Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ?





télécharger 27.42 Kb.
titreQuelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ?
date de publication14.06.2017
taille27.42 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1)     Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ?
Quelques précisions avant de répondre:
Un vers est un énoncé linguistique soumis à des contraintes formelles d'ordre métrique (voir ci-dessous).
En poésie littéraire imprimée, le vers est souvent repérable grâce à un retour à la ligne indépendant de la bordure de la page. Le vers est souvent associé à la poésie, mais toute poésie n'est pas forcément versifiée, de même que toute forme versifiée n'est pas nécessairement poétique (voir le théâtre par exemple). L'énoncé qui constitue un vers ne se confond pas nécessairement avec une phrase : une phrase peut s'étendre sur plusieurs vers et, inversement, un seul vers peut toucher à plusieurs phrases. […]
Le mètre est un élément de mesure d’un vers. En général, on se base sur le nombre de syllabe. Il vous suffit donc les compter.
En général, les poèmes que vous analysez n’auront pas de vers dépassants les 12 syllabes.

De 1 à 12, nous avons donc :
Le monosyllabe : vers d'une syllabe

Le dissyllabe : vers de deux syllabes

Le trisyllabe : vers de trois syllabes

Le tétrasyllabe : vers de quatre syllabes

Le pentasyllabe : vers de cinq syllabes

L'hexasyllabe : vers de six syllabes

L'heptasyllabe : vers de sept syllabes

L'octosyllabe : vers de huit syllabes

L'ennéasyllabe : vers de neuf syllabes

Le décasyllabe : vers de dix syllabes

L'endécasyllabe : vers de onze syllabes

L'alexandrin ou le dodécasyllabe : vers de douze syllabes
L’étymologie est donc grecque, vous n’êtes pas obligés de connaître tous ces termes.

Toutefois certains vers sont plus fréquents comme l’octosyllabe, le décasyllabe et l’alexandrin.

Apprendre au moins ceux-là.
La rime est une contrainte métrique fréquemment utilisée. La rime est la répétition de sonorités identiques en fin de vers. Pour que deux vers riment, la dernière voyelle accentuée et tout ce qui suit doit se prononcer de la même manière.
Qu’il est doux agréable et bon

De se laver avec monsavon
La strophe : aujourd'hui, on appelle strophe un ensemble de vers qui présentent une unité rythmique, de sens, voire syntaxique, et séparée par un blanc des autres strophes. Visuellement, elle semblable au paragraphe.
Les différentes strophes (par rapport à leur nombre de vers)
Un monostiche : un seul vers
Un distique : deux vers
Un tercet : trois vers
Un quatrain : quatre vers
Un quintil : cinq vers
Un sizain : six vers 
Un septain : sept vers
Un huitain : huit vers
Un neuvain : neuf vers
Un dizain : dix vers
Un onzain : onze vers
Un douzain : douze vers

Les réponses
1)
La poème est constitué de 21 (vingt et une) strophes composées chacune de quatre vers ; il y a donc 21 quatrains.

La plupart de ces strophes comportent 3 vers de 7 syllabes (heptasyllabes : c’est un mètre impair, c’est assez rare) et un vers de 4 syllabes (tétrasyllabes).
Le vers final est constitué d’un seul et unique mot de trois syllabes « Liberté ». C’est le titre du poème.
On note une absence de rimes régulières mais un jeux sur les sonorités comme des assonances (ex : « blanches » / « cendres »). La rime libre est une des caractéristiques de la poésie contemporaine.
Nous remarquons un parallélisme dans la structure de chaque strophe. Les vers commencent tous par « Sur… » Le dernier vers de chaque strophe est toujours le même, comme un refrain (« J’écris ton nom »).
Cependant, 4 strophes sont en rupture par rapport à ce schéma :
Dans les strophes 2, 7 et 17, le troisième vers ne comme pas par « Sur… »
Dans la strophe 13, le 2ème vers ne commence pas par « Sur… » : « Du miroir et de ma chambre » : cette rupture exprime de manière formelle l’idée de « fruit coupé en deux »
Dans la strophe 17, le 3ème vers « Bien au-dessus du silence » : poème écrit donc silencieux mais qui a le pouvoir d’être lu voire crié partout et par tous
La dernière strophe 21 se démarque totalement car aucun vers n’obéit à cette répétition : strophe finale à partir de laquelle le poème pourrait recommencer


2)     Certaines strophes peuvent-elles être regroupées en raison de thématiques communes ? Lesquelles ? Pourquoi ?
Oui, certaines strophes peuvent être regroupées en raison de thématiques communes.

