Plume par Michel Crespy





télécharger 127.43 Kb.
titrePlume par Michel Crespy
page4/12
date de publication10.06.2018
taille127.43 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

Culture


Musiques, calendriers de l’Avent sur le net : Le groupe montpelliérain Wan compte faire connaître sa musique trip-hop et rock sur la Toile. Depuis le mois de juin, le duo offre un cadeau gratuit et virtuel une fois par mois : morceau, clip, sonneries téléphoniques, fond d'écran... En décembre, il innove avec un calendrier de l'avent musical (jusqu'au 24) avec un cadeau à télécharger tous les jours, notamment un mini-jeu vidéo développé par la société Casual Box. À découvrir sur le site www.wanmusic.net

Musiques, un tremplin pour le printemps : Six groupes d'ici s'affrontent sur la scène de Victoire 2, vendredi 3 décembre, dans l'espoir de participer au Printemps de Bourges, en avril prochain. Il s'agit de Camille Sol, des groupes de rock Jack of Heart, Reverso Mecanic, également Perfect Hand Crew, groupe de hip-hop. On retrouve également les groupes Skeleton Band et Club, déjà sélectionnés en 2009 par le dispositif départemental d'aide aux musiciens "34 Tours".

Théâtre, réveillon avec le footsbarn : Célèbre compagnie de théâtre britannique (entre cirque et spectacle forain), le Footsbarn Travelling Théâtre animera le réveillon du Domaine d'O en compagnie d'artistes venus de toute l'Europe. Trois chapiteaux seront dressés à l'occasion. Tarif réveillon : adultes : 35 €, jusqu'à 25 ans inclus : 25 €.

Photo, nouveau lieu, le mur rouge : L'association Grain d'image, qui organise chaque année les Boutographies, ouvre en janvier 2011 un tout nouveau lieu d'exposition sur Montpellier, spécialement dédié à la photographie, qui accueillera quatre expos par an. Il se trouve 9 rue Joachim-Colbert, vers la place Albert-1er.

Chanson, 30 salles pour le off : Le festival off de Radio France "MontpellierTempsChante", qui aura lieu du 11 au 31 juillet 2011 dans 15 lieux de concerts de la ville, s'est également assuré la participation du réseau des 15 maisons pour tous.

