L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.»





télécharger 17.95 Kb.
titreL’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.»
date de publication30.05.2017
taille17.95 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > comptabilité > Documentos
L’HUMANISME

«  Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. »

( aphorisme de Montaigne.)
I/ Définitions.


  • Le mot «  humanisme » n’apparaît dans la langue française qu’au XIX° siècle pour qualifier un mouvement de pensée qui s’est développé dès le XV° siècle en Italie et s’est étendu à toute l’Europe au XVI° siècle. Il se caractérise par une attitude nouvelle face au savoir et face à l’homme.




  • Le mot «  humaniste » désigne d’abord ceux qui ont poursuivi leurs «  humanités », c’est-à-dire les lettres grecque et latine, les «  studi humanitatis ». + «  umanista » apparaît dans le quattrocento italien: il désigne un professeur de grammaire et de rhétorique. Ce n’est qu’à partir de 1765 que le terme désigne l’estime de l’humanité.




  • L’Humanisme se caractérise par sa volonté de placer l’homme au centre des préoccupations : les humanistes considèrent de nouveau l’homme en lui-même et non plus exclusivement dans ses rapports avec Dieu. ( «  L’homme est la mesure de toute chose », Protagoras.) Mais cette réflexion nouvelle reste ancrée dans une conception chrétienne du monde.


Cf. fiche Réforme et guerres de religion.
L’humanisme a confiance en l’homme mais cette confiance reste lucide: l’humaniste ne croit pas en la perfection humaine, mais il sait que les hommes sont perfectibles, que l’humanité est « acteur », responsable, de sa propre réalisation, de sa propre histoire. L’humanisme croit au progrès qui devient une valeur mythique.


  • Les humanistes du XVI° siècle, qu’ils soient traducteurs, savants, imprimeurs, philosophes, écrivains constituent une véritable dynamique intellectuelle européenne: ils entretiennent des contacts réguliers, voyagent, s’écrivent et se heurtent souvent aux pouvoirs politiques ou religieux.




  • L’humanisme est enfin une conception de l’homme qui dépasse le cadre historique du XVI° siècle pour se développer dans toute la culture occidentale et ce jusqu’à notre époque contemporaine.


Cf. un texte de JP Sartre que nous étudierons ultérieurement : L’Existentialisme est un humanisme.

II/ Les causes : un contexte favorable.


  • 1453: prise de Constantinople ( ex Byzance, future Istanbul) par les Turcs. Cela provoque le départ des savants byzantins qui emportent avec eux, vers l’Italie, les manuscrits grecs et latins, contribuant ainsi à leur redécouverte par l’Occident.




  • Découverte de la pensée grecque par elle-même et non par rapport à la religion : Aristote est détrôné par Platon.




  • À partir de 1498: guerres d’Italie qui concourent à importer en France les idées du premier humanisme.




  • 1448: invention de l’imprimerie par Gutenberg ( allemand).cf. un incunable = un ouvrage imprimé antérieur à 1500.




  • La découverte du Nouveau Monde :


- 1492: Christophe Colomb, découverte du Nouveau Monde.

- 1497: Vasco de Gama ouvre la route des Indes.

- 1519: expédition de Cortès au Mexique.

- 1520 : Magellan fait le tour du monde en navire et prouve que la terre est bien ronde.

- 1527 : découverte par Pizarro de l’Empire Inca au Pérou.

- 1534 : Jacques Cartier découvre le Canada. Il fera trois voyages.
III/ Les idées.


  • Conscience d’un monde nouveau, d’une ère nouvelle.

Cf. l’humaniste Etienne DOLET, Commentaire sur la langue latine, 1536:
«  il y a un siècle, la barbarie régnait partout en Europe »; il exalte alors les assauts contre cette barbarie d’ «  une armée de lettrés, levée de tous les coins de l’Europe, maîtres dans les deux langues latine et grecque » ajoutant que «  maintenant [ l’homme] marche à la lumière du grand jour au lieu de tâtonner misérablement dans les ténèbres. »


  • Soif de savoir d’où l’importance accordée à l’éducation.( cf. le cours sur l’école et l’éducation)


Le savoir livresque, fondamental, se double d’une volonté de découvrir et de connaître le monde par l’expérience. Grand souci de l’éducation. Erasme: «  On ne naît pas homme, on le devient. ». Il convient aussi d’exercer son jugement critique .


  • Recherche de l’harmonie.




  • Ordonnance de Villers-Cotterêt en 1539 qui impose la pratique du francien dans tout le royaume.




  • Connaissances dans tous les domaines : art, perspective, science, médecine :


- Copernic : il publie ses calculs qui montrent que la Terre n’est pas le centre de l’univers.

- Pratique de la dissection qui offre une meilleure connaissance du corps humain: Vésale, traité d’anatomie, La Fabrique du corps humain ; Ambroise Paré, Michel Servet ( qui sera condamné et brûlé comme hérétique.)

IV/ Les hommes et les institutions.


  • 1530, François 1er crée le Collège royal, actuel Collège de France, indépendant de l’université.

  • 1537, ordonnance de François 1er pour le dépôt légal des livres à la bibliothèque ( idée aussi de contrôle…)




  • Les auteurs :




  • ERASME ( 1466- 1536), surnommé «  le prince des humanistes » étudie et enseigne le latin, le grec et l’hébreu dans toute l’Europe et l’Angleterre. Il publie en 1509 l’Eloge de la folie dans laquelle il adopte le point de vue de la Folie pour dénoncer les travers de son temps. Il réalise également une traduction de la Bible.




  • PIC DE LA MIRANDOLE ( 1463- 1494) : grand érudit italien , auteur de l’essai De la dignité humaine ( œuvre écrite en latin).




  • COPERNIC ( 1473- 1543, polonais): il démontre que la Terre n’est pas le centre de l’univers mais qu’elle tourne autour du soleil. Le Soleil serait donc au centre du cosmos et les planètes décriraient des trajectoires circulaires autour de lui. Il substitue l’héliocentrisme au géocentrisme et incite de ce fait à repenser la place de l’homme. Copernic sera condamné en 1616 par l’Eglise. Sa démonstration sera poussée à son terme par un moine philosophe italien, Giordano Bruno ( 1548-1600) en affirmant la pluralité des mondes et l’infinité de l’univers. Ce dernier mourra sous la torture.




  • RABELAIS ( 1494-1553) ou la joyeuse dérision. Ses quatre romans, Pantagruel ( 1532), Gargantua (1534), Le Tiers livre ( 1546) et Le Quart livre ( 1548) traduisent tout l’optimisme de l’humanisme en abordant des sujets d’une grande diversité. A travers des épisodes burlesques et farcesques, Rabelais se moque des moines paresseux, des papes guerriers, des théologiens ignares et des «  Papimanes », les adorateurs du pape. Le sens polémique de Pantagruel publié anonymement sous l’anagramme d’Alcofrybas Nasier lui a valu d’être condamné.




  • Etienne DOLET ( 1509-1546). Poète et surtout imprimeur ( de Rabelais ou de Marot par exemple.) Il sera étranglé puis brûlé avec ses livres sur la place Maubert.




  • Etienne DE LA BOETIE ( 1530-1563), grand ami de Montaigne ( cf. Montaigne qui définit l’amitié : «  parce que c’était lui, parce que c’était moi. ») Il est conseiller au parlement de Bordeaux.




  • MONTAIGNE ( 1533- 1592). Il est l’auteur d’une seule œuvre, Les Essais, composés de 3 livres et publiés de 1580 à 1595. ( la dernière version est posthume) «  Je suis moi-même la matière de mon livre. »




  • JEAN DE LERY ( 1536- 1613). Cordonnier de profession, J. de Léry participe en 1556 à une expédition de colons protestants au Brésil. Il en fait le récit dans son Histoire d’un Voyage fait en terre de Brésil en 1578, qui comporte une description raisonnée de l’existence et des mœurs des Indiens.


Conclusion : l’humanisme se distingue donc de la culture universitaire du Moyen Age ( la scolastique) qui privilégiait les auteurs faisant autorité, c’est-à-dire les Pères de l’Eglise, ou qui relisait les textes antiques profanes ( non religieux) à la lumière de la Bible.

: l’humanisme voue également une grande admiration à la culture antique.

similaire:

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconIi la révolte métaphysique 39-135
«La révolte métaphysique est le mouvement par lequel un homme se dresse contre sa condition et la création toute entière.»

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconI-la leçon d’un poète pour échapper à la condition tragique de l’homme
«je fume» «je m’éveille» «je contemple» «j’entre»; de sa forme tonique «moi» deux fois placé à l’amorce du vers; de «me» : «me plonge»,...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconL'humanisme, mouvement d'idées qui culmina en Europe au xvie siècle,...
«toutes faites» issues de la scolastique. Par l'autonomie de la raison, Montaigne affirma également l'autonomie de l'homme

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconSéquence 1 : «Figures de l’Humanisme en Europe : vers une définition de l’Homme Idéal»

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» icon«clown» Henri Michaux
«Clown», IL évoque le thème de la condition humaine à travers l’image du clown. Afin d’exister IL projette de se liberer de tous...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconUniversità degli Studi di Pavia
«l’homme de l’émancipation humaine, la première colonne sur laquelle repose l’avenir des peuples»6, ou encore, comme le rapporte...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconRéforme des programmes au collège Formation Enseigner le Français en 3 pp
«L’enfer des tranchées : le dire en évaluation» où les élèves dépassent le témoignage pour penser la condition humaine à travers...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconLe Lexique métalittéraire français (xvie-xviie siècles). Etudes réunies...
«vie» qui met au premier plan l’œuvre de l’auteur. L’apport de Colletet est donc double : défense de la condition d’auteur et fondation...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconUn manuel est organisé en chapitres. Chacun porte un titre. Chaque...

L’humanisme «Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition.» iconPourquoi etudier la linguistique generale en llce ?
La première étape est celle de l’origine de la famille humaine, un fait qui correspond à l’apparition de l’Homme vertical





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com