Par exemple, la thématique des strophes 1 à 4 est celle de l’enfance (école, livres)

Pour les strophes 5 à 11, c’est la thématique des années de formation (le fiancé, les nuits, la découverte du monde).
Pour les strophes 12 à 16 c’est la thématique de « la vie d’homme »  (maisons, vie amoureuse, chien fidèle, loyer, amour et amitié).
Et pour les strophes 17 à 21, c’est le moment présent : (17 à 19 : période noire de la guerre, 20-21 : espoir)
3)     Quelle progression suit le poème ? Que retrace-t-il par conséquent ?
La progression que suit le poème est d’ordre chronologique. Le poème retrace la vie d’un homme, celle du poète mais aussi celle de n’importe quel homme (ou femme).
4)     Quelles oppositions ou échos notez-vous dans l’ensemble du poème (ex : lieux ouverts / fermés, vie menacée / préservée,…) ?
On peut noter, dans le poème, l’opposition entre le monde extérieur (champ lexical de la nature) et le monde intérieur. On remarque également l’opposition sécurité / danger
5)     Qui est « je » ? Pensez notamment aux multiples possibilités offertes par la mise en voix du poème.
Le poète écrit en utilisant le pronom personnel de 1ère personne.

Cela permet au lecteur de s’identifier facilement à ce « je » ; chacun peut se reconnaître dans la vie retracée.

Un « je » universel qui permet à tous ceux qui se reconnaissent en lui de former un groupe.
6)     Qui est « tu » ? A quel mot final vous attendiez-vous? Pourquoi ? Comment expliquez-vous ce choix fait par Eluard ?
Le « tu » semble désigner la femme aimée, le tutoiement impliquant complicité, familiarité, intimité, suggérant le caractère obsédant du sentiment amoureux.
Dans le vers final, on aurait pu s’attendre au prénom de cette femme aimée mais le mot

« Liberté » crée un effet de surprise pour le lecteur.
Petit historique :

Poème intitulé d’abord « Une seule pensée » : « Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté. Ainsi, la femme que j’aimais incarnait un désir plus grand qu’elle. Je la confondais avec mon aspiration la plus sublime, et ce mot Liberté n’était lui-même dans tout mon poème que pour éterniser une très simple volonté, très quotidienne, très appliquée, celle de se libérer de l’Occupant » Eluard.
Nous avons donc une association femme aimée / liberté. La femme aimée représente la Liberté. C’est une personnification.



  1. Quels messages le poète cherche-t-il à transmettre ?


Le poète cherche à transmettre un message d’action : il faut se battre pour la liberté, valeur qui ne peut pas nous être ôtée, valeur inaliénable, sens même de l’existence. La liberté fait partie de l’homme, l’accompagne toute sa vie dans la construction de lui-même. La progression chronologique où la période symbolisant l’occupation crée une rupture. Il faut franchir ce fossé, recouvrer la liberté provisoirement suspendue.

Le poète cherche à transmettre un message d’espoir : le poème s’achève sur une note optimiste, la période sombre n’occupe que deux strophes.
8)     Quel rapport pouvez-vous établir entre le message du poème et le poème lui-même ? Montrez qu’il s’agit d’un poème engagé.
Ecrire ce poème est une façon d’affirmer sa liberté (résistance, publication clandestine et parachutage). Quand on est privé de liberté, le seul recours est de pouvoir écrire (comme les prisonniers). Le mot est écrit, mais il est destiné à être dit : « J’écris ton nom » // « Je crie ton nom » ( « Bien au-dessus du silence »). Gage d’espoir et appel à la résistance.

similaire:

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconCorrection cc «Roman» d’Arthur Rimbaud. Quelques pistes…
«Roman» en contradiction avec la forme du texte : 32 alexandrins répartis en 4 strophes de 8 vers. «Roman «peut également faire songer...

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconIntérêt pédagogique Voir ou revoir les notions de strophes, vers, rimes, pieds

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconFiche d'histoire des arts
«Oradour» est un long poème de forme libre. Ses huit strophes sont composées de vers de sept syllabes, c’est un poème engagé qui...

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconUne analyse de «Strophes pour se souvenir» de Louis Aragon
«Strophes pour se souvenir», qui appartient au recueil Le Roman est inachevé (1955)

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconQuestionnaire : IL s’agit de poèmes : leur forme le prouve : Présence...
«Avis» : le poème raconte la dernière nuit d’un homme qui s’apprête à être exécuté. IL n’est pas identifié (soldat ?résistant ?)....

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconCharles Baudelaire, «Une gravure fantastique», in
«Les Elfes» + voc. Types de strophes / rimes / vers ? Qu’est-ce que des elfes ? + image

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconLes textes poetiques littérature I
«Ballade à la lune», IL y a 4 vers dans chacune des strophes. Les strophes qui possèdent 4 vers s’appellent des quatrains

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconRemarques sur le modèle de Turing
«Ne soyons pas si puristes et soyons reconnaissants au continu qui, si tout sort du nombre entier, était seul capable d’en faire...

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? iconSonnet de Charles baudelaire
«composé sur Ie pont du navire en pleine mer». Et, en effet, les trois premières strophes du poème donnent bien l’impression du souvenir...

Quelles remarques pouvez-vous faire sur la forme du poème (nombre de strophes, mètre choisi, rimes, répétitions, strophes en rupture (sens ?) ? icon8 — 1786 – 1790 : La querelle du panthéisme ou qu’est-ce que le rationalisme ?
«Si, lui dis-je (j'étais sur le point de cacheter), IL y a encore là un poème [Il s'agit du Prométhée de Goethe, poème d'inspiration...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com