Plume par Michel Crespy





télécharger 127.43 Kb.
titrePlume par Michel Crespy
page7/12
date de publication10.06.2018
taille127.43 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

Energaïa - L'électricité solaire est-elle toujours rentable ?


Fin décembre 2009, ERDF (filiale d'EDF) avait raccordé au réseau 2590 installations photovoltaïques de particuliers dans l'Hérault. Un chiffre cumulatif passé à 4900 dès septembre 2010 : le photovoltaïque a la cote auprès du grand public. Notamment en Languedoc-Roussillon, deuxième région la plus ensoleillée de France (après la région PACA). Mais l'électricité solaire est-elle toujours rentable ? La Gazette a enquêté à l'approche d'Energaïa, le salon international des énergies renouvelables et de la construction durable, qui se déroule du mercredi 8 au samedi 11 au parc expo.

Des aides en baisse : "C'est vraiment ce qui s'appelle un mauvais coup porté aux consommateurs. Le projet de loi de finances 2011 présenté le 29 septembre par la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, prévoit une diminution drastique du crédit d'impôt sur les panneaux photovoltaïques : il chute de 50% à 25%. "C'est ainsi que le site quechoisir.org met en garde les internautes le 4 octobre dernier. Jusqu'alors, les particuliers bénéficiaient d'un crédit d'impôt correspondant à 50% du coût TTC du matériel (main-d’œuvre non comprise) pour un plafond maximal de 16000 euros. Un foyer pouvait ainsi profiter d'une remise d'environ 8000 euros sur son imposition fiscale, 4000 euros pour une personne seule. La nouvelle loi divise ces sommes par deux dès le 1er janvier 2011. Avec l'hypothèse d'une application rétroactive au 29 septembre 2010. Chargé de mission à l'Agence locale de l'énergie (Agence locale de l'énergie, pavillon Bagouet, esplanade Charles-de-Gaulle. Numéro Azur régional : 0810 810034. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h. www.ale-montpellier.org), Nicolas Cattin prône la vigilance : "Pour ceux qui veulent se lancer maintenant, je conseille d'attendre la parution du décret d'application, ou alors de tenir compte d'un crédit d'impôt de 25%." Ce recul de l'État sur l'aide au développement du solaire photovoltaïque correspond à une tendance générale face au boom du marché. Ainsi, la prime de la Région (environ 3000 euros) est remplacée en décembre 2009 par une aide soumise à un plafond de ressources très bas, elle-même supprimée mi-juillet dernier. Une mesure pleinement assumée par Yves Pietrasanta, vice-président du Conseil régional : "Il est évident qu'il faut aider les technologies nouvelles à émerger, mais quand cela devient lucratif on ne peut pas continuer à donner de l'argent public."

Une installation moins couteuse : "Le manque à gagner est de 7000 euros, en partie compensé par une baisse moyenne de 3000 euros sur le prix de l'installation", tempère Nicolas Cattin. Pour une installation de 3 kWc (3 kilowatts crête), ce dernier estime en effet le coût moyen d'une installation photovoltaïque de 30m2 à "20000 euros !, contre presque 24000 euros il y a trois ans". Ce à quoi il faut rajouter environ 600 euros pour le raccordement au réseau par ERDF dans un délai de deux à six mois. Une fois son installation raccordée au réseau de distribution, le particulier bénéficie d'un contrat d'achat d'électricité conclu pour vingt ans.

Un tarif révisable : D'un montant de 62 centimes en 2009, le tarif d'achat de l'électricité photovoltaïque est aujourd'hui de 58 centimes par kilowatt produit. "Il ne faut pas oublier que, chaque année, le tarif est révisé selon un indice qui prend en compte l'inflation", ajoute Nicolas Cattin. Nouveauté 2011 : l'installation doit non seulement être intégrée au bâti mais aussi combiner étanchéité et production d'énergie. Faute de quoi le prix de l'électricité tombe à 37 centimes d'euro. Selon le tarif en vigueur de 58 centimes, une installation de particulier de 3 kWc "permet de gagner environ 2000 € par an pour une production annuelle de 3600 kWh". Un chiffre à comparer à la dépense annuelle de 400 euros d'électricité pour un foyer (hors production d'eau chaude et chauffage) avec une consommation annuelle équivalente de 3600 kWh. Une installation photovoltaïque serait ainsi rentabilisée en sept à huit ans, à condition de ne pas s'être endetté outre mesure. Selon l'association UFC Que choisir Montpellier, "il y a un an, les gens croyaient encore se faire un salaire grâce au solaire photovoltaïque. Aujourd'hui, ils savent qu'une installation solaire leur permet d'économiser à terme, mais pas de gagner de l'argent". Et ça ne va pas s'arranger. Les Échos révélaient mardi 23 : "Bercy évoque une baisse de 10% par rapport au tarif actuel comme base de négociation." Productif donc, mais décidément pas lucratif.

Thermique ou photovoltaïque : L'énergie solaire thermique utilise la chaleur du soleil pour le chauffage et l'eau chaude sanitaires. En ce qui concerne le solaire photovoltaïque, l'Agence locale de l'énergie de Montpellier précise : "Un capteur photovoltaïque est constitué d'une série de cellules réalisées en silicium. Ce matériau possède la propriété de générer de l'électricité lorsqu'il reçoit la lumière du soleil : c'est ce qu'on appelle l'effet photovoltaïque."

Alice Rolland

Retour sommaire

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Rêve et si l’on abandonnait l’euro ?

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Affaire Laëtitia, sanctionner le jap ? Mais IL n’existe pas !

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Scepticisme, faites semblant de croire et bientôt vous croirez

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Simplisme, à ceux qui prennent une frontière pour un horizon

Plume par Michel Crespy iconGrâce au coup de plume de Charles

Plume par Michel Crespy iconMichel bousseyroux
«bien» ou «mal». C’est qu’il tombe. Pas en taille basse. Par terre. Qu’il tombe complètement

Plume par Michel Crespy iconCompagnie la Diagonale Théâtre du Gué
«Le petit séjour au Texas» de j m weber mis en scène par Michel Parent en 2012; «Conversation au coin du feu» mis en scène par Jérôme...

Plume par Michel Crespy iconCe texte a été publié par la revue Genesis, éditions Jean-Michel Place, en 1994
«ensemble clos dont les relations internes définissent une créativité récursive»

Plume par Michel Crespy iconLe mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous...
«surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com