Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta





télécharger 456.32 Kb.
titreComité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta
page9/14
date de publication29.05.2017
taille456.32 Kb.
typeRecherche
l.20-bal.com > comptabilité > Recherche
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Lorsque deux savants rendent des jugements différents sur un problème personnel, comment devrait-on décider de quelle opinion il faut choisir ? Considérons-nous dans quoi est spécialisé ce savant, son âge ou simplement les preuves qu'il apporte ?

Réponse :

Il est bien connu et il est important que nous sachions ce qui est correct à travers le moyen des preuves. Cependant, il est de son devoir [la personne qui recherche la vérité] de suivre celui qu'il voit comme étant le plus proche de ce qui est correct. Ceci se fait selon la science du savant et le niveau de confiance placé en lui. Quant au niveau de science, il y a certes des gens qui parlent sans science. Nous pouvons avoir certains points de connaissance, tout en en ayant manqué bien d'autres. Quant à la confiance, il y a des gens qui ont beaucoup de science, cependant ils regardent ce que les gens de la passion disent, ainsi ils deviennent négligent et jugent selon ce qui plaît au questionneur. Ainsi, si les savants divergent, regardez celui qui est le plus proche de ce qui est correct [juste].

Tout comme deux docteurs peuvent différer dans le diagnostique ou le traitement d'une maladie. Vous suivrez celui dont vous voyiez que le diagnostique est plus profond et minutieux.

Question :

Si nous choisissons l'avis d'un des deux savants à propos de quelqu'un, un groupe ou un problème, comment agissons-nous avec ceux qui prennent une opinion différente de nous ?

Réponse :

Il est nécessaire que vous coopériez d'une manière qui montre de l'amour et qui les excuse s'ils n'abandonnent pas ou ne délaissent pas leur 'Aqîdah [Croyance]. Car les Compagnons (radhiallahu 'anhum) ont divergé sur des sujets et étaient cependant en accord dans les principes et étaient en conformité. Ils étaient d'accord [mouttafiqûn] que le but était de rechercher la vérité et ce qui était correct, et ils étaient en conformité [muwafiqûn] avec la Charî'ah [Loi Islamique].Une personne ne parviendra pas à la même compréhension qu'une autre. Ainsi, s'il y a divergence sur une question, il n'y a pas besoin de se disputer. Nous sommes tous d'accord du fait que nous nous tenons sur une unique ligne [c-a-d la même Croyance], car je sais que mon compagnon (qui tient une autre opinion) ne divergera pas de moi sans suivre une preuve, et de même je ne divergerai pas de lui si ce n'est sur la base d'une preuve. Notre but est le même. Donc il n'est pas permis à quelqu'un d'avoir quoi que ce soit comme haine ou colère ou de l'animosité envers l'autre.

Nous avons beaucoup d'exemples de cela, parmi lesquels l'affaire des Banî Qouraydah. Lorsque le Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) retourna de la bataille de « Ahzâb », et ils avaient cessé leurs préparations pour la guerre, Djibrîl (alayhi as-sallam) vint le voir et lui ordonna de sortir vers les Banî Qouraydah et de les combattre car ils avaient violé le traité (établit entre eux et les musulmans). Ainsi, le Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) délégua ses compagnons en leur disant de prier le « 'asr » seulement chez les Banî Qouraydah, or c'était loin de Al-Madînah. Ils se mirent en route à partir de Al-Madînah, puis vint la prière du « 'Asr », donc certains d'entre eux prièrent, disant que « Le Propète (sallallahu alayhi wa sallam) nous avait dit de ne prier qu'arrivés à Banî Qouraydah seulement pour nous presser à nous dépêcher. D'autres dirent qu'il (sallallahu alayhi wa sallam) « Nous avait ordonné de ne prier qu'à Banî Qouraydah, donc nous ne prierons qu'une fois l'avoir atteint même si le soleil se couche ». Ceci parvint au Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) et il ne blâma ni ne réprimanda aucun d'entre eux, ni aucun d'entre eux ne trouva de fautes à l'autre. C'est ce qui est obligatoire. Si je sais que mon compagnon divergent a une bonne intention et qu'il ne diverge que par le fait qu'il a une preuve avec lui, il est nécessaire de savoir qu'il ne m'est pas permis de ressentir de la haine envers lui. Pourquoi le devrais-je ? Si je venais à justifier le fait que je le déteste, cela reviendrait pour moi à justifier que je doive être obéit, bien que je sois faillible. Ceci n'est pas permis. Son argumentation face à la mienne est similaire à la mienne face à la sienne et il peut également dire : pourquoi ne m'obéis-tu pas ?

Question :

Ceci s'applique t'il également si un savant a critiqué un individu ?

