Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo





télécharger 248.44 Kb.
titreSéance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo
page1/6
date de publication01.05.2017
taille248.44 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Séquence I: L’autobiographie:

apprendre à s’écrire soi-même

Gabrielle PHILIPPE, professeur agrégé de Lettres Modernes

Collège Pierre Mendès-France, Paris 20ème

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J.-C. Izzo

Conseils méthodologiques

Questions traitées en demi-groupe + Réécriture
Dictée: Balzac, Le Lys dans la vallée + réécriture: 3è pers sing / 3è pers plur; je / elles
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.
Correction de la dictée. Fiche sur les homophones grammaticaux, intercalaire “Pratique”
Séance 2: Souvenirs d’enfance de Georges Perec (1936-1982)

Extraits de Je me souviens et de W ou le souvenir d’enfance.
Séance 3: OL: La situation d’énonciation

Enoncé ancré dans la situation d’énonciation (p.305 Hatier LU)

Enoncé coupé de la situation d’énonciation (p.308 Hatier LU)
Séance 4: Ecriture: Je me souviens

A la manière de Georges Perec, vous allez évoquer des souvenirs marquants, dans une douzaine de paragraphes (développés en 2 à 3 phrases), commençant tous par «Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en faisant référence à des phénomènes de société ou d’actualité précis, un objet, une publicité…). Vous soignerez particulièrement votre expression.

Choix et alternance des souvenirs : /10 Qualités d’expression : /4 Correction de la langue : /6
Séance 5: OL: La valeur des temps de l’indicatif

Valeurs du présent

Sur la double page intérieure faire une grande flèche pour chaque système temporel:

Valeur des temps dans l’énoncé ancré (p.307 Hatier LU)

Valeurs du présent: Grammaire Bordas p.106-109 ou p.82 Magnard
Séance 6: Lire un début ou une préface d’autobiographie (2h)

Questions portant sur les extraits: 1-Préface des Confessions, Rousseau (p.106-107) 2-Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand (1809-1841) (p.104-105) 3-Jeunes Années, Autobiographie I (1984), Julien Green, (p.108-109) + 4-Garçon manqué, Nina Bouraoui 5-L’Ecriture ou la vie, Jorge Semprun 6-Si c’est un homme, P. Levi Poème à mémoriser
Séance 7: OL: registre familier et mise en relief dans: Mort à Crédit de L.F. Céline, p115
Séance 8: OL: La valeur des temps du récit

Valeur des temps dans l’énoncé coupé (p.309 Hatier LU)

Valeurs de l’imparfait et du passé simple: Grammaire Bordas, p.110-117. Ou p 99 Magnard
Séance 9: (1h): La Fonction de l’autoportrait:L’Âge d’homme, de Leiris, p.110
Séance 10: OL: Les paroles rapportées P.218-223 Grammaire 3ème Bordas + Mort à Crédit de L.F. Céline
Séance 11: Ecriture: autoportrait: A la manière de Michel Leiris, vous allez rédiger en 20 à 30 lignes votre propre autoportrait, en ayant soin de mêler des annotations objectives et subjectives (qu’elles soient valorisantes ou dévalorisantes). Votre autoportrait doit être assez précis pour qu’une personne ne vous connaissant pas puisse vous reconnaître.

Expression, correction de la langue: /8 Précision de l’autoportrait: /3

Qualité et organisation de l’autoportrait: /6 Remarques subjectives: /3

Séance 12: (1h): Synthèse sur l’autobiographie.
Evaluation finale: Sujet de brevet: p.80 Cri de la mouette (dans la Sq II)

Prolongement: Sq II: Lire une autobiographie argumentative: Le Cri de la Mouette, d’E. Laborit

(Séance 10: Observer quatre autoportraits d’artistes (Rembrandt, P. Bonnard, Man Ray et A. Warhol)

Support: transparent et p.123-124 du Manuel Livre Unique Hatier)
Séance 13: (1h): Contrôle de lecture sur deux textes décrivant une même expérience: «Gorge coupée», dans l’Age d’homme, de Leiris, et dans Enfance, de Sarraute.
Séance 14: (1h): Deux manières d’écrire un souvenir d’enfance: le regard de l’enfant et celui de l’adulte sur le passé.
Caen-Juin 2002, Le Voile noir, A.Duperey

Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Rédaction: Comme J.-C. Izzo, un lieu (ville, pays) vous tient particulièrement à coeur. Vous l’évoquerez pour un lecteur en cherchant à lui faire partager votre passion. Votre texte sera écrit à la première personne. Vous insisterez sur les sentiments que ce lieu fait naître en vous.

Précision de l’évocation du lieu: /6 Qualités d’expression: /5

Expression des sentiments: /4 Correction de la langue: /5
Séance 2: Souvenirs d’enfance de Georges Perec (1936-1982)
Texte A:

54

Je me souviens que Voltaire est l’anagramme de Arouet L(e) J(eune) en écrivant V au lieu de U et I au lieu de J. [...]

64

Je me souviens comme c’était agréable, à l’internat, d’être malade et d’aller à l’infirmerie. [...]

92

Je me souviens que le quatre-quarts doit son nom au fait qu’il est composé d’un quart de lait, d’un quart de sucre, d’un quart de farine et d’un quart de beurre. [...]

295

Je me souviens de la barbe à papa dans les fêtes foraines.

296

Je me souviens du rouge à lèvres “Baiser”, “le rouge qui permet le baiser”.

297

Je me souviens des billes en terre qui se cassaient en deux dès que le choc était un peu fort, et des agates, et des gros calots de verre dans lesquels il y avait parfois des bulles. [...]

310

Je me souviens de:

- Quelle différence y a-t-il entre la Tour Eiffel, ta chemise et ma famille?

- ?

- La Tour Eiffel est colossale t ta chemise est sale au col!

- ? Et ta famille?

- Elle va très bien merci. [...]

429

Je me souviens de: j’en ai marre, marre à bout, bout de ficelle, selle de cheval, cheval de course, course à pied, pied à terre, terre de feu, feu follet, lait de vache, vache de ferme, ferme ta gueule, etc.
Georges Perec, Je me souviens, 1978.

Texte B:

Je n’ai pas de souvenirs d’enfance. Jusqu’à ma douzième année à peu près, mon histoire tient en quelques lignes: j’ai perdu mon père à quatre ans, ma mère à six; j’ai passé la guerre dans diverses pensions de Villard-de-Lans. En 1945, la soeur de mon père et son mari m’adoptèrent.

Cette absence d’histoire m’a longtemps rassuré: sa sècheresse objective, son évidence apparente, son innocence, me protégeaient, mais de quoi me prtégeaient-elles, sinon précisément de mon histoire à moi qui, on peut le supposer, n’était ni sèche, ni objective, ni apparemment évidente, ni évidemment innocente?

“Je n’ai pas de souvenirs d’enfance”: je posais cette affirmation avec assurance, avec presque une sorte de défi. L’on n’avait pas à m’interroger sur cette question. Elle n’était pas inscrite à mon programme. J’en étais dispensé: une autre histoire, la Grande, l’Histoire avec sa grande hache, avait déjà répondu à ma place: la guerre, les camps.

A treize ans, j’inventai et dessinai une histoire. Plus tard, je l’oubliai. Il y a sept ans, un soir, à Venise, je me souvins tout à coup que cette histoire s’appelai “W” et qu’elle était, d’une certain façon, sinon l’histoire, du moins une histoire de monent de mon enfance.

Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance, 1975.

Questions:

1- Quels sont les points communs entre ces deux textes de G. Perec?

2- a)Quelle est la particularité du premier texte? Comment l’expliquez-vous? b) Quels type de souvenirs y sont évoqués? Classez les selon deux catégories. c) Vous paraissent-ils tous intéressants? Pourquoi? e) Quels temps verbaux s’opposent dans ce texte? f) Expliquez cette opposition: à quel époque/moment renvoient-ils? Quels sont les valeurs du présent dans ce texte.

3-Quel est le ton employé dans le texte 2?

4-Quel rapport Perec entretient-il avec l’écriture, dans ces deux textes? Justifiez votre réponse. Savez-vous à quel mouvement littéraire Perec appartenait?

5-Qui sont l’auteur, le narrateur et le personnage de ces deux textes? A quel genre littéraire appartiennent-ils?

L’autobiographie (auto / bio / graphein) est une forme d’écriture qui repose sur une relation d’identité entre auteur, narrateur et personnage. Le récit est donc mené, la plupart du temps, à la première personne.

L’auteur qui rédige son autobiographie ne raconte pas nécessairement toute sa vie: il opère des choix dans ses souvenirs, et fait s’alterner souvenirs personnels et souvenirs collectifs, et choisit parfois d’oublier certains détails de son passé.

L’autobiographie est un récit rétrospectif qui repose sur un va-et-vient entre le moment de l’écriture (présent d’énonciation) et le moment du souvenir (passé: temps du récit ou passé composé). Ainsi le pronom personnel je renvoie tantôt a narrateur enfant (ou adolescent, ou plus jeune), tantôt au narrateur adulte (au moment ou il écrit et se souvient). Les deux systèmes de temps, ancré et coupé, coexistent le plus souvent: le système ancré dans l’énonciation (présent, PC, imparfai, futur) qui renvoie au moment de l’écriture; et le système coupé de l’énonciation (PS, imparfait, plus-que-parfait) qui renvoie au moment du souvenir.

Séance 3: OL: La situation d’énonciation: les énoncés ancrés et coupés
Valeurs du présent: Grammaire Bordas p.106-109

Valeurs de l’imparfait et du passé simple: Grammaire Bordas, p.110-117.

Séance 4: Ecriture: Je me souviens

A la manière de Georges Perec, vous allez évoquer des souvenirs marquants, dans une douzaine de paragraphes (développés en 2 à 3 phrases), commençant tous par «Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en faisant référence à des phénomènes de société ou d’actualité précis, un objet, une publicité…). Vous soignerez particulièrement votre expression.

Choix et alternance des souvenirs : /10 Qualités d’expression : /4 Correction de la langue : /6

Séance 4: Ecriture: Je me souviens

A la manière de Georges Perec, vous allez évoquer des souvenirs marquants, dans une douzaine de paragraphes (développés en 2 à 3 phrases), commençant tous par «Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en faisant référence à des phénomènes de société ou d’actualité précis, un objet, une publicité…). Vous soignerez particulièrement votre expression.

Choix et alternance des souvenirs : /10 Qualités d’expression : /4 Correction de la langue : /6

Séance 4: Ecriture: Je me souviens

A la manière de Georges Perec, vous allez évoquer des souvenirs marquants, dans une douzaine de paragraphes (développés en 2 à 3 phrases), commençant tous par «Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en faisant référence à des phénomènes de société ou d’actualité précis, un objet, une publicité…). Vous soignerez particulièrement votre expression.

Choix et alternance des souvenirs : /10 Qualités d’expression : /4 Correction de la langue : /6

Séance 4: Ecriture: Je me souviens

A la manière de Georges Perec, vous allez évoquer des souvenirs marquants, dans une douzaine de paragraphes (développés en 2 à 3 phrases), commençant tous par «Je me souviens…». Vous veillerez à faire s’alterner des souvenirs heureux ou tristes, des souvenirs personnels ou collectifs (en faisant référence à des phénomènes de société ou d’actualité précis, un objet, une publicité…). Vous soignerez particulièrement votre expression.

Choix et alternance des souvenirs : /10 Qualités d’expression : /4 Correction de la langue : /6
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo icon•la composition du sujet (voir fiche [2])
...

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconSujet type brevet sur un extrait d’Un secret, de Philippe grimbert
«mes chères statues» (L. 3), «lourd» (L. 7), cahotante» (L. 8), «qui l’avaient giflée» (L. 8) et «fermées» (L. 9) (/2,5)

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconSéance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1
«…je vous le défends de telle sorte que s’il vous arrive de l’ouvrir, IL n’y a rien que vous ne deviez attendre de ma colère.» Page...

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconLittérature (dire, lire, écrire) Objectifs de séance

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconVivre bien, bien vivre ? Commençons par lire !
«Qu’est-ce que tu crois», texte de Robert Lamoureux, musique de Henri Bourtayre, interprétation de Mouloudji (1953)

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconU se prononcent ou (Himitsu = Himitsou). Bien que l’usage soit de lire les e

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconRecherches et présenter un exposé. Sq2, séance 1 (lecture, vocabulaire)...
«lecture», «bibliothèque», «tranches», «livres», «romans», «recueils poétiques», «bibliothécaire», «lire»

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconSéquence proposée dans le cadre de la refondation des langues et...
«Mieux lire et comprendre le monde d’aujourd’hui à la lumière des textes anciens» des

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconIl s’agit de jouer à lire, de lire en jouant… L’objectif premier...

Séance 1: Bien lire un sujet de brevet: “J’ai Marseille au coeur” J. C. Izzo iconEncorporation, Scription et Inscription* Sujet et traduction
«qu’est-ce que lire ?» à partir d’eux. N’ayant pas de familiarité réelle avec la ou les théorie(s) de la lecture, je me contenterai...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com