Epreuves groupées de francais : 2nde 6





télécharger 49.37 Kb.
titreEpreuves groupées de francais : 2nde 6
date de publication22.11.2017
taille49.37 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
Epreuves groupées de FRANCAIS : 2nde 6

Mme de Surmont
Samedi 8 février 2014
Durée : 4 heures

Objet d’étude : la poésie.

Document autorisé : aucun

Pensez à conserver le sujet pour la correction.
Corpus :
Texte 1 : Lamartine, « Le lac », Méditations poétiques, (1820)

Texte 2 : Baudelaire, « L’horloge », section Spleen et Idéal, Les Fleurs du mal, (1861)

Texte 3 : Apollinaire, « Le Pont Mirabeau », Alcools, (1913)


Question sur le corpus de textes : (4 points)
Justifiez le choix de ces textes dans un même corpus.
Travail d’écriture : (16 points)
Vous ferez un commentaire littéraire du poème de Baudelaire (texte 2). Nous vous proposons les axes suivants :


  1. Une présentation effroyable du temps

  2. Un message universel


A vous de trouver la problématique !


Barême pour l’orthographe : 10 fautes pour 3 pages : -1 ; 20 fautes pour 3 pages : -2.


Texte 1 : LAMARTINE, « Le Lac », Méditations poétiques (1820)




5
10
15
20

25
30
35
40


Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,

Dans la nuit éternelle emportés sans retour,

Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges

Jeter l’ancre un seul jour ?
Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière,1

Et près des flots chéris qu’elle devait revoir,

Regarde ! je viens seul m’asseoir sur cette pierre

Où tu la vis s’asseoir !
Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,

Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,

Ainsi le vent jetait l’écume de tes ondes

Sur ses pieds adorés.
Un soir, t’en souvient-il ? nous voguions en silence ;

On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux,

Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence

Tes flots harmonieux.
Tout à coup des accents inconnus à la terre2

Du rivage charmé3 frappèrent les échos ;

Le flot fut attentif, et la voix qui m’est chère

Laissa tomber ces mots :
« O temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices4,

Suspendez votre cours !

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours !
« Assez de malheureux ici-bas vous implorent :

Coulez, coulez pour eux ;

Prenez avec leurs jours les soins5 qui les dévorent ;

Oubliez les heureux.
« Mais je demande en vain quelques moments encore,

Le temps m’échappe et fuit ;

Je dis à cette nuit : « Sois plus lente » ; et l’aurore

Va dissiper la nuit.
« Aimons donc, aimons donc ! de l’heure fugitive,

Hâtons-nous, jouissons !

L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;

Il coule, et nous passons ! »
Temps jaloux6, se peut-il que ces moments d’ivresse,

Où l’amour à longs flots nous verse le bonheur,

S’envolent loin de nous de la même vitesse

Que les jours de malheur ?
Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !

Vous, que le temps épargne ou qu’il peut rajeunir,

Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,

Au moins le souvenir !

Texte 2 : Baudelaire, « L’Horloge », Les Fleurs du mal (1861)

« L’Horloge » est le dernier poème de la section « Spleen et Idéal » et est publié dans l’édition de 1861.Horloge devient, dans ce poème, un monstre qui dévore, avec délectation, la vie et révèle par là même la tragédie de l’existence. L'éphémère de l’être humain est ainsi universalisé par Baudelaire.

L’Horloge


Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: « Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide7 au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
À chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! — Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi ! prodigue ! Esto memor8 !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre9, sont des gangues10
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or ! 

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente ; souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre11 se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! »


Texte 3 : Apollinaire, « Le Pont Mirabeau », Alcools (1913)


Influencé par les mouvements littéraires précédents, et notamment par le symbolisme qui se développe vers 1880, Guillaume Apollinaire s’impose en Europe comme le porte-parole de l’art moderne et de « l’esprit nouveau » pour reprendre sa propre formule. Une de ses caractéristiques est de mêler modernité et tradition…

Le Pont Mirabeau
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Correction

I Un discours d'avertissement

a) Marques du discours

- Phrase introductrice précise émetteur et récepteur

synecdoque : "doigt" émetteur : l'horloge récepteur : les hommes

- "dit" : verbe introducteur de parole

- V2 , le discours commence : "..."

