Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta





télécharger 456.32 Kb.
titreComité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta
page3/14
date de publication29.05.2017
taille456.32 Kb.
typeRecherche
l.20-bal.com > comptabilité > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Collecter des livres



L’étudiant en science doit s’appliquer à collecter des livres, mais il doit donner des priorités. Si une personne n'a pas beaucoup d'argent, il n'est pas bon et n'est pas sage d’acheter beaucoup de livres et de payer pour eux, parce que c'est une mauvaise gestion. Si vous ne pouvez pas acheter de livres avec votre propre argent, vous pouvez les emprunter dans n'importe quelle bibliothèque.

S’appliquer à lire des livres importants



L’étudiant en science doit s’appliquer à lire les ouvrages de référence les plus importants, pas les travaux modernes, parce que certains des auteurs modernes n'ont pas la science profonde, et si vous lisez ce qu'ils ont écrit, vous constaterez que c'est superficiel. Ils peuvent citer des choses mot pour mot, ou peuvent les déformer pour les rendre plus longues, mais ce n'est que du blabla. Donc vous devez lire les travaux de référence les plus importants écrits par les salaf (pieux prédécesseurs), parce qu'ils sont meilleurs et plus bénis que beaucoup de livres de la génération postérieure.
La plupart des livres des auteurs postérieurs portent peu de sens mais sont prolixes (c’est à dire long). Vous pouvez lire une page entière qui pourrait avoir été résumée en une ou deux lignes. Mais vous trouverez les livres des salaf faciles, simples et bien écrits, sans aucun mot qui ne porte pas de sens.
Parmi les meilleurs livres que l’étudiant en science doit s’appliquer à lire sont les livres de Shaykh Al-Islam Ibn Taymiya (rahimahullah) et son élève Ibn Al-Qayim (rahimahullah). Il est connu que les livres d'Ibn Al-Qayim sont plus faciles, parce que le style d'Ibn Taymiya est très éloquent à cause de sa science abondante et son esprit alerte et Ibn Al-Qayyim a vu la science d'Ibn Taymiya comme une maison bien faite, son rôle à lui étant d’organiser et d’embellir.
Mais Ibn Al-Qayyim était libre d’esprit; s'il pensait que l'avis de son shaykh divergeait de ce qu'il pensait être correct, il le disait. Quand il a pensé que le pèlerin devait quitter l’ihram pour le Hajj et reprendre l’ihram pour la 'Umra, car Ibn 'Abbas (radiallahu 'anhu) a pensé que si la personne qui n'a pas apporté d'animal pour le sacrifice entre en ihram pour le Hajj ou en Qiran, elle doit quitter l'ihram pour le Hajj et reprendre l’ihram pour la 'Umra, Tandis qu'Ibn Taymiya a pensé que cela concernait seulement les compagnons, il [Ibn Al-Qayim] a dit :

« Je penche plus vers l'avis d'Ibn 'Abbas que vers l'avis de mon shaykh. »
Il a clairement déclaré qu'il avait un avis différent, donc il était indépendant dans sa pensée. Mais il n’est pas surprenant qu'il ait suivi son shaykh (rahimahullah) dans les questions qu'il pensait être vraies et correctes. Sans aucun doute, si vous considérez la plupart des avis d'Ibn Taymiya, vous constaterez qu'ils sont corrects. C'est quelque chose que quiconque pèse ses livres saura.

Evaluer les livres



Les livres peuvent être divisés en trois types :

1. Les bons livres

2. Les mauvais livres

3. Les livres qui ne sont ni bons, ni mauvais.
Essayez de vous assurer que votre bibliothèque ne contient pas de livres qui ont un mauvais contenu. Il y a des livres qui sont décrits comme étant de la littérature, mais ils tuent seulement le temps sans produire aucun avantage. Et il y a des livres nuisibles qui contiennent des idées spécifiques ou promeuvent une idéologie incorrecte. Ceux-ci aussi ne doivent pas figurer dans votre bibliothèque, soit parce que la méthodologie qu'ils emploient est fausse, soit à cause de leur fausse compréhension de la 'aqida ou parce que ce sont des livres révolutionnaires qui promeuvent une idéologie nuisible.
En général, vous ne devez laisser aucun livre nuisible dans votre bibliothèque, parce que les livres nourrissent l'âme, comme la nourriture et la boisson nourrissent le corps. Si vous la nourrissez avec des livres comme ceux-ci, ils vous causeront beaucoup de mal et vous suivrez une méthodologie qui va contre la méthodologie du chercheur de la science saine.
Source: Fatawa Shaykh Muhammad ibn Salih Al-'Uthaymin, Kitaab Al-‘Ilm, p. 87-91

Traduit par les salafis de l’Est.
Al-Mutâba’a (le suivi)

Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn

Il est connu que les œuvres ne sont acceptées qu’avec deux conditions qui sont Al-Iklâss (la sincérité)

et Al-Mutâba’a (le suivi). Ce qui est moins connu, ce sont les conditions d’Al-Mutâba’a,

conditions qu’explique ici shaykh Al-'Uthaymîn .