Retour sommaire

Prix Goncourt 2010 Michel Houellebecq, l’écrivain des classes moyennes


En quinze ans et cinq romans, Michel Houellebecq est devenu le plus grand écrivain français. Il est à Montpellier ce jeudi 2 décembre pour dédicacer son nouveau livre chez Sauramps, au Triangle, à partir de 16h. En 2004, son transfert de Flammarion à Fayard avait été négocié à plus d'un million d'euros. Beaucoup y avaient vu l'arrivée de mœurs footballistiques dans l'univers de l'édition. Ce prix Concourt 2010 devrait doubler, voire tripler les ventes de son dernier livre, déjà écoulé à 200000 exemplaires. Il est, en outre, à 52 ans, l'écrivain français vivant le plus connu à l'étranger. Comment cet homme à la tête de Droopy, aux éternelles chemises à carreaux, qui vit en solitaire avec son chien (un corgy nommé Clément), boit sans modération, et tient sa cigarette entre l'annulaire et l'auriculaire, est-il parvenu si haut? L'explication est peut-être assez simple. Elle tient en une formule, la sienne : "Je suis l'écrivain de la souffrance ordinaire." Dans la plupart de ses livres : le même archétype, une série de sosies de lui-même, dont certains s'appellent Michel et dans lesquels beaucoup peuvent se reconnaître. Jed, héros de son dernier roman, la Carte et le territoire, ressemble au Michel des Particules élémentaires, le roman qui l'a révélé au grand public en 1998 : un biologiste, qui se distrait en faisant ses courses à Monoprix et se gave de médicaments. Mais "ne sait pas parler de ses problèmes". Jed et Michel sont de la même engeance que le héros d'Extension du domaine de la lutte, son tout premier roman paru en 1994, que les plus sérieux amateurs de Houellebecq vénèrent. En pleine ère Tapie, Michel Houellebecq auscultait l'état de mélancolie des cadres moyens dans l'entreprise à travers son héros, analyste-programmateur dans une société informatique, nul avec les femmes. Même s'il se déchaîne dans son dernier livre contre le journaliste Jean-Pierre Pernaut, Houellebecq se situe sans ambiguïté du côté des Français moyens." Les gens que j'ai fréquentés depuis que je suis connu m'ont moins intéressé que les gens moyens", a-t-il déclaré au magazine Lire."Un beauf, auteur plat, sans style", dit-il de lui-même à Bernard-Henri Lévy dans un livre fait de correspondances avec le philosophe glamour, son exact contraire. Particulièrement beauf : certaines de ses déclarations ! Notamment sur l'islam en 2001 : il avait alors affirmé dans le même magazine Lire -. "La religion la plus con, c'est quand même l'islam." Poursuivi par les plus hautes instances musulmanes, il sera relaxé. Houellebecq devra s'exiler pour vivre en paix. Il vit aujourd'hui en Irlande. Et s'est pas mal assagi. Catastrophique mais libre, l'écrivain de la classe moyenne - dont l'écriture est néanmoins complexe -jouit aujourd'hui d'une extraordinaire popularité. Tahar Ben Jelloun, juré du Concourt, s'en est vite rendu compte en exprimant ses réserves sur la possibilité de lui décerner le fameux prix : "Je reçois des insultes. Je découvre que Michel Houellebecq a un fan-club très puissant On dirait que j'ai tué le gourou." Sur le Net, puissant outil contestataire, c'est une idole. Mais il n'a rien d'un porte-parole. Il est ouvertement contesté par une certaine gauche. Notamment par Olivier Besancenot pour lequel Houellebecq tient "le discours de la résignation qu'attendent les possédants". Dépressif? Nihiliste ? Sans doute. Mais avant tout, un grand écrivain, un nouveau Balzac qui porte un diagnostic implacable sur la condition humaine.

"La Carte et le territoire" : "Mon livre le plus facile à lire" : Jed Martin, artiste asocial, peint à partir de cartes Michelin. D'où le titre étrange du dernier roman de Michel Houellebecq : La Carte et le territoire. Il ne côtoie guère que son père, un architecte désormais en maison de retraite. Et Olga, une sublime jeune femme russe qu'il ne parvient pas à aimer. Ses portraits de personnalités lui font connaître la célébrité et, avec elle, la fortune dans ce monde de l'art contaminé par la spéculation. L'un des artistes qu'il a peints, devenu un presque ami, s'appelle Michel Houellebecq... Celui-ci est sauvagement assassiné. Le dernier Houellebecq, magistral, moins sexuel (on se passera cette fois de ses fameuses descriptions du sexe triste) est aussi, de son propre aveu, "le plus facile à lire". Irrésistible Buster Keaton de la littérature française, Houellebecq nous y fait encore bien rire... Michel Houellebecq, "La carte et le territoire", Flammarion, 428 pages, 22 euros.

Valérie Hernandez

Retour sommaire

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Rêve et si l’on abandonnait l’euro ?

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Affaire Laëtitia, sanctionner le jap ? Mais IL n’existe pas !

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Scepticisme, faites semblant de croire et bientôt vous croirez

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Simplisme, à ceux qui prennent une frontière pour un horizon

Plume par Michel Crespy iconGrâce au coup de plume de Charles

Plume par Michel Crespy iconMichel bousseyroux
«bien» ou «mal». C’est qu’il tombe. Pas en taille basse. Par terre. Qu’il tombe complètement

Plume par Michel Crespy iconCompagnie la Diagonale Théâtre du Gué
«Le petit séjour au Texas» de j m weber mis en scène par Michel Parent en 2012; «Conversation au coin du feu» mis en scène par Jérôme...

Plume par Michel Crespy iconCe texte a été publié par la revue Genesis, éditions Jean-Michel Place, en 1994
«ensemble clos dont les relations internes définissent une créativité récursive»

Plume par Michel Crespy iconLe mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous...
«surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com