- Indice seul se rapportant à l'émetteur initial : "mon" (V14)

Beaucoup d'indices / récepteur : "toi" (V2-10-13)

Pronoms de deuxième personne, le lecteur se trouve impliqué
b) Avertissement

- Impératifs : "Souviens toi ! (V2...) --> récurrence

- exortation (discours d'exigence) --> l'horloge demande le souvenir, rappel de la brièveté de la vie (donc il faut en profiter)

- Rythme "souviens toi" --> battements de l'horloge
c) Discours polyphonique (à plusieurs voix)

- 3ème strophe : discours dans le discours

- Verbes de paroles : "chuchoter" (V10), "dire" (V11)

---> duscours de plus en plus fort "tout te dira"

- polyglotte (plusieurs langues) (V14)

Mythe de Babel (Bible) : le temps est partout donc l'homme ne peut pas fuir le Temps)
-----> Ce poème prend la forme d'un discours destiné à impressionner le lecteur, autant par son thème que par ses procédés d'énonciation

II Présence obsédante du temps

a) Thème récurrent dans le texte

- Horloge : titre et thème initial

--> majuscule + !

Progression à thème éclaté (sous thèmes tirés du thème) : "seconde, minute"

Thème principal : l'horloge

Temps = horloge

Progression : secondes -> minutes -> jour -> mort -> 24 vers ---> cycle d'une journée
b) Personnification et allégories

Représentation du temps effrayantes : "sinistre" (v1) (en latin : conduit à la mort), "dévore" (V7), "pompé" (V12)

Mouche et moustique : symboles diaboliques

"Joueur auide" --> allégorie du temps.

1 seul élément où temps = positif --> "gangues pleines d'or "
c) La bièveté de la vie

futur employé pour la mort

Chiasme (V19) AB puis neg.A neg.B

"Je suis autrefois" --> illogique

V20 antithèse avec le gouffre -> vide -> depsydre

---> en une phrase : rythme de ta vie selon l'auteur

= tonalité tragique
-----> temps = Dieu, polymorphe, effrayant


III Caractérisation de l'être humain

a) Généralité

"nous" --> valeur générale des hommes

Répétition "chaque" (V7-8) = universel

V15 : "mortel folâtre" = Dieu

V14 : "métal" --> froideur

V4 : "cible" --> précision

V9 : "3600 fois par heure" --> précision
b) Jouissance

2ème strophe : "plaisir" (V5)

Comparaison allégorique du plaisir "ainsi qu'une sylphide" (V6) --> femme de plaisir

"délice" (V7), "prodigue" (V13)

"vertu encore vierge" --> l'homme n'est pas vertueux

---> être de jouissance (de la vie)
c) La mort

L'homme est dominé, écrasé, il a peur de la mort

---> point de vue dominant sur l'homme

----> vision de l'homme forcément dominée par le temps



1 Un an à peine est passé depuis octobre 1816, date de la rencontre avec Julie Charles.

2 La femme aimée est pour le poète un être supraterrestre, une sorte de divinité.

3 Comme soumis à un enchantement (sens classique).

4 Favorables.

5 Les soucis.

6Jaloux du bonheur humain.

7 Une sylphide : Génie féminin ailé, d’une beauté fine et gracieuse, qui vit dans les airs

8 Esto memor : « souviens-toi » en latin.

9 Folâtre : qui est d’une gaieté légère et un peu folle.

10 Une gangue : partie terreuse qui enveloppe un minerai, une pierre précieuse

11 Une clepsydre : Appareil qui servait à mesurer le temps par écoulement régulier d'eau d'un vase dans un autre muni d'une échelle horaire


similaire:

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconFiche Séquence de Français 2nde Bac Pro

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconPréparation aux épreuves anticipées de Français. Premières stg 7 mai 2007

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconInspection Académique de l’Allier Circonscription de l’ash banque d’épreuves cfg en français

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconEpreuves anticipees de français
«Enfances» : Brigade d’Intervention Poétique par Maï Scremin et Jérôme Imard du Théâtre du Mantois

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconL’épreuve de français – M. Gissat
...

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconEpreuves anticipees de français oral blanc avril 2012
«Soudain, demain !» en partenariat avec le Théâtre du Mantois; mise en voix et en espace de poèmes de Pascale Petit et de poèmes...

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconEpreuves de français tle a
«je», «j’», «nous». L’émetteur passe de la première personne du singulier à la première personne du pluriel, car IL est énonciateur...

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconLa 2nde generale et technologique

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconAtelier : methodologie 2nde pro

Epreuves groupées de francais : 2nde 6 iconMontée du totalitarisme et 2nde guerre mondiale





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com