Al-Mutâba’a (le suivi) ne se réalise qu’à travers six caractéristiques :

Que l’adoration soit en accord avec la législation :

1- dans sa cause

2- dans son genre

3- dans sa quantité

4- dans sa manière

5- dans son temps

6- dans son lieu

1- Que l’adoration soit en accord avec la législation dans sa cause :

Quiconque adore Allah avec une adoration basée sur une cause que n’établit pas la législation, c’est alors une adoration rejetée sur laquelle il n’y a pas d’ordre d’Allah et de son prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Un exemple de cela : la fête de la naissance du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam), et aussi ceux qui célèbrent la 27ème nuit du mois de Rajab; ils prétendent que le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a effectué l’ascension cette nuit, cela n’est pas en accord avec la législation et cela est rejeté :

Premièrement : Parce qu’il n’est pas confirmé du point de vue historique que l’ascension du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ait été la 27ème nuit, et dans les livres du hadith dont nous disposons, il n’y a pas une seule lettre prouvant que le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ait effectué l’ascension la 27ème nuit du mois de Rajab , et il est connu que cela fait partie du chapitre de l’information qui n’est confirmé qu’avec des chaînes certaines (sûres).

Deuxièmement : Et en supposant son que cela soit confirmé, avons-nous le droit d’innover une adoration ou d’instaurer une fête (en ce jour) ? Jamais. Et c’est pour cela que lorsque le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) est arrivé à Médine et a vu que les Ansars avaient 2 jours de réjouissance. Il a dit « Allah vous les a remplacés par meilleurs qu’eux », et il leur a cité ’Id al Fitr et ’Id al Adha. Et cela prouve la répugnance du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) pour toute fête innovée dans l’Islam, autre que les fêtes musulmanes qui sont au nombre de trois : deux ‘Id annuels qui sont ’Id al Fitr et ’Id al Adha et un ’Id hebdomadaire qui est al-jumu’a (le vendredi).

Donc, en supposant que le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ait effectué l’ascension la 27ème nuit du mois de Rajab - et cela, sa confirmation est une chose très difficile - il n’est pas possible d’y innover une chose sans la permission du Législateur.

Et comme je vous l’ai dit, les innovations sont une chose grave, et leurs conséquences dans les cœurs sont néfastes. Et même si la personne à cet instant trouve dans son cœur douceur et gentillesse, la chose donnera assurément, plus tard, l’inverse. Parce que la joie du cœur avec ce qui est vain ne dure pas, plutôt lui succèdent la douleur, le regret et la perte. Et dans chaque innovation il y a des dangers, parce qu’elle comprend une offense au message car ce qu’implique cette innovation est que le messager (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas complété la législation alors qu’Allah dit :

« Aujourd'hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous…» (Al Mâidah v3)

Et ce qui est étrange, c’est que tu trouves certains éprouvés par ces innovations veiller de tout leur possible à leur application alors qu’ils sont négligents dans ce qui est plus profitable, plus juste et plus avantageux.

C’est pourquoi nous disons que les célébrations de la 27ème nuit comme étant la nuit où le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a accompli l’ascension, sont une innovation car elles ont été fondées sur une cause que la législation n’a pas apportée.

2- Que l’adoration soit en accord avec la législation dans son genre :

Comme si une personne sacrifie un cheval (ndt : pour ‘Id al-adha), il est par cela en contradiction avec la législation dans son genre. (ndt : car le cheval ne fait pas partie des bêtes autorisées à être sacrifiées en cette occasion. On peut par exemple égorger un chameau, une vache, un mouton…)

3- Que l’adoration soit en accord avec la législation dans sa quantité :
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconQuestionnaire a remplir comite :   I structure  club  Comité...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconUn mouvement revendicatif agite depuis plus de deux ans le personnel...
«du statut de recherche» de la création artistique. Nous nous battons pour ce qui doit être le corollaire d’un statut de recherche,...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconL’aide aux élèves et à leurs parents pour créer les conditions de la réussite
«clas» est assuré par un comité de pilotage dépendant du comité départemental du soutien à la parentalité mis en place le 24 octobre...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconLe temps est à la mobilisation générale contre un danger mortel pour toutes les civilisations !
«Convertissez-vous à l’Etat islamique, sinon vous mourrez par le glaive» éraille des hauts parleurs des pick-up surarmés

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconLa République au féminin
«Je dis même que la réforme d’un peuple doit commencer par les femmes, et que le législateur n’aura fait rien d’utile et de permanent,...

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconComité scientifique

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconProgramme Jeudi 7 décembre (Amphithéâtre) 9 h 9 h 30 : Accueil des...
«Candide de Leonard Bernstein : un laboratoire permanent de dramaturgie spectaculaire»

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconBibliographie Comité littérature

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconInformations du Comité Louis Braille

Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’Ifta iconInformations du Comité Louis Braille
«Point de Vue sur la Ville» spécialisée pour l’amélioration de l’accessibilité des personnes déficients visuelles organisent une...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com