrérie préraphaélite (Pre-Raphaelite Brotherhood).

En opposition à l'académisme victorien, ils veulent retrouver la pureté artistique des primitifs italiens, prédécesseurs de Raphaël, notamment en imitant leur style. Ils privilégient le réalisme, le sens du détail et les couleurs vives. Leurs sujets de prédilection sont les thèmes bibliques, le Moyen Âge, la littérature et la poésie (Shakespeare, Keats, Browning...). Il signent parfois leurs œuvres des initiales PRB pour Pre-Raphaelite Brotherhood, provoquant la colère d'un Royaume-Uni bien-pensant qui imagine derrière ces trois lettres un sens caché, blasphématoire ou mystique.

Dans la mythologie grecque, Euterpe (en grec ancien Ετέρπη : « qui sait plaire », de ε « bien » et de τέρπω « plaire » était la muse qui présidait à la Musique.

Elle avait inventé l'aulos (flûte double) ou suggéré son invention. C'est une jeune fille couronnée de fleurs et jouant de la flûte. Des papiers de musique, des hautbois et autres instruments sont auprès d'elle. Par ces attributs, les anciens ont voulu exprimer combien les lettres ont de charme pour ceux qui les cultivent.
II L’imaginaire appartient à la philosophie, la neurologie, l’anthropologie et aux disciplines artis-tiques :

La notion s’est développée dans le milieu de la critique littéraire appliquée au répertoire de textes de notre culture occidentale.

Un peuple peut développer son imaginaire (Roumanie, E.U. et son manichéisme) mais aussi une époque, un groupe, une technique.

Peut-on parler d’imaginaire musical comme l’ensemble des images, produits de l’imagination, elle-même objet d’étude de la psychologie ? Dire que cela n’est pas pour éviter la confusion des mentalités, mentalisations.
1. Anthropologie :

Brainstorming à propos de « imaginaire » :

Abstrait 

Iréel  temps espace mythologie = patrimoine de

idéal  dépassés fictions dans les cultures traditionnelles ;

 souvent liée à une construction narrative

idéologie : définition d’une vision du monde (et une édification ?)



un type d’imaginaire : les mythologies // « représentations »*
* l’imaginaire peut se concrétiser  thématique car c’est limité, en que domaine à étudier -littérature, par exp.

De même en  (cf. Que sais-je)

 imagerie : ensemble d’images illustratives d’une réalité qui n’est pas de l’imaginaire ; indépendant de celà.

 « imaginal » : H.Corbin, islamologue, entre le concret et le spirituel, l’imaginaire relève du transcendant.al !

= ensemble de productions mentales ou naturelles ou oeuvres à base d’images visuelles et langagières et musicales et autres formes d’arts qui relèvent d’une fonction dynamique et qui forment ensembles cohérents.

Emboîtement au sens propre et figuré.

Pas seulement idées mais liaisons qui forment cohérence (si incohérences : imaginaire dichotomique  B / M

Caractère holistique (global) et dynamique. Système d’images organisé qui peut en produire d’autres = VIVANT ( répertoire d’oeuvres)
Définition restreinte : ensemble des contenus statiques produits par l’imagination

cf. Durand : Les strutures anthropologiques de l’imaginaire

« l’incessant échange qui existe au niveau de l’imaginaire entre les pulsions subjectives et assimilatrices et les intimations objectives émanant du milieu cosmique et social » Paris, 1960, p. 38

  • Gilbert Durand, né en 1921, est un universitaire français connu pour ses travaux sur l'Imaginaire et la mythologie. 1 Notions de Gilbert Durand

Le concept d'imaginaire est polysémique, il renvoie à une multiplicité des sens, selon les points de vue adoptés, selon les auteurs qui l’utilisent ou les champs théoriques qui s’y réfèrent. Lorsqu’on parle d'imaginaire social, ou d'imaginaire personnel on fait appel à une notion sensiblement différente de celle que le sens commun associe au mot imagination. Il s’agit de la capacité d’un groupe ou d’un individu à se représenter le monde à l'aide d’un réseau d'association d’images qui lui donnent un sens.

Agrégé de philosophie, successivement professeur de philosophie de 1947 à 1956, professeur titulaire et professeur émérite de sociologie et d’anthropologie à Grenoble II, Gilbert Durand a été le cofondateur - avec Léon Cellier et Paul Deschamps en 1966 - et le directeur du Centre de recherche sur l'imaginaire [1] ainsi que membre du Cercle Eranos et ancien résistant du Vercors. Disciple de Gaston Bachelard, d'Henry Corbin et de Carl Gustav Jung, maître de Michel Maffesoli, Gilbert Durand a acquis une renommée mondiale et son Centre est aujourd'hui le noyau d'un réseau international de plus d'une soixantaine de laboratoires.

  • 1 Notions de Gilbert Durand

    • 1.1 Trajet anthropologique

    • 1.2 Structures anthropologiques de l'imaginaire

  • 2 Distinction

  • 3 Bibliographie de Gilbert Durand (ouvrages)

  • 4 Bibliographie sur Gilbert Durand

  • 5 Recensions d'ouvrages de Gilbert Durand

  • 6 Directions de thèse

  • 7 Références

  • 8 Liens internes

  • 9 Liens externes

  • 10 Textes en ligne de Gilbert Durand

  • 11 Colloque sur Gilbert Durand
  1   2   3

similaire:

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconAction Paroles dues à Aimé cesaire
...

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconDevoirs de la semaine du 06 décembre 2009

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconIndex publié le samedi 12 décembre 2009

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconJournal octobre, novembre et décembre 2009 Rédaction

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconProgramme jeudi 24 septembre 2009
«identité(s) du prince et discours impérial, l’exemple des titulatures des Sévères à Julien»

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconJeudi 29 janvier 2014 10h/12h cours 14

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconExperimentation artistique
«La pomme et l’escargot» de Charles Vildrac choisi par Sandrine dusser (formation du 2 décembre 2009). Cf annexe 1 page 4

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconProgramme Jeudi 7 décembre (Amphithéâtre) 9 h 9 h 30 : Accueil des...
«Candide de Leonard Bernstein : un laboratoire permanent de dramaturgie spectaculaire»

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconCours de la journée bilan des «rencontres au Castelnau 2009»

Cours du jeudi 3 décembre 2009 iconProgramme culturel lié mercredi 6 mai 2009 18h30 : concert au Centre...
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), de l’association «Amitié Charles Péguy» (Paris), du centre...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com