Réponse :

Oui. Je n'aime pas que les savants se critiquent les uns les autres, surtout de nos jours. La jeunesse n'a pas atteint ce niveau. Il est de mon avis qu'il devrait y avoir du respect de la part des savants, et quiconque voit que son collègue savant s'est trompé, il doit lui parler en privé et si cela devient clair que la vérité est avec l'un ou l'autre, alors il est obligatoire de le suivre dessus [celui qui est juste]. Et si la vérité n'est pas rendue claire, alors chacun garde sa place.

Quant aux graves disputes, certes le fait d'être partisan borné de manière injustifiée, et de prendre position de façon virulente jusqu'à atteindre le degré de l'inimitié et de la haine du fait de diverger à propos de quelqu'un parmi les savants, cela est une erreur. Un savant peut même mourir et Allah prendra compte de tout, et il sera peut-être tombé juste ou dans l'erreur. Si j'apprends qu'il a commis une erreur dans ses paroles, il est obligatoire de délaisser cela et de ne pas le répéter. Et je dois lui trouver une excuse, surtout si je sais que l'homme avait une bonne intention et je dois considérer qu'il a fait un « Ijtihâd » [Effort d'interprétation].

Question :

Qui a le droit de dire que quelqu'un est tombé dans une bid'ah, ou appeler quelqu'un un déviant ou un innovateur ? Et quelle est la signification du mot « Inhirâf » ?

Réponse :

« Inhirâf » signifie s'écarter du droit chemin. Cela peut représenter un « Inhirâf » total, complet, qui atteint le niveau du kufr [mécréance] ou bien cela peut représenter un « Inhirâf » qui est dû à une erreur ne menant pas au kufr. La vérité est que nous ne décidons pas simplement de nous-même qu'est ce qui est une innovation. L'échelle avec laquelle nous pesons les choses est le Kitâb et la Sounnah. Si ce n'était pas le cas, alors pour toute affaire dans laquelle il y a une divergence entre les savants dans le « Fiqh » - et combien il y en a ! - nous dirions que tous ceux qui divergent sont des innovateurs [moubtadi'în] [ici le SHeikh frappa dans ses mains comme si s'en était finit l'affaire !] Et tous ceux qui divergent de nous seraient des innovateurs, et tous les « fuqâha » [jurisconsultes] seraient considérés comme étant tombés dans l'innovation ! Il y a peu de questions sur lesquelles il n'y a absolument aucune divergence.

Question :

Alors si « Inhirâf » est appliqué à un individu, qu'est-ce qui est signifié par là ?

Réponse :

[Le SHeikh illustra visuellement cela par un exemple dans la pièce en disant...] voici un chemin droit menant à la porte, si quelqu'un en dévie, alors [quoi] ? [Le groupe répondit : « Inhirâf ? »] Oui, c'est du « Inhirâf ». Cependant, cela peut être léger, et facile d'en revenir ou bien cela peut être majeur. Et ceci est l'exemple donné par le Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) lorsqu'il traça une ligne droite et des lignes de chacun de ses côtés.

Question :

Comment quelqu'un peut revenir s'il est sorti de ce chemin ?

Réponse :

Par Allah, le moyen pour les faire revenir est de leur clarifier la vérité avec douceur et compassion, sans attaquer l'homme et lui dire : « tu es un moubtadi' [innovateur], tu es égaré ! ». Cela ne peut faire autre chose que le faire s'accrocher encore plus fermement à son opinion et, au minimum, il cherchera à se défendre ou cherchera à être soutenu. Cependant, l'on doit venir à lui, avec ce qui est le meilleur. Invite-le chez toi ou va le voir en visite, et dit : « Cette affaire me pose problème ». Il dira « bien sûr c'est un problème », mais toi, tend à faire baisser la dispute avec lui en l'approchant avec humilité [comme si c'était toi qui avait le problème].

Allah -Subhânahu- dit :
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

similaire:

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconQuestionnaire a remplir comite :   I structure  club  Comité...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconUn mouvement revendicatif agite depuis plus de deux ans le personnel...
«du statut de recherche» de la création artistique. Nous nous battons pour ce qui doit être le corollaire d’un statut de recherche,...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconL’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite
«clas» est assuré par un comité de pilotage dépendant du comité départemental du soutien à la parentalité mis en place le 24 octobre...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconLe temps est à la mobilisation générale contre un danger mortel pour toutes les civilisations !
«Convertissez-vous à l’Etat islamique, sinon vous mourrez par le glaive» éraille des hauts parleurs des pick-up surarmés

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconLa République au féminin
«Je dis même que la réforme d’un peuple doit commencer par les femmes, et que le législateur n’aura fait rien d’utile et de permanent,...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconComité scientifique

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconProgramme Jeudi 7 décembre (Amphithéâtre) 9 h 9 h 30 : Accueil des...
«Candide de Leonard Bernstein : un laboratoire permanent de dramaturgie spectaculaire»

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconBibliographie Comité littérature

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconInformations du Comité Louis Braille

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconInformations du Comité Louis Braille
«Point de Vue sur la Ville» spécialisée pour l’amélioration de l’accessibilité des personnes déficients visuelles organisent